FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Time to run or to be confident || TARA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Time to run or to be confident || TARA   Mer 2 Juil - 23:03


Nul n'est digne de confiance, pas vrai ? Tara & Dunstan

Time to run or to be confident

Dans l'ombre de la ruelle sonnait le murmure roque d'une créature qui semblait bien peu humaine. À mieux y regarder, il s'agissait d'un homme, dont le bras avait été cruellement arraché en partit et dont les lambeaux de peau essayaient tant bien que mal de se souder dans ce qui ressemblait à s'y méprendre à une régénération instantanée. Il n'était pas rare chez les bêtes fantastiques qui peuplaient désormais la ville, de retrouver ce genre de capacités, principalement chez nos amis les vampires et bien sur les lycans, principaux chanceux de ce pouvoir fort pratique. La question maintenant était de savoir de quelles races était cet homme dans le souffle se faisait à chaque battement de cœur un peu plus douloureux. Non. En vérité ce n'était pas une question importante, le tout était de vraiment savoir ce qui lui avait causé tant de dommage et qui, aux vues des regards inquiets que lançait le malheureux, le poursuivait encore. Les rues étaient désertes à cette heure de la nuit, et l'on ne pouvait pas dire que la zone était particulièrement peuplée en règle générale. Quand il y avait âme qui vive, ce n'était guère pour longtemps, poussé par l'instinct de la survie à la fuite ou tout simplement tué par un coup du sort.

« Cours encore ! »

Une voix au loin. Autoritaire. Cassante. Froide. Très froide. La décrire en cet instant était bien simple, elle était comparable à la glace coupante qui ne laissait place à la lumière que pour mieux l'absorber et la faire disparaître. Apeuré par cette voix, l'homme précédemment blessé se leva presque d'un bond, grimaçant lorsqu'il fit bouger son bras sans le vouloir et écoulant derrière lui quelques traces de sang qui ne laisseraient pas à son adversaire le moindre doute. La chasse était ouverte et particulièrement facile : il suffisait de suivre les traces.
Il commença alors à courir, soufflé par les premiers pas, il tenta tant bien que mal de balancer ses jambes vers l'avant dans une marche qui se voulait une course, mais qui de loin ressemblait à une danse saccadés de mouvements parfaitement désaccordés. Rien ne semblait le poursuivre encore, sinon sa propre ombre. La voix n'était pas encore reparue, et peut être n'était-ce que le fruit d'une divagation d'un esprit souffrant. Un regard en arrière lui apprit qu'il avait eut tord de s'arrêter. Un chien de grande taille, le poil coupé court, dru et gris le regardait de ses grands yeux rouges.

« Cours encore, avant de te faire dévorer. »

L'homme accusa un cri de détresse avant de partir du mieux qu'il pouvait dans une course effrénée. Malgré la douleur, son bras ballottait sans vie à côté de son corps, goutte par goutte il marquait le chemin déjà très visible de ce malheureux courant à en perdre haleine dans les rues perdues de ce quartier maudit. Le chien qui le suivait à pas tranquille n'était en vérité pas si chien que ça. La truffe longue, le corps souple et pourtant musclé, il ressemblait bien plus à un loup avec les oreilles dressés sur la tête, attentif de toute évidence aux ordres de son maitre. Lequel avait été caché par la grande taille de l'animal, posé à ses côtés et observant avec un sourire carnassier la scène qu'il avait le plaisir de mener et de contempler. Puis, comme pour abaisser le rideau, il souffla à la bête quelques mots.

« Fini en. »

Et d'un mouvement presque invisible, le loup fondit en direction du malheureux homme qui n'avait pu courir assez longtemps pour se laisser l'illusion d'une chance d'échapper à son Destin. Celui de mourir. Il savait bien que c'était l'homme, debout, en retrait qui était le plus à craindre, celui dont les ordres étaient écoutés et appliqués. C'était à cette personne que notre malchanceux avait causé du tort et aujourd'hui s'en mordait bien plus que les doigts. Un dernier cri s'étouffa dans l'air puis ce fut le hurlement du loup, les pattes bien calés sur sa cible avant que les crocs ne viennent terminer le travail précédemment entamé dans la chair. Un coup de tête, il arracha celle de l'homme qui vint s'écraser un peu plus loin entre deux poubelles. Les spasmes du corps remuèrent une dernière fois, et enfin, tout cessa de bouger. Le silence se refit dans ces sombres lieux, hormis peut être les machouillis d'une mâchoire puissante sur des os.

« Bien joué mon vieux. » Lança l'homme en s'approchant du loup. « Attend avant de le dévorer, je dois vérifier quelque chose. » Puis il visita les poches de sa victime, y trouvant ce qu'il était venu cherché et qu'on lui avait dérobé. Oui, à Dunstan, un homme qui n'avait encore qu'une faible réputation au sein de la ville, mais assez pour qu'on vienne lui poser des problèmes. Oh mais c'était ce qu'il cherchait, cette attention que les Originels commençaient peu à peu à poser sur lui. « C'est bon, amuse toi. »

Ni une ni deux, la bête dévora ce qui restait de l'homme désormais sans intérêt. Le sang aux babines, il se désintéressa de son chef qui s'éloigna pour consulter les documents qu'il venait de récupérer. Le pas lent mais certains, il se s'appuya contre un mur en attendant que son acolyte termine son repas de chasse. Il fallait bien qu'ils s'amusent ces petits. Pourtant, à une ruelle voisine, une intersection bien visible, Dunstan senti la présence de quelqu'un. Pire encore, il voyait que l'on observait ce qu'il restait de cette scène de boucherie. Aussi appela-t-il bien fort, aussi bien à l'intention de son loup que de la personne indiscrète.

« Tient tient, je crois qu'on a un spectateur. »
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Time to run or to be confident || TARA   Jeu 3 Juil - 21:55


*to run or to be confident*

Feat: Dunstan &Tara

Écouteur aux oreilles, je marche tranquillement pour rentré chez moi, il y avait pour seule lumière, la lune qui éclairait la ruelle que je devais prendre. Je sors peu, craignant de faire du mal aux personnes à cause de mon don que j'arrive toujours pas à contrôler, alors lorsque je sors, c'est souvent le soir pour me détendre. Qui sort la nuit, surtout dans cette ville ! Personne, ou très peu de personnes du moins.

Cheveux détachés, le vent me les faisait virevolter légèrement, j'avais une petite veste noire afin de ne pas avoir froid, un pantalon de couleur noire et mon appareil photo. C'est fou ce que les gens loupent la nuit, sous ce ciel sombre, il y avait de merveilleuses choses à voir, à ne pas oublier. Figeant quelque moment de la nuit à tous jamais dans mon appareille-je continue d'avancer.

J'entendis du bruit mais je n'y prête pas d'attention, je préfère m'éloigner des personnes, à chaque fois que je m'en approche un malheur leur arrive. Chaque objet, chaque être vivant ou non, se transforme en glace. La première fois que cela m'est arrivé, je n'ai absolument rien compris à ce qu'il m'arrivait, j'ai donc fui de l'endroit dans lequel j'étais et me voilà quelques années plus tard.

Tournant à un point, je vis un homme et un chien ou quelque chose de ce genre, en tout cas c'était assez gros pour dévorer un homme. Je le sais car c'est exactement ce que fais l'animal. Je me place contre le mur regardant la scène qui me passer sous mes yeux retirant mes écouteurs de mes oreilles. Par moments je détournais les yeux, mais pas longtemps, observant l'homme qui était en train de regarder quelque chose mais surtout l'animal en fait. Lorsque j'entendis la voix de l'homme qui fit remarquer à l'animal sauvage que j'étais là, mon regard se posa sur lui avant de finalement faire un pas en arrière comme pour me cacher, cela ne servant à rien évidemment puisqu'il m'avait déjà vu. Mais je pense que c'est parce que j'ai vu ce qui ressemblait à un chien n'en était pas un, c'était un loup, les babines pleines de sang qui venait de l'homme qu'il dévore. Finalement, regardant mes mains je me dis que je ne crains peut-être rien alors je peux lui répondre, de toute façon je doute qu'il me laisse partir comme ça. Je sors alors de derrière le mur me montrant légèrement car je me méfiais de ce qui se trouvait devant moi.

- Non, enfin je veux dire que, heu, je ne vous espionnais pas, même si ma présence peu portais à confusion je l'admet. Lui répondis-je en restant à ma place et en le regardant lui et sa bête.

Je me demande ce que le gars lui avait fait pour qu'il se retrouve dans cet état. C'est-à-dire sans vie.

©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Time to run or to be confident || TARA   Dim 13 Juil - 22:40


Nul n'est digne de confiance, pas vrai ? Tara & Dunstan

Time to run or to be confident

Elle se croit invisible, elle se croit invincible. Elle marche de ce pas certes peu confiant, mais laisse croiser des yeux qui eux se veulent farouche et dominant. Pourtant, Dunstan peut entendre le pouls de la jeune femme s'agiter, son coeur s'emporter et l'odeur de la peur se démarquer. Elle n'avait pas d'autre choix que celui de se montrer. La fuite aurait signé sa mort, pourchassée par un loup affamé réveillé par le goût du sang encore présent sur ses babines. Oui, elle n'avait pas eut d'autres droits que de révéler sa présence d'ores et déjà remarqué par le chef de meute. Celui-ci resta patient, courtois, mais surtout silencieux. Il observait cette femme dont la froideur parcourait sa peau comme un fin film protecteur. Il y avait quelque chose de particulier chez elle, et ce n'était sans doute pas qu'une simple humaine. Oh elle n'était pas des immortels, le sang coulait en elle, le cœur battait à tout rompre et nul trace de l'animal ne semblait l'habiter. Mais il y avait autre chose. Cette pointe glacée presque invisible que Dunstan pouvait sentir par un odorat aiguisé. Il laisse couler l'attente sur les mots de cette femme. À vrai dire, il se doute bien que sa présence n'est dû qu'aux fruits du hasard, et que ce n'est guère la chance qui la poursuit cette nuit. Quelle force l'anime pour faire face au danger, elle qui avait vu clairement la scène se dérouler ?

« Elle porte beaucoup à confusion oui, c'est le moins qu'on puisse dire. »

A ses côtés, le loup gronde, lui aussi l'a remarqué, cette femme dont il croquerait bien la chair pour la faire taire au cas où l'envie de parler lui prendrait. Mais la main apaisante de son chef sur sa lourde tête le met au silence, calme la pulsion de la bête et celui-ci s'assoie, posant à son tour le regard – certes rougeoyant de braise et de sang – sur la nouvelle arrivante. Espionne ? Non, il y avait là vraiment peu de chances. Il approche, d'un pas qui est rapide, silencieux, celui d'un loup caché sous les traits d'un humain. Celui d'un loup prêt à dévorer une proie mais qui reste aux aguets pour bien chasser. Lorsqu'il s'arrête, seulement deux mètres les séparent.

« T'as pas froid aux yeux pour t'approcher comme ça. Si tu t'étais barrée avant la fin on t'aurait sans doute pas remarqué. Pourquoi tu n'es pas partie ? »

A vrai dire, même si l'intérêt de Dunstan pour cette question était quelque peu limitée, cela ne l'empêchait pas d'y porter une certaine curiosité. Avait-il prévu de la tuer par la suite ? Pourquoi pas. Les humains n'avaient pour le mâle Alpha que peu d'importance en vérité. Cette femme avait vu des choses, elle représentait donc potentiellement un danger pour lui et la meute qui devenait peu à peu de plus en plus connue auprès des hautes sphère de la ville.

Un bruit alerta le jeune homme, là bas, au coin de la rue. C'était une voiture de police aux vues des lumières de la sirène qui se répercutaient sur les murs grisés en cette belle nuit. Dans un juron, Dunstan balança un regard à son acolyte à quatre pattes qui disparu bien vite dans les petites ruelles. Du reste, le chef de meute attrapa la jeune femme et l'entraina avec lui dans une autre direction pour échapper aux autorités. Il aurait été un peu idiot de se faire prendre d'une manière aussi pitoyable. Course silencieuse dans les ruelles sombres et froides, c'est après quelques minutes que le loup s'arrête, à peine essoufflé de l'effort produit. Il n'en est pas totalement de même pour son invité. Il relâche la main de la jeune femme, puis une étrange sensation vient chatouiller alors la peau de son membre, refroidit comme si lui aussi avait été recouvert d'une couche de glace. Il releva les yeux vers la blonde, suspicieux.

« C'est toi qui a fait ça ? »

Qui d'autre aurait pu recouvrir le sang chaud d'un loup d'une pellicule si fine de glace et pourtant assez gênante, il devait l'avouer. Il frotta ses mains pour se réchauffer un peu, ses yeux toujours plissés vers la demoiselle en l'attente d'une réponse.
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Time to run or to be confident || TARA   Mar 15 Juil - 20:57


*to run or to be confident*

Feat: Dunstan &Tara


Suis-je en danger ? Fort possible. C'est pour cela que je ne m'approche pas trop de lui. Cependant, je le regarde, car je ne voulais pas qu'il me tombe par surprise, je ne le défie pas, mêmesi on pourrait le croire. Je lui explique que je ne l'espionne pas lui et son loup, je l'écoute me parler et tourne légèrement ma tête laissant mon regard sur le corps inerte de l'homme avant de finalement le regarder à nouveau.

- Oui, désolée...

Dis-je simplement, j'allais pour partir sans lui tourner le dos, mais je le vis s'approcher de moi alors je ne bouge plus, le regardant, espérant qu'il me laisse partir sans encombre, car je ne tiens pas à avoir des ennuis et ni lui en donner par ailleurs. Seuls deux mètres nous séparer, je baisse légèrement les yeux afin de lui montrer que je ne le défie, faut dire que je ne tiens pas à me faire dévorer par cette bête. Je relève mon regard vers lui quand il m'adressa la parole. Pourquoi ne pas être partie, bonne question je l'avoue. Ma tête me disait de partir, mais mes jambes ne voulaient pas elle.

- Bonne question, je ... je ne sais pas, ma tête voulait partir, mais pas mes jambes, mais je ne dirais rien, je ferais comme si je ne vous ai jamais...

Pas le temps de terminer ma phrase qu'un bruit sourd de sirène de police se fit entendre. Le loup avait déjà disparu de la ruelle sombre, tandis que le jeune homme me pris par la main m'attirant ailleurs, dans une autre ruelle. Cacher, il n'était pas essoufflé alors que moi, je ne pouvais pas en dire le contraire. C'est lorsqu'il relâche ma main que je réalise qu'il me la tenait quelques secondes plus tôt. C'est alors qu'il me jeta un regard suspicieux par ce qu'il venait de se passer, me demandant si c'était moi qui lui avais fait ça.

Sans hésiter, je croise mes bras cachant mes mains contre moi, paniquant légèrement. Encore une fois j'avais failli faire une victime de mon don.

- Je ne voulais pas désoler ...
Lui dis-je en reculant légèrement de lui, décidément, je n'arrête pas de m'excuser auprès de lui. Peut-être qu'il est temps que je le laisse, si toutefois il va bien vouloir après ce que j'ai bien pu voir sur lui et son loup qui a d'ailleurs disparu. Sera-t-il derrière moi si je tente de m'enfuir ?

©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Time to run or to be confident || TARA   Lun 25 Aoû - 20:05


Nul n'est digne de confiance, pas vrai ? Tara & Dunstan

Time to run or to be confident

Dunstan n'avait pas vraiment l'habitude d'avoir froid. En général, la chaleur de son sang de loup et ses pouvoirs lui permettait de bien y résister, et au fond il n'avait jamais eut vraiment la malchance d'affronter les vents contraires de l'hiver sans aucune protection. Mais là, c'était complètement différent, comme si sa main avait gelé peu à peu, comme si son sang s'était figé dans les légers cristaux de glace venu de nul part. Enfin, de nul part... il fallait être complètement idiot ou attardé pour ne pas comprendre la source de cette étrangeté. Pas que cela faisait vraiment du mal au jeune homme, en fait il s'étonnait de cette nouvelle sensation si bien qu'il en regardait sa dextre devenu fraiche avec curiosité, la blancheur nouvelle de sa peau était très étrange. Mais à peine eut-il posé une question à la demoiselle qu'elle se renferma d'un instant à l'autre sur elle même, protégeant sa carcasse et masquant ses bras avec peur, plus pour les autres que pour elle même en vérité. Continuant de frictionner sa main et échauffer ses mouvements, il haussa les épaules en regardant la jeune femme apeurée par ce qu'elle avait fait. Peu réceptif à ce genre de réaction en général, l'on ne pouvait pas dire que Dunstan savait vraiment comme réagir lui même, et cela le gênait de voir autant de peur pour pas grand chose. Il n'avait pas l'envie non plus de la tuer, même si l'idée lui avait traversé l'esprit un peu plus tôt. Il la croyait quand elle prétendit qu'elle ne dirait rien à personne sur ce qu'elle avait vu. Elle ne semblait pas ce genre de personne, encore moins ce genre de caractère.

« Hé, c'est bon y a rien. Ne bouge pas, on en a pas fini. »

Elle avait tenté de reculer de quelques pas, mais c'était déjà de trop pour que Dunstan ne le remarque pas. Sans cesse à l'affut de toutes choses, il pouvait entendre le monde s'agiter aux alentours, les cœurs battre trop fort sans s'en rendre compte, les odeurs pestilentielles d'une bouche d'égout mal fermée... tout ce qui se passait n'échappait pas, ou presque, au chasseur, alors ce n'était pas un pas de trop et un pulsation cardiaque complètement affolée qui allait lui échapper. Il ne savait pas encore s'il devait la poursuivre en cas de fuite ou tout simplement la laisser partir. Ce n'était pas comme s'il avait grand chose à faire d'elle, et ce n'était pas comme si elle parlerait. Alors pourquoi la retenir ? La curiosité. Elle venait quand même de lui geler très légèrement la main, et c'en était intriguant. Il n'avait pas grand chose à perdre et il avait du temps à donner, n'en déplaise à la jeune femme qui n'avait de toute façon pas le choix de supporter la présence du lycan intrigué. Quel hasard après tout de se rencontrer après une petite affaire de meurtre rondement menée.

« De quoi t'as peur ? De me tuer ? On t'a jamais appris que les loups meurent pas aussi facilement du froid ? » En tout cas ce n'était pas un froid crée par simple contact comme cela qui allait faire beaucoup de mal. « Comment tu t'appelles ? »

Il ne lui avouerait sans doute pas son nom, ni le fait que savoir le sien pouvait toujours être un plus en cas d'une fuite d'information comme celles de ce soir. On était jamais trop prudent. Une question néanmoins tarauda une nouvelle fois le loup qui ne se priva pas pour faire part de sa pensée, aussi directe fut la question.

« T'as déjà tué ? »

Après tout, elle n'avait pas eut l'air particulièrement touché par le meurtre qui avait eut lieu sous ses yeux, ni choquée, ni effrayée plus que de raison devant l'un des meurtriers. Alors soit elle avait beaucoup de courage et de volonté, soit elle connaissait déjà, d'une manière ou d'une autre.
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Time to run or to be confident || TARA   Ven 29 Aoû - 20:23


*to run or to be confident*

Feat: Dunstan &Tara

Partir, c'était ce que je devais faire, mais pas sûr qu'il me laisse partir. Comme à chaque fois que je touche quelqu'un, mon don s'activa et commença à geler la personne qui est à mon contact et là c'était lui, cet homme, dont j'ignore le nom d'ailleurs. Je fis quelques pas en arrière pour tenter malgré tout une échappatoire, mais sa voix ce fit entendre me disant qu'il n'avait rien et que je ne devais pas bouger. Apparemment il m'en a pas fini, hum je vois, j'ai vu quelque chose que je n'aurai pas dû et à présent, ben je ne sais pas ce qui va se passer ... Mon regard dans le sien j'essaie de voir s'il va me tuer ou pas.

De quoi j'ai peur ! Tout simplement de ce que je suis, oui y a pire que moi je le sais, mais ce que je fais aux autres, je n'aime pas, cela serait pour manger, bon j'essayerai de me dire que c'est pour mon bien, mais là, il est où le bien dans ce que je fais ? Nulle part. Peur de le tuer ! Oui certainement, si je peux le geler sur place, je peux aussi bien le tuer comme ça... Et je sais de quoi je parle. Loup ou pas, je n'aime pas refroidir les personnes. Les mains contre moi, je l'entends demander mon prénom, une chose surprenante, habituellement on me fuit ou alors on fait comme si rien ne s'est passer et y a pas de suite. Donc il n'y a pas de phase présentation. Suite à cela, il me demande si j'avais déjà tué. Bien que j'aie déjà gelé une ou deux personnes, je ne m'y ferai jamais à la mort, bien sûr cela ne me choque pas...

- Tara. Dis-je en le regardant, pour répondre à ta question, si geler veut dire "déjà tuée" alors la réponse et oui. Ces êtres, figer, glacer, sans souffle, sans vie, à cause de moi, dur de rester de marbre et pourtant, j'y arrive, bien qu'au fond de moi cela ne me laisse pas indifférente.

Dois-je lui demander le sien, va-t-il me le donner ? Il n'y a qu'une seule façon de le savoir, lui retourner la question.

- Et toi, comment tu t'appelles ?
Demandais-je tout en me détendant légèrement devant lui.

Parler, voilà une chose qui aide à penser à autre chose. Bon évidemment il y a mieux comme conversation...

©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Time to run or to be confident || TARA   Lun 20 Oct - 17:13


Nul n'est digne de confiance, pas vrai ? Tara & Dunstan

Time to run or to be confident

Le moins qu'on puisse dire c'était que Dunstan ne s'embêtait guère avec les soucis de tact. Il lui avait semblé évident à ses yeux que la jeune femme n'en était pas à son premier... pouvait-on dire clairement meurtre ? Tout du moins accident qui avait sans doute conduit à une conclusion peu positive, si l'on en croit les regards qu'elle lançait et le pouls qui s'accélérait lorsqu'elle tentait à répondre plus ou moins à la question. Malgré tout, le loup Alpha reconnaissait volontiers ne pas être véritablement concerné par cette situation, et faisait tout aussi preuve d'une certaine curiosité mal placée qui ne le gênait pas vraiment. Après tout, à défaut de la tuer, et d'avoir envie de le faire, il pouvait bien discuter un peu et – bien que cela soit surprenant – s'intéresser un tant soit peu à cette femme. Bien qu'en y réfléchissant bien, il n'était pas certain tout au fond que le sujet le passionne, et faisait plus office de remplissage de temps qu'autre chose. Malgré tout, il gardait une possible réserve : elle l'intriguait. Il était clair, ce n'était pas une tueuse, et d'autre part, elle n'était pas plus combattante que lui était... saint. Pour preuve, le léger tremblement de ses membres, cette envie irrépressible qu'elle avait de vouloir fuir ce lieu, à raison. Ce qui était étonnant d'ailleurs c'est qu'elle ne le tente pas et qu'elle reste ici malgré la peur. Ce qui n'était pas plus idiot d'un autre côté puisque Dunstan n'avait pas l'intention de la laisser s'enfuir sans s'assurer certaines choses. Il n'avait pas envie qu'on remonte jusqu'à lui. Pourtant, il avait comme la sensation que ce n'était pas seulement la situation qui l'effrayait, mais bien ce qu'elle avait fait sur son bras, même si au fond, ce n'était rien. Le chef de meute avait vu bien pire qu'un peu de glace sur son corps, et déjà il retrouvait la pleine capacité de son membre dont la chair reprenait quelques couleurs hâlées.

« Tout dépend de la manière dont tu gèles ce quelqu'un je suppose, mais à en juger par ton regard, tu dois les avoir tué, Tara. »

Il n'était pas doux, il n'était pas gentil, et il enfonçait le clou sans se soucier de ce qu'elle pensait, de ses sentiments et de la terreur que représentait ces actes qu'elle avait fait contre son gré. Il se fichait de tout cela, Dunstan avait déjà tué, aussi bien par nécessité que par envie. C'était un tueur, un chasseur, c'était un loup et il était violent. Et certains avaient mérité la mort mille fois dans les nombreuses victimes qu'il avait dévoré. Pourtant, il rajouta un peu désolé pour elle, conscient que chacun ne percevait pas de la même manière le meurtre. La petite Rainbow par exemple n'était pas de ces personnes qui appréciait le sang qui coulait pour détruire une vie, et jamais il ne l'avait obligé à tuer quelqu'un contre son gré. Il avait changé en quelques années, il se souvient de ce temps quand il n'avait aucun scrupules à pousser les siens à s'adonner à la rage de la bête en eux... aujourd'hui c'était si différent. Il était différent.

« T'avais surement pas le contrôle de ce que tu as fait, tu devrais pas te blâmer à ce point. » Même si la culpabilité était l'un des pires fléaux qui dévorait sans vergogne un cœur humain. Qu'elle ne croit pas qu'il la prenne en pitié ou quelque chose comme ça ! Il n'était pas totalement sans cœur, mais il y avait toujours des limites à sa sympathie ! « Appelle moi Léo si tu veux. » Son vrai nom... il ne pouvait que le taire pour l'instant. Il se détourna un instant de la jeune femme, croyant percevoir dans le lointain des bruits de pas et les murmures d'une patrouille de milice dans le coin. Ce n'était pas bon ça. Il fronça les sourcils et écouta attentivement. De toute évidence, ils ne venaient pas dans leur direction, ce qui était une bonne nouvelle. Il n'était cependant pas temps de s'attarder ici encore un moment... « Tss, ils sont malins... » Murmura-t-il comme à lui même.
(c) Bloody Storm

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Time to run or to be confident || TARA   Mer 22 Oct - 13:36


*to run or to be confident*

Feat: Dunstan &Tara

Enfoncer le couteau dans la plaie, voilà ce qu'il faisait et pas en douceur mais, apparemment il à l'air d'être un homme curieux alors je ne peux pas lui en vouloir. Et puis, à sa place, je pense que je chercherais moi aussi à vouloir savoir comment le don en question fonctionne mais, également à savoir certaine chose comme la question qu'il m'a poser peu avant que je ne lui répondre. Pour moi à partir du moment que je coupe le souffle d'une personne c'est un meurtre et je dois avouer que malgré que cela s'est déjà produit au-par-avant je n'arrive pas à m'y habituer. En même temps, je ne suis pas une meurtrière comme lui ou plutôt son loup même si  pour un animal c'est normal de faire ces choses là.  Ce qui est le plus dur c'est lorsque ma main touche directement la peau côté coeur, là, je ne laisse aucune chance à la personne en face de moi, enfin, c'est pour un humain banal, je me demande si c'est pareil pour un loup, un homme différent des humains ou pour les vampires. Peut-être qu'un jour je testerais quand je serais mieux géré ce don qui pour moi est plutôt une malédiction à l'heure actuel. J’ai essayer quelques trucs afin de contrôler ce don mais rien à faire, cependant j'avais trouvé un moyen mais, je devais en racheter une chose que je compte faire rapidement... Pas me blâmer à ce point là, oui surement, mais je n'arrive pas à m'y faire, surement qu'un jour cela ne me fera plus ni froid ni chaud mais, pour l'instant ce n'est pas le cas.

A mon tour je lui ai demander comment il s’appelle, il se présente sous le prénom de Léo. Je lui adresse un léger sourire, en entendant le reste de sa phrase, "si je veux", en même temps, je ne vais pas l'appeler l'homme au loup tous le temps.

- Léo, d'accord.

Il détourna son regarde de moi, surement qu'il entendait les flics arrivaient ou quelque chose de ce genre. Peut-être qu'on ne devrait pas rester ici et partir ailleurs. Cependant, si son loup nous suit, cela sera dur de se faire discret.
Maintenant que je connais son prénom, je dois avouer que j'ai moins peur de tous ce que je viens de voir...

- Je pense qu'il ne faut pas trainer dans les parages après ce que ton loup vient de faire.

Est-ce-que si je lui propose de venir chez moi je fais une grave erreur ! Aucune idée, toute fois, si il aurait voulu me tuer il l'aurait certainement fit depuis longtemps. Cependant, je ne peux pas non plus prendre de risque même si il a pas l'air méchant enfin il faut toujours se méfier des apparences.

- Cependant, avec un loup qui nous suit, dur de se faire discret.

Je me demande comment il fait pour pas se faire repéré. Mon regarde se posa sur le sol, sur une bouche d'égout pour être plus précis.

- Comment, comment tu fait pour pas qu'on te voit avec un loup, je veux dire, sa passe pas inaperçu...

A moins qu’il ne sache se rendre invisible d’ailleurs il est passer où le loup en question.

©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Time to run or to be confident || TARA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Time to run or to be confident || TARA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» 06. Let's do some propaganda | PV Tara
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Children Of cain :: Corbeille RPG-