FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Don't pray for us - Korrary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Don't pray for us - Korrary    Ven 13 Fév - 14:47


 
Don't pray for us- Korrary
 
To roll with us. The only rule we need is never. Giving up. The only faith we have is faith in us. We're the ones who start little fires. Yet they burn out. But when they're on the rise. They can't help but shine.

« - Norton ! Du calme. Rouspète le flic dans l'âme tout en lui envoyant une cacahuète. Le macaque raffole de ces saloperies pleines de sel. Voilà bien deux heures qu'il a les pieds sur cette table, à supporter les regards moroses du grand gaillard derrière le bar. Le temps est, étrangement, ensoleillé, permettant à l'Australien de se détendre un peu sur la terrasse.

Et ,comme toujours, ces têtes de pioche refusent de laisser entrer son capucin dans leurs entrailles des débauches. Comme si Norton allait … Un cri surprend pourtant l'inspecteur, qui se redresse aussitôt. Les réflexes s'emparent de lui aussi rapidement qu'il a vidé son verre pour ne pas en perdre une goûte, balancer un billet en réceptionnant le petit capucin allant glisser sur son épaule, et courir à l'opposée de la rue. L'humain détale sous les beuglements du barman lui disant qu'il n'a pas réglé toute son ardoise, tandis que le brun se contente de lever son chapeau de loin. La fille qui beugle n'attend pas, elle, contrairement à l'argent qu'il lui donnera. Un jour. Juste le temps de rembourser toutes ses dettes et les verres engloutis en six ans de dénie.

- A L'AIDE ! Hurle encore la voix, attirant Harry à la lisière de la forêt de Salem.

Il n'aime pas cet endroit. Les forêts touffues qui vous agrippent dans leurs serres de bois et de feuilles, l'espace clos, le manque de lumière … A force d'être privé de ses dons par l'obscurité et les lieux trop confinés, Maddox en a viré presque claustrophobe. C'est sa première réflexion, alors que les cris de Norton se mélangent à ceux d'une brune courant dans sa direction, l'air complètement paniqué. La fusée hystérique vient le percuter, alors que ses onyx avisent la bombe humaine, puis l'aurée des bois.

- Eh, eh ! Ca va ? Calmez-vous ! Qu'il gronde, plissant des yeux pour tenter d'apercevoir l'objet de ses tourments.

- Y a quelque chose ! Là-bas ! C'était énorme, et … et … Et sale, je crois que … C'était plein de sang ! Vous devez appelez la police, balbutie la femme en pleures, avant de se décrocher de lui pour adresser un dernier regard inquiet au sentier. Je …

- La police c'est moi, bougez pas ma petite dame, j'y vais ! Allez au bar à l'autre rue et dites que vous êtes là à mon nom. On vous donnera de quoi vous rafraîchir.»

Ou lui demander de payer son ardoise. Elle peut bien lui faire cette faveur, il la sauve d'un sale pétrin  ! Aussitôt dit que le Maddox se précipité déjà à l'intérieur des bois, sans laisser le temps à la femme de protester.

Heureusement pour lui, le soleil philtre à travers les branches, et l'espace reste suffisant pour lui permettre d'utiliser son don en cas de besoin. Une main sur son Glock rangé dans son holster, et l'inspecteur privé avance à pas de loup dans le sanctuaire d'écorces.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    Dim 15 Fév - 9:52


Don't pray for us
« Harry Maddox & Korra T. Kalgan »


Korra s'était réveillée en sursaut aux abords de la forêt. La terre froide collait à son dos, pour une fois sans qu'elle n'y fût pour rien. Pourquoi était-elle là ? Les animaux sûrement. Oui, ça devait être ça. Elle devait en avoir marre de manger du pigeon. Elle grogna. La mutante avait pourtant une bonne raison d'éviter la forêt malgré une plus forte présence de la terre qui lui était favorable. Loin de la civilisation, ça lui rappelait son périple depuis le Canada et puis depuis New-York jusqu'ici. Elle grinça des dents. L'autre était sûrement toute proche de lui apparaître. N'était-ce pas déjà elle qui l'avait fait se réveiller ainsi brusquement ?
Dans un réflexe, elle reconstitua son armure de plaquettes de terre. Ses cheveux collaient à cause de la boue ou du gel. Ou des deux. L'hiver c'était toujours plus dur. Mais Korra était habituée à des conditions plus rigoureuses que celles-là. Et elle avait un bon manteau en dessous de toute la crasse et de la terre, du sang séché aussi. Elle utilisa un petit morceau de roche pour se gratter à un endroit qui n'était jamais accessible à l'être humain et s'étira.
Korra avait complètement perdu la notion du temps depuis un moment maintenant. Elle savait qu'elle était le matin si elle voyait le soleil se lever, et le soir s'il se couchait. Entre les deux... Elle n'aurait su sans se creuser la cervelle. Et elle n'en avait pas envie.

Il y avait forcément un petit cours d'eau dans cette fichue forêt. Quelque chose ! Elle grogna. Les oiseaux ne faisaient pas un bruit sur son passage et elle essaya de sentir à travers le sol dans quelle direction elle trouverait de l'eau. De l'eau courante, sinon elle serait gelée et de toute façon croupie.
La mutante finit par trouver et s'agenouilla, ses genoux et les plaques de roche craquant sous le mouvement. Elle grimaça. Ce n'était qu'un tout petit cours d'eau, de ceux qui apparaissent pour une saison avant de disparaître la suivante, au gré de la nappe phréatique. Elle se pencha en avant, pour mettre ses mains dans l'eau là où il y avait le plus de courant. Elle était gelée, sûrement tout juste au dessus de zéro et Korra serra les dents. Mais au moins le courant emportait les saletés et évitait qu'elle ne pût voir son reflet dans le liquide translucide. Elle n'aimait pas voir son reflet. Si elle se fichait bien de la tête qu'elle pouvait avoir, il fallait très peu de temps à l'autre pour venir la narguer sur la moindre surface réfléchissante.
Une fois ses mains nettoyées, elle les mit en coupe pour récupérer un peu d'eau et boire, malgré le froid tranchant. Il fallait bien. Ce serait con de mourir de soif. Une douleur dans le front la fit grimacer mais elle but une seconde fois avant de regarder autour d'elle, glissant ses mains sous les replis de son manteau pour éviter qu'elles ne gelassent à cause du froid et de l'eau.
Korra devait trouver un animal, pas trop petit, mais pas trop gros. Quelque chose pour la nourrir et lui tenir chaud. Elle se redressa lentement puis tourna sur elle-même pour avoir une vue d'ensemble de l'endroit. Il ne lui semblait pas qu'il y eût d'autres cours d'eau à proximité... Des bêtes viendraient sûrement s'abreuver ici. Bien. Elle trouva une variété de petit arbre qui ne perdait pas trop son feuillage en hiver et s'y dissimula, se couvrant de terre pour éviter qu'on perçût son odeur.

Mais c'est humain qui approcha en premier. Elle lui lança un caillou depuis sa cachette. Puis en fit voler un autre depuis un autre endroit. La mutante pourrait lui faire peur pour qu'il dégageât de là. Il l'empêchait clairement de chasser son repas.
À vrai dire, elle n'avait même pas fait gaffe à la présence de la femme qui avait été là plus tôt et s'était enfuie en criant. Les cris faisaient trop partie de ce qu'elle entendait tout le temps... Et puis que pouvait bien foutre une pimbêche minable dans la forêt de toute façon ?
Elle renvoya un autre caillou depuis un autre endroit.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    Ven 20 Fév - 17:11


 
Don't pray for us- Korrary
 
To roll with us. The only rule we need is never. Giving up. The only faith we have is faith in us. We're the ones who start little fires. Yet they burn out. But when they're on the rise. They can't help but shine.


C'est presque à pas de course qu'Harry rejoint l’orée, avant de s'enfoncer dans le sanctuaire d'écorces. Et si la fille avait seulement vu un tronc d'arbre déraciné dans un sale état ? Avec les hystériques, on ne sait jamais. On lui avait déjà rapporté des tas d'incidents à l'époque de la B.R.I.S. Soit disant qu'une bête féroce avait saccagée tout une récolte. Et à l'arrivée, Harry avait retrouvé un chien affamé depuis des jours, la pauvre bête avait seulement besoin d'être nourrie et adoptée par une famille sérieuse. D'autres, il avait simplement trouvé un raton laveur déjà prêt à se battre un bout de viande avec Norton. Le petit salop foutait le bordel dans les canalisations et effrayaient les gamins de la maison. Les bruits la nuit, les reliefs dans le noir, les ombres mouvantes tapies sur vos murs à la lueur de la lune ... L'esprit humain peut vous jouer de sacrés tours, et c'est avec ce rappel que le détective progresse.

Premier choc.
Quelque chose frappe l'arrière de son crâne, lui arrachant une protestation rauque.
Plof.

Ca retombe à ses pieds, et le brun fait demi-tour, avant d'aviser, sourcils froncés, un petit cailloux. Bon, ok. Peut-être bien qu'il y a un truc ici. Harry hausse un sourcil, main toujours prêt de son arme avant de lever ses onyx vers les buissons désordonnés.

Plof.

Cette fois, un autre projectile est lancé dans le tapis d'épines, et c'est paupières plissées que le Maddox étudie l'espace. S'il est tombé juste à côté de lui, le bout de roche ne vient pourtant pas de bien loin.

« - Eh ! Montre toi, j'te veux aucun mal. Lance le flic, alors que Norton commence à grincer des dents à côté de lui, s'agitant et pointant sa petite main vers la droite.

Harry suit alors la direction indiquée par son animal légèrement énervé, avant de voir deux mirettes pâles. Furtives. La bestiole disparaît déjà. C'était quoi ça ? L'épaisse couche de crasse entourant un visage indéchiffrable, Harry l'observe sans pour autant être certain de sa nature. C'est donc avec prudence qu'il se dirige droit à la source, fouillant la brousse de feuilles mortes avant de se figer devant … Une femme. Si de loin, elle semble n'être qu'une couche non identifiable, Harry la perçoit enfin plus clairement. Brune, ses cheveux sales entoure un visage qu'on devine pourtant séduisant sous une couche de crasse. Mais, ce qui surprend surtout l'homme, ce sont les plaques de roches tout autour de sa silhouette fine.

Et s'il y a bien un truc qu'Harry a appris, en étant un enfant du cirque, c'est à ne pas juger les gens par leur apparence, à voir au-delà de ça. Des cas un peu atypiques, parfois carrément définis comme des montres, il en a vu des tas. Un homme avec des pinces de homard à la place des mains, une femme bourrée de testostérone, des petits, des gros, des sans jambes, des élastiques ou des hideux. Et c'est en étant élevé avec la tolérance de la différence – car il aurait été hypocrite de les juger – que le gamin avait évolué. En tant qu'homme, il n'a pas oublié. C'est pourquoi, contrairement – et il n'en doute pas – aux réactions habituelles, le brun à la peau légèrement halée ne part pas en courant. Il ne fixe même pas la fille avec une moue écœurée. Elle est dans un sale état, et pour dire vrai, ça l'inquiète plus que ça ne l'angoisse.

- On dirait que quelqu'un ici à besoin d'un verre ! Lâche-t-il, sourire fier et couillon plaqué sur sa bouille masqué par son chapeau. Hein, Norton ? » Qu'il ajoute en tournant le menton vers son singe, qui lui adresse une grimace joyeuse. Si son maître ne s'en fait pas, alors aucune raison de s'inquiéter aussi.


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    Mer 25 Fév - 11:42


Don't pray for us
« Harry Maddox & Korra T. Kalgan »


Il grogna, il ronchonna. Mais qu'il parte ! Bon sang, songea Korra. Etonnement polie dans ses pensées, pour une fois.
Le gars avait ce petit animal. C'était quoi ? Korra n'en avait jamais vu dans les rues. Peut-être sur des pancartes délavées et dont les couleurs s'étaient perdue pendant ses errances dans ce qui restaient du zoo de New-York. Ca avait l'air un petit truc presque humain plein de poils à la démarche bizarre. Ce que c'était, en revanche, elle ne s'en souvenait plus. Peut-être que le nom n'était même plus visible sur les pancartes à vrai dire. Ca la distrayait. Elle loupa son autre lancer. Pourquoi ce type était venu hein ? Pourquoi ne partait-il pas ? Peut-être qu'elle aurait du rester cachée sans lui lancer de caillou. Il fallait que ça tombe sur un gars curieux ronchonna-t-elle intérieurement.
Merde, elle avait autre chose à faire quoi.

« Eh ! Montre toi, j'te veux aucun mal. » bah voyons. La bestiole remuait et émettait de drôles de bruit à côté de lui, pointant son buisson du doigt. Ca avait des doigts. Korra serra les dents et fit venir un caillou depuis un autre côté pour qu'il vint le percuter. La bête émit une sorte de glapissement colérique. Le gars s'est quand même penché vers le buisson. La mutante à vite fait de battre en retraite dans l'ombre. Est-ce qu'il la vue ?
Elle aurait du rester au Canada en fait. Vivre dans le froid, essayer de piéger les lycans qui rôdaient sûrement encore autour de son village et les faire tomber dans des crevasses comme l'autre.
Mais il fouilla les feuilles quand même, le malotru. Korra ne pouvait plus reculer et elle serra les dents. Elle avait vu l'arme à sa ceinture. Il était flic ? Quoi, elle n'avait pas le droit de chasser dans la forêt ? Elle n'avait même pas commencé, à vrai dire, alors quoi ?
Elle serra les poings, la roche craquant doucement en se réarrangeant correctement autour de ses phalanges.
« Dégage de là, j'suis occupée, qu'elle grinça de manière à peine audible. Mais il ne semblait pas vouloir partir. Pourquoi il fallait que ça tombe sur elle ? Il voulait quoi ? Du mal ou du bien ? Un bon vieux connard ou un pseudo-bienfaiteur nian-nian ?
Nian-nian avec une arme. Bon.
On dirait que quelqu'un ici à besoin d'un verre ! Hein, Norton ? Korra regarda la bête un court instant, qui ne semblait plus énervée puis rapporta son regard sur l'homme.
Quoi ? fit-elle en réalisant ce qu'il venait de dire. Elle n'avait pas de terre dans les oreilles pourtant. Elle plissa les sourcils, elle ne faisait pas confiance aux gens. Surtout pas aux gars qui se promenaient armés avec une bestiole dans la forêt. Qu'est-ce tu fous dans la forêt ? Et c'est quoi un « Norton » ? » demanda-t-elle en jetant de nouveau un regard au bestiau. Est-ce qu'il comptait l'empoisonner en lui offrant un verre ?

Elle finit par s'avancer pour sortir du buisson, faisant reculer l'intrus. Korra n'était pas des plus belles à voir. Crasseuse, couverte de roche et de terre, ses vêtements étaient tout aussi sales en dessous de tout cela.
La mutante observa celui qui se trouvait face à elle. Il ne la regardait pas comme les autres pouvaient la regarder en la croisant. Qui c'était ce con ?
Korra finit par le pousser de son chemin, pour s'approcher de nouveau du cours d'eau et humidifier un peu de la roche qui était trop rêche contre sa peau. « Au moins, t'es pas un cabot. Ta bête resterait pas sinon. » C'était la seule raison pour laquelle elle ne l'avait pas coincé dans le sol. Si elle ne le regardait pas, c'est qu'elle n'avait pas besoin de le voir pour savoir où il se trouvait, lui et sa bestiole. Elle les sentait à travers la terre.
Mais elle se redressa brusquement et se tourna vers la droite. En faisant signe à ses intrus de se baisser. Un animal s'était quand même approché malgré le bruit qu'ils faisaient, que les autres faisaient. Peut-être qu'ils n'avaient pas l'habitude d'être chassés ici. Un gros lièvre approchait, elle le sentait. Ca ferait un tellement bon repas...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    Dim 1 Mar - 11:53


 
Don't pray for us- Korrary
 
To roll with us. The only rule we need is never. Giving up. The only faith we have is faith in us. We're the ones who start little fires. Yet they burn out. But when they're on the rise. They can't help but shine.

La fille semble complètement paumée et agacée, sur la défensive. Pas aimable, la gosse. Si son regard pouvait tuer ... Harry serait présentement en train de croupir avec les racines et les épines. La gosse est avachie dans son coin, entre les buissons.

« - Dégage de là, j'suis occupée, Qu'elle l'envoie chier, tirant un sourire amusé au flic.

- Occupée dans les buissons de la forêt ? Mais quelle classe, ma dame ! Qu'il se penche, effectuant une courbette en levant légèrement son chapeau, qu'il rabat aussitôt sur sa bouille

Quoi ? Qu'est-ce tu fous dans la forêt ? Et c'est quoi un « Norton » ?

C'est quoi un Norton ? Le brun hausse un sourcil, se redressant légèrement tandis que la fille se lève pour aller vers un ruisseau. L'eau doit être gelée, et sûrement pas si fraîche. Tu parles d'une douche ... D'où elle sort ?

- Au moins, t'es pas un cabot. Ta bête resterait pas sinon.

Un cabot ? Le brun se téléporte juste en face d'elle, toujours ravie du petit effet que cela produit chez ses opposants. Elle parle sûrement d'un chien. Un loup garou. Norton continue de gigoter sur son épaule, ses petites mains enfoncées dans les tissus de son épaule

- Nop, m'dame. Répond finalement Harry en croisant les bras, sans se défaire de son sourire de tête à claques. Et toi, t'es quoi ? Pas un monstre. Conclut-il en venant frottant sa barbe d'une main dédaigneuse.  La petite hystérique qui criait au loup devait juste avoir besoin de lunettes.C'est pas ton ruisseau qui va arranger ça, j'connais des douches publiques. Qu'il ajoute en haussant les épaules, levant sa main occupée à frotter sa barbe vers Norton.

L'humain se gratte la nuque, avant de se souvenir de la question de la fille. Surtout, ne pas la brusquer.

- C'est pas un 'quoi', c'est le nom de mon singe. Un singe de la race des capucins. Tu sais que les scientifiques disaient qu'on descend des singes ? Ils ont des mains, des pieds, des jambes ... C'est vrai qu'ils nous ressemblent. Mais j'y crois pas trop. Dis bonjour, Norton.

Le petit capucin fait de nouveau la grimace, signe de sourire chez la bestiole, et non d'agressivité. Le petit être poilus descend de ses épaules, avant d'aller à ses pieds pour avancer légèrement. Pas trop. Il est prêt à bondir vers son maître à la moindre offensive ou signe de danger.

- T'as raison, ils sentent le danger. »  Confirme Harry en souriant, alors que Norton avance encore d'un pas, ses petites pattes croisés et ses grand yeux fixés sur la mutante.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    Dim 8 Mar - 13:19


Don't pray for us
« Harry Maddox & Korra T. Kalgan »


« Occupée dans les buissons de la forêt ? Mais quelle classe, ma dame ! » Elle ne le connaissait pas depuis longtemps, mais l'homme l'agaçait déjà. La mutante grogna sous son buisson. Ne pouvait-il pas faire comme tout le monde et s'enfuir en la voyant ? Ca l'aurait arrangée. Elle avait faim, et, là tout de suite, la seule raison qui la ferait se battre, serait de chasser son repas.
Elle se fichait de ce qu'il pensait. Elle s'était toujours fiché de l'avis des hommes. Et des femmes. De tout le monde, en réalité. Korra n'avait jamais été du genre à se soucier des opinions des gens. Elle n'avait plus l'optique de plaire depuis des années maintenant. De plus, plaire physiquement n'avait jamais été son soucis. Ni même plaire autrement. Elle aurait juste voulu la fierté de ses parents. Mais ils n'étaient plus là.
La mutante serra les dents et se pencha vers le ruisseau pour se débarbouiller. Le visage dégoulinant d'eau, elle se redressa juste avant qu'il n'apparût devant elle et la brune sursauta, lui envoyant une grosse pierre en plein bide avant de se casser la figure en arrière. Elle avait glissé dans la boue proche du cours d'eau. Jurant à en faire s'envoler les oiseaux, elle se mit sur le côté pour se relever. Il venait de faire fuir le lièvre qu'elle avait perçu. Mais quel con !

« Nop, m'dame. Et toi, t'es quoi ? Pas un monstre. La petite hystérique qui criait au loup devait juste avoir besoin de lunettes. C'est pas ton ruisseau qui va arranger ça, j'connais des douches publiques. » L'abruti souriait toujours. Elle grogna. Comme si elle allait prendre une douche là où des centaines de gens en avaient prises ? Le truc devait grouiller de saloperies dégueulasses pire que l'eau trouble où elle avait pioché un peu de liquide. Elle grimaça rien qu'à l'idée.

« C'est pas un 'quoi', c'est le nom de mon singe. Un singe de la race des capucins. Tu sais que les scientifiques disaient qu'on descend des singes ? Ils ont des mains, des pieds, des jambes ... C'est vrai qu'ils nous ressemblent. Mais j'y crois pas trop. Dis bonjour, Norton » fit le type, comme s'il se souvenait qu'elle avait posé une question. Elle le regarda, puis le 'singe' mais ne l'écoutait déjà plus. La bestiole ne devait pas être dangereuse, mais si elle venait l'embêter, elle n'aurait qu'à l'écraser sous une grosse pierre.
Korra suivit la boule de poils des yeux d'un air placide avant de relever le regard vers son propriétaire. « J'aime pas les trucs humanoïdes qui se couvrent de poils ». Une fille polie aurait ajouté « désolée ». Mais elle avait oublié sa politesse au Canada.
« T'as raison, ils sentent le danger. » fit-il à nouveau, sûrement en se souvenant d'un truc qu'elle avait du dire. Mais elle ne retenait pas ses conversations avec les gens quand ça ne l'intéressait pas. La bête approcha et Korra reporta son regard dessus.
« Récupère-le et dégage, j'ai autre chose à faire. » n'avait-il pas compris la première fois ? Et, comme pour affirmer ses dires, son ventre gargouilla un instant, lui confirmant qu'elle devait s'y mettre.
Vu qu'il n'avait pas l'air de vouloir bouger, la mutante décida de tourner les talons, réadaptant les écailles de pierre sur son corps pour faciliter ses mouvements. Il fallait qu'elle trouve un autre endroit calme et propice au passage des animaux.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    Jeu 19 Mar - 8:45


 
Don't pray for us- Korrary
 
To roll with us. The only rule we need is never. Giving up. The only faith we have is faith in us. We're the ones who start little fires. Yet they burn out. But when they're on the rise. They can't help but shine.

C'est qu'elle a pas l'air facile à vivre la gosse. Enfin, elle doit pas être si jeune que ça. Peut-être pas loin des trente piges. Dur à dire sous la crasse qui couvre sa bouille pâle, Maddox a du mal à définir les traits de la fille avec toute cette pierre, cette terre et ... C'est quoi ça, une croûte de sang ? L'inspecteur hausse un sourcil, tout en se mâchouillant la lèvre.

« - J'aime pas les trucs humanoïdes qui se couvrent de poils Rétorque miss cailloux en jetant un regard mauvais à son singe.

Bordel, personne résiste à Norton ! ... Sauf son ex-femme, certes. Mais à part ça ? Il l'a déjà tirée de certaines petites crises grâce à ses petits yeux ronds. En soit, il est pas très beau. Avec sa tronche poilus et déformée, et ses dents de travers. Ses grimaces sur son faciès sont parfois ... Disons disgracieuses. Mais Norton reste tout de même un gentil petit Capucin fringué avec une côte.

Récupère-le et dégage, j'ai autre chose à faire.  

Et madame le congédie avec tant de ... Il a pas les mots, ça lui troue le cul. L'autre tourne déjà les talons pour aller gambader entre les buissons. S'il croit qu'il va la laisser frétiller tranquille façon Mononoké alors qu'elle a alerté une folle un peu plus tôt, elle se fourre le nez dans le doigt. Ou l’œil dans le nez ... Merde, il a bu combien de verres? déjà ?

- On risque d'avoir un problème, par contre. Fait Harry, toujours la moue neutre et vivement insolente. Il a cette bouille scandaleusement trollesque placardée sur le faciès, la tronche du mec qui lâche pas prise aussi facilement. Celui qui vous fait grincer des dents jusqu'à vous ruiner les gencives.  Le truc c'est que j'suis pas forcément Flic, mais un peu quand même, tu vois. Enfin, j'étais de la B.R.I.S y quelques semaines seulement, et y continuent de me coller au train.

Et Paf, le voilà déjà à côté de la brune encroûtée et mal odorante. Si elle esquive le moindre geste, il sautera déjà d'un endroit à l'autre pour l’assommer un bon coup. En priant pour qu'elle ne se mette pas à déconner et à lui briser les miches. Il est pas là pour la chasser, uniquement pour qu'on l'emmerde pas si on apprend que c'est lui s'est chargé du cas. L'hystérique est peut-être déjà au poste de la B.R.I.S. Et y qu'un couillon qui porte un chapeau et un singe en ville. Lui.

Il voit déjà des cas comme Maddox ou Baily venir l'emmerder au bar. Et ça, ça le fait chier.

- Moi je m'en moque, Miss. C'est juste que je préfère vérifier que tu vas pas te mettre à faire hurler toute la ville. Promis, je suis pas comme les abrutis qui te pointent du doigt. Prends une douche, un verre, mange un truc et prouve-moi que t'es juste un peu paumée dans cette ville de malades, après je te fous la paix. »  Termine le Maddox en lui adressant cette fois un sourire empathique, le genre tout de même moins brise miches. Norton trottine déjà jusqu'à lui, allant s'accrocher derrière sa tête.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us


Dernière édition par Harry Maddox le Jeu 16 Avr - 9:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    Jeu 26 Mar - 14:19


Don't pray for us
« Harry Maddox & Korra T. Kalgan »


Non, définitivement, cette petite face mi-nue mi-couverte de poils ne lui convenait pas. Pas du tout. Le nez épaté, la bouche en ligne et à l'air un peu flasque, des yeux ronds trop gros et une barre osseuse au-dessus d'eux qui se couvrait de poils. Non, Korra avait juste envie de shooter dedans. Le regard de la bête l'énervait et elle n'aurait su dire si il était mesquin ou juste... emmerdant. En plus, il grimaçait de manière encore pire que les humains ou les loups qui voulait se donner un air. Il avait beau être habillé, ça ne le rendait que plus pittoresque. Une caricature. Que animaux restent des animaux et le monde en serait mieux gardé. C'était ce qu'elle pensait en tout cas. Mettant les lycans dans le même panier. Bien qu'ils fussent pires encore. Ils ne méritaient même pas d'avoir le statut d'animal.

«  On risque d'avoir un problème, par contre. que l'autre rétorqua avec sa gueule qui ne valait pas mieux que celle de son singe. Elle avait autant envie de shooter dedans, et elle pourrait, la mutante maitrisait assez les arts martiaux pour parvenir à lui foutre son pied dans la face. D'ailleurs, elle ne savait pas ce qui la retenait. Le truc c'est que j'suis pas forcément Flic, mais un peu quand même, tu vois. Enfin, j'étais de la B.R.I.S y quelques semaines seulement, et y continuent de me coller au train ».
Elle n'en avait rien à foutre, vraiment. Korra poussa un soupir et serra les dents. Peut-être que son air non-dégoûté et non-effrayé quand il l'avait vue l'avait empêchée de lui fracasser le crâne avec un bloc de roche énorme, mais maintenant, la patience de la mutante s'amenuisait dangereusement. En fait, elle n'en avait jamais eu beaucoup.

Le gars apparut devant elle et elle eu le réflexe de glisser son pied droit en arrière, s'inclinant légèrement en position de combat, les mains relevées en poings devant elle. Très rapidement, son armure de roche avait suivi, s'ajustant parfaitement à un mode de lutte : en écailles pour ne pas entraver les mouvements au niveau des articulations et en plaques plus longues aux endroits à protéger.
« J'en ai rien à foutre de tes problèmes. » lança-t-elle, acide, en se redressant lentement. Il ne semblait pas vouloir se battre, mais si il continuait à lui briser les miches, elle allait lui faire regretter de l'avoir faite sortir de son buisson.

« Moi je m'en moque, Miss. C'est juste que je préfère vérifier que tu vas pas te mettre à faire hurler toute la ville. reprit-il et elle eu un sourire mauvais.
Trop tard pour ça. le coupa-t-elle, mais il reprit sans broncher.
Promis, je suis pas comme les abrutis qui te pointent du doigt. Prends une douche, un verre, mange un truc et prouve-moi que t'es juste un peu paumée dans cette ville de malades, après je te fous la paix. Korra soupira à nouveau. Ok, elle avait compris, il ne la traiterait pas comme une bête de cirque. Mais elle s'en foutait de ça. Vraiment. Ce n'était qu'un prétexte pour frapper sur des gens.
Tu te trompes, répondit-elle placidement. Je suis une malade dans une ville de paumés. » compléta-t-elle avec un sourire malin. Elle n'avait pas besoin de sa compassion. Si la meuf avait eu peur, tant mieux, elle ne changerait pas, d'ailleurs la pauvre choute n'avait rien à faire à cet endroit.

« Sérieusement, tu vas m'arrêter ? Parce que je ne vais pas changer pour éviter que des pauvres filles qui trainent où elles ne devraient pas ne se mettent à hurler. »
Et elle resta là, plantée devant lui à attendre qu'il dégageât enfin. Puis elle fronça un peu les sourcils, l'idée d'une douche chaude et d'un repas chaud cuisiné se fit un chemin dans sa caboche et elle se mordit la lèvre, le goût de la terre sur la langue.
« J'veux bien faire tout ce que tu dis. Si tu me forces pas à rester une citoyenne modèle de la société. » Dès qu'elle aurait l'estomac plein et qu'elle serait propre, elle retournerait à ses activités, qu'il le veuille ou non.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    Jeu 16 Avr - 9:35


 
Don't pray for us- Korrary
 
To roll with us. The only rule we need is never. Giving up. The only faith we have is faith in us. We're the ones who start little fires. Yet they burn out. But when they're on the rise. They can't help but shine.

Elle proteste, s’insurge et contourne. C’est un dialogue de sourd, car Maddox ne l’écoute que d’une oreille. Non pas qu’il s’en moque, mais cette gamine joue les dures. Elle a quoi, dans la vingtaine ? Pas trente ans, en tout cas. Mais son visage dépourvu d’artifice et couvert de boue et de crasse rajeunie ses traits. Le brun se contente de lui
sourire, et d’hocher la tête. Signe qu’il l’entend bien. Mais ça ne change rien.

« - Tu te trompes, Je suis une malade dans une ville de paumés. Qu’elle rétorque avec emphase, sous l’œil brillant d’Harry. Il n’a jamais dit le contraire.

- Beaucoup  sont un peu des deux, ici. Se contente de surenchérir l’inspecteur privé.

Et là revoilà qui se prend pour un caillou géant, pas réellement impressionné, Harry glisse ses pattes dans les poches de son pantalon. C'est qu'il a une sacrée dégaine le gars. Avec sa chemise pas repassée en lin plus appropriée pour un pays chaud, son chapeau d'aventurier détonnant et son capucin.

- Sérieusement, tu vas m'arrêter ? Parce que je ne vais pas changer pour éviter que des pauvres filles qui trainent où elles ne devraient pas ne se mettent à hurler.

C’est un lieu publique, techniquement, si. Elles ont le droit. Il n’a rien prétendu, à vrai dire, Harry laisse les choses se faire d’elles-mêmes. Il propose, insuffle une idée dans son crâne et attend le résultat. Le sale fourbe fait ça tout le temps, il a déjà rendu son ex-femme dingue. Une fois que le mal était fait, et qu’elle réalisait à quel point il avait été sacrément malin, l’enfoiré. Mais l’humain ne fait pas cela en pensant à mal, bien au contraire.

Harry ne bouge pas d’un pouce, lui barrant la route à moitié seulement. Norton venant se poser sur son épaule tout en ignorant finalement superbement la garce de roche. Ce capucin est une vraie Diva.

- J'veux bien faire tout ce que tu dis. Si tu me forces pas à rester une citoyenne modèle de la société.

Un petit sourire naît au coin de ses lippes, léger, à peine suggestif. Et Harry sort les mains des ouvertures de tissus pour frapper dans ses mains.

- Du moment que t’enfreins pas les règles de base, moi, ça m’va. Tu crois que j’suis modèle ? Allons bon, t'as encore beaucoup de trucs à apprendre de cette maudite ville. Qu’il rétorque avec ironie.

Harry l’observe un moment, ouvrant la bouche et hésitant. Peut-être qu’ils doivent commencer par l’essentiel.

- La douche d’abord. T’as encore des vrais vêtements au moins là-dessous ? Qu’il fait, sans une once de curiosité malsaine. Elle peut bien râler, protester et lui cracher à la figure, Harry continuera toujours de d’être empathique. Tant qu’il y a encore un peu d’espoir, on peut rattraper les dégâts. Peut-être. Harry voudrait y croire.

- Bon, suis le vieux Rafiki, il connaît le chemin ! »

Impossible que cette gosse connaisse la référence, lui-même n’est pas de la génération. Mais la tête brûlée adore saisir les occasions pour balancer ses conneries. Harry a déjà emboité la marche, son capucin à l’épaule et son chapeau sur le crâne.


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Don't pray for us - Korrary    

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't pray for us - Korrary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eat pray love, 28.05 - 20:42
» MJVERSAIRE ღ Eat. Pray. Gnutgnut.
» Phoney people come to pray
» Pray to your god || Elisa & Jefferson
» XENDRA - going to the river to pray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Corbeille RPG-