FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

  ❝ damned if you do. damned if you don't. ❞ - CHARLEY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: ❝ damned if you do. damned if you don't. ❞ - CHARLEY   Sam 13 Sep - 3:30




I'll forgive and forget

- Before I'm paralyzed -


 Le silence retombe sur mon bureau. Lourd. Terrassant. Déconcertant. L’effet est égal à une enclume littéralement déchue des cieux, les violents échos se répercutant encore contre les cloisons osseuses de ma boîte crânienne, fracassant et faisant vibrer mon esprit qui se lacère entre le doute et la certitude. Mes deux billes charbonneuses complètement perdu dans le vague, fixant je ne sais quoi je ne sais où. Une partie de moi redoute ce que je m’apprête à faire alors que la seconde… j’ose même pas y penser…

♫♪ Ah, now when she comes walkin' over
Now I've been waitin' to show her
Crimson and clover
Over and over
♫♪

Alarmée, comme si un farfadet venait tout juste de me pincer une fesse, je bondis fébrilement de contre mon siège à roulettes. Le cœur battant la chamade dans le creux de ma poitrine, les nerfs à vif, mes yeux exorbités glissent avec effarement sur la surface encombrée et désordonnée de mon bureau, désespérés de se heurter sur la source de cette rumeur aussi soudaine que biscornue. Cette musique… ça n’est jamais rien d’autre que la sonnerie de mon Blackberry. La machine vibre incessamment, là, tout près… si près… Nerveusement, d’une main tremblotante, je trifouille les poches de mon sarreau, alors que la jumelle, toute aussi fébrile et maladroite, s’embourbe dans le chaos de paperasse tapissant tous les recoins de mon aire de travail. Merde… où j’ai encore foutus ce satané téléphone portable ?! Ce p’tit con, logiquement, doit se cacher à quelque part dans ce dépotoir, non ?! À pleines paumes, je balaye le bordel de mon bureau, les amas de feuilles et de dossiers virevoltant de tous bords tout côtés alors que du coin de l’œil je repère ma convoitise qui repose nonchalamment là dans ma tasse à café… heureusement vide. Qu’est-ce que mon Blackberry fout là ? J’en sais rien et je m’en cogne royalement.

- Aaaaa---Allo ?! que je bredouille, l’appareil quasi encastré dans l’oreille.

- Charlene, mi corazon ? Charlene, tou es là ?

- Maman ?

- Voui ?

- Qu’est-ce qu’il y a ?

- Tou osé mé demander ce qui se passe ? Charlene, mi corazon, voici des semaines qué tou n’appelle plous ta vieille mère ! Yé mé fait du sang de sépia pour toua ! Quand apprendras-tou que tou ne peux pas disparaître comme ça, sans me laisser de tes nouvelles ! Je appelé Patrono, le mois dernier… et sais-tou ce que le blavre homme me dit ? Que tou es pas là… que tou es templorairement mutée au Kentuticut, pour le boulot !

- Kentuti-quoi ??

- ¡ Sí, sí! Ne joue pas l’innocente, Charlene ! Le blavre homme mé dit ! Tou aurais dou appeler ta vieille mère, Charlene ! J’ai sous où tou étais passée, grâce à oune poure étranger ! Un blavre homme, suffisamment assez aimabre pour me fournir de tes nouvelles !  

- Tu veux dire… Connecticut ?

- Cey ce qué yé te dit !

- Maman…

- Pas dé maman. Yé ne veuoux pas entendré cette voix exasplérée gicler de ta blouche ! Tou es ma petite chica, cey normal de fournir de tes nouvelles ! Tou dois fournir de tes nouvelles à ta vieille mère ! Por qué tou ne fournis jamais de tes nouvelles ?! Et por qué tou allée au Kentuticut ? Para el amor del cielo, Charlene, mi corazon, tou as pas de brioche dans le fourneau ?

- Nom de Dieu ! Maman, non ! Je ne suis pas enceinte. J’avais un voyage d’aff---

- Tou vends dé la drogué ?

- QUOI ?! Je suis médecin légiste, maman, que je soupire, désespérée. Paupières lourdement closes, je me masse péniblement la tempe de  mon fin index. Maman… écoutes-moi… ces dernières semaines ont été laborieuses et pénibles. J’ai une montagne de dossiers à rédiger et encore toute une pile de macchabées à disséquer. Je dois te laisser. Je t’appelle demain. Promis.

Et c’est sans lui donner le droit de réplique, que je coupe brutalement la communication. Derrière mes longs cils fardés, mes deux billes charbonneuses se hissent désespérément vers le plafond, contemplant, digne de la plus belle tragédie italienne, la clarté froide et hurleuse des néons juchés au-dessus de ma tête. J’aime ma mère. Il ne faut pas s’y m’éprendre. Il est vrai que je ne lui donne peu souvent de mes nouvelles et que très rarement je prends le temps de nous offrir une vraie conversation mère/fille. Ça me manque. Ma mère me manque. Je l’avoue. Mais avec le train de vie que je mène… J’ai pas d’excuse. Je suis une fille médiocre.

Je soupire, ouvre bassement les yeux, observe brièvement mon Blackberry, pour ensuite venir dévisager l’écran plat de mon ordinateur. Un ange passe. Puis un second. Et encore un autre. Mes deux billes ténébreuses se diluant presque dans le plasma lumineux qui me projette à la figure l’ultimatum le plus risqué de toute ma carrière…

This process will permanently delete files from your system.
Are you sure you wish to proceed ?

Doucement, craintivement, j’attrape ma souris, dirige le curseur vers la case fatidique… Ce scénario, ça fait plus d’une heure que je le répète. Lacérée dans des élans de contradiction qui me cisèlent non seulement les tripes, mais également la cervelle. Je suis une fille médiocre, je ne suis peut-être pas l’employée modèle, mais lorsque la carte de l’amitié retombe sur la table… Amitié ? Vraiment ?! Je risque ma carrière pour le gain des bonnes relations humaines ? Je devrais en parler à la principale concernée… pas sûre que cette dernière me vois comme moi je la vois. Une amie… franchement… je débloque et disjoncte totalement… et j’ai même pas l’excuse d’être ivre morte en ce moment. Putain, je suis platement et parfaitement sobre !    

Are you sure you wish to proceed ?

[CONTINUE] [CANCEL]

Clic. Un seul. C’est fait. Je ne peux plus revenir en arrière.

◮ ◮ ◮ ◮ ◮

- Un mot. Un seul mot de tout ça, Alo, et je t’arrache la langue, que je promets de ma voix mielleuse, claire, empreint d’un vide sépulcral et submergé par une froideur déroutante. Brise glaciale qui semble ressortir des abîmes les plus profonds pour sans aucun préavis venir givrer la figure du jeunot joyeusement assis à l’arrière de son volent.

- Si mes parents viennent à découvrir que j’ai utilisé le camion de livraison pour livrer… des cadavres… j’suis pas mieux que mort, Charlie ! Respire. Détends-toi. Je ne dirai absolument rien. Ton secret est bien gardé et tu le sais !

Oui, je le sais. Il est peut-être jeune. Il est peut-être con… mais il a des valeurs justes et nobles, ce petit livreur pour une boucherie familiale. Il ne me trahira pas… Je dodeline la tête, satisfaite et baisse les yeux vers le ramassis de dossiers amoncelé dans le creux de mon bras fermement replié contre ma poitrine. Tout est là. Tout est prêt. Je relève légèrement la tête vers le gigantesque camion de livraison… entreposer des cadavres là-dedans, ce n’est pas ce qu’il y a de plus glamour… mais j’étais à sec pour trouver un moyen de pouvoir conserver tous ces corps au frais… et de toute manière, ce camion de boucher est plus discret qu’un corbillard !

- Ton amie… elle doit être vachement importante pour que tu risques tout ça, uh ?

- Ce n’est pas mon amie. C’est… une partenaire… disons que son histoire est venue fêlée et éraflée certaines cordes sensibles.

- Je vois…

Sur quoi, je sors de ma bourse mon Blackberry, repère dans le registre le numéro que je recherche… je ne peux pas l’appeler, c’est trop risqué… un texto ! Ouais, c’est bien ça !


Hey, Dawkins !
J’ai des informations à te fournir. C’est purement confidentiel alors tu sais ce que cela signifie. Rejoins-moi à notre point de rencontre habituel. J’y suis déjà.
Revenir en haut Aller en bas
 
❝ damned if you do. damned if you don't. ❞ - CHARLEY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaos Space Marine Roster - Legion of the Damned
» Damned je fais du rp ♥
» Bonjour à tous
» Damned World.
» toby&billie - I'd be damned Cupid's demanding back his arrow So let's get drunk on our tears and Searching for meaning But are we all lost stars, trying to light up the dark?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Children Of cain :: Corbeille RPG-