FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Les mutants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Messages : 749
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Votre ombre
✤ Crédits : tumblr + swan
✤ Âge personnage : Trop de siècles
✤ Humeur : Voyeuse
✤ Profession : A vos humbles services
✤ Philosophie : A vous de voir
✤ Localisation : Partout

Relationship
→ citation:
relationships :
La confrérieFais gaffe à ton cul, elles sont omniscientes.
MessageSujet: Les mutants   Mar 16 Déc - 20:21


LEAD THE PARADE




Particularités :

Modification du code génétique d'ordre biologique. Développement d'une ou de nouvelle(s) capacité(s) physique(s) ou psychique(s) par le sujet ET/OU Amplification d'une ou de capacité(s) physique(s) ou psychique(s) déjà existante chez le sujet.

Faiblesses :

Pour la plupart, une utilisation trop importante et/ou trop longue des mutations provoquent des effets secondaires; mal de tête, baisse d'énergie, perte de connaissance, etc... Outres la modification du code génétique, le mutant reste un humain et donc reste tout de même très vulnérable.

Surnoms : Mutants, Rebelles, Erreurs de la Nature, Expériences ratés, etc...

Pense bête : Les mutants ont acquis leurs pouvoirs lors de bombardements nucléaires tests, du coup, ceux-ci doivent apprendre à contrôler leurs nouvelles facultés. Il est donc important de garder en tête que ce ne sont pas des caractères innés mais bien des caractères acquis génétiquement par les rebelles qui demande un certain effort et temps d'adaptation.


L’aberration mutante
l'origine

Des siècles et des siècles. C'est le délai qui fut nécessaire aux Hommes avant de comprendre que leur idiotie consommatrice et égocentrique les menait tout droit à leur propre perte. Des siècles et des siècles. C'est le délai nécessaire avant de comprendre que leur pire ennemi ne se trouvait pas sous le canon de leur fusil, mais bien derrière leur gâchette. Le pire ennemi de l'Homme était et resterait à jamais l'Homme.

Pourtant. Pourtant, il était tellement plus facile de blâmer le voisin d'à côté plutôt que d'admettre ses propres torts. Fermer les yeux et accuser le terroriste, fermer les yeux et accuser les catastrophes naturelles, les hauts-dirigeants, la Religion, les tueurs, les voleurs, les tricheurs, les menteurs…

La dernière accusation à la mode? Les originaux. Ces suceurs de sang viles et calculateurs. Ces suceurs de sang fourbes et corrompus. Ces suceurs de sang qui ont profité de cet interlude chaotique signé Race Humaine, pour prendre contrôle de New-York et ainsi pervertir à petit feu tout ce qu'ils pouvaient toucher.

Et bien, sept ans. Sept ans, c'est le délai qui fut nécessaire aux Hommes pour oublier ce que des siècles d'autodestruction les ayant tout droit menés à leur propre perte leurs avaient coûtés. Sept ans. C'est le temps qui fut nécessaire aux Hommes pour regrouper une troupe de combattants et mettre au point le projet Alpha. Ainsi, une unité clandestine de survivants s'était jointe aux forces de l'armée américaine dans le but de construire une arme passible de mettre un terme au fourmillement vampirique s'exposant à New-York. Arme qui se présentait sous forme de bombe.
Les dirigeants du projet s'entendirent tous sur le point de mire du prototype. Ils étaient si près du but, si près de faire tomber les originaux, qu'ils ne pouvaient prendre des risques inutiles. C'est ainsi qu'ils décidèrent de tester leur dernier joujou sur la Block Island; une île se trouvant a à peine trois heures de New-York.

Des siècles et des siècles avant de comprendre que leur idiotie consommatrice et égocentrique les menait tout droit à leur propre perte.
Sept ans avant de  regrouper une troupe de combattant et mettre au point le projet Alpha.
Et seulement une seconde pour détruire la vie de milliers de personnes.

Le projet Alpha fut une écrasante défaite. Les radiations de la bombe teste tua près de la moitié des habitants. L'autre moitié vécus avec de graves séquelles physiques et psychologiques. Les maladies infectieuses se propagèrent comme la peste sur l'île. Quelques mois à peine que déjà un fossé immense se creusait entre les habitants. D'un côté, les faibles et de l'autre, les plus forts. Effectivement, après le bombardement, une poignée de villageois quasi-négligeable se voyait octroyer des capacités bien particulières. Une sorte de mutation.

Cette réalité si minime soit-elle devient rapidement plus sérieuse à la génération suivante. Presque la totalité des enfants mis au monde sur l'île possède maintenant des aberrations du code génétique. Aberrations qui s'avèrent prodiguer des aptitudes anormales au sujet. Aberrations qui fait de vous;
Un mutant.

Les rebelles.

Les années passèrent. Tranquillement, les morts, les maladies, les souffrances et les tourmentes qu'avait entrainé le projet Alpha ne furent plus que des souvenirs amers se perdant dans les abysses de l'oublie, laissant une nouvelle génération de mutants renaître de ces cendres.

Après la pluie, le beau temps.
Et bien, le beau temps dura plusieurs années. Années durant lesquels la nouvelle génération grandit, découvrant peu à peu leur pouvoir et essayant coûte que coûte à apprendre à les maîtriser - et ce, bien souvent sans succès. Puis, sans raison apparente, les anciens - c'est ainsi qu'on avait décidé d'appeler les habitants ayant vécus le bombardement -  se mirent à tomber comme des mouches. Des morts qui avait tout de morts naturels; mais comment expliquer un tel phénomène chez des hommes et des femmes se trouvant à peine dans la quarantaine avancée? Puis, le fléau se propagea à la deuxième génération. Laissant derrière des montagnes et des montagnes de cadavres. Des parents, des frères, des sœurs, des amis, des amours, des voisins…
Tous, morts.

Ladite aberration du code génétique, n'était pas fait pour être supportée par le corps humain. La division cellulaire des cellules porteuses de la mutation prirent rapidement le dessus chez l'organisme hôte. Ce débalancement génétique devint rapidement un fardeau trop lourd à porter, brisant la stabilité si fragile de la physiologie humaine. La majorité des mutants ne supportait pas ce changement biologique à long terme.

Les années passèrent, et tranquillement, les morts, les maladies, les souffrances et les tourmentes qu'avait entrainé le projet Alpha revinrent hantés les habitants de Block Island laissant au cœur le goût amer des cendres de leur passé.
Laissant au cœur le goût amer de la vengeance.  


A Salem

Dans ce nouvel eldorado, les mutants ne sont pas considérés différemment des humains, malgré leurs capacités. Ils vivent normalement, mêlés à eux, au nord et au sud de la ville pour les réfugiés. Certains peuvent se rendre utiles en s'engageant dans la BRIS ou dans toute autre activité visant à aider la collectivité. On sait qu'ils sont présents, mais au fond, personne ne s'en méfie vraiment, surtout en comparaison d'autres menaces bien plus préoccupantes.

Les mutants permettent un grand éventail de possibilités côté pouvoirs. Du coup, comme pour les vampires, nous vous demandons de rester réaliste et un minimum vulnérable. Alors; ATTENTION, évité au mieux les excès, sans quoi, le staff interviendra et imposera certaines contraintes. Les gros Bill fusionnés à James Bond, Harry Potter, Wolverine, on n’en veut pas. Soyez réalistes. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org
 
Les mutants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Classification des mutants
» James Howlett, Alias Wolverine
» Saison 2 - Images
» Chronologie
» Deux mutants, deux dangers vivants, similitude ? C'est pas dit... [PV Isaac]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: PRÉLUDE AU CHAOS :: Informations générales :: Les groupes-