FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Save me [Niktor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Save me [Niktor]   Lun 18 Aoû - 2:17


Night of the Hunter.
Blessed by a bitch from a bastard's seed. (c) 30 seconds to mars - night of the hunter.
— 17 Août 2014. « Chopez-le bande d'incapable ! Je le veux mort immédiatement & rapportez-moi sa tête de chien à sa mémére ! » Merde ! Putain de bordel de merde ! Quelle idée avait-il eu de se foutre dans un tel carnage ? Mais putain, mais quel con ! Trouver Diego. Le tuer. & surtout, éviter de se faire voir par les autres membres du gang. Voilà ce que disait le sms. Alors, il avait parcouru le parc, suivant le gang à distance mais surtout silencieusement. Alors, il avait tout fait correctement : il avait été invisible. Personne ne le remarqua. Tout du moins, c'était ce qu'il avait cru tout le long du chemin. Mais c'était sans compter sur la présence de lycanthropes présents dans le gang. Beh ouais ... Les lycans étaient parfois des amis des hommes. Malheureusement pour lui. Bref, continuons notre petit bonhomme de chemin. Donc le jeune homme continuait de suivre tranquillement le gang lorsqu'il distingua sa victime : un homme brun, assez costaud & plus grand que lui. Génial ! Il allait faire comment pour l'abattre sans attirer l'attention ? Non mais sérieux, c'était une blague là ?! Un soupir traversa ses lèvres alors qu'il se transforma délicatement, sans un bruit. La transformation serait sans doute la meilleure manière que le flingue. Il se tapit sur le sol. Une heure. Deux heures. Trois heures. Finalement, il courut jusque derrière un arbre, & fit exprès de marcher sur une branche pour attirer l'attention du brun qui fumer. Retourne-toi. Eloigne-toi. & c'est ce qu'il fit. Il avança vers le bruit. Le loup attendit que sa victime se penche pour brutalement se jeter sur lui, lui tranchant la gorge avant même qu'il hurle. Mais ce qu'il n'avait pas remarqué c'est que trois mecs l'avaient déjà remarqué, senti. Trois loups. Bordel ! Il aurait du se renseigner .. Mais bien sûr, comme d'habitude, il avait agit avant de réfléchir. & le voilà donc maintenant, avec un noir barraqué hurlant des ordres & trois hommes se transformant : trois loups gris, montrant les crocs étaient maintenant face à lui. Superbe !
Le voilà donc dorénavant bondissant sur ses pattes arrière & courant dans le parc, la queue entre les jambes. Peur ? Ouais totalement. Ils étaient plus vieux que lui, enfin deux d'entre eux. Les trois loups lui courant derrière, il examina les environs & brusquement ... Une impasse. - BORDEL ! Il se retourna alors rapidement, les trois loups l'encerclant & grognant au fur & à mesure qu'ils approchaient. Alors, ne trouvant nulle autre esquive, il se tendit, montra les crocs & grogna aussi. Le combat était proche. Les quatre loups se jetèrent brutalement les uns contre les autres. Trois contre un, quelle bande de putes. Des grognements, des glapissements, du sang, des os brisés & un loup gris tombant à terre - mort. Sans doute le plus jeune. Un de moins ! Il eut presque crier de victoire si une balle en argent ne venait pas de pénétrer sa chair. Il hurla brutalement. Un regard vers l'homme qui venait de tirer & la peur fit place à la douleur. Il bondit brusquement sur le côté & courut encore plus loin. Une heure de course & il réussit à les semer. Là, il se cacha dans un trou creusé dans un énorme chêne & redevint le jeune homme qu'il était, mais nu. Les gémissements animaux devinrent rapidement humains. Un regard sur son épaules & il hurla en s'enfonçant la main dans le trou, pour essayer d'extraire la balle. Mais il n'y arrivait pas. - Putaiiiin ! Il avait tellement mal ... Un bruit de pas se firent entendre, le faisant se transformer de nouveau & malgré la douleur, il se tint debout, l'épaule en sang & montrant les crocs. Il attendait ses agresseurs ...

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Save me [Niktor]   Jeu 21 Aoû - 9:02

THE PURE AND THE TAINTED


Ce soir là, était un soir bien différent de tous les autres. En fait, lorsqu'on y voyait le paysage, y sentait la température et voyait les quelques feuilles des arbres se détacher de leur source pour venir se poser sur le sol, rien ne semblait bien différent des autres fois. La différence, ne paraissait pas physiquement. Elle n'était que psychologique, mentale ... Depuis que j'avais trouvé Novalee, malmenée dans le Bronx, ma haine pour les vampires et en particulier pour mes semblables n'avait fait que s'éveiller d'avantage. Cependant, cette soirée avait eu du positif. Car depuis ce jour, l'affection que j'éprouve pour elle s'est amplifiée, me faisant ainsi ressentir une motivation plus forte et plus profonde de la protéger. En fait, sans même que je ne la connaisse vraiment, je me suis pris d'affection pour elle. Un peu comme un instinct paternel.

Ma réflexion perdure, tandis que je balaie tranquillement le parc du regard, me détendant et essayant surtout de reprendre mes esprits. Rester assis ne venant pas pour m'aider, je décide de partir et d'aller commencer une petite balade. Habituellement, c'est accompagné de ma guitare que je viens me promener mais aujourd'hui, l'inspiration n'est pas au rendez-vous. Lentement, je traverse le parc et laisse le vent caresser ma peau fraîche et jouer avec mes longs cheveux blonds attachés en une simple queue de cheval. Par moment, des couples où encore des enfants, passent leur soirées dans le parc et ne peuvent s'empêcher de détourner leur regard lorsque nos chemins se croisent. Mon aura est pourtant camouflée, ce qui empêche les diverses créatures rodant par ici de me distinguer, me faisant passer pour un simple humain. En fait, en y réfléchissant, je ne devrai pas abuser de cette capacité. Mais avec le temps et à force de devoir me cacher constamment, c'est devenu un automatisme raison pour laquelle je masque mon aura vampirique sans même réfléchir. Lorsque les regards se tournent sur moi, je me contente de saluer poliment, sans pour autant m'arrêter. De temps à autres, règnent des gens polis qui répondent à mes salutations. Mais la plupart du temps, seul un regard noir et transperçant m'est donné. Un regard qui pourrait me tuer si les humains avaient le don de pouvoir le faire de cette façon.

Ma balade se poursuit mais soudainement, je sens mon corps se tendre comme si il voulait me mettre en alerte. Mon aura étant masquée, je ne peux distinguer les énergies ou les races m'entourant de part leur odeur. Ce suspens vient pour m'agacer et c'est pourquoi je libère un petit pourcentage de mon énergie, juste le temps que je puisse analyser les environs et comprendre pourquoi mon corps a ainsi réagit. Au premier abord, mon odorat ne capta rien. Mais peu à peu, alors que je me rapproche d'une grande allée sombre à coté de laquelle débute une forêt, une odeur forte distincte vient me caresser le nez. Une odeur métallique, du sang ... Autant cette odeur aurait dû réveiller mes sens bestial, que je fût simplement curieux et me laisse m'approcher de la zone source de cette délicieuse odeur. Ce sang est encore chaud, mais il n'est pas humain. C'est dans une démarche lente mais parfaitement décontractée, que je m'approche de la forêt et finit par m'arrêter derrière le tronc d'un d'eux. Mon regard se voit rivés sur le bas du tronc d'un grand chêne vers lequel se trouve un visage que je ne peux que reconnaître. Ce visage, non, le temps ne m'avait pas fait l'oublier. Les souvenirs refont surface et me font revivre ces instants comme si je les avaient vécus la veille. J'avais laissé ce lycan s'échapper, sous peine qu'il vienne à être découvert et par la suite tué. L'odeur de sang provient de lui et au vu de sa blessure, je constate qu'il n'a pas été loupé. Mes bruits de pas son malgré tout entendus, ce qui ne vient pas pour me déranger malgré tout.

- Décidément, le dernier souvenir que j'ai de toi, tu étais entièrement nu et voilà que je te retrouve, entièrement nu à nouveau.Lui dis-je calmement tout en dépassant un grand buisson qui me cachait. A force, je vais bien finir par croire que tu cherches à m'aguicher.

Bien sûr, je dis tout cela en plaisantant. Même si en y regardant un peu plus, je me rend compte que ce jeune lycan se voit être parfaitement à mon goût. Si je m'écoutais, j'en ferai bien mon quatre heure. Mais la situation était critique surtout qu'une balle en argent logeait dans son épaule. Se n'était donc pas l'heure de plaisanter.

- Assieds-toi, je vais t'aider à te débarrasser de cette balle.

J'ignore si il me fera suffisamment confiance pour s'exécuter. Mais au fond, j'espère pour lui que la raison prendra le dessus. Car une balle en argent, n'est pas censée être une grande amie pour les lycans. Je m'approche alors de lui, et laisse mes prunelles bleues fixer les siennes.

- Je t'ai bien aidé une fois, alors pourquoi ne pas recommencer.



© disturbed

Revenir en haut Aller en bas
 
Save me [Niktor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Children Of cain :: Corbeille RPG-