FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Remember me ? [Ashan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Printemps : 20
✤ Messages : 1488
✤ Barge depuis : 18/05/2014
✤ Avatar : Karen Gillan
✤ Crédits : ( CADOW CACAHUETTE ) SWAN ( avatar ) + TUMBLR ( gifs ) + CRACKLE BONES ( Code signa ) + MODERN JESUS| portugal. the man ( MUSIQUE)


✤ Âge personnage : 21
✤ Humeur : Bisounours
✤ Profession : Libraire
✤ Philosophie : Smile, everything's gonna be alright
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Guérison / Boucliers / Création de blessures (nécessite de se l'infliger à elle-même ou d'avoir un contact physique avec la cible, à l'endroit désiré)

Relationship
→ citation:
relationships :
Ashley H. ColbyNain roux au syndrôme de stockholm
MessageSujet: Remember me ? [Ashan]   Lun 2 Fév - 3:12

Remember me ?

Feat Elkan J. Devos
La nuit allait être dure.

Ashley le savait. Pourtant, elle tenait à sortir, pour ne pas avoir à faire subir cela à sa chère soeur. Ce type de nuit la rendait particulièrement irritable et de mauvais poil, humeur inhabituelle pour la cadette de la famille Colby.

Cela n'arrivait pas si souvent. Simplement, parfois, elle était incapable de dormir. Elle demeurait là, allongée sur le dos, les yeux ronds comme des billes. Il n'y avait rien à faire. Son passé d'être nocturne - qui ne s'était arrêté que quelques semaines plus tôt - la rattrapait. D'autant plus que le sevrage du sang de vampire n'était pas encore complètement terminé. Amber avait pris des précautions, camouflant suffisamment le lien de sang qui l'unissait à Alaric pour que celui-ci ne puisse pas retrouver sa trace... Mais la plupart des autres effets demeuraient. Parmi eux, ce besoin extrême de le revoir, de ravoir un peu de ce précieux liquide de vie... Ou de mort ?

Bien sûr, la rouquine résistait. Néanmoins, cela n'avait rien d'agréable. Elle le sentait particulièrement, cette nuit, alors que son pas résonnait avec tranquillité dans le calme de la nuit. Ses pieds semblaient peser des tonnes, et ses sens étaient bien moins aiguisés qu'ils ne l'avaient été pendant ces mois passé chez le millénaire. La guérisseuse se sentait... vulnérable. Fragile. À la merci de toute créature passant dans les parages.

Sa mère la suivait, comme toujours, ombre silencieuse dans son dos. Cette présence était pesante pour la jeune femme, qui ne l'avouerait jamais. Jamais elle ne demanderait à cette femme de partir vers l'autre côté. Elle n'en aurait pas la force. Néanmoins, le fait de toujours la voir à ses côtés, peu consistante.... Cela lui rappelait New-York, et tout ce qu'elle avait perdu dans cette ville maudite. Y compris la précieuse vie de sa mère. La sorcière n'était pas prête à quitter sa présence, si rassurante. Son seul point d'accroche... Et, éventuellement, son seul messager avec Amber, en cas de... problème.

Ne pas y penser.

La nuit était glaciale. Pourtant, la petite ne semblait pas s'en apercevoir. Elle se déplaçait silencieusement, comme une ombre. Le passage chez Alaric avait laissé ses traces. Parmi celles-ci, les facultés physiques améliorées. Il fallait toujours être discrets, dans ce manoir maudit, afin d'éviter les foudres du propriétaire aux sens décuplés. Et puis... Elle avait souvent dû se cacher. Jamais avec succès, mais toujours avec amélioration. C'était un acquis non négligeable. La demoiselle s'arrêta soudainement, sentant une présence. Ses prunelles d'onyx se levèrent, pour fixer la lune sans même s'arrêter sur la personne qui titillait ses sens. Sa mère l'aurait prévenu, si l'intrus aurait constitué un quelconque danger.

Sa mère... La dame était toujours un peu plus atterrée de voir son petit ange dans cet état. Depuis sa disparition, puis sa soudainement réapparition, la cadette semblait... Changée. Comme si quelque chose en elle avait été éteint, détruit. La peur ne semblait jamais quitter le fond des prunelles de la petite, comme si elle craignait constamment une apparition du passé. Qu'est-ce qui pouvait être horrible au point de refuser d'en parler ?

Ashley se décida enfin à poser les yeux sur l'homme à une vingtaine de mètre. Il était loin... Et sa simple taille lui arracha un sursaut, puis un frisson. Ce n'est pas lui, Ashley. Pas la même coupe de cheveux. Pas la même aura destructrice. Calme-toi. Elle finit par se calmer, son pas ne s'arrêtant toujours pas. Elle s'approchait, parvenant peu à peu à discerner les traits de l'homme. La rousse se souvenait l'avoir déjà rencontré, dans un bar, lors d'une soirée morbide. Un meurtrier vampire à retrouver, tout ça... Néanmoins, pas moyen de se souvenir de son nom. Ce n'était clairement pas son fort.

La demoiselle sentait que sa mère s'était légèrement figée à ses côtés. Un sorcier. Il pouvait la voir. Il pourrait, éventuellement, l'exorciser. La petite prit délicatement la main de sa figure maternelle dans la sienne, dans un geste léger et chaste visant à la rassurer. Elle n'avait rien à craindre, celui-là était un gentil. Un léger signe de tête fut adressé à l'homme, pour lui faire comprendre qu'elle se souvenait de lui... Sans plus. Un rescapé de New-York, comme il y en avait tant... Et pourtant, pas assez. La simple présence fantomatique à ses côtés prouvait à quel point la destruction de la grande-ville avait été terrible.

- Ashley. fit soudainement l'esprit.

Celle-ci leva la tête à cet instant précis. La lueur de la lune brilla sur un croc, se reflétant dans des prunelles sanguinaires. Un autre rescapé, celui-là visiblement sorti des métros. Le vampire sauta, atterrissant gracieusement au sol. Une bête... Un prédateur, en pleine chasse. Quelques mois plus tôt, cette vision aurait glacé le sang de la jeune femme. Mais elle avait vu bien pire. Elle avait côtoyé le mal en personne. De ce fait, elle demeura de glace, se contentant de fixer le nouveau venu, dressée entre lui et l'autre rescapé. Son cœur s'était accéléré, pressentant le danger.

- T'as l'odeur de Rousseau dans les veines. T'es qui ?

La rousse se renfrogna brutalement. C'était si évident ? Elle posa de nouveau le pied vers l'arrière, et un rire secoua le torse de la sangsue, visiblement amusé. La petite jeta un oeil à l'autre rescapé. Elle avait l'habitude de fuir... En solo. Elle n'avait pas la moindre magie offensive, et sa mère était impuissante, dans cet état. Impossible de savoir les capacité du géant blond, et la sorcière ne tenait pas à s'attarder en présence d'un être pouvant la lier à Alaric. Non, merci.

Son instinct protecteur reprit brusquement le dessus et, pour la première fois depuis bien longtemps... Elle se sentit comme avant. Avant la destruction de New-York, avant le bal des vampires, avant l'enlèvement... À peu près à la même époque que lorsqu'elle avait rencontré ce mâle alpha dans un bar, en compagnie d'une fantôme et d'une médecin légiste ayant du mal à tenir sur ses jambes. La guérisseuse tendit brutalement les bras à l'horizontale, et deux boucliers se dressèrent, l'un formant un mur entre le prédateur et ses futures proies, alors que le second venait former un dôme au-dessus du vampire, histoire de le retenir un moment.

La jeune femme tourna les talons, avant de se saisir de l'immense main du sorcier et de prendre les jambes à son cou. Il valait mieux ne pas s'attarder ici. Elle jeta un regard à l'homme aux crocs, avant de marmonner :

- Si tu te doute que j'ai un lien avec Rousseau, tu devrais aussi te douter qu'il vaut mieux que tu évite de m'approcher, pas vrai ? Les vampires craignaient Alaric et connaissaient son caractère généreux. Il n'y avait pas besoin de plus d'explications.

La rouquine prit les jambes à son cou, trainait le rescapé derrière elle sans la moindre gêne. Sa mère les suivait toujours, flottant légèrement au-dessus du sol pour éviter de se fatiguer. Rousseau. Elle ancra ce nom dans son esprit, pour plus tard...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 789
✤ Barge depuis : 27/07/2013
✤ Avatar : Alexander Skarsgard
✤ Crédits : google & tumblr


✤ Âge personnage : 34 printemps.
✤ Humeur : Morose
✤ Profession : Intervenant à la BRIS
✤ Philosophie : Marche ou crève
✤ Localisation : Dans ton dos.
✤ Pouvoirs : La nécromancie. Appeler, entendre et voir les fantômes. Réanimer les cadavres.
Elkan J. Devos☞ I'm too sexy for my hair, too sexy for my hair
MessageSujet: Re: Remember me ? [Ashan]   Sam 28 Fév - 22:37


Remember me?
ft. Ashley



Les rues de Salem ne ressemblaient en rien à celles de New-York. La misère s'en était allée. L'image d'une bourgade paisible. L'image d'une ville tranquille... Une image. Une simple illusion. Tout n'était toujours qu'illusion. Vampires et lycans ne pouvaient cohabiter. Humains et vampires ne pouvaient exister sans menacer la survie de l'autre. Bien plus sournoise qu'une Utopie, cette cohabitation annonçait le retour des Originels. Comme par le passée, ils allaient monter sournoisement au pouvoir et réduire à l'esclavage toutes communautés osant les défier. Elkan trouvait cette idée insoutenable, intolérable. Toutefois, sa priorité était ailleurs. Ses pensées étaient toutes occupées par une seule et même personne : Coraline. Coraline... la plus belle des anomalies. Coraline... Son fantôme. Vivre pratiquement une année sans elle avait été un supplice. Une mise à mort constante, perpétuelle. Mais il avait fait face. Il était resté debout pour elle, Coraline. Mais aussi pour Riley. Il devait maintenir le cap et ramener sa douce moitié. Il était si proche... tellement proche.

Mains dans les poches de sa veste de cuir, il marchait dans les rues paisibles de la ville. Salem... Ville idyllique et pourtant l'enfer se trouvait sous leurs pieds. Cet endroit maudit empesté l'entourloupe. Pourtant il demeurait là. Toutes les excuses étaient bonnes pour rester à Salem. Soupirant de lassitude, le sorcier cogna le bout de ses chaussures cirés contre une petite pierre. Pierre qui roule n'amasse pas mousse. Cette phrase traversant son esprit, le petit cailloux se perdit quelque part et le géant blond ne chercha pas à le retrouver. Il tourna à l'angle de la rue. Il déambulait sans avoir de destination. Il errait telle une âme en peine... et dans le fond, c'était ce qu'il était. Il se sentait vide sans elle, sans sa plus belle des anomalies... et il se sentait toujours autant anéantie depuis la mort de sa meilleure amie. Charlize.

Le souvenir douloureux de son amie se réveilla telle une brûlure. Ses claires prunelles se posèrent sur une silhouette de femme, quelques mètres devant lui. A vrai dire, il y avait deux silouhouette mais une seule retenait véritablement son attention. Une jeune rousse. Une crinière qu'il avait déjà aperçue par le passé. Toutefois il n'en n'était pas encore certain. Cela n'empêchait pas son coeur de se tordre. Des flashs envahissaient son esprit. Charlize ivre devant une statue. Coraline balançant un verre d'eau en pleine face du sorcier. Et elle... cette femme rousse qu'il discernait de mieux en mieux. Ashley. Son prénom clignotait tel un vieux néon sur le déclin. Maintenant qu'il avait resitué la demoiselle, il observa l'autre personne lui tenant compagnie... Puis l'évidence le percuta aussitôt. La deuxième personne était en fait un fantôme. Visiblement, Elkan n'était pas le seul capable de voir les défunts. En d'autres circonstances, il se serait inquiété pour ses affaires mais... ça, c'était il y a bien si longtemps. Tout trois se croisèrent et la jeune rousse opina de la tête. Visiblement, elle aussi se souvenait de lui. Elkan répondit donc de par un simple sourire. Peu convainquant, certes. Il était pourtant incapable de faire mieux en ce moment.

Leur chemin devait se séparer ainsi. Lui d'un côté et elle de l'autre. Il était censé longer la rue et tourner encore une fois pour se rendre nul part. C'était sans compter sur la fantôme. Elle prononça le nom de la rouquine avec une telle précipitation qu'Elkan fut aussitôt en alerte. Tournant les talons, il pouvait alors voir en quoi consistait le danger. Un vampire!

Le viking croisa le regard d'Ashley. Il hésita à agir l'espace d'un instant, ne sachant pas ce qu'avait prévu la jeune femme. Finalement il le découvrit bien rapidement. Elle dressa un mur protecteur, privilégiant la défense plutôt que l'attaque. Le géant blond aurait préféré mettre un terme à la non-vie de cette créature. Les crocs-blancs étaient des nuisibles, des indésirables. Ils propageaient la mort et le désespoir. Mais il devait avant tout s'assurer qu'Ashley ne risquait rien. La petite rousse lui attrapa sa main massive et ils se mirent à courir. Le vampire avait fait mention d'un certain Rousseau. Ce nom ne lui disait rien mais son instinct de détective lui indiquait très clairement de le retenir.

Elkan n'avait pas pour habitude de fuir face à un vampire. Ni devant quiconque. Fut une époque où fuir ne pouvait être une option dans la mesure où il se tenait le plus loin possible du danger. Une époque lointaine et si bien des choses avaient changer, la fuite, quant à elle, n'était toujours pas une option. Pourtant c'était exactement ce qu'il était en train de faire avec la jeune sorcière. Il n'y avait nul part où se cacher. Plusieurs rues plus tard, il obligea Ashley à s'arrêter. Le souffle court, il inspira et expira plusieurs fois avant de prendre la parole.

- Je pense que c'est bon... Ton tour de magie a du le dissuader.

La vérité étant qu'il était capable de neutraliser la sangsue si elle tentait de nouveau sa chance. Le viking regarda autour de lui. Personnes. La rue était déserte... Il s'adossa contre un réverbère, étudiant la sorcière du regard. Depuis la dernière fois qu'il l'avait vu, tant de choses avaient changé. Tant de sang avait coulé. Tant de morts à déplorer.

- Tu veux que je te raccompagne chez toi?

Les rues de Salem n'étaient pas plus sûre que celles de New-York. Cette image bien tranquille n'était justement qu'une illusion. Ils en avaient eu la preuve ce soir. D'ailleurs, avant que d'autres ne rappliquent, ils feraient mieux de partir. Sans attendre de réponse, il s'approcha de la rouquine et posa une main en bas de son dos, l'intimant à le suivre, sans courir cette fois-ci.
 


Code © disturbed -  Music => Don't let met go by Raign


_________________

Supermassive Black Hole
-- You set my soul alight. --
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 20
✤ Messages : 1488
✤ Barge depuis : 18/05/2014
✤ Avatar : Karen Gillan
✤ Crédits : ( CADOW CACAHUETTE ) SWAN ( avatar ) + TUMBLR ( gifs ) + CRACKLE BONES ( Code signa ) + MODERN JESUS| portugal. the man ( MUSIQUE)


✤ Âge personnage : 21
✤ Humeur : Bisounours
✤ Profession : Libraire
✤ Philosophie : Smile, everything's gonna be alright
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Guérison / Boucliers / Création de blessures (nécessite de se l'infliger à elle-même ou d'avoir un contact physique avec la cible, à l'endroit désiré)

Relationship
→ citation:
relationships :
Ashley H. ColbyNain roux au syndrôme de stockholm
MessageSujet: Re: Remember me ? [Ashan]   Dim 3 Mai - 21:44

Remember me ?

Feat Elkan J. Devos
Ashley se souvenait de la soirée où elle avait rencontré le géant blond. Son nom lui revenait, alors qu'ils coursaient dans ce dédales de rues : Elkan. Ses jambes ne s'arrêtaient pas un seul instant, endurcies par la nécessité de fuir ayant régulé sa vie pendant si longtemps. Ses cheveux s'éparpillaient au gré du vent, son cœur battait contre ses tempes, sa magie s'excitaient et ses poumons commençaient à brûler. Pourtant, elle se sentait bien. Ces montées d'adrénalines, bien qu'horriblement dangereuses, lui avaient terriblement manquer. Étrange, pas vrai?

Lorsque le viking s'arrêta, la petite eut un moment d'hébétude, cherchant à savoir où ils étaient et pourquoi s'arrêter maintenant, au milieu d'une rue, plutôt qu'en sécurité dans une demeure quelconque. La mère de la petite sorcière demeura pourtant calme. Le vampire devait avoir filé en comprenant que ses proies seraient trop complexes et risquées : personne ne souhaitait se frotter à Alaric. Les prunelles onyx rencontrèrent celles d'Elkan, et elle finit par se détendre un peu, laissant son organisme reprendre un rythme plus normal. Il avait raison. Le prédateur avait dû fuir, ou tout du moins opter pour une cible plus fragile.

Ruby, feu la mère d'Ashley, observa cette dernière avec une inquiétude à peine dissimulée. Cette petite canaille semblait beaucoup trop habituée à ce type de situations. Mais quel genre de vie avait-elle vécue sans que sa propre famille ne soit au courant? Combien de fois s'était-elle ainsi mise en danger sans sentir le besoin d'en parler? Était-ce ce type de situation qui avait conduit à sa disparition prolongée?

Ashley sentait les questions tourbillonner dans la conscience de l'esprit, mais elle ne dit absolument rien. L'inquiéter encore davantage, lui confirmer que sans son don elle serait morte à plusieurs reprises, ne servirait à rien. La femme ne ferait que paniquer, sans raison. Il n'y avait aucun moyen de changer le passé. Sinon, la sorcière aurait tout fait pour rendre la vie à cette figure maternelle à qui elle devait tant....

Elkan s'appuya contre un réverbère, l'étudiant du regard. La jeune femme, plus détendue, lui adressa un doux sourire. Encore une fois, un geste simple, une réminiscence d'un passé fort lointain, qui lui fit le plus grand bien. Cela faisait trop longtemps que la rouquine n'avait pas sourit sincèrement. Souvent, ces douces grimaces ne servaient qu'à rassurer Amber, qui s'inquiétait pour à peu près chaque anomalie chez sa cadette depuis leur arrivée à Salem. Rien de plus normal, après tout. Néanmoins, Ashley refusait que l'on s'occupe trop d'elle. Cette histoire était finie. Elle était parvenue à fuir Alaric. Non, ce qui la gênait le plus, c'était que, parfois, le Gaulois lui manquait. Tout simplement. Et lorsqu'elle s'apercevait de ce sentiment, elle éprouvait un si grand désarroi, un si grand dégoût envers elle-même, qu'elle avait besoin de sortir. Se changer les idées. Éventuellement se mettre dans des situations dangereuses, juste pour mieux se ressaisir.

Lorsque le géant blond propose de ramener la gamine chez elle, elle se contenta d'opiner. Cela ne pouvait pas nuire.

- Seulement si je suis sur votre chemin...

Une phrase inutile, Ashley en avait conscience. S'il voulait la raccompagner, il n'avait qu'à mentir en quelques mots. Il était surprenant de constater à quel point il était facile pour le genre humain de dire des faussetés... Enfin. Le viking se redressa, approchant pour mieux poser sa main massive dans le bas du dos de la brindille ambulante. Le contact lui arracha un léger frémissement. Ce n'était pas de la crainte ou quoi que ce soit, mais plutôt une sorte de manque d'habitude. Le peu de contacts qu'elle avait eu depuis plus d'un an étaient... Bien moins doux. Et puis, la demoiselle avait le don de se trouver des gens qui la faisait se sentir petite et terriblement fragile. Comme quoi.

Ils commencèrent lentement à marcher, et la rousse lâcha son adresse du bout des lèvres. Sud de Salem, avec les autres réfugiés. Son statut de sorcière aurait pu lui permettre une meilleure place... Mais pas sa condition financière, ni celle de sa sœur aînée. Elles se contentaient donc d'une petite maison dans le quartier plus défavorisé. Néanmoins, pour ces petites rouquines habituées à leur taudis de Brooklyn, cette demeure était un merveilleux havre de paix. Même après le passage dans l'immense manoir d'Alaric.

Le silence régnait toujours, comme si les deux êtres craignaient d'attirer d'autres ennemis potentiels. Bien que ce manque de son n'était pas lourd, il demeurait... Tendu. Chacun avait conscience des souvenirs qu'il éveillait chez l'autre, tout comme ils savaient tous deux que leur compagnon avait dû souffrir lors de la chute de New-York. Qui avait-il bien pu perdre? La guérisseuse donna un léger coup de pied dans un caillou, perdue dans ses pensées, avant de laisser sa voix claire résonner dans le calme de la nuit. Elle se devait de dire quelque chose.

- Ça fait plaisir de voir des têtes connues... Sous-entendu : ça fait plaisir de savoir que tout le monde n'est pas mort. Inutile de le rajouter.

La sorcière sourit timidement. Le fantôme, quant à lui, restait un peu à l'écart, à l'arrière. Ruby savait que cet homme pouvait la voir, et, bien qu'il ne semblait pas méchant, cela la mettait mal-à-l'aise. Elle s'était habituée à ne pas être remarquée. De plus, elle n'accordait pas sa confiance aussi facilement que sa fille. Elle ne doutait pas qu'il ait pu être gentil à New-York, mais les temps avaient changés et il avait dû traversé des épreuves horribles. Il n'était probablement plus le même. Néanmoins, impossible d'en parler à sa cadette sans qu'il ne le sache. L'esprit se contentait donc de demeurer à l'écart, fixant le géant blond, guettant la moindre menace. Et puis, il était beaucoup trop sexy pour côtoyer son petit bébé pur et innocent, bon.

Mais ça, c'était son côté mère poule.

Ashley demeura silencieuse encore un long moment. Une idée lui traînait en tête depuis un moment déjà, et elle avait du mal à la formuler sans paraître... pressée. Voir impolie. Pourtant, et la situation venait de le lui prouver, il était plus que nécessaire d'emmener le sujet. Le fait était qu'Elkan était vraisemblablement un sorcier, il était difficile de le nier. Or, elle ne savait rien de ses capacités. Les dangers étaient multiples à Salem, ils étaient simplement mieux dissimulés qu'à New-York. Sa magie personnelle était purement défensive. Et si le viking savait attaquer? Était-ce le genre de connaissance que l'on pouvait apprendre? Dans ce cas, pourquoi ne pas demander à sa sœur? Parce qu'elle s'inquiéterait, toujours et encore. Cette fois, la mère serait témoin... Mais peut-être que le fantôme respecterait le choix de la guérisseuse et ne dirait rien.

La rouquine finit par plonger, faisant de son mieux pour éviter de se dandiner.

- Je peux te demander un truc bizarre? La sorcière leva la tête, examinant le viking. Sens-toi à l'aise de m'envoyer bouler. Son ton n'était pas aussi doux que la dernière fois qu'ils s'étaient croisés, autant à cause de toutes ces expériences que parce qu'elle était irritable, par manque de sang. Oh, la beauté du sevrage... Elle n'en demeurait pas moins gentille : simplement, son ton était plus... Pressant? Tu es un sorcier, pas vrai..? Tu es plutôt du genre offensif..? Elle laissa sa question en suspens un moment, comme pour tenter de le laisser deviner la suite. J'ai souvent beaucoup de mal à me défendre convenablement, parce que je ne peux pas attaquer. Tu... euh... Tu voudrais m'apprendre?

- Ashley! Vous vous connaissez à peine!

- Je ne peux pas demander à ma sœur, elle s'inquiéterait trop et me suivrait partout. Insista légèrement la rousse, plus à l'égard de sa mère qu'à l'égard du rescapé. Et j'ai... J'ai des raisons de croire que cela pourrait m'être utile. Parce qu'Alaric n'était pas le seul danger, à Salem... Je pourrais te rendre la pareil en défensif, bien sûr!

Bon, la bombe était lâchée. Une inconnue demandant à un inconnu de lui apprendre la magie offensive. Ashley style.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 789
✤ Barge depuis : 27/07/2013
✤ Avatar : Alexander Skarsgard
✤ Crédits : google & tumblr


✤ Âge personnage : 34 printemps.
✤ Humeur : Morose
✤ Profession : Intervenant à la BRIS
✤ Philosophie : Marche ou crève
✤ Localisation : Dans ton dos.
✤ Pouvoirs : La nécromancie. Appeler, entendre et voir les fantômes. Réanimer les cadavres.
Elkan J. Devos☞ I'm too sexy for my hair, too sexy for my hair
MessageSujet: Re: Remember me ? [Ashan]   Sam 6 Juin - 5:54


Remember me?
ft. Ashley



Après cette épisode mouvementé, il était tout simplement hors de question d'abandonner la demoiselle dans les rues de Salem. La nuit pouvait s'annoncer encore longue. Aussi longue que les canines affûtées de ces sangsues. Par précaution, le géant blond préféra donc accompagner la sorcière. Protecteur, surtout avec la gente féminine, il n'oubliait pas non plus que la rousse venait de loin. Survivre à New-York n'avait jamais été aisé. D'une manière ou d'une autre, elle avait du réussir à se débrouiller. Soit ça... soit elle avait une chance défrayant la logique elle-même. Un faible sourire étira les lèvres du détective. Ashley semblait ne pas vouloir le déranger, en acceptant qu'à condition que ça soit sur son trajet. Il ne répondit rien. Pour ne pas avoir à mentir... Il ne pouvait ni dire oui, ni dire non. Elle ne lui avait pas encore donné son adresse.

Bienveillant, il s'approcha d'elle et l'incita à avancer en posant une main protectrice sur le bas de son dos. Si il ne pensait pas à mal, il remarqua néanmoins sa réaction et préféra retirer sa grosse paluche, les enfouissant dans les poches de sa veste en cuir. Finalement, Ashley lui donna son adresse. Le sud de Salem. Elkan n'était pas réellement étonnée. Même si la rousse était une sorcière... elle restait également une réfugiée. Qu'importe la politique de tolérance envers les rescapés de New-York, une éternelle étiquette demeurait collée sur leur front. Bien que le sorcier demeurait silencieux, une petite moue contrarié défigurait les traits de son visage. Il n'aimait pas l'idée de la savoir dans ce lieu. Cette partie de la ville était infestée de vampires, de lycans et de gens mal intentionné. Un quartier beaucoup trop dangereux pour une personne comme Ashley. Elle respirait l'innocence. Elle semblait la cible parfaite pour les prédateurs. Puis les flashs de cette fameuse soirée. Celle-là même où ils s'étaient rencontrés. Celle-là même où Charlize était le centre d'attention. Au souvenir de son amie, ses poings se comprimèrent ainsi que sa mâchoire. Combien de personnes devaient encore périr à cause des Originels et de leur obsession du contrôle?

La voix de la rouquine le ramena au présent. Ses phalanges se détendirent et un sourire s'esquissa sur ses lèvres. Il était d'accord avec elle. Surtout, il était content de voir qu'elle avait survécu.

— Oui. Faut croire que tout le monde n'est pas mort, précisa t-il. 

Si cela pouvait paraître morbide, ça n'était pas vraiment le cas. Elkan voyait plutôt ça comme un signe d'espoir. Beaucoup de personnes l'avaient sollicité afin de retrouver des personnes disparus. Mais toutes ne se trouvaient pas forcément à Salem. Et toutes n'étaient pas forcément mortes. Certaines personnes se trouvaient quelque part... Loin de tout ça. Il aurait aimé avoir la certitude de trouver Charlize loin de tout ça... Vivante. Auprès de sa mère.

Puis de nouveau le silence s'installa entre eux. Un silence qui ne gênait pas le sorcier. Il préférait ça plutôt que des discussions stériles. Après tout, de quoi pouvaient-ils bien discuter? De la pluie et du beau temps? Ils n'étaient pas un vieux couples pour ça. De la vie de New-York? Trop déprimant. De leur nouvelle vie à Salem? Beaucoup trop déprimant. Encore une fois, la sorcière brisa le silence. Une question étrange? La situation n'était déjà pas assez étrange pour ce permettre sans gêne ce genre... d'étrangeté? La regardant en biais, il n'eut pas réellement besoin de répondre car elle continuait dans sa lancée. Elkan préférait la laisser parler, de peur qu'elle finisse par se raviser. Il était bien curieux de savoir ce qu'elle avait en tête. Et là... la bombe venait d'être lâchée. Les sourcils d'Elkan se haussèrent et il se demanda si il avait bien entendu. Même pas le temps de réaliser que la maman-fantôme réagissait avec vigueur. Le regard du sorcier fit la navette entre la maman et la fille. Ashley n'avait pas tord. Cela lui serait vraiment très utile. Salem n'était pas plus sécurisant que New-York.

— J'accepte, trancha t-il après une courte réflexion. Comme tu l'a si bien deviné, je suis un sorcier. Spécialisé dans la nécromancie.

Il jugea bon de la tenir informée de ce détail. Certaines sorcières voyaient d'un mauvais œil la pratique de cette magie. Ce que Elkan pouvait comprendre. Les morts se devaient de rester mort. Mais si il n'avait jamais demandé à avoir ce don. Pendant longtemps il avait cherché à le refouler... avant de tout simplement se rendre à l'évidence. La magie faisait partie de lui.  

— Toutefois, elle a raison, il passa un bref regard par dessus son épaule afin de désigner la fantôme, on se connait à peine.  

Il stoppa sa marche, attrapant gentiment Ashley par le bras pour l'inciter à faire de même. Son attention entièrement captée, il plongea ses claires prunelles dans celles de la rouquine. Il ne voulait pas l'inquiéter mais il se devait également de la mettre en garde. Sa naïveté pouvait lui coûter la vie.

— Salem est une ville dangereuse. Tu ne peux faire confiance en personne.

Il s'approcha, réduisant l'espace entre eux.

— Même pas en moi, conclut le sorcier, la dominant de toute sa hauteur.  

Cet avertissement donné, il se recula. Pour détendre l'atmosphère, il arbora un sourire qui se voulait - ironiquement - rassurant. Il ne voulait pas l'effrayer mais après coup... c'était peut-être ce qu'il avait fait. Tant pis. Elle devait comprendre que pour survivre, l'on doit essentiellement ne faire confiance qu'en soi-même. Reprenant sa marche comme si de rien n'était, il se demandait bien par quoi ils pourraient commencer. Il avait été bien des choses mais jamais encore, il n'avait eu à apprendre la magie à quelqu'un. C'était tout nouveau et l'idée lui plaisait assez bien.

— Si tu veux, on pourra commencer dans la semaine.


Code © disturbed -  Music => Don't let met go by Raign


_________________

Supermassive Black Hole
-- You set my soul alight. --
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 20
✤ Messages : 1488
✤ Barge depuis : 18/05/2014
✤ Avatar : Karen Gillan
✤ Crédits : ( CADOW CACAHUETTE ) SWAN ( avatar ) + TUMBLR ( gifs ) + CRACKLE BONES ( Code signa ) + MODERN JESUS| portugal. the man ( MUSIQUE)


✤ Âge personnage : 21
✤ Humeur : Bisounours
✤ Profession : Libraire
✤ Philosophie : Smile, everything's gonna be alright
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Guérison / Boucliers / Création de blessures (nécessite de se l'infliger à elle-même ou d'avoir un contact physique avec la cible, à l'endroit désiré)

Relationship
→ citation:
relationships :
Ashley H. ColbyNain roux au syndrôme de stockholm
MessageSujet: Re: Remember me ? [Ashan]   Mer 10 Juin - 6:30


 Remember me ?
Le coeur d'Ashley battait avec force dans sa poitrine alors qu'elle attendait le verdict. Son petit discours lui semblait pathétique et peu convainquant. Les prunelles assassines de sa mère, toujours convaincue que le blond était un danger sexuel, étaient plantées dans le dos de la petite. Rien ne pouvait la rassurer, surtout pas le silence du sorcier. Pourtant...

- J'accepte. Un fin soupire de soulage échappa à la rouquine, qui ferma les yeux et recommença à respirer. Comme tu l'as si bien deviné, je suis n sorcier. Spécialisé dans la nécromancie.

Ah ouais. La guérisseuse pouvait sentir le poil de bras de sa mère s'hérisser jusqu'ici. Pour sa part... Et bien. On ne choisit pas. C'était glauque, mais la demoiselle ne saisissait pas encore pleinement à quel point une telle magie pouvait être taboue. Oui, ça jouait avec les lois de la vie et de la mort, et on risquait de se prendre pour Dieu. Néanmoins, n'était-ce pas aussi le cas de sa propre magie ? En sauvant des vies, on s'opposait autant au Destin qu'en en ramenant... Enfin, si les pouvoirs du viking lui permettaient bien de faire cela. Rien n'était moins certain.

- Toutefois, elle a raison. Hm ? Un regard fut adressé à sa mère, et la demoiselle comprit où il voulait en venir. On se connait à peine.

Et alors ? Une réplique sans le moindre sens aux yeux de cette rousse beaucoup trop naïve pour son propre bien. Elle ne s'aperçut de l'arrêt d'Elkan que lorsque celui-ci lui saisit le bras, lui arrachant un léger sursaut. Ashley se tourna vers lui, les sourcils en point d'interrogation. Il était bizarre. Comment pouvait-elle ne pas comprendre que c'était elle, l'étrange, dans cette situation ?

- Salem est une ville dangereuse. No shit Sherlock. Tu ne peux faire confiance en personne. Il s'approcha, sans même laisser le temps à la mini-bombe d'exploser. Ruby, pour sa part, était si furieuse qu'elle semblait sur le point de feuler comme un félin enragé. Beaucoup trop près. Même pas en moi.

Les prunelles onyx se vissèrent dans celles de glace. Elle avait l'habitude des gens plus grand. Ça l'avait complexée, pendant un moment, puis la petite avait réalisé les bénéfices que sa taille pouvait lui apporter. Quant aux paroles du beau blond... Et bien. Premier désaccord. Elle ne chercha même pas à cacher à quel point elle pouvait désapprouver de tels propos. Pourtant, la sorcière ne se fâcha pas. Le blond recula, le fantôme reprit un air plus normal et la rousse afficha son plus beau sourire.

- Et bien... C'est un risque que je suis prête à prendre. La vie est ennuyante si on ne se fie qu'à soi-même. Ça empêche les relations, tout ça.

Oh, Ashley avait souvent expérimenté les dangers d'une telle philosophie. Pourtant, elle ne changeait pas, trop optimiste pour abandonner l'espoir que le monde n'était pas complètement pourri. On disait que répéter les mêmes actions, sans cesse, dans l'espoir que le résultat soit différent, était un signe de folie. Dans ce cas, la rousse était folle, et l'assumait pleinement. Or, les fous n'ont pas peur. Pas dans des situations pareilles, tout du moins.

- Si tu veux, on pourra commencer dans la semaine.
- Que l'on soit très clair. Cette idée me rebute.
- Je veux bien.

Ce n'était pas le moment pour une altercation mère/fille. Néanmoins, Ruby allait bientôt devoir comprendre que sa fille était désormais une adulte. Une adulte irresponsable, peut-être. Mais une adulte indépendante. Presque. La demoiselle emboîta de nouveau le pas au nécromancien, le sourire de nouveau aux lèvres. C'était à croire qu'elle ne savait faire que cela.

- Je vais tenter de t'apprendre à faire des boucliers, si tu veux. C'est super pratique.

Ça, il avait pu le constater. Le pas d'Ashley était plus léger, cette fois. Elle ne se préoccupait pas du fantôme boudeur qui les suivait. Ruby avait du mal à tolérer tout ce qui venait de se passer. Trop de proximité, cette histoire de nécromancie, un inconnu enseignant à sa fille... Elle prenait peu à peu conscience des dangers que celle-ci avait tendance à prendre et n'appréciait guère. Personne n'aimerait, remarquez.

- Faudra se trouver un endroit propice... Perso, ma maison est beaucoup trop petite.

La jeune femme fronça les sourcils, pensive. Ils ne devaient pas attirer l'attention, non plus. Ses pouvoirs avaient tendance à être très lumineux, et donc peu discrets. Pour ce qui était de la mise en pratique, il y avait les Raids : cette seule pensée pouvait faire croire que la rouquine avait des pensées suicidaires, ou du moins masochistes.

- Merci, au fait... C'est vraiment gentil de ta part.

Deux rousses. Deux réactions. Un sourire. Un regard acéré. La mère contenait toutes sortes de répliques assassines, dans les eaux de « Tu tente juste de la charmer, gros pervers ! ». C'était... Presque drôle.
FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 789
✤ Barge depuis : 27/07/2013
✤ Avatar : Alexander Skarsgard
✤ Crédits : google & tumblr


✤ Âge personnage : 34 printemps.
✤ Humeur : Morose
✤ Profession : Intervenant à la BRIS
✤ Philosophie : Marche ou crève
✤ Localisation : Dans ton dos.
✤ Pouvoirs : La nécromancie. Appeler, entendre et voir les fantômes. Réanimer les cadavres.
Elkan J. Devos☞ I'm too sexy for my hair, too sexy for my hair
MessageSujet: Re: Remember me ? [Ashan]   Ven 19 Juin - 8:54


Remember me?
ft. Ashley



Tant d'insouciances... Elkan en était persuadé, ça finirait par la tuer. A moins, bien entendu, qu'il arrive à lui faire entendre raison dans un avenir proche. Mais le sorcier le savait, on ne pouvait pas changer la nature profonde des gens. Cette petite était vouée à se jeter constamment dans la camionnette du premier inconnu lui tendant un paquet de bonbon. Les yeux du sorcier roulèrent alors que la rouquine assumait pleinement sa naïveté. Désespérant pour elle. Cela n'empêchait pas le nécromant de poursuivre leur lancée, proposant de commencer le plus rapidement possible. La réaction du fantôme et de la sorcières fut vive. Un sourire en coin étira les lèvres du géant blond, un brin moqueur. Les mères, toutes pareils. Il ne pouvait cependant pas en vouloir à la défunte! La rousse semblait prédisposée à donner trop facilement sa confiance.  

Reprenant leur marche, le géant blond enfonça ses mains dans les poches de sa veste. Il regardait sa nouvelle apprentie du coin de l’œil. Elle arborait un sourire béat sur ses lèvres et il se demandait si il lui arrivait d'arrêter. Est-ce qu'elle avait des crampes aux joues, à force? Oh ce n'était pas bien méchant. Il se posait simplement la question. Ni plus ni moins. La sorcière proposa de lui apprendre à créer des boucliers. Pas besoin de réfléchir à cette proposition.

— Ce serait avec plaisir.

Il ne doutait pas de la praticité de tels sorts. Au contraire. Il savait combien ça pouvait lui être pratique. Quant au lieu pour pratiquer la magie... Le sorcier avait bien une idée. D'ailleurs, il s'amusait déjà de la réaction qu'aurait la fantôme. Car clairement, ce n'était pas un lieu où on voudrait voir sa fille traîner. Encore moins avec un inconnu... et vraiment pas du tout avec un nécromant. Pour le plaisir, il laissa la petite rousse se creuser les méninges un moment.

— Ne remercie pas tout de suite. assura t-il avec nonchalance. Attend d'avoir de véritable résultat.   

Le clin d’œil accompagnant ses paroles se servait qu'à une chose : faire râler la fantôme derrière eux. Il pouvait bien s'amuser un peu de la situation non? Les distractions à Salem se faisant rares... Il prenait ce qu'il pouvait. Puis pour une fois qu'il ne ruminait pas la disparition de sa douce Coraline, autant en profiter.

— Je sais où nous allons pouvoir nous entraîner.

Et il savait très bien que ça ne plairait pas à la défunte à leurs arrières. Il regarda par dessus son épaule comme pour s'assurer qu'elle ne comptait pas lui sauter dessus, puis il reporta ses claires prunelles sur la rouquine.

— Dans les coins très reculés de Salem il y a un vieux paquebot. Une fois que tu as traversé la forêt, puis les marécages... Il faut encore parcourir plusieurs mètres et le paquebot se trouve-là. C'est éloigné de toutes civilisations. Absolument personne ne pourra venir nous troubler.

D'ailleurs... Même si il ne le disait pas clairement, il ne voulait pas de la présence du fantôme lors des séances. Tout se passera entre lui et Ashley, et c'était tout. Si il devait lancer un sort autour du paquebot pour empêcher l'accès aux esprits... Alors il le ferait sans le moindre remord. Mais avant d'en arriver là... Il préférait quand même mettre les choses au point.

— Ces séances d'entraînement se passeront entre toi et moi... Seulement toi et moi.

Pour accentuer ses propos, il lança une œillade à la fantôme.

Code © disturbed -  Music => Don't let met go by Raign


_________________

Supermassive Black Hole
-- You set my soul alight. --
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 20
✤ Messages : 1488
✤ Barge depuis : 18/05/2014
✤ Avatar : Karen Gillan
✤ Crédits : ( CADOW CACAHUETTE ) SWAN ( avatar ) + TUMBLR ( gifs ) + CRACKLE BONES ( Code signa ) + MODERN JESUS| portugal. the man ( MUSIQUE)


✤ Âge personnage : 21
✤ Humeur : Bisounours
✤ Profession : Libraire
✤ Philosophie : Smile, everything's gonna be alright
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Guérison / Boucliers / Création de blessures (nécessite de se l'infliger à elle-même ou d'avoir un contact physique avec la cible, à l'endroit désiré)

Relationship
→ citation:
relationships :
Ashley H. ColbyNain roux au syndrôme de stockholm
MessageSujet: Re: Remember me ? [Ashan]   Mer 8 Juil - 17:20


 Remember me ?
- Ce serait avec plaisir.

Une phrase toute bête, qui rendit pourtant Ashley joyeuse comme tout. Pour une fois, elle ne dépendait pas des autres et pouvait même se montrer utile, sans mettre sa vie en danger. C'était génial, et le sentiment qui réchauffait sa poitrine était particulièrement agréable. La petite sourit de nouveau et se retint à grande peine de fredonner. Une véritable gamine, on ne pouvait que très difficilement le nier. Et, pour plusieurs, une source d'inquiétude sans fond. Lorsqu'elle remercia le géant blond, elle sentit le regard acéré de sa mère, et un fin soupir lui échappa. Franchement.

- Ne me remercie pas tout de suite. Attends d'avoir de véritables résultats.

La rouquine ne répondit rien, se contentant de rosir face au clin d'oeil. Le fantôme bouillait.

- Une crampe dans l'oeil, jeune homme ?
- Pardon.

Ce n'était plus drôle, aux yeux de la sorcière. La situation, la tension, commençait simplement à la mettre mal-à-l'aise. Et, en même temps, elle avait l'impression qu'Elkan faisait exprès de provoquer sa pauvre défunte surprotectrice. Elle lui jeta un petit regard méfiant, rien de bien méchant, avant de reporter son attention sur la route. Ses méninges s'activaient toujours à la recherche d'un lieu idéal. Sans grand succès.

- Je sais où nous allons pouvoir nous entraîner.

Un petit sursaut échappa à la guérisseuse, qui tourna des prunelles désormais brillantes vers le viking. Une vraie girouette, et un livre ouvert avec une police à la taille cinquante. Tellement simple à lire que c'en était troublant. Le nécromant jeta un oeil derrière lui, pouvant aviser une fantômette renfrognée avec un regard glacial.

- Dans les coins très reculés de Salem il y a un vieux paquebot. Une fois que tu as traversé la forêt, puis les marécages... Il faut encore parcourir plusieurs mètres et le paquebot se trouve là. C'est éloigné de toutes civilisations. Absolument personne ne pourra venir nous troubler.
- Génial, dans ce cas !

Aucune hésitation. Elle ne prit même pas le temps de réfléchir, simplement heureuse qu'il ait pu trouver un lieu pareil. Ashley ne chercha pas non plus à savoir comment il avait pu en avoir connaissance. Rien. Ses prunelles montèrent dans le ciel, vers la lune, et elle se contenta d'observer l'astre pendant un instant. Ses sens lui semblaient toujours engourdis. Elle savait qu'elle ne parviendrait toujours pas à dormir. Pourtant, pour le moment... La sorcière ne s'en souciait aucunement.

- Ces séances d'entraînement se passeront entre toi et moi... Seulement toi et moi.
- Évidement.
- Pardon ?

La jeune femme passa une main contre son visage, un brin découragée. Elle prit le temps de respirer profondément avant de répondre. Malgré sa bonne humeur, sa patience était irrité par sa crise de manque, autant par les sensations en elles-mêmes que pour le sentiment de faiblesse qu'une telle situation lui procurait. Cette rencontre lui avait certes changé les idées, mais tout revenait. Et les réactions exagérées de sa mère commençaient à lui tomber sur le système.

- Exactement pour ça, maman. T'agis comme si j'avais douze ans et qu'il en avait cinquante, qu'il était dans un van et qu'il me proposait des bonbons ! J'aurais vraiment pas besoin de ça. C'était un brin ton sec à son goût. Mais elle commençait à être excédée.
- Je dois t'expliquer toutes les raisons de mon inquiétude devant lui ou c'est bon ?

Ashley se raidit complètement, adressant un regard courroucé à l'esprit. Oui, elle savait. Elle avait disparu pendant des mois, sans laisser de traces, et était revenu transformée. C'est bon. Elle pigeait. On ne cessait de lui rabattre les oreilles avec ça, plutôt que de la laisser oublier ces moments horribles. Lorsque la rouquine reprit la parole, sa voix était plus froide, cassante. Sans possibilité de réplique.

- Si je dois jeter un quelconque sort pour t'empêcher de monter sur ce bateau, je le ferai.

La guérisseuse remarqua facilement à quel point la phrase et le to était un choc pour sa mère, qui demeura saisit pendant un moment... Avant de simplement disparaître. Plus tard, elle s'en voudrait et chercherait à se faire pardonner. Pour l'instant... Elle n'en avait rien à carrer. Ses émotions commençaient à être un vrai fouillis. Une autre crise. Elle ne pouvait pas le nier. La demoiselle s'appuya contre un mur, sa jambe commençant à gigoter frénétiquement sans qu'elle puisse se contrôler. La petite ferma les yeux, ses mains froides venant trouver refuge contre son visage dans l'espoir de la calmer. Sans grand succès.

- Désolé... Donne-moi juste... Deux petites minutes.

Ils n'étaient plus bien loin de chez elle, maintenant. Si elle pouvait simplement se donner la chance de s'y rendre, histoire de pouvoir gérer ça dans sa chambre... Seule. Ce serait bien. La jeune femme chercha pourtant à changer de sujet, histoire de ne pas avoir à s'étendre sur son état.

- Si on dit mardi midi... Ça te va ?

Hors de question de faire ça de soir. Elle n'avait aucune idée de l'énergie qu'un tel entraînement pourrait lui coûter et n'avait pas franchement envie de quitter en pleine nuit sans pouvoir se défendre.
FICHE PAR SWAN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Remember me ? [Ashan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remember me ? [Ashan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}
» FINLEY JUDAS LEVY-EYNSFORD ⊱ ❝ you jump I jump, remember ? ❞
» 03. Boy, one day you'll remember me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: LA VILLE DE SALEM :: Autres :: Flashback-