FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 can't dance like me. (riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Printemps : 27
✤ Messages : 404
✤ Barge depuis : 11/12/2014
✤ Avatar : Mila Kunis
✤ Crédits : avatar (c) jayce & sign (c) tumblr + nine inch nails


✤ Âge personnage : 28 ans
✤ Humeur : lassée...
✤ Profession : réceptionniste & femme de chambre au Salem Inn
✤ Localisation : quelque part où je peux juger autrui
✤ Pouvoirs : utilise la terre comme élément + pouvoir de persuasion/envoûtement + n'a pas accès au grimoire familial

Relationship
→ citation:
relationships :
Maaira K. Bassett☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: can't dance like me. (riley)   Mar 17 Fév - 4:20


❝ Can't dance like me,
pull one more, do the rolex sweep. ❞



Ma tête tourne dans son orbite. Ou est-ce tout autour de moi qui défit la loi de la gravité? Je ferme momentanément les yeux afin de me recentrer un instant, m'assurer que j'avais bien les deux pieds au sol. Chose plutôt ardue dans mon état. Si je devais sentir une chose au niveau du sol, ça aurait été une douleur vive au niveau de la plante de mes pieds alors que mes bottes hautes me faisaient souffrir le martyr. Mais, ça non plus je ne le sens pas. Au moins, je suis en mesure de sentir le comptoir sous mes mains - sans pouvoir affirmer s'il est froid, chaud, sec, humide - et je demeure debout sur mes deux jambes. J'ose réouvrir les paupières, dévoilant mes deux prunelles chocolats et un regard vitreux. La terre semble toujours quelque peu vaciller, mais l'important est que... Hey, mon Sex on the beach!! Je lance un petit cri de satisfaction à cette vision. Le barman me réclame de payer, mais j'avais déjà prévu le coup alors que je cherche dans mon décolleté les quelques billets qui me restent. Je les dépose devant moi, offre un petit clin d'oeil au serveur avant d'empoigner mon verre et tourner les talons. Je me faufile au travers de la foule qui s'agglutine comme toujours près du bar, la tête hochant instinctivement au rythme de la musique. Je sirote une gorgée satisfaisante de mon breuvage - même si à ce stade, je ne goûte plus grand chose - et retourne d'où je viens: sur la piste de danse.

J'hésite à me qualifier de fêtarde, alors que je n'ai jamais fréquenté l'université, jamais fait partie d'une bande de blondinettes qui s'habillent comme des pouffiasses, jamais sortie tous les vendredi et samedi soirs... Les boîtes de nuit sont mêmes des endroits stéréotypés à mes yeux: l'antre des mâles en chasse d'une petite femelle en chaleur trop saoule pour se rendre compte qu'elle se laisse embobiner par un pauvre con en manque de sexe. C'est pourtant facile de tomber dans le panneau! Tous les clients se trémoussent, se touchent, partagent un moment de pure exaltation. J'ai remarqué que je viens ici quand j'en ai marre de ma pauvre vie misérable et dépourvue de toute aventure. Je craque à la solitude et choisis de me mêler à cette foule d'animaux, le temps d'une soirée bien arrosée. Je me fiche de reconnaître tous ces visages, de succomber à ce vice dégradant et abrutissant. Je me fiche de parfois me laisser charmer par un pauvre mec et terminer la soirée dans une position que je vais amèrement regretter le lendemain matin. Je me fiche également des rumeurs qui vont circuler à mon sujet par la suite et les regards désapprobateurs de ma mère lorsque je la croiserai au boulot. Je fais ce qui me chante, quand ça me chante. Même si je l'ai déjà fait auparavant, que ça été un véritable désastre et que je n'ai pas appris de cette erreur... Oh well! Je vais me saouler à mort, danser jusqu'à ne plus tenir sur mes pieds et peut-être terminer la tête dans les toilettes, mais au moins je vais vivre pleinement cette soirée.

Je retrouve ma place parmi la foule dansante et me trémousse au mix exalté du DJ. Je me mêle à certains danseurs tout aussi entraînés par la musique et l'alcool, partageant de beaux moments de plaisir. Je laisse même quelques mains me frôler le bas du dos ou le ventre, mes fesses venant se coller à un corps mouvant qui ne souhaite que partager sa chaleur. Dans ce tourbillon de silhouettes et d'êtres en perdition, je perçois clairement et indubitablement un touché glacial sur ma peau bouillante. Je retire aussitôt mon bras, me retourne sur des pieds vacillants afin de constater la source de ce glaçon. Il ne me faut pas plus d'indices pour comprendre la nature de sa personne... Je ressens naturellement l'absence d'âme, un vide inquiétant chez cet inconnu. Un homme aux vêtements plutôt ringards dévisage mes hanches avec appétit, s'approchant de moi malgré mon signe flagrant de dégoût.

« T'oses poser une main cadavérique sur moi une autre fois et tu comprendras ce que c'est de brûler en enfer! » que je le menace à gorge déployée.

Il lève enfin ses yeux gourmands sur mon visage et je sens son air devenir confus par mon attitude. Il ouvre ses bras de chaque côté de son corps, comme s'il brandissait un drapeau blanc.

« Chauffes-moi, ma belle! Je ne demande que ça! »

Je viens de tomber sur le plus con des cons. Je m'offense de sa réplique misogyne, comme si je n'étais bonne qu'à exciter des salauds de son genre. Contradictoire, je m'approche de lui afin de le confronter, lui continuant de me dévisager avec cette petite étincelle de gourmandise dans l'oeil.

« Dégages de ma ville, sangsue! »

Mon verre s'élève vers lui, son contenu se déverse sur son visage à présent confus. Tout aurait pu arrêter là. J'aurais pu tout simplement retourner à ma danse, continuer ma soirée paisiblement - avec une petite nausée, mais tout de même paisible. Mais quand on provoque une de ces races indignes d'exister, il faut s'attendre à en payer le prix. Chose que je n'ai visiblement pas encore saisi, malgré mes expériences passées. Je vois dans ses yeux que notre confrontation ne s'arrêtera pas là. De sa vitesse inhumaine, il empoigne ma crinière à la base de mon crâne, tirant ma tête vers l'arrière. Malgré mon état d'ivresse, je sens très bien une douleur apparaître au niveau de mon cuir chevelu. Sans rien ajouter, il me traîne parmi la foule de fêtards qui se fichent éperdument de ce qui se trame autour d'eux, se dirigeant clairement vers l'une des sorties de secours de la boîte. Je suis le pas avec difficulté, alors que mes ongles viennent s'enfoncer dans son bras afin de lui faire lâcher prise. Évidemment, il faudra que je fasse preuve de beaucoup plus de malice pour me libérer d'une telle poigne. Je tente alors d'user de mes dons surnaturels pour me sortir de ce mauvais pas. Je me concentre - avec grande difficulté avec tout ce bruit, toutes ces lumières, tous ces gens et cette douleur à base de mon crâne - sur la tête du vampire, comme si je tentais d'y pénétrer et d'y insérer un parasite. Je parviens à brouiller un instant son esprit, causant une brève, mais vive douleur à son cerveau. D'ailleurs, il arrête instantanément sa marche et porte sa main libre à son front. Je profite du moment pour me débattre et tenter de me libérer de son emprise, mais sa force ne s'est pas atténuée malgré cette diversion. Faire de la magie sous l'effet de l'alcool, ça ne donne jamais de grands résultats!

« Une sorcière... c'est ça? Une putain de sorcière! » déclare-t-il avec un ton rageux.

Oops. À mon avis, il déteste autant les sorcières que moi les autres races. J'écarquille les yeux alors qu'il me lance son regard de haine, m'immobilisant sur place. Non seulement, j'ai mis en rogne un vampire probablement assoiffé, mais j'ai aussi dévoilé ouvertement ma nature avec ma tentative ratée. Génial, ça, Maaira. Sans que je ne m'y attende, il me propulse de sa seule main sur le côté, mon corps venant ainsi se heurter à une table qui se renverse sous mon poids. Je suis la chute du meuble et me retrouve étendue au sol. Quelque peu déboussolée, je prends un moment pour me redresser et, pendant ce temps, mon gentil vampire vient s'accroupir à mes côtés.

« C'est toujours un plaisir pour moi de faire souffrir une de ces salopes. »

_________________

sick amongst the pure
no i'm not looking for the cure


Dernière édition par Maaira K. Bassett le Ven 20 Mar - 3:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 28
✤ Messages : 1860
✤ Barge depuis : 11/06/2014
✤ Avatar : Katie Cassidy
✤ Crédits : Avatar & signature par Ariana. La musique est Hall of Fame de The Script.


✤ Âge personnage : 29 ans
✤ Profession : ancienne infirmière et voleuse. continue les combats clandestins et est agent de sécurité a lElectric Sheep ainsi que indic pour la BRIS
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Voir les fantômes (grâce à un sort d'Elkan)

Relationship
→ citation:
relationships :
Riley DawkinsKick ass ; La revanche d'une blonde
MessageSujet: Re: can't dance like me. (riley)   Mer 4 Mar - 2:45

Nouvelle soirée de boulot, à veiller sur le bon déroulement de la soirée. Nouvelle soirée à côtoyer tout ce joli monde, présent pour s'amuser, oublier son quotidien, se détruire à petits feu pour certains. Au cours de la soirée, Riley changea de postes. Elle commença à l'entrée de la boîte, à veiller sur les entrées des clients. Mais durant la soirée, elle passa à l'intérieur. Changement d'ambiance, de température. Ça circulait, ça dansait joyeusement. L'alcool coulait à flot. La musique sortait à fond des enceintes. Riley faisait le tour de la boîte pour s'assurer que tout se déroulait correctement. Elle salua quelques personnes, clients habituels pour la plupart. Elle en recadra certains. Elle essayait de capter des comportements suspects, synonyme de trafics particuliers.
La soirée se passait sans gros accrocs de manière général.
Cependant, au cours de soirée qui avait bien avancé, Riley reçut un message dans son oreillette, qui lui demandait d'aller voir du coté de l'issue de secours B, parce que une personne se faisait apparemment traîner par un type...La blondinette quitta son point d'observation, et partit rejoindre le secteur de la boîte d'un pas rapide, descendant des escaliers et slalomant entre le public, alcoolisé pour la plupart.  Elle aperçut un peu plus loin une femme à terre et un homme accroupi près d'elle. L'ancienne chasseuse s'approcha prudemment du duo, puis les interpella :

« Tout se passe bien par ici ? »

Au son de sa voix, l'homme réagit rapidement et s'empara de la brunette afin de s'en servir comme d'une otage. Il s'était relevé avec elle et la bloquait, un bras passant autour de son ventre en la serrant contre lui et l'autre main passait autour de son cou, la main collé sur son visage, la menaçant de tuer la sorcière en lui brisant de nuque .

«  Wow oh on se calme ! »

L'agente de sécurité avait levé ses mains pour montrer qu'elle ne ferait rien, qu'elle n'avait aucune arme en main, qu'elle obtempérait. Il ne valait mieux pas tenter quelque chose de trop risquée dans une situation pareilles.

« Toi l'humaine, tu ne t'approches pas, sinon je descends cette foutue sorcière.. »

« Vampire je présume? Tu comptes faire quoi exactement ? Ce n'est pas le jour du raid mon pote »

« Cette garce m'a vidé son verre d'alcool sur la tronche après avoir refusé mes avances...Je suis censée réagir comment ? »

Riley regarda la jeune femme qui n'était visiblement pas très fraîche et pimpante. Une sorcière qui s'en prenait à un vampire, rien d'étonnant. C'était loin d'être malin, mais la blonde ne pouvait pas la blâmer, comme elle ne les portait pas dans son cœur non plus. Et puis durant les soirées, les esprits s'échauffaient rapidement. Et puis à quoi s'attendait-il comme réaction de la part de la brunette ?

« Parce que tu crois que je suis employée pour te donner des conseils sur comment te comporter en société? Ou si...Commence par relâcher cette fille doucement...Réfléchis. S'il arrive quelque chose à cette demoiselle, tu auras des comptes à régler à la Confrérie et tu seras tué pour avoir supprimer une personne hors Raid. Avoues que ce n'est pas réjouissant...Ce n'est pas ce que tu souhaites, n'est ce pas ? »

Le vampire regardait les deux femmes. Il semblait réfléchir. La blondinette avança d'un pas ou deux doucement, le souffle coupé, espérant que la soirée n'allait pas tourner à la tragédie. Mais la créature assoiffée de sang grogna. Elle poussa sa prisonnière avec force vers Riley qui intercepta la brunette pile dans ses bras. Puis il se dirigea en marchant en arrière vers la sortie de secours, le regard noir en direction de la sauveuse du moment et une voix menaçante.

« On se recroisera lors des Raids, humaine. Tu ne perds rien pour attendre .»

Un frisson parcourut le corps de la réfugiée. Elle avait en horreur ces Raids, vraiment...Alors y repenser durant ces phases "calmes" n'était pas agréable du tout. Cela dit, ce n'était pas le premier vampire à la menace de mort ou d'autre chose dans le genre. L'effet passera, comme les autres fois...
Le vampire ouvrit la porte de secours et fut stoppé par deux hommes baraqués qui parvinrent à le maîtriser. Le type allait finir aux mains de la BRIS et sur liste rouge de l'Electric Sheep.  Un danger de moins pour l'établissement et ses clients, voire mêmes pour la ville.
La blondinette put enfin s'occuper de la jeune femme qui avait finit dans ses bras.
Elle se détacha doucement d'elle, s'assurant qu'elle tenait sur ses jambes, puis lui demanda, les mains posées sur ses épaules, le regard un peu inquiet :

« ça va aller mademoiselle ? »

_________________


Hall of fame

And the world's gonna know your name.'Cause you burn with the brightest flame. And the world's gonna know your name. And you'll be on the walls of the hall of fame. You can go the distance. You can run the mile. You can walk straight through hell with a smile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 27
✤ Messages : 404
✤ Barge depuis : 11/12/2014
✤ Avatar : Mila Kunis
✤ Crédits : avatar (c) jayce & sign (c) tumblr + nine inch nails


✤ Âge personnage : 28 ans
✤ Humeur : lassée...
✤ Profession : réceptionniste & femme de chambre au Salem Inn
✤ Localisation : quelque part où je peux juger autrui
✤ Pouvoirs : utilise la terre comme élément + pouvoir de persuasion/envoûtement + n'a pas accès au grimoire familial

Relationship
→ citation:
relationships :
Maaira K. Bassett☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: Re: can't dance like me. (riley)   Dim 22 Mar - 20:24


❝ Can't dance like me,
pull one more, do the rolex sweep. ❞



Légèrement déboussolée par ma chute spectaculaire en combinaison avec mon taux d'alcoolémie, le visage narquois du vampire m'apparaît flou et dédoublé. Je suis parvenue à me redresser sur mes coudes et il me fallut quelques secondes avant de ressentir cette douleur sourde au niveau de mon épaule. J'eus à peine le temps de percevoir les paroles menaçantes du vampire avant que la scène se modifie de nouveau. Dans un clignement de yeux, il me force à me remettre sur mes pieds, enroulant sa main contre mon cou et entourant ma taille de son bras libre. What the... Immobilisée dans cette position inconfortable, le menton levé, la tête appuyée contre l'épaule du suceur de sang, je pris un instant avant de stabiliser mon esprit étourdi. Devant nous se tient une femme aux cheveux de blé avec un air inquiet, mais autoritaire sur son visage de poupée. Elle n'a pas le physique typique d'une héroïne, ni d'une combattante, mais je suis franchement mal placée pour douter d'elle. Elle représente le seul obstacle entre ce vampire et mon cou légèrement compressé par sa poigne. Je demeure bien sage alors que les deux causent de la situation, consciente qu'au moindre faux pas, l'homme pourrait facilement me tordre le cou. Et je ne suis pas sotte au point de me risquer à user une nouvelle fois de ma magie. Paupières lourdes, je fais de grands efforts pour rester centrée sur la scène alors que mon corps ramolli s'appuie sans gêne sur le vampire derrière moi.

Sans que je comprenne ce qui se déroulait - pour faire changement... -, je me sens projetée vers l'avant, obligeant mes pieds à effectuer quelques pas. Je me heurte rapidement à un obstacle qui m'empoigne afin de m'éviter une deuxième chute. Déboussolée, je m'appuie légèrement trop sur cet obstacle que je constate être en fait la jeune femme qui a pris ma défense. Avec peine, je me redresse, les cheveux ébouriffés camouflant mon regard vitreux. La blondinette se détache de ma personne et je tente alors de retrouver un équilibre sur ce plancher instable. Je balaye des mèches brunes de mon visage alors qu'on me demande si tout va bien. Le visage soucieux de la jeune femme se dédouble devant mon regard, mais ça ne m'empêche pas de la reconnaître et de répondre à sa question.

« Ça va très bien, toi? » dis-je d'un ton nonchalant.

Malgré la foule dans la place, je capte la scène au loin, d'un homme aux vêtements ringards se faire arrêter par des armoires à glace. C'est mon vampire tripoteur de sorcières? Mais oui, c'est bien lui! À cette constatation, j'étire un large sourire alors qu'un rire hilare traverse mes lèvres. Je me réjouis devant cette scène des plus grotesques pour un être aussi fière qu'une dent longue!

« Hahaha! Bon débarras! Bien fait pour toi, le cadavre! » que je m’exclame à son égard.

J'ignore s'il perçoit mes paroles alors qu'il disparaît derrière la porte de sortie, mais ça me fait un bien fou de penser qu'il est ridiculisé aussi bassement. Je poursuis mon rire triomphant, me retournant vers ma sauveuse. Je la toise un instant, constatant de plus près à qui je devais ma gratitude. Elle est jolie! Et elle sait parlé aux connards! Je sens que je vais apprécier cette fille.

« Je t'aime bien, toi. Je t'offre un verre! »

Sans demander son consentement, je lui saisis le poignet et l'entraîne parmi la foule, nous frayant un chemin vers le bar. En moins de deux, nous nous retrouvons au comptoir parmi tous ces gens assoiffés. Après tout, j'ai gaspillé mon verre sur ce pervers... J'ai besoin d'un nouveau rafraîchissement! Je surplombe tout le monde, le bras dans les airs et gueulant ma commande, c'est-à-dire deux shooters de tequila. Faut bien fêter cette nouvelle victoire! Une fois que je suis certaine que le barman m'a vu et entendu, je me retourne vers ma nouvelle amie, histoire de faire connaissance.

« Moi, c'est Maaira. La pauvre fille rejetée par sa famille, » que je raconte avec un petit rictus sarcastique. « Et toi? J'me souviens pas t'avoir déjà vu dans l'coin. Tu viens souvent faire la fête ici? » que je poursuis alors que je sors un paquet de cigarettes de mon jeans. « M'enfin, t'es sympa d'avoir intervenu, ce mec était une vraie plaie! Tout ça pour un verre dans la figure! Haha, tu parles d'une mauviette. » Je coince entre mes lèvres une cigarette alors que je retourne à la recherche de mon briquet, sans me soucier de la politique de la boîte. « Mais c'est pas surprenant pour un sale vampire. »

_________________

sick amongst the pure
no i'm not looking for the cure
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 28
✤ Messages : 1860
✤ Barge depuis : 11/06/2014
✤ Avatar : Katie Cassidy
✤ Crédits : Avatar & signature par Ariana. La musique est Hall of Fame de The Script.


✤ Âge personnage : 29 ans
✤ Profession : ancienne infirmière et voleuse. continue les combats clandestins et est agent de sécurité a lElectric Sheep ainsi que indic pour la BRIS
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Voir les fantômes (grâce à un sort d'Elkan)

Relationship
→ citation:
relationships :
Riley DawkinsKick ass ; La revanche d'une blonde
MessageSujet: Re: can't dance like me. (riley)   Dim 17 Mai - 15:02

L'agent de sécurité regarda incrédule sa jeune protégée, suite à sa réponse. Concrètement, elle ne faisait que lui renvoyer la question. Pourtant ce n'était pas Riley qui venait de frôler la mort par brisure de cou ou par morsure.  Les choses pouvaient aller pour elle, même si elle se sentait plus rassurée maintenant que le vampire était hors d'état de nuire. C'est donc d'un haussement de sourcil que la blondinette répondit à la demoiselle :

«Je n'étais pas aux prises avec un vampire. Donc ça peut aller, je suis rassurée qu'on ait pu neutraliser le vampire à temps...»

Si la sorcière était morte ce soir là, Riley allait peut être se faire taper sur les doigts. Après tout, les sorcières avaient un statut particulier dans cette ville. C'était leur ville...Mais l'essentiel était que tout se terminait bien. Cependant Riley fronça les sourcils lorsque la brunette face à elle arbora un large sourire en regardant quelque chose derrière plus loin que l'employée de l'Electric Sheep. Cette dernière se doutait de la personne qu'elle observait, mais se retourna pour avoir confirmation, et elle eut effectivement raison : C'était bien ce satané vampire qui était fixé du regard par la jeune femme. Elle ria même ouvertement de la situation, alors qu'il y a même pas deux minutes, elle se trouvait en mauvaise posture entre les griffes de la vile créature et la ramenait beaucoup moins. Pendant quelques secondes, alors que Blondie avait ses yeux qui passaient de l’énergumène sur le départ à la sorcière, elle se demandait si sauver la brunette  avait été une si bonne idée ou un simple gâchis. C'était son boulot, mais la voir se marrer sans retenue en regardant partir l'autre gugusse n'était pas très intelligent de sa part. Elle avait une grande envie de faire une remarque cassante, mais se contenta d'un simple : « 

«T'as pas vraiment retenu la leçon toi... »

Mais elle ne savait pas trop si la concernée avait vraiment entendu sa phrase, puisqu'elle se retourna vers elle et la détailla un moment en silence avant de lui signifier qu'elle l'aimait bien et qu'elle lui payait un verre. Les yeux de Riley devinrent de grosses billes lors de cette annonce.

« C'est à dire que...Je ne suis pas certaine que...»

C'était pas prévu ça ! Elle était en service là. Elle passait si inaperçue que ça en tant qu'agent de sécurité ? Bon d'accord elle faisait pas deux mètres et n'avait pas des biscottos comme les armoires à glace quelle avait comme collègues masculins, mais quand même...C'était pas une brindille non plus ! Elle n'était pas habillée comme les clientes du club, en tout cas elle restait dans des couleurs sobres. Et puis elle portait un badge indiquant sa fonction, mais la sorcière n'était sans doute pas très observatrice avec l'alcool qu'elle avait ingurgité...oui c'était sûrement ça...
Dans tous les cas, voilà notre Rilou nationale qui était tirée par la jeune brunette vers le bar, un peu contre son gré. Enfin si elle voulait vraiment se libérer de sa prise, elle le pourrait. Seulement, dans un coin de sa tête, elle comptait s'assurer que la sorcière, malgré son attitude qui laissait à désirer, ne se mette pas en danger. Après tout, c'était sa mission de s'assurer de la sécurité des clients de la boîte. Et là, la brunette était partie pour se remettre en danger, dans son état bien éméché. Ça ne serait pas la dernière de la boîte, mais comme elle l'avait si « gentiment » invité, Riley ne pouvait pas refuser....Mouais cette dernière ne savait pas si osn supérieur allait accepter cette excuse, c'est pour ça qu'il ne faudra pas que ça remonte. Elle pouvait bien rester avec elle quelques minutes. De toute manière en cas d’urgence signalée par oreillette, elle n'aura qu'à quitter le coin de la boîte. Ça allait être le barman qui allait se marrer en voyant sa collègue. ça va qu' elle s'entendait bien avec lui...

En moins de deux, les deux femmes se retrouvèrent au comptoir du bar. Apparemment l'inconnue était une habituée des boîte vu la facilité à laquelle elle s'était faufilée parmi les clients. Après avoir héler le barman, la demoiselle un peu éméchée, enfin beaucoup éméchée mais elle tenait bien le coup apparemment, se décida à se présenter face à Riley, d'une manière plutôt étrange. Il faut dire que la blondinette ne connaissait pas les sorcières de Salem. Donc sa qualification la laissa un peu perplexe :

« « La pauvre fille rejetée par sa famille »? Tant que ça ?  Moi, je m'appelle Riley. Et tu sais les fêtes et moi, on n'est pas trop copines. Enfin je refuse pas d'y aller, mais pour ce qui est d'ici, je préfère jouer la carte de l'observation, et puis de temps en temps tirer d'affaires certaines personnes, comme je viens de le faire avec toi»

Garder son boulot secret tant qu'il n'a pas été découvert. Non elle n'était pas une agent secret , mais elle tentait juste de ne pas brusquer la personne face à elle. Les deux shooters étaient posées devant elles. Riley acquiesça en silence face au regard du barman vers elle qui voulait s'assurer qu'il servait bien ces deux petits verre d'alcool. Elle allait attendre un peu, voire ne jamais boire ce shooter. Elle ne pouvait pas boire en bossant. Tout dépendrait si elle était obligée pour quelque chose d'important. Mais là...Elle était plutôt à regarder Maaira, puisque c'était son prénom, s'emparer du paquet de cigarette prit de sa poche arrière et sortir une cigarette pour la placer entre ses lèvres. Riley se demandait si elle était sérieuse. Allumer une cigarette dans un lieu public n'était pas tolérée. Bon d'accord elle n'avait pas toute sa tête, mais mais ce genre de comportement l'exaspérait quand même. Elle l'écouta la remercier encore une fois face au vampire et d'ailleurs le critiquer encore une fois...L'ancienne infirmière soupira. Elle était d'accord avec elle, mais ses paroles semblait montrer une certaine insouciance qui ne plaisait pas à la blondinette.

« Je suis d'accord avec toi. Mais la prochaine fois, évites de provoquer un vampire. Je suis la première à ne pas les aimer à raisons. Mais on ne sera pas tout le temps là pour te sortir d'affaire. Moins tu chercheras un vampire, mieux tu te porteras, surtout dans ton état actuel.»

Riley dit ça calmement, pour conseiller la jeune femme. De toute manière toute agressivité ne servirait pas à grand chose. La cliente de l'Electric Sheep trifouillait dans son sac pour chercher quelque chose. Avec une cigarette au bec, elle devait se chercher de quoi allumer son baton de nicotine et sa protectrice de la soirée réagit rapidement. Elle s'empara de la cigarette sans sourciller et s’apprêtait à la casser en deux mais se rétracta et posa juste l'élément sur le comptoir. Elle montra alors à la fautive un autocollant en hauteur sur le mur du côté du barman.

«Interdiction de fumer miss. Je suis obligée de te stopper. Ça fait parti de mes attributions. »

Et pour justifier ses paroles, Riley prit son badge accroché à un cordon et le montra à Maaira pour que l'information lui monte bien au cerveau.

« Je te propose quelque chose. J'ai une pause à prendre. Je t'accompagne à l'extérieur pour que tu puisses fumer en paix. Et au choix tu  rentres chez toi après où tu restes mais tu stoppes l'alcool pour ce soir...D'ailleurs ... »

La cliente n'avait pas encore payé les deux shooters et Riley prit un billet dans sa poche et paya pour les consommations. Puis elle annonça fort à qui l'entendait :

« Qui est intéressé par deux shooters ? C'est ma tournée ! Et Jim, tu me feras le plaisir de ne plus servir d'alcool à cette demoiselle pour ce soir.»

Le dit Jim acquiesça avec un sourire désolé alors que des gens faisaient signe un peu plus loin pour obtenir les boissons. Le barman récupéra les deux shooters et les apporta à deux de ses clients. La décision de la jeune femme n'allait pas faire plaisir à Maaira. Elle allait peut être lui en vouloir mais c'était pour son bien. Puis la blondinette prit la cigarette sur le comptoir et la rendit à la sorcière avant de saisir un de ses bras fermement et de la guider loin du bar avec l'intention de la faire sortir dehors par une sortie de secours, pour éviter l'entrée principale et être un peu plus tranquille.

"C'est pour ton bien que je fais ça. J'espère que tu t'en rends compte"

_________________


Hall of fame

And the world's gonna know your name.'Cause you burn with the brightest flame. And the world's gonna know your name. And you'll be on the walls of the hall of fame. You can go the distance. You can run the mile. You can walk straight through hell with a smile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 27
✤ Messages : 404
✤ Barge depuis : 11/12/2014
✤ Avatar : Mila Kunis
✤ Crédits : avatar (c) jayce & sign (c) tumblr + nine inch nails


✤ Âge personnage : 28 ans
✤ Humeur : lassée...
✤ Profession : réceptionniste & femme de chambre au Salem Inn
✤ Localisation : quelque part où je peux juger autrui
✤ Pouvoirs : utilise la terre comme élément + pouvoir de persuasion/envoûtement + n'a pas accès au grimoire familial

Relationship
→ citation:
relationships :
Maaira K. Bassett☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: Re: can't dance like me. (riley)   Lun 8 Juin - 4:36


❝ Can't dance like me,
pull one more, do the rolex sweep. ❞



J'ai la tête carrément dans les vapes. Les mots sortent de ma bouche sans que je ne puisse les contrôler, mes gestes se font aller machinalement sans prendre conscience de ce que je faisais. Je suis sur un mode automatique alors que je me laissais planer dans cet état d'ébriété avancé. Ça fait tout simplement trop de bien de ne pas avoir à me soucier de ce que je pouvais dire ou faire - même si normalement je ne me gêne pas pour qui ou quoi que ce soit. J'ai conscience que ma sauveuse riposte à mes paroles, mais je ne prends pas le temps d'assimiler ces mots qui me sont dirigés. Pas que je ne la trouve pas intéressante, c'est plutôt mon cerveau qui ne parvient pas à bouger, parler et écouter en même temps. Heureusement que je n'ai pas à réfléchir, vous imaginez le désastre? Les mains fourrées dans les poches, je cherche désespérément ce foutu briquet qui se cache quelque part dans mon pantalon. Il ne peut pas avoir disparu! Ça ne bouge pas un briquet! À moins que le vampire de tout à l'heure ne me l'ait volé... Le salaud! Avant que je n'arrive à mes fins, Riley vient retirer la cigarette d'entre mes lèvres. Cette fois, elle a toute mon attention. Je m'arrête net dans ma recherche, toisant la blondinette de mon air dubitatif. Elle me pointe un écriteau derrière le bar et ça me prend quelques secondes avant de pouvoir faire le focus et apercevoir le symbole. Mais qui a mis ça là? Il n'était pas accroché sur ce mur il y a quelques secondes! ... Si? Oops.

Je n'ai pas le temps de répondre à cette constatation que Riley reprend de nouveau la parole. Faut dire que ma cervelle fonctionne au ralenti en ce moment. Elle me propose d'aller faire un tour à l'extérieur. Pas bête comme idée, il commence à faire un peu chaud dans cette boîte! Mais les options qu'elle m'offre par la suite me fait bouder. Rentrer à la maison? Rester sans boire? Mais c'est pas drôle du tout comme options ça! Et le comble du rabat-joie, elle offre mes deux shooters à qui le demande! J'effectue un geste désespéré vers les deux verres remplis d'alcool, mais le barman est plus rapide et les apporte à deux autres clients. Non! Ce sont MES verres! Affalée de tout mon long sur le comptoir, j'interpelle le barman en agitant mes bras pour attirer son attention. Rien à faire! Il en a rien à faire de moi! Je me redresse, prête à aller récupérer mes biens lorsque Riley me tend ma cigarette. Oh, c'est vrai, je l'avais oublié ce petit bâtonnet cancérigène. Je le saisis, ayant pratiquement déjà oublié l'épisode des shooters. Je sens une prise tout de même insistante saisir mon bras et me traîner à travers la foule. Mais c'est qu'elle a de la poigne la blondinette! Je n'ai d'autres choix que de la laisser faire, trop instable sur mes deux jambes pour tenter la moindre tentative de fuite. Et puis, j'ai vraiment envie de fumer cette clope.

« Tu rigoles pas toi, en tout cas... » que je reproche d'un ton boudeur.

Après avoir traverser la foule toujours aussi dense, nous nous retrouvons à l'extérieur, sur le bord de la rue plus ou moins passante à cette heure de la journée. L'air frais me saisit un instant, alors que mes bras sont complètement à découverts. Mais l'un des merveilleux avantages de boire autant d'alcool, c'est de ne plus ressentir le froid! Une fois hors de la boîte, je repositionne la cigarette entre mes lèvres et retourne à ma recherche interminable d'un briquet. En vain. Désespérée, je me dirige - ou plutôt je titube - vers deux hommes qui discutent à l'entrée de la boîte, fumant tranquillement.

« Hey, vous auriez du feu pour une pauvre femme sans briquet? » que je demande en faisant virevolter ma chevelure derrière mes épaules, l'air séducteur. Les deux me toisent avec un petit sourire niais sur les lèvres, bref l'air typique d'un mec devant une créature appétissante.

« N'importe quoi pour toi, ma jolie. »

Le plus baraqué des deux sort son propre briquet et s'approche pour allumer la cigarette qui se trouve toujours entre mes lèvres. J'aspire une longue et satisfaisante bouffée de nicotine dans mes poumons, mes paupières s'abaissant un moment pour savourer ce délectable instant. Une fois le nuage de fumée relâchée dans les airs, je reporte mon attention vers mes nouveaux amis. Je titube quelque peu sur mes jambes, incapable de garder mon équilibre avec ce sol qui bouge constamment! Je me tourne alors vers Riley et l'invite à me rejoindre d'un signe pas du tout subtil de la main.

« Vous connaissez Riley? Elle est super sympa! Elle prend soin de moi, » que je révèle en prenant la blonde par l'épaule et la serrant contre moi. « Hey! Vous nous payez un verre? »

_________________

sick amongst the pure
no i'm not looking for the cure
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 28
✤ Messages : 1860
✤ Barge depuis : 11/06/2014
✤ Avatar : Katie Cassidy
✤ Crédits : Avatar & signature par Ariana. La musique est Hall of Fame de The Script.


✤ Âge personnage : 29 ans
✤ Profession : ancienne infirmière et voleuse. continue les combats clandestins et est agent de sécurité a lElectric Sheep ainsi que indic pour la BRIS
✤ Localisation : Salem
✤ Pouvoirs : Voir les fantômes (grâce à un sort d'Elkan)

Relationship
→ citation:
relationships :
Riley DawkinsKick ass ; La revanche d'une blonde
MessageSujet: Re: can't dance like me. (riley)   Mar 11 Aoû - 0:39

[ hj : J'espère que le fait de faire mon dernier post te convient ]

Riley aurait peut être dû laisser Maaira consommer tranquillement au lieu de la faire sortir pour qu'elle fume sa cigarette. Après tout, elle était libre de se mettre en vrac avec l'alcool. Elle payait, ça rentrait dans les caisses de l'Electric Sheep. C'était son droit. Mais la sorcière l'avait échappée belle et sur ce coup là, la blondinette avait prit l'initiative de la sortir de l'état dans lequel elle était, pour son propre bien, pour qu'elle ne risque pas de nouveau de se faire malmener par un vampire, pour cette soirée au moins.
La brunette lui fit remarquer qu'elle ne rigolait pas. Avec un petit sourire en coin, tout en continuait sa marche, Riley lâcha :

« Il faut bien que je montre une certaine autorité, sinon je perdrais toute légitimité à ce poste. »

Une fois sortie, la demoiselle veillant sur Maaira sentit le frais de l'extérieur s'infiltrer à travers sa veste de travail. Passer du chaud de la salle, où tous ces corps étaient rassemblés, au frais de l'extérieur à cette heure là de la nuit, ça ne laissait pas trop indifférent généralement.
Riley surveilla les alentours, qu'aucune créatures de la nuit ne se pointe vers elles. Elle laissa la sorcière tranquille mais cette dernière avait apparemment besoin d'un élément nécessaire pour pouvoir fumer, mais c'était logique : du feu. Et ça n'allait pas être la blondinette qui en aurait un, pas durant ses heures de boulot, généralement. Mais elle allait peut être changer ce point là  Après tout un briquet, pour obtenir du feu facilement, c'était utile en toute circonstance. Entamer une conversation si quelqu'un avait besoin de feu pour fumer, obtenir une torche s'il y avait du bois dans le coin... Plusieurs utilités à ne pas  négliger.
La blondinette suivit Maaira du regard alors que cette dernière se dirigeait avec difficultés auprès de deux costaux, qui n'étaient autre que deux collègues à Riley : John et Yohann. Un grand blond et un petit brun, les deux bien musclés et des regards durs, mais avec un certain charme. Les deux jeunes hommes étaient prêts tout de suite à aider Maaira, et l'un des deux, Yohann, lui offrit du feu et essaya d'abriter la flamme à l'aide de de sa main libre pour que l'élément constitué de nicotine s'allume bien. Tout cela ne l'arrangeait pas. Même si ses collègues étaient sympas et sauvaient la cliente avec le briquet, la blondinette aurait préféré rester tranquillement avec Maaira, discuter calmement, diminuer tous les trucs nocifs pour quelle reprenne un peu mieux pied. Mais la sorcière en avait apparemment décidé autrement, puisqu'elle proposait aux deux hommes qu'ils luis leur payent un verre, après avoir  invité la demoiselle blonde à se rapprocher d'eux. Fallait dire que cette dernier ne savait pas trop comment aider la jeune femme si elle ne voulait pas se faire elle même aider et préférait retourner boire. Après tout c’était sa manière de s'amuser.
Riley lâcha un léger «  A vous de vous en charger » à ses collègues et la demoiselle, serrée contre la fille Bassett, se tourna vers cette dernière et lui annonça :

« Je te laisse entre de bonnes mains Maaira. Je vais devoir retourner en salle pour m'occuper d'autres clients. Mais ces deux jeunes hommes vont pouvoir sans doute rester un peu avec toi , ou  pas loin...Je vais te laisser mon numéro de téléphone, et tu te l'inscriras chez toi une fois les idées un peu plus claires »

Sortant un stylp  d'une poche, l'ancienne infirmière  s'empara doucement du bras de la cliente et inscrit son prénom ainsi que son numéro de téléphone.

« Vaudrait mieux du papier, mais je crains que tu le perdes ce soir...Comme ça le jour où t'as envie de discuter ou faire une sortie sympa sans alcool ou beaucoup moins, tu me tiens au courant... »

Avec un petit sourire, Riley lâcha la sorcière et sortit un : «  Je compte sur vous messieurs pour garder un oeil sur elle pour la fin de la soirée » aux deux types .
Puis tapotant doucement et amicalement sur l'épaule de la brunette, l'agent de sécurité quitta l’extérieur et rejoignit la chaleur de l'Electric Sheep. Sa soirée n'était pas finie, oh ça non !

_________________


Hall of fame

And the world's gonna know your name.'Cause you burn with the brightest flame. And the world's gonna know your name. And you'll be on the walls of the hall of fame. You can go the distance. You can run the mile. You can walk straight through hell with a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: can't dance like me. (riley)   

Revenir en haut Aller en bas
 
can't dance like me. (riley)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Finale: Jemma Massey vs Cassia Riley
» Riley à l'ECW
» Riley Calleigh Meyers [ terminé ]
» Riley Logan Evans
» Halvard & Riley ◊ Our love is a lie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: LA VILLE DE SALEM :: Centre de Salem :: The electric sheep-