FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 VIKTOR&BRAN ∞ « You look like a teenage boy »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Printemps : 28
✤ Messages : 321
✤ Barge depuis : 21/04/2013
✤ Avatar : Jensen Ackles
✤ Crédits : TF & Brisou (gif pas touche) - Wild hunger signature


✤ Âge personnage : 72 ans, en parait la trentaine.
✤ Humeur : Irrémédiablement joueur
✤ Profession : Bûcheron
✤ Philosophie : Light 'em up.
✤ Localisation : Près de la forêt et patauge dans les marécages
✤ Pouvoirs : Immortalité (vieillesse lente) - Force surhumaine - agilité, rapidité, sens accrus - régénération instantanée (mais défaillante) - Métamorphose : loup noir aux yeux dorés.

Relationship
→ citation: ❝ Nothing to lose. ❞
relationships :
Bràn E. Irons☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: VIKTOR&BRAN ∞ « You look like a teenage boy »   Sam 16 Aoû - 22:09



« YOU LOOK LIKE A TEENAGE BOY. »

Valley of tears. Depuis qu’il arpentait clandestinement les rues de Brooklyn, Bràn n’avait eu de cesse de s’interroger sur ce lieu. Qu’avait-il de si particulier ? On le qualifiait de dangereux mais pourtant nombre d’humains se rendaient au sein de ces allées pour prier ou pleurer un défunt. Dans le fond, le loup trouvait ça stupide, bon nombre de défunt n’avaient aucune tombe ou aucune stèle sur laquelle se recueillir, quelque part c’était donc injuste pour tous ces disparus. Oh bien sûr, Bràn n’en avait rien à secouer il n’avait plus personne dans sa famille, s’il en avait eu une ne serait-ce qu’un jour. Le loup garou était devenu ce qu’il était aujourd’hui en apprenant qu’il avait été adopté il y a de cela… Bien des années à présent. Dans le fond il ne s’était jamais vraiment fait à l’idée et avait noyé sa colère là-dedans. Il aurait tout aussi bien pu chercher à retrouver sa véritable famille mais il n’en avait jamais vraiment eu l’occasion et préférait ne rien savoir en fin de compte.

Arpentant les rues comme il savait si bien le faire, se fiant à ses sens de loup, Bràn arriva rapidement à la Valley of tears. D’un bond il y pénétra et commença à déambuler dans les allées, observant les noms gravés ou encore les tombes sans nom, ou stèles qui avaient été rayées comme si le nom qui avait été inscrit en son sein était maudit. C’était un endroit plus que macabre et il en était pleinement conscient,  mais que voulez-vous… Bràn était un peu « aventurier » parfois. Avançant à pas feutrés, le jeune homme n’avait de cesse d’observer autour de lui, prêt à répliquer à la moindre tentative d’attaque. L’on murmurait qu’en ces lieux rôdaient des créatures lorsque la nuit était tombée. Bràn ne comptait pas s’attarder, il ne faisait qu’assouvir une curiosité passagère et voulait prendre l’air. Tout ici sentait la mort, mais une odeur finit bientôt par se dissocier de toutes les autres, une odeur… De loup. Secouant la tête, laissant une légère fumée s’échapper de ses lèvres par la nuit froide, Bràn reprit sa route vers la sortie mais l’odeur se faisait de plus en plus proche. Il n’aimait pas ça, car rares étaient les lycans qui n’avaient pas prêté allégeance à un de ces Originels. Il les détestait encore plus ceux-là… Être soumis comme un esclave auprès de ces êtres n’était pas du tout dans le « trip » de Bràn, loin de là, ça le révulsait et lui hérissait les poils.

Plus ou moins perturbé par l’odeur approchante, il bifurqua soudain à l’angle du chemin de gravier dans un bruit plus fort qu’il ne l’aurait espéré. Il ne fuyait pas non, son rythme de marche était régulier et les mains dans les poches prouvaient de son calme extérieur. Il ne valait mieux pas pour ce loup qu’il lui tombe dessus car il pouvait vite « montrer les crocs » comme on disait. Bràn était plus sauvage que civilisé, et la brume commençait d’ailleurs à tomber peu à peu sur le cimetière. C’était idéal pour se planquer des autres, mais très contraignant lorsque l’on voulait quitter cet endroit macabre et sordide. Surtout lorsque l’on se sentait traqué, comme le loup garou pensait l’être. Cette situation l’agaçait au plus haut point, et il finit par accélérer l’allure avant de finalement s’arrêter en plein milieu d’une allée et de se retourner. « Je te sens. Tu pues le chien à 2 kilomètres à la ronde. Montre-toi. `». Non, Bràn n’y allait jamais de main morte, surtout pas quand il risquait de tomber nez à nez avec un lycan prêt à le dégommer et le trainer par les pieds jusqu’à un vampire pour qu’il devienne un esclave lui-aussi. Un bon toutou obéissant. Foutaises.

Malheureusement, il n’eut pour première réponse que le silence et la brume qui s’épaississait. Sourcils froncés et nez plissé, le lycanthrope détestait de plus en plus cette situation et perdait patience. « Qu’est-ce que tu veux ? ». Observant à droite et à gauche, Bràn ne voyait toujours pas de silhouette, alors il resta immobile et se tût jusqu’à avoir un tantinet de réponse ou apercevoir l’ombre d’un loup ou d’un Homme dans l’allée. Une chose était sûre toutefois : il allait lui péter les dents s’Il ne se montrait pas dans les prochaines secondes. Oui, voilà, Bràn était énervé il ou elle avait tout gagné. Fucking werewolves.

_________________
there's  no  turning back.  even  while we sleep
There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down. When they do, I'll be right behind you, so glad we've almost made it. So sad we had to fade it.
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: VIKTOR&BRAN ∞ « You look like a teenage boy »   Dim 17 Aoû - 21:37


Closer to the edge.
Tell me would you kill to save a life. (c) 30 seconds to mars - hurricane.
— 17 Août 2014. Un regard fixe, un doigt sur la gachette, un petit sourire en coin. - S'il vous plait ... L'homme au flingue eut un grand sourire, un sourire sinistre qui voulait tout dire. Les paroles font les actes. Mais les actes résument aussi une personne. Un coup de feu. La jeune femme venait de s'écrouler au sol, un trou dans la tête & du sang sur le mur. On lui avait ordonné de l'exécuter, alors il l'avait fait. Un toutou ? Non. Un simple homme ayant besoin d'argent c'est tout. Avez-vous déjà vu un Lycan réussir tranquillement dans la vie ? Un lycan être avocat ? Un père de famille sans histoire ? Oui ? Pas moi. Ou tout du moins, pas dans ce monde là. Alors, oui, il s'était adapté. Il avait accepté sa condition. Mais pas sans idées derrière la tête. Il allait se venger. Réellement. Mais pas aujourd'hui. Finalement, le 'Papi' s'approcha de sa victime, donnant un dernier coup de pied pour s'assurer qu'elle était bien morte & quand il remarqua que c'était le cas, il récupéra un petit papier. Un papier dont avait besoin son patron. Pourquoi ? Il n'en savait fichtrement rien mais s'en foutait complètement. Ensuite, il se releva, planqua son flingue sous la manche de son pantalon & finit par sortir de la ruelle, comme si de rien était. Il avait utilisé un silencieux, voilà pourquoi personne n'avait été alerté mais aussi pourquoi personne ne l'observait réellement. Un sourire satisfait & il marcha. Où ? Il n'en savait rien. Il laissait ses pas le guidaient. Il ne faisait confiance qu'en eux, de toute façon. Pourquoi faire confiance en un monde qui vous ment sans arrêt ?
Un regard sur le ciel : il faisait nuit. Parfait. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement car il peut se promener tranquillement sans se poser de questions. Mais un lycan travaillant pour un Originel ne doit-il pas rester auprès de son patron ? Sans doute. Mais lui, il s'en foutait. A quoi bon rester dans une demeure où l'on se sent étranger ? A quoi bon rester auprès de quelqu'un que l'on ne peut pas encadrer ? A quoi bon rester quelque part où l'on ne se sent pas à l'aise ? Tant de questions pour tant de réponses différentes. Un pas. Une tombe. Un cimetière. Pourquoi se trouvait-il ici ? Quel était l'intérêt ? Pourquoi son subconscient l'avait-il mené ici ? Très bonne question. Soudain, une odeur. Un loup. Il n'était pas seul. & qui plus est, quelqu'un de son espèce. Mais plus jeune. Il pouvait le sentir à son odeur. Il ne dégageait pas cette aura de supériorité. Alors, sans se poser de questions, il suivit l'odeur, tranquillement. Avec un sentiment neutre. Mais aussi une pointe de curiosité. « Je te sens. Tu pues le chien à 2 kilomètres à la ronde. Montre-toi. `» Un sourire amusé apparut alors sur ses lèvres mais il ne répondit pas. Le chien ? Quel comble pour un lycan. Il pensait peut-être l'énerver en utilisant cette expression ? Mais ce serait se tromper que de croire que Viktor serait énervé ainsi. Il savait tout de même se contenir. Alors, sans se détourner de son but, il continua de suivre l'homme. Plus carré que lui, mais plus jeune dans sa transformation. « Qu’est-ce que tu veux ? » Oh ! Enfin, une question pertinente. - Savoir pourquoi un tel vagabond se promène dans un endroit sacré. Il avait prononcé le dernier mot dans un chuchotement, comme si c'était un blâme de le prononcer. Finalement il apparut : derrière le châtain. Il paraissait beaucoup plus jeune que ce dernier, c'était certain, mais il n'en était pas moins plus vieux. Un garçon tout juste sorti du lycée pour certains, mais le pire des prédateurs pour ses victimes.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 28
✤ Messages : 321
✤ Barge depuis : 21/04/2013
✤ Avatar : Jensen Ackles
✤ Crédits : TF & Brisou (gif pas touche) - Wild hunger signature


✤ Âge personnage : 72 ans, en parait la trentaine.
✤ Humeur : Irrémédiablement joueur
✤ Profession : Bûcheron
✤ Philosophie : Light 'em up.
✤ Localisation : Près de la forêt et patauge dans les marécages
✤ Pouvoirs : Immortalité (vieillesse lente) - Force surhumaine - agilité, rapidité, sens accrus - régénération instantanée (mais défaillante) - Métamorphose : loup noir aux yeux dorés.

Relationship
→ citation: ❝ Nothing to lose. ❞
relationships :
Bràn E. Irons☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: Re: VIKTOR&BRAN ∞ « You look like a teenage boy »   Mar 19 Aoû - 21:19



« LIKE I SAID… YOU LOOK LIKE A FUCKING TEENAGE BOY. »


Le silence pesant de l’environnement n’aidait pas le loup-garou à se calmer. Bràn n’avait certes que 70 ans, et pour un loup c’était plutôt jeune, mais il savait impressionner par sa carrure. Dans les deux cas, que ce soit pour lui ou Viktor, ils savaient tous deux tirer profit de leur physique. S’agaçant tout seul, un grondement émanant de sa gorge, Bràn sût bientôt à qui il avait à faire. Et quand celui-ci prit la parole, le loup noir n’apprécia pas vraiment le ton. Il était plus âgé, certes, mais qui disait que les jeunes respectaient leurs aïeuls ? Personne… Les loups garous étaient tous asservis, très peu osaient se rebeller, c’était une chose rare, alors pourquoi devrait-il respecter un individu dont il ignorait le but ? Se retournant brusquement pour apercevoir l’homme qui le suivait depuis plusieurs minutes, Bràn haussa un sourcil et le toisa du regard. « Un endroit « sacré » ? Vraiment ? Il ressemble plus à un cimetière abandonné qu’un endroit sacré. ». Il se tût pendant un laps de temps très court, toisant les traits de son vis-à-vis. « On t’as déjà dit que tu ressemblais à un adolescent pré pubère ? ». Les mots étaient sortis de sa bouche d’une façon si naturelle que ça ne le perturbait même pas. Chercher à énerver l’un de ses pairs ce n’était pas bon… Pas bon du tout en général car ça finissait bien souvent en bagarre tellement les loups étaient… Colériques. Malgré tout, Bràn avait pris la peine de prendre le risque car il avait un caractère de merde et que de toute manière cet énergumène l’avait déjà agacé rien qu’en gardant le silence.

L’on pouvait également prendre note que le loup garou ne répondait pas à la question de son aîné, et pour cause, ça ne le regardait pas, si Bràn avait envie de prendre l’air, c’était lui que ça regardait. Il lui renvoya d’ailleurs la balle : « En quoi un vagabond t’intéresse ? Tu es un toutou un vampire ? ». Oui, en général, et surtout dernièrement, les Originels envoyaient leurs supers toutous faire tout le sale boulot, celui du nettoyage. Voilà sûrement une des raisons pour laquelle Bràn devrait se montrer un peu moins bourru, mais on ne pouvait changer son caractère, surtout lorsqu’il était déjà énervé. C’était trop tard pour faire marche arrière. Voilà alors qu’il se mettait à marcher tranquillement, ne quittant pas Viktor du regard, à dire vrai, il ne faisait que lui tourner doucement autour, analysant chaque trait, chaque attitude de la part de son pair. Quel gâchis si celui-ci était à la botte d’un vampire… Dans le fond, Bràn ne détestait pas les autres loups, mais les savoir en esclavage le rendait fou, il les trouvait idiots, bien que certains n’eussent pas le choix. C’était idiot d’obéir à un vampire sous prétexte qu’il se pensait supérieur. Les loups n’étaient clairement pas faits pour être asservis. Pour l’heure, le loup taisait son point de vue et son mode de pensée tant qu’il n’aurait pas eu la réponse qui l’intéressait. Au bout de quelques secondes, il s’arrêta de tourner pour lui faire à nouveau face et croisa les bras en signe d’attente. Oui, il attendait encore que son interlocuteur lui réponde. « Si tu as l’intention de me traquer ou de me buter, préviens-moi avant que je puisse prendre la peine d’amorcer ma tentative de « fuite », ou encore « d’attaque ». Merci. ». Oui… Ca pouvait être important.

_________________
there's  no  turning back.  even  while we sleep
There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down. When they do, I'll be right behind you, so glad we've almost made it. So sad we had to fade it.
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: VIKTOR&BRAN ∞ « You look like a teenage boy »   

Revenir en haut Aller en bas
 
VIKTOR&BRAN ∞ « You look like a teenage boy »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viktor Fasth G (Detroit)
» J3 Bran Vs Rag
» LE CHATEAU DE BRAN (ROUMANIE)
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Le hasard aime a se moquer parfois | Viktor de Missède

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Children Of cain :: Corbeille RPG-