FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   Dim 23 Nov - 21:13

Roda était fringuée exactement comme une femme de son âge physique, c’est-à-dire une femme dont on n’était pas certain qu’elle est encore atteint la vingtaine. Un t-shirt gris, un legging en cuir noir et des bottines à talon en cuir noir lui ajoutant une douzaine de cm l’habillait, la perse  ressemblait à une jeune mannequin, affamée par la maladie avant sa mort elle avait gardé pour l’éternité une silhouette longiligne frôlant le rachitique.  Une chaine en or blanc autour de son cou, les cheveux détachés légèrement ondulés et  un maquillage naturel  parachevait sa tenue, rien n’aurait pu trahir son âge bimillénaire si ce n’était la confiance absolue qui se dégageait de sa démarche et de son regard. La plupart des gens confondait cela avec de l’arrogance, mais Roda ne le remarquait même pas, seule l’opinion d’une poignée de rare être comptait pour elle, puis il lui suffisait de faire quelques efforts seulement pour briser cette opinion.  

La vampire errait sans but particulier, on était fin septembre, il faisait nuit, mais il faisait encore assez bon pour qu’il ne soit pas complètement incongru qu’elle se promène sans manteau. Elle tourna à droite, à gauche, elle visitait, espérant encore tombé dans un endroit inconnue alors qu’elle connaissait cette ville par cœur. La princesse s’arrêta devant une petite librairie, elle était passée plusieurs fois dedans sans y entrer, vu que les vampires interdisaient tellement de lecture elle préférait commander à l’étranger.  Le livre aux trésors… Le nom de l’enseigne sonnait chaleureusement à ses oreilles. Sur un coup de tête elle se décida d’entrer.  La boutique était agréable à regarder, elle aimait cet atmosphère intimiste,  la décoration était assez démodée, mais même si Roda savait apprécier la modernité (en particulier en technologie) elle gardait un certain goût pour le rétro concernant la décoration. Une minuscule chose rousse la salua, enfin minuscule à cause de ses talons surtout. Roda répondit calmement avec un sourire poli et séduisant.

- Bonsoir mademoiselle…

Il y avait du charnel dans la voix, mais elle l'était naturellement, elle n’essayait pas de séduire tout ce qui l’approchait tout de même, c’était juste incontrôlé.  Son regard chocolat se balada sur les rayons au hasard, elle ne savait pas pourquoi elle était entrée, elle était entrée sans but. Peut-être qu’elle allait faire un cadeau à Mary ? Tiens pourquoi pas ? Tout d’abord il fallait commencer par le début le rayon de littérature classique. Wilde, Brontë,  Rabelais, Ronsard, Stendhal, Oates, Sweig, Poe, Toole, King et d’autre elle les trouva facilement. La pile s’accumulait dans ses bras quand ses sourcils se froncèrent sous la déception.

- Dracula de Bram Stoker a été interdit ? demanda-t-elle en levant le bout de son petit nez.

Ce ne serait pas étonnant, après tout elle avait oui dire que le véritable Vladimir se trouvait en ville, elle ne l’avait pas croisé, un légende certes, mais un tout jeune homme pour elle, les mondanités ne l’amusaient toujours que très provisoirement, c’était côtoyer une centaine de personne pour une seule en valant la peine. Attendant que la libraire approche, cela lui semblait toujours si long à ses yeux de vampire, elle passa sa main dans ses cheveux et attrapa un nouveau livre la Bible, un classique indémodable, mais elle n’était pas sûre de l’éducation religieuse de sa petite sorcière aux cheveux d’or.  En reposant son regard sur la rouquine qui approchait, Roodabeh songea qu’elle ressemblait un peu à sa Mary, en même  pour elle quasiment tous les humains se ressemblaient. Elle se décida à la scruter avec plus d’attention, la jeune femme semblait toute souriante, elle marchait en réalité assez vite, elle eut tôt fait d’être à ses côtés.

- Rice, aussi, fit-elle remarquer. Les vampires, n’aimant pas qu’on parle de vampire, c’est assez un comble vous ne pensez pas ? Pourtant l’image qu’en donne Rice est assez plaisante, ses vampires sont graves sexy. J’aurais volontiers rejoins le groupe de rock de Lestat, plaisanta-t-elle le regard coquin.

La vampire n’imaginait pas un seul instant qu’elle n’avait pas trouvé. C’était possible. Après tout Rice n’était peut-être pas rangée dans les classiques bien qu’elle soit morte depuis un certain moment. Brave Femme, Roda se souvenait d’elle, une femme élégante et ouverte, fantastique. Une des rares personnes avec qui la perse n’avait pas eu d’appréhension à révéler sa véritable nature.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 20
✤ Messages : 1488
✤ Barge depuis : 18/05/2014
✤ Avatar : Karen Gillan
✤ Crédits : ( CADOW CACAHUETTE ) SWAN ( avatar ) + TUMBLR ( gifs ) + CRACKLE BONES ( Code signa ) + MODERN JESUS| portugal. the man ( MUSIQUE)


✤ Âge personnage : 21
✤ Humeur : Bisounours
✤ Profession : Libraire
✤ Philosophie : Smile, everything's gonna be alright
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Guérison / Boucliers / Création de blessures (nécessite de se l'infliger à elle-même ou d'avoir un contact physique avec la cible, à l'endroit désiré)

Relationship
→ citation:
relationships :
Ashley H. ColbyNain roux au syndrôme de stockholm
MessageSujet: Re: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   Lun 24 Nov - 2:18

Toutes les nourritures sont bonnes à prendre....

Feat. Roodabeh Sama
Une journée banale, comme les autres. Ashley devait allez travailler à la librairie, malgré la nuit interminable qu'elle avait eut. Deux blessés, une course poursuite, se cacher dans un buisson en fuyant la police... Plein de joyeusetés. Le sommeil ne fut pas simple à attraper.

Mais en cette belle soirée, tout se passait pour le mieux. Ashley avait revêtu un pantalon noir et un top qui aurait pu paraitre chic s'il n'était pas trois tailles trop grand, amplifiant son côté fragile. Ce fut un quart de travail actif : il y avait toujours un client. Une bonne chose, d'ailleurs, puisque ça l'empêchait de s'endormir. La rouquine avait tout de même eut le temps de changer l'eau des fleurs qu'elle avait emmené deux jours auparavant, de jolies plantes de villes réussissant à survivre au travers le bitume et le béton. De vraies œuvres d'art que la sorcière affectionnait particulièrement. Enfin.

L'heure de la fermeture approchait déjà. Le propriétaire voulait autant que possible éviter d'avoir des clients nocturnes, aussi faisait-l en sorte de fermer la boutique aussi tôt que possible, après le coucher du soleil. Les fuir, sans les exclure complètement, pour ne pas avoir d'ennuis. La rouquine pouvait comprendre, mais n'en voyait pas l'intérêt. La librairie n'avait rien d'extraordinaire... Mis à part, peut-être, quelques bouquins qui ne devaient pas tomber dans la mire des Originels. Rien de grave, donc. Toujours était-il que la petite guérisseuse songeait à verrouiller la porte alors qu'elle terminait de servir un dernier client lorsqu'une femme entra. Très jolie, d'ailleurs, pas le genre à trainer dans le Bronx. Enfin, elle disait ça, elle disait rien. La libraire lui offrit un joli sourire en mettant les achats du jeune homme dans un sac.

- Bonsoir. Je suis à vous dans un instant.
- Bonsoir mademoiselle…

Il y avait un petit quelque chose dans sa voix, mais la jeune femme n'y fit pas attention. Elle salua son client, qui sortit rapidement, avant de reporter son attention sur la nouvelle arrivée. Ses prunelles onyx restèrent fixées sur les talons immenses, sur lesquels elle serait bien incapable de marcher. La mortelle secoua vivement la tête, avant de terminer la paperasse administrative du dernier client. Elle leva ensuite le visage, pour constater que les livres s'accumulaient rapidement dans les bras de la femme. Une connaisseuse ?

- Dracula de Bram Stoker a été interdit ?
- Il y a de fortes chances, s'il n'est pas là... Je n'ai malheureusement pas la liste des interdits sous la main. répondit gentiment le bout de femme, d'une voix douce.

Elle termina enfin avec sa tâche et s'étira un peu, avant de sortir de derrière le comptoir pour allez rejoindre la cliente, son sourire toujours présent. Ashley songea que ses traits devaient être tirés, mais n'y porta pas plus attention que cela. Elle ajusta rapidement le badge avec son nom de famille et la première lettre de son prénom inscrite dessus, avant de finalement atteindre sa cible.

- - Rice, aussi, lanca de nouveau la jeune femme. Les vampires, n’aimant pas qu’on parle de vampire, c’est assez un comble vous ne pensez pas ? Pourtant l’image qu’en donne Rice est assez plaisante, ses vampires sont graves sexy. J’aurais volontiers rejoins le groupe de rock de Lestat, La blague arracha un nouveau sourire à la libraire, qui nota le ton étrange sans y prêter une trop grande attention. Ça arrivait parfois, surtout lorsqu'il était si tard.

La rousse n'avait jamais réellement fait attention à ce qui était sexy et ce qui ne l'était pas. Cela ne l'intéressait pas, tout comme le sexe et tous les numéros de drague liés à cela. Non pas que cela la dégoûtait. Simplement, la rouquine n'y avait jamais prêté attention et ne s'était jamais approchée d'un homme ou d'une femme. Les contacts les plus intimes qu'elle avait eu se résumaient à des blessures au bas-ventre ou aux jambes. Rien de très excitant. Mais ce n'était pas le sujet.

- Beaucoup de choses sont officiellement interdites, d'autres circulent en douce. avança prudemment la libraire. Elle devait toujours faire attention face aux nouveaux clients. Certains étaient beaucoup moins à l'aise que d'autres concernant la... disons, le manque d'approbation des Originels sur certains livres se trouvant sur les rayons. Ils étaient dissimulés, mais bel et bien présents. Il suffit de fouiller un peu. ajouta-t-elle, le ton toujours aussi innocent.

Elle retira s'éloigna de quelques pas, observant les titres, avant de tirer un bouquin à l'air innofensif de son rayon. Derrière, la sorcière tira « Un entretien avec un vampire », le fameux grand succès d'Anne Rice. Nouveau sourire, un peu plus timide.

Et d'être prudente. jugea-t-elle préférable d'ajouter, avant de remettre le délicieux délit à sa place et de le cacher.

Elle laissa planer un léger silence de malaise, avant de nerveusement se gratter l'arrière du crâne.

- Vous cherchez quelque chose en particulier ? demanda enfin la petite.

La rayons n'avaient aucun secret pour elle, vraiment. Et cette femme, toute jeune, qui semblait avoir son âge, l'intriguait. Une intuition, peut-être. Il fallait dire que la guérisseuse commençait à savoir d'instinct la différence entre une créature et un humain... Mais c'était vague, très vague. Elle pouvait très bien se tromper.

- C'est votre première visite à notre librairie ? Façon plus ou moins discrète de lui demander si elle était du coin, au final.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   Mar 25 Nov - 22:36

Le marché noir, Roda sourit, cela existerait toujours. La seconde guerre mondiale n’était pas si loin à ses yeux d’immortelles et elle s’en souvenait comme hier, comme bien des immortels loin de fuir la zone des conflits elle en avait profité afin de se nourrir discrètement. Il y avait tant de monstre durant les guerres et tant de victimes. De plus on ne croyait pas déjà plus aux créatures, l’époque monstrueuse pour les humains avait enrichi bien des vampires et des lycans. La vampire attrapa le livre que lui tendait la rouquine. Entretien avec un vampire, c’était parfait, elle en aimait d’autre, mais elle avait déjà une pile assez imposante pour la pauvre Mary qui elle avait besoin de dormir et de travailler.

- Merci, c’est parfait, je pensais qu’Internet allait devenir mon meilleur ami à mon grand regret.

Sans même y faire vraiment attention elle venait de révéler un nouvel indice de son statut-privilégié outre qu’elle soit capable de s’acheter plus d’une douzaine de livre sans compter.  Roda oubliait parfois à quel point la population humaine actuelle était miséreuse. Elle avait vécu l’air de l’opulence celle ou chaque humain avait son smartphone, sa tablette et sa voiture.  Aucun de ses proches ne souffrait, ils avaient tous un statut privilégié. Soudain elle se rendit compte de ce qu’elle disait et son air jovial disparut un peu de ses traits.  Si parfois elle l’oubliait, elle n’était pas aveugle et supportait de moins en moins bien la chute de l’humanité. Les vampires ne créaient rien du moins la plupart, ils n’étaient pas des artistes, juste des égocentriques sanguinaires. Elle avait eu un instant foi en sa race millénaire, elle s’était pitoyablement trompée.

- Je cherchais des livres pour une connaissance, elle ne pouvait pas dire une amie c’eut été trop ambiguë au vu de la valeur de son don. Je voulais juste lui offrir des livres que j’avais apprécié ou même pas mais que j’estimais indispensable afin je ne sais d’ouvrir son esprit, le monde ne se limite pas à New-York…

Un peu malgré elle une pointe de dédain transperça dans sa voix rauque.  Mis à part ses lèvres elle ne bougeait plus, pas de balancement de bras nerveux, pas de respiration, bien peu le remarquait, mais cela pouvait constituer un indice de son inhumanité. La vampire se força à glisser une mèche  derrière son oreille, elle n’aimait pas que son interlocuteur ait peur d’elle pour rien, alors elle préférait passer pour une simple mortelle.

- Pas vraiment, fit-elle sincère quand la sorcière lui demanda si elle était du coin. C’est courageux aussi de travailler ici, complimenta-t-elle avec sincérité.

Rosa savait cajoler ses interlocuteurs si cela lui servait, mais dans ce cas précis elle n’en avait pas besoin. La jeune femme, humaine (elle le pensait, tant qu’elle ne se nourrissait pas elle n’avait pas accès au pensées des humains) osait travailler ici malgré le danger de se faire voler ou agresser. Elle restait alors que la clientèle devait se faire rare dans les parages, elle était comme un des derniers remparts contre l’analphabétisme qui gagnait peu à peu (mais sûrement) du terrain. C’était plus brave à sa hauteur que ce qu’elle faisait à la sienne. Elle était une originelle et plutôt qu’hausser sa voix elle hésitait encore entre la fuite complète ou la révolution.

- Je n’ai pas tant de courage…

Humilité. Elle n’avait même pas besoin de se forcer, bien des fois elle était arrogante, mais face au vrai courage elle ne pouvait qu’être sincère.

- Qu’avait-vous aimé dernièrement ? demanda-t-elle pour poursuivre une conversation plus agréable et légère.

Le drame avait son charme, un instant, mais elle ne préférait pas trop s’y vautrer, c’était ainsi qu’on devenait un monstre sans cœur et sans espoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 20
✤ Messages : 1488
✤ Barge depuis : 18/05/2014
✤ Avatar : Karen Gillan
✤ Crédits : ( CADOW CACAHUETTE ) SWAN ( avatar ) + TUMBLR ( gifs ) + CRACKLE BONES ( Code signa ) + MODERN JESUS| portugal. the man ( MUSIQUE)


✤ Âge personnage : 21
✤ Humeur : Bisounours
✤ Profession : Libraire
✤ Philosophie : Smile, everything's gonna be alright
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Guérison / Boucliers / Création de blessures (nécessite de se l'infliger à elle-même ou d'avoir un contact physique avec la cible, à l'endroit désiré)

Relationship
→ citation:
relationships :
Ashley H. ColbyNain roux au syndrôme de stockholm
MessageSujet: Re: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   Jeu 15 Jan - 23:22

Toutes les nourritures sont bonnes à prendre....

Feat. Roodabeh Sama
Des signes trahissaient l'appartenance de la cliente à une classe plus aisée de la société New-Yorkaise. Déjà, la pile de livres dans ses bras. Au départ, Ashley avait crû que la demoiselle en prenait plusieurs, pour ensuite pouvoir faire un tri. Ça arrivait. Néanmoins, cela ne semblait pas être le cas de la cliente. De plus, ses habits étaient trop... Enfin, disons parfaits. Neufs. Ajustés. Cette mention d'internet, aussi, outil auquel peu de gens avaient accès, et de façon généralement très limitée. Ces constatations n'avaient, bien sûr, rien de dangereux aux yeux de la libraire. C'était simplement captivant de constater que même les habitants de Manhattan venaient se risquer au Bronx pour quelques bouquins.

Autres détails, cette fois plus... parlant ? Captivants ? Inquiétants ? Cela pouvait dépendre de la personne. Néanmoins, la sorcière notait que la nouvelle portait sa pile de livres sans sembler produire le moindre effort. Or, des bouquins de cette épaisseur, en cette quantité, devait produire un certain poids. De plus, la rouquine ne notait aucun mouvement. Pas même des poumons qui se soulèvent. Et puis, il faisait nuit. Tant de petits détails, auxquels la jeune femme commençait à avoir l'habitude de faire face. Cela ne la gênait pas. Vraiment. Et si la femme face à elle n'en parlait pas, alors elle ne mettrait pas le sujet sur le tapis.

- Alors je vous rassure. souffla donc gentiment la petite, adressant un doux sourire à la cliente.

Ses prunelles onyx glissèrent ensuite rapidement sur l'horloge au fond de la boutique, et la rouquine s'excusa un bref instant. Elle s'absenta rapidement, s'approchant de la porte afin de tourner le panneau de la boutique, indiquant que celle-ci fermait. Il s'agissait donc bien de la dernière cliente. La demoiselle revint ensuite, juste à temps pour ne pas paraître trop impolie en manquant les paroles de la vampire. Elle acquiesça en silence, souriant toujours. Parfaitement d'accord. À force de lire, Ashley savait que le monde était... Immense. Néanmoins, sans contact avec l'extérieur, il était horriblement difficile de savoir ce qu'il s'y passait. Seul son patron avait quelques informations, au fil des commandes... Et encore. Rien de très concluant.

- C'est une bonne initiative. fit-elle donc, toujours le sourire aux lèvres.

La libraire nota à peine la certaine rage dans la voix de sa cliente. Il était difficile d'en tirer quoi que ce soit, et la fatigue se faisait cruellement sentir. La journée avait été mouvementée, après tout. La rousse ne tenait néanmoins pas à presser la femme. Ce ne serait ni gentil, ni professionnel, ni brillant. Trop d'achats en jeu. La petite cligna vivement des yeux lorsqu'elle lui parla de son courage, pour travailler dans un endroit pareil. Encore ces préjugés sur le Bronx et les milliers de dangers l'habitant... Enfin, préjugés. Ce n'était pas si faux, simplement la naïve sorcière n'y avait jamais vraiment fait face. Elle savait se défendre. La vampire n'était pas la première à souligner le danger de travailler dans la zone, mais elle était certainement la seule à l'avoir félicité pour cela. Les autres avaient tendance à la traiter d'inconsciente, ou à la pousser à trouver un job ailleurs. Ça faisait plaisir, cette fois.

- Je.... Merci. Mais ce n'est pas si dangereux, vraiment... Je n'ai jamais eu de problèmes. La demoiselle passa une main dans ses cheveux, un peu gênée. Elle n'avait pas l'habitude des compliments. Et je suis certaine que vous êtes pleine de ressources. Sous-entendu.

Ashley continua d'arpenter les rayons avec la jeune femme, cherchant des yeux des titres qui pourraient lui faire envie. Néanmoins, elle était visiblement un peu plus attirée par les œuvres interdites, et ça devenait compliqué. Elle ne devait pas montrer tout le stock, par précaution. Si quelque chose fuitait, tout fuitait, et ils étaient foutus. La librairie se retrouverait en proie aux flammes, comme le petit commerce duquel la sorcière était parvenue à tirer un gamin, en y laissant presque la peau. M'enfin. Face à la question, la demoiselle prit le temps de réfléchir un peu.

- Dans le... conventionnel... J'ai beaucoup aimé « Ulysse from Bagdad », d'Eric-Emmanuel Schmitts. Un roman très bien construit, qui reprend le fameux mythe de l'Odyssée. Sinon... J'ai bien aimé « Les fourmis et l'Originel », d'un auteur anonyme... Sa voix s'était fait plus.. douce. Basse. Le simple titre et le fait que l'écrivain dissimulait son identité prouvait que le bouquin n'avait rien de légal. Pas à New-York. Les mains agiles de la rousse se glissèrent entre les titres, en extirpant le premier nommé afin de le tendre à la cliente, pour que celle-ci puisse en lire le résumé. Pour l'autre, cela devrait attendre. Les règles étaient claires : il fallait demander pour avoir accès aux illégaux. Raisons de sécurité. Voilà pour le premier. fit-elle donc, avec un sourire plus gêné.

Elle s'éloigna ensuite légèrement, laissant l'occasion à la vampire de lire en paix, sans être intimidée par sa réponse, et remettre le livre en place si l'intérêt n'était pas présent. Certains clients étaient gênés de manifester un désintérêt si la libraire demeurait près d'eux. Si sa collègue adorait jouer sur cela pour faire monter son chiffre de vente, la guérisseuse préférait respecter les gens et leurs goûts.

- Si vous avez certaines oeuvres en tête,  je peux aussi passer une commande. La demoiselle sourit gentiment. Vous êtes prête à passer à la caisse ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   Mar 10 Fév - 22:10

Pleine de ressource, comme une souris entre les griffes d’un gros matou songea Roodabeh amusée, mais il était vrai qu’elle ne manquait pas de ressource. La vampire restait juste en retrait, la guerre n’amenait rien de bon et la guerre appelait toujours la vengeance, c’était un cycle sans fin auquel elle essayait vainement d’échapper comme tous les sages de cette planète. Enfin quand elle était sage, elle avait cédé aux appels de la guerre par idéalisme, cela ne lui avait apporté que des ennuis. Roda chasse ses pensées pour écouter la petite rouquine s’agiter, c’était incroyable, une chose vivante avec des pensées. Il y avait des monstres humains sur terre, mais aussi bien des trésors, l’humanité possédait tellement de qualité, la curiosité, le partage. Roda pris les livres que la libraire lui tendit, elle lirait puis les donnerait à sa Mary.

Merci beaucoup de vos conseils, ça rafraîchira un peu mes lectures.

Roda eut un beau sourire chaleureux, puis son hôte la mena en caisse, quelle idiote elle faisait, cette jeune femme était probablement pressée de rentrer chez elle ce qui était parfaitement normale.

- Non, pas particulièrement, mais je repasserais il n’y a pas de doute… Je vois déjà Mary me demander à quoi vont lui servir tous ses livres, n’y allons pas trop violemment, Roda eut un clin d’oeil complice et sortit sa carte noire rutilante, une carte réservé à une élite. Je dirais à mon ami Cred de passer aussi, vous avez vraiment été agréable malgré l’heure tardive. Merci beaucoup.

Tous les livres furent mis dans un sac, Roda inséra sa carte et tapa son code. Bingo. La machine tira un papier, la rouquine lui tendit le ticket de caisse qu’elle laissa et ses sacs de livres.


- Merci encore et bonne soirée à vous…


Il était de rentrer, elle sortit de sa boutique, elle aurait du rentrer, mais un mauvais pressentiment lui serra le cœur, elle était inquiète de voir la jeune fille rentrer seule en plein milieu de la nuit dans un quartier si mal famée. Rapidement elle se convainquit ça ne lui prendrait pas beaucoup de la suivre à destination, elle était éternelle, c’était une soirée comme les choses, pas de rdv galant, elle n’avait que ça à faire de toute manière. Roda attendit dans un coin sombre, on aurait dit un prédateur, mais qu’importe, l’humaine ne percevrait jamais sa présence, peut-être son parfum si elle le faisait pas attention, mais elle ferait attention au vent et une fois que la rouquine serait rentré chez elle, elle aurait fait sa BA et aurait la conscience tranquille au moins pour une soirée, ses crimes étaient innombrable, elle essayait de se racheter à présent, mais il lui faudrait l’éternité.

Enfin sa nouvelle libraire sortit de son travail et ferma la boutique, dans la nuit la perse se glissa et la suivit sans un bras, Roda savait être discrète à une époque les tueurs de vampire était liaison et mieux valait ne pas se faire voir, ce n’était pas des rigolos et elle n’était pas encore assez vieille, alors elle avait appris à ne pas faire un bruit et à se glisser dans l’ombre la plus sombre, ses yeux de vampire ne craignait pas l’obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 20
✤ Messages : 1488
✤ Barge depuis : 18/05/2014
✤ Avatar : Karen Gillan
✤ Crédits : ( CADOW CACAHUETTE ) SWAN ( avatar ) + TUMBLR ( gifs ) + CRACKLE BONES ( Code signa ) + MODERN JESUS| portugal. the man ( MUSIQUE)


✤ Âge personnage : 21
✤ Humeur : Bisounours
✤ Profession : Libraire
✤ Philosophie : Smile, everything's gonna be alright
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Guérison / Boucliers / Création de blessures (nécessite de se l'infliger à elle-même ou d'avoir un contact physique avec la cible, à l'endroit désiré)

Relationship
→ citation:
relationships :
Ashley H. ColbyNain roux au syndrôme de stockholm
MessageSujet: Re: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   Sam 14 Fév - 21:25

Toutes les nourritures sont bonnes à prendre....

Feat. Roodabeh Sama
Ashley conclut la vente sans trop de soucis, continuant de sourire à la jeune femme sans passer le moindre commentaire sur sa carte. Elle ne voulait pas la chasser, simplement si tous ces livres étaient pour la même personne... Une certaine Mary, visiblement. Son sourire s'élargit lorsque sa cliente mentionna qu'un ami passerait probablement.

- Je l'acueillerai avec joie. Passez une belle soirée, et soyez prudente sur le chemin du retour !

La rouquine attendit sagement que la jeune femme quitte la librairie avant de fermer le magasin. Compter la caisse, s'assurer que tout était bon, fermer les différents appareils, se changer, éteindre la lumière... Et sortir. En pleine nuit. Contrairement à bien des gens, la sorcière n'avait aucune crainte quant à l'idée de parcourir le Bronx à cette heure de la nuit. Elle se savait capable de se défendre, du moins un minimum. Il fallait avouer qu'un bon gros degré de naïveté aidait aussi. La demoiselle verrouilla la porte de la petite boutique, avant de longuement s'étirer, baillant légèrement. Elle demeura ensuite un bref instant immobile, tendant l'oreille, les sens aux alertes. La guérisseuse n'entendait rien. Néanmoins, elle se sentait fixée. La prudence s'imposait. Ashley n'avait pas peur de se balader dans le Bronx, mais cela ne voulait pas pour autant dire qu'elle gambadait joyeusement en chantant.... Ouais, bon, mauvais exemple. Ça lui arrivait.

La demoiselle se mit donc en marche, jetant de brefs regards autours d'elle, par sureté. Rien à signaler, pour l'instant, sinon la désagréable impression d'être suivie. Mais bon. La demoiselle tourna à un coin de rue, et se retrouva soudainement le nez plaqué douloureusement contre un torse glacé.

- Gnh ! gémit-elle plaintivement, reculant d'un pas en se massant le visage. Pardon...

Un court silence lui répondit, avant qu'un léger ricanement ne vienne briser le silence.

- Qu'est-ce qu'une gamine comme toi fait dans le coin ? Pas de réponses. La sorcière leva les yeux, remarquant sans problème les prunelles scintillantes, d'un rouge évocateur. L'homme était vêtu comme une vulgaire racaille de rue, comme il en trainait tant une fois la nuit tombée. M'enfin, je vais pas m'en plaindre. Il ricana, avançant légèrement. Sa voix se fit plus basse et rauque, envieuse. Tu sens putain de bon.
- Merci du compliment. souffla doucement la petite, reculant à mesure qu'il avançait, pour maintenir une distance. Et si vous alliez rejoindre vos copains ? Ils doivent s'inquiéter...

Le voyou sembla abasourdi un instant, avant de froncer les sourcils. Était-elle débile ? Nah, elle tentait de calmer le jeu et de détourner son attention. Sans succès, apparemment. La jeune femme songea un instant à ses capacités. Ses boucliers étaient horriblement faibles et ne pourraient pas supporter les assauts d'un vampire affamé, même s'il semblait très jeune. Son don de guérison pouvait s'avérer pratique, mais la jeunesse de la bête pouvait sous-entendre un manque de contrôle qui ne la sauverait pas. Il ne restait donc qu'une solution.

- C'est une idée. Mais je vais t'emmener avec moi. Le partage, c'est une vertu.

Au moins, il songeait au partage. Ashley se figea légèrement, jetant un œil aux côtés d'elle. Elle n'avait plus besoin de dissimuler son identité, maintenant qu'elle vivait au Bronx, loin de sa famille, et ne risquait plus de leur faire du mal sans le vouloir, mais cela demeurait un réflexe : vérifier que personne ne pourrait la voir. La rouquine poussa ensuite violement le vampire, ses deux mains s'illuminant brutalement d'une lumière vive et blanche pouvant rappeler les rayons solaires. Le fils de Caïn, prit de crainte et de surprise, fit un vif bond vers l'arrière en se protégeant de ses mains.

Bluff no jutsu.

La guérisseuse s'était contentée de créer un bouclier autour de ses mains. Le phénomène était très lumineux... La crainte innée des vampires pour la lumière du jour avait fait le reste. Néanmoins, ce genre de tour de magie n'avait rien de discret et pouvait rameuter d'autres présences indésirables, d'autant plus que le vampire ne serait certainement pas tétanisé bien longtemps. La rouquine prit donc rapidement les jambes à son cou, se dirigeant vers chez-elle aussi rapidement que possible.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   Dim 15 Fév - 21:25

Roda se retrouvait donc dans la position d’un vulgaire Stalker. Sacré soirée ! Il fallait toujours qu’elle trouve un faible oisillon à protéger, après Mary cette rouquine. Elle était sans doute la vampire la plus étrange de l’univers, elle aurait dut avoir des instinct de prédateur, avoir envie de mordiller ce coup délicat et blanc comme du lys, mais non, elle faisait tous le contraire. Un court instant elle resongea à l’époque où elle n’avait pas découvert la foi chrétienne, elle était une tueuse sans pitié, Zahhak l’encourageait lui disant que c’était son droit et elle le croyait. Elle aussi avait été naïve à une époque tout comme cette fille qui rentrait chez elle à pied. Bordel, elle n’avait même pas une vielle bicoque pour la protéger un minimum, apparemment non.

Roda soupira et glissa dans l’ombre de la jeune femme, elle mit un moment à remarquer qu’elle n’était pas la seule, tu m’étonnes c’était une proie de choix, un parfum alléchant auquel elle savait rester insensible à cause de ses milliers d’années d’expérience, mais qui chez de jeune prédateur devait s’insinuer comme un irrésistible appel. Ils étaient 4 et bien sûre elle n’allait pas les tuer, juste leur briser la nuque pour les mettre ko quelques temps, Roda était pointilleuse sur les règles vampiriques, on ne tuait pas un des siens, même si c’était une putain de raclure de seconde zone. Roda se posait souvent la question comment pouvait-on faire des enfants sans s’en préoccuper le moins du monde ? Elle avait eu trois enfants vampires et elle aurait tout fait pour eux, même si l’un avait essayé de la cramer. Elle posa ses sacs de livre en espérant les retrouver.

Que la danse commence …

Aussi agile qu’un félin elle sauta sur le premier vampire et lui tordit le cou avant même qu’il n’ait eu le temps de donner l’alerte. Ce n’était pas son genre de chercher la bagarre habituellement, mais là elle n’avait pas envie de perdre la gentille petite libraire qu’elle venait de se trouver. Vite fait elle retira ses talons pour faire encore moins de bruit et mettre hors d’état de nuire un deuxième vampire. Si en combat face à face elle avait ses grades, elle n’avait jamais joué le rôle de la fille de l’ombre, elle était suffisamment puissante pour ne pas en avoir besoin, c’était un peu bizarre. Quelques pas de chat et une deuxième nuque fut brisé. Plus que deux. Le troisième l’avait vu et pris ses jambes à son cou sans chercher à l’affronter. Parfait.

Alors qu’elle allait s’occupait du 4 ème , elle remarqua que la rouquine semblait très bien maitrisé la situation, elle se sentit idiote un court instant, puis elle eut finalement un sourire amusée et sortit de l’ombre.

- Ils étaient 4, vous ne pourriez pas vous acheter une voiture, ou même un scooter je ne sais pas… Vous êtes jeune, jolie, un vrai morceau de choix, mais heureusement pour vous vous êtes sorcière aussi. Je ne vais pas vous mordre, elle resta à distance raisonnable en disant cela, je sais que vous n’avez pas forcément de raison de me croire, mais suivez votre instinct, vous pensez sincèrement que j’irais traquer mon petit déj dans les coins sombres du bronx…. Je vous aime bien, ça semble un peu rapide dit comme cela, mais pour une fois que j’avais trouvé une jolie, petite et gentille libraire qui ne promenait pas un œil libidineux ou craintive sur ma personne et bien ça me plaisait. J’ai du laisser mes livres quelques mètres plus loin, ce que je vous propose, c’est que je récupère mon sac et que je vous raccompagne, en toute amitié bien sûre, la vampire eut un sourire rassurant avant d’ajouter, je peux bien sûre vous laisser rentrer seule si vous ne pouvez plus supporter ma présence à présent, mais ça me tourmenterais toute la soirée, alors si vous pouviez être gentille avec une cliente un peu bizarre…

Ce n’était certainement pas son meilleure discours, mais il fallait avouer que n’importe qui l’aurait trouver super étrange dans ce genre de situation, les êtres millénaires étaient toujours un peu excentriques, chacun à leur manière. Certain était de parfait psychopathe et d’autre comme Roda avait des tendances super-protectrice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 20
✤ Messages : 1488
✤ Barge depuis : 18/05/2014
✤ Avatar : Karen Gillan
✤ Crédits : ( CADOW CACAHUETTE ) SWAN ( avatar ) + TUMBLR ( gifs ) + CRACKLE BONES ( Code signa ) + MODERN JESUS| portugal. the man ( MUSIQUE)


✤ Âge personnage : 21
✤ Humeur : Bisounours
✤ Profession : Libraire
✤ Philosophie : Smile, everything's gonna be alright
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Guérison / Boucliers / Création de blessures (nécessite de se l'infliger à elle-même ou d'avoir un contact physique avec la cible, à l'endroit désiré)

Relationship
→ citation:
relationships :
Ashley H. ColbyNain roux au syndrôme de stockholm
MessageSujet: Re: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   Mar 12 Mai - 4:33

Toutes les nourritures sont bonnes à prendre....

Feat. Roodabeh Sama
La course poursuite s'était terminée rapidement. Craquements sinistres, bruits sourds de corps heurtant le sol, silence. Ashley s'arrêta, surprise, avant de faire un demi-tour sur elle-même. La cliente de plus tôt se tenait face à elle, chaussures en main. La rouquine eut un petit sourire hésitant. Amie, ennemie ? La jeune femme lui rendit son sourire, avant de se mettre à la gronder... Un peu comme une mère.

La sorcière ne répondit rien en ce qui concernait les véhicules. Elle n'avait même pas les moyens de s'acheter des vêtements à sa taille, alors une caisse... Enfin, la famille avait bien une vieille voiture, en très mauvais état, mais elles ne l'utilisaient qu'en cas d'extrême nécessité. Les réparations coûteraient une fortune, sans parler de l'essence. Et puis, depuis son déménagement, Ashley n'y avait plus accès. Alors bon. Marcher, en général, demeurait un bon plan : elle pouvait gérer les ennemis, en un contre un. Mais pas en groupe.

La vampire - parce qu'il était désormais clair qu'elle en était bien un - sembla soudainement s'inquiéter de faire peur à la libraire. Celle-ci demeura surprise un instant, laissant son interlocutrice déverser un flot de parole pour justifier le fait qu'elle n'avait rien à craindre. Il lui suffisait de tendre l'oreille : le rythme cardiaque de la rousse reprenait peu à peu une vitesse normale depuis l'instant où elle avait cessé de fuir. Elle n'avait pas peur. La guérisseuse savait différencier les méchants des gentils, et cette femme était vraisemblablement dans la deuxième catégorie.

Ashley laissa la jeune femme cesser de s'exprimer, en silence sage. Elle finit par lui adresser un doux sourire rassurant, comme elle savait si bien le faire.

- Vous ne me faites pas peur, et vous n'êtes pas bizarre. Au contraire, vous êtes très gentille. Je veux bien être raccompagnée. Ils semblent avoir faim, cette nuit. Les prunelles onyx glissèrent sur les corps inertes des vampires. Briser la nuque ne les tuait donc pas. Bon à savoir. Elle reporta rapidement son attention sur la jeune femme et lui tendit soudainement la main. Je suis Ashley Colby, au fait. Enchantée !

Et voilà Ashley dans toute sa splendeur : tendre la main et se présenter, sans gêne ni crainte, à un être qui pourrait lui arracher la gorge d'un coup de dent si elle le souhaitait. Les deux jeunes femmes se mirent simplement en route, et la petite libraire fit de son mieux pour faire la discussion à voix basse, un bon compromis entre le silence et le fait de hurler sa présence sur tous les toits. Aucun autre accident ne se produisit, mais il était au final complexe de savoir si c'était par chance, parce que ça devait pas se produire ou parce que les prédateurs potentiels avaient sentis la présence d'un être plus puissant qu'eux aux côtés de la proie alléchante.

Toujours était-il que la guérisseuse était désormais au pas de sa porte, en sécurité. Elle adressa un nouveau sourire à sa bienfaitrice, candide, avant d'aller ouvrir et d'entrer dans son petit appartement miteux aux allures de taudis. Ashley demeura néanmoins sur le cadre de porte, se tournant pour faire face une dernière fois à la vampire.

- Merci beaucoup... Passez une belle nuit, et au plaisir de vous revoir !

Parce qu'elles allaient se revoir, pas vrai ?

FIN


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toutes les nourritures sont bonnes à prendre... [PV Ashley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Toutes les eaux sont couleur de noyade ] - [ PV ]
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']
» Toutes les nuits sont belles sur Naboo ... [PV Julia Wolfross]
» Les conseils sont bons à prendre ( Ukitake senpai)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Children Of cain :: Corbeille RPG-