FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Les lycans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Messages : 749
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Votre ombre
✤ Crédits : tumblr + swan
✤ Âge personnage : Trop de siècles
✤ Humeur : Voyeuse
✤ Profession : A vos humbles services
✤ Philosophie : A vous de voir
✤ Localisation : Partout

Relationship
→ citation:
relationships :
La confrérieFais gaffe à ton cul, elles sont omniscientes.
MessageSujet: Les lycans   Mar 16 Déc - 20:14


cruel to be kind




Particularités :

Immortalité ; le processus de vieillissement est ralentie à son plus bas niveau, permettant aux lycans de pouvoir vivre durant des siècles. Force surhumaine ; redoutable adversaire au corps-à-corps, on dit qu’ils seraient plus puissants que les vampires des générations X. Réflexes, agilité, rapidité et sens accrues. Régénération et guérison instantanée. Métamorphe.

Faiblesses :

L’argent ; mortellement allergique. Esclave de la pleine lune. Leur excès de rage. Leur humanité, tout simplement…

Surnoms : Les Disciples Des Ténèbres, les chiens galeux, les boules de poils, etc...

Pense bête : On ne devient pas lycan : on NAIT lycan. Cette malédiction croule dans les veines et se révèle lorsque le maudit doit faire face à un évènement bouleversant et perturbateur de son existence. (Ex ; la puberté, la perte d’un être cher, etc.) Qu’importe le motif, tant que ce dernier doit faire face à des émotions intenses, dévastateurs, en simultané, pour mécanisme de défense, son instinct animal se réveillera.

Pense bête numéro deux : L’aspect animal du lycan est identique à celle d’un loup normal. Outre les pleines lune, il est capable de prendre cette apparence quand bon lui semble, il est totalement indépendant sur cette condition !

NOTE : merci de vous référer au lexique spécifique aux lycanthropes afin de bien cerner les spécificités de l'espèce.


La lycanthropie.
l'origine

Esclaves de la pleine lune, ils sont contraints de s’incliner à son appel lorsque cette dernière apparait dans le haut ciel ébène. Ce conte remonte loin… très loin… tellement loin qu’on ne saura dire quand, exactement, est-ce que ce châtiment phénoménal a été divulgué dans le commun des Mortels. L’histoire de ces êtres lupins est complexe, variée, quasi aussi vieille que la Terre elle-même ! Ses racines changent de folklore en folklore, de nation en nation. Une ancienneté, certes, prestigieuse, mais qui donne à ces âmes hybrides et torturées bien des mystères et lignes non écrites. En observant simplement le folklore des Vikings ; le premier cas de lycanthropie serait, parait-il, naquit d’un petit nourrisson, dont le sang s’entremêlerait d’une mère humaine et d’un paternel loup-garou de la Première Génération. Semi-homme, semi-loup, à moitié humain, à moitié monstre, ce petit phénomène d’apparence humaine serait l’issue d’une nouvelle race de loup-garou ; les lycans. La Nature rencontrant la naissance de cette entorse soudaine, nuls n’étaient loin de se douter que cette nouvelle espèce allait perdurer sur la Terre. Capable de se transformer non seulement qu’à la pleine lune, contrairement à son cousin datant, la vie du gamin aurait été épargnée au bénéfice de cette étonnante capacité… que le reste de la meute voyait d’ailleurs pour un présent divin et sacré, tout droit immergé des racines de la terre… ou des cieux, allant selon les traditions et croyances. Les siècles s’écoulant, l’Histoire avançant, ce gène rarissime se serait épanoui sur la terre comme un virus, parachevant ainsi la genèse de cette génération primitive.

Belle histoire, hin ? Si seulement cette dernière se serait tracée et divulguée aussi simplement…Vivre, sur Terre, qu’importe qui nous sommes, c’est pénible… difficile… un sempiternel combat. Être un lycan, être esclave de la pleine lune, apprendre à apprivoiser la bête qui sommeil au tréfonds de son cœur, c’est un châtiment et malédiction qui ne recèle aucune divinité. Ces créatures lupines sont des êtres torturés, inlassablement en conflit avec leur esprit, qu’ils disent ; être obsédé et tourmenté par le Malin. Ils n’ont aucun contrôle sur leurs actes, leurs gestes, que trop souvent exaltés dans des excès de rages qui se voient un danger pour leurs aimés et eux-mêmes. Lorsque la pleine lune les interpelle, le véritable tourment commence. Chacune de leurs transformations n’est qu’un torrent de souffrances et de supplices inimaginables… qui perdures des heures aux allures éternelles et infinies. Ils sont des monstres… mais également des humains si fragiles, dont la pureté du cœur est le principal fardeau et adversaire ! Aucun homme ne devrait charrier avec lui autant de remords, de craintes, de mal, de supplices…


Les disciples des ténèbres.

L’asservissement des lycans remonte depuis le Moyen Âge. Esclaves de leur maître, les Vampires Originaux, très rapidement, les loups garous de la Deuxième génération se font surnommés les Disciples Des Ténèbres. Surnom qui d’ailleurs les pourchasses jusqu’à l’aube de nos jours actuels ! Pourquoi ? Parce que, depuis toujours, ces anges gardiens servent et veillent à la sûreté des Premiers Vampires. Au moyen Âge, les lycans gardaient et protégeaient les manoirs illustres de ces êtres ancestraux qui ne pouvaient supporter le plus infime rayon de soleil sur leur épiderme. Proie facilement atteignable au lever du jour, anticipant les embuscades, les vampires capturèrent des Élus ; livrant ainsi leur destin entre les mains des lycans. Les vampires purent garder ces esclaves sous contrôle, grâce à un lien télépathique qu’ils échangeaient avec leur disciple, préservant ainsi la totale docilité et discipline de cette défense inestimable et fondamentale. Pour ces têtes relativement un peu plus dures qui parvenaient à briser ce lien psychique, les Originaux mirent au point une réforme beaucoup plus stricte et sévère. Des chaînes, dotées d’aiguilles d’argents, qu’ils plaçaient contre les chevilles et les poignets des Lycans. Ainsi, ils ne pouvaient ni désobéir, ou tenter de fuir, sous peine d’être  gravement blessés par ces liens néfastes.

Au fil des époques, plus communément vers l’Âge Des Ténèbres, ce rite d’esclavage perdit amplement de sa puissance, alors que l’Homme forçait les enfants de Caïn à se faire oublier et à disparaître totalement du commun des Mortels. Temps de paix et compensateur pour les lycans qui retrouvèrent un semblant de liberté et regagnèrent la société… non sans se faire le plus invisibles possible auprès du genre humain qui perpétuait de contrer tous les êtres surnaturels. Du moins, jusqu’à ce que le genre humain ne rentre en conflit avec lui-même ! Des siècles durant, le cours de l’Histoire se bouleversait, réduisant l’Homme jusqu’à sa destruction et quasi disparition. Profitant de ce sombre futur, les Vampires Originaux s’extirpèrent des méandres de l’oublie, exhibant avec eux, toutes leurs cruautés sulfureuses et desseins immoraux qu’ils avaient été forcés d’enfouir avec eux.

2050, à l’aube d’une dictature despotique, l’Histoire semblerait se répéter, se replonger dans les même souvenirs et les même délires euphoriques ! Les Disciples Des Ténèbres renaissent, soumis aux pieds des Premiers Vampires qui les hantent, traquent et torturent pour les forcer à se faire dominer et devenir les responsables de l’ordre dans tout New York. Dans des conditions austères, étroites, douloureuses, hostiles, les lycans sont entrainés et acclimatés à les réformes qu’orchestrent les Vampires Originaux à l’horizon des quatre arrondissements de New York. Chasseurs de primes, messagers, agents de la paix, tant de postes et de masques se collent aux visages de ces créatures lupines qui ne peuvent rivaliser contre leurs souverains. En répondant aux commandements de leurs maîtres, les lycans se voient être les proies de bien de haine et mésestime de la part de la population, principalement les hors la loi et révoltés.  Esclaves d’un partie, ennemies du l’autre, en assurant la sécurité des vampires, en fomentant une fourbe paix dans les rues, l’espoir peine à briller dans le regard de ces êtres brisés et torturés psychologiquement.

Un jour, peut-être, l’esclavage des lycans gagnera son terme…


Et à Salem?
Les lycans sont les ennemis naturels des sorcières de Salem. Ils ont tout intérêt à rester auprès des Originels à les servir si ils ne veulent pas se retrouver seuls et sans défense devant ces harpies. Pour autant, certains osent s'approprier leur liberté et se défaire doucement de l'emprise des Originels. La plupart d'entre eux vivent au sud de Salem, dans des lieux proches de la nature ou mêlés aux autres réfugiés.
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org
 
Les lycans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» • Ephaëlya • Vampires, elfes, lycans, nains, humains, centaures...
» Lexique des groupes - Sorciers, vampires et lycans
» Lycans
» La nuit du renouveau.
» Capacités et capacités de race

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: PRÉLUDE AU CHAOS :: Informations générales :: Les groupes-