FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Sam 28 Fév - 19:03


Rolling in the Deep
Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan

Elle n’aurait pas du sortir. Axeline le savait. Elle n’aurait pas du. Elle aurait du rester chez elle, avec un bon livre, devant la cheminée. Comme d’habitude. Elle n’aurait pas du. Elle se sentait encore secouée par le raid. Elle avait simplement voulu avoir un peu de bon temps avec les autres célibataires à l’Electric Sheep. Elle avait voulu peinturlurer des corps, se presser contre d’autres. Ça semblait bien parti… jusqu’à ce qu’un vampire n’utilise le DJ pour son quatre heures. Même si en vérité, il n’était pas quatre heures. Et elle avait vu Joe, la fliquette, plonger sa main dans la cage thoracique d’un vampire pour lui broyer le cœur alors que le mort-vivant avait voulu la bouffer, rendant son cuir chevelu diablement douloureux car il l’avait empoignée par sa queue de cheval. Aurait-elle du couper ses cheveux courts, comme Joe ? Non. Elle adorait bien trop sa longue chevelure. Sa caresse dans son dos. Le fait qu’elle semblait hypnotiser certains hommes. Elle avait manqué de vomir face à la scène que Joe lui avait offerte… et elles s’étaient réfugiées dans la réserve de la boîte de nuit, plutôt que de risquer de se faire bouffer un peu plus loin dans la rue. Non, sérieusement, qu’est-ce qu’il lui prenait de sortir encore une fois, si tôt après la catastrophe ? Et dire que ça allait être comme ça tous les mois… Elle avait bien cru qu’elle allait y passer… alors qu’elle avait un contrat avec Alaric ! Il était sensé la protéger, par tous les dieux ! Lui ou un de ses sbires. Et elle avait eu si peur…

Et pourtant, elle était à nouveau dehors. Comme si elle ne pouvait pas s’en empêcher. En vérité, il y avait un peu de ça. Elle avait toujours passé son temps à l’extérieur, surtout la nuit. Et presque encore plus depuis que ses parents étaient morts. Elle cherchait constamment une excuse pour ne pas errer dans l’immensité vide du manoir familial. Ça avait été sa formation au musée pendant un temps, jusqu’à ce que la vieille guide, qui avait été presque comme une grand-mère pour elle, ne meurt à son tour. Depuis, elle était à nouveau seule avec ses touristes. Et Maaira qui passait de temps en temps la voir. Et ses amis motards et routiers, quand elle était dans leurs bars. Mais cette fois-ci, c’était vraiment seule qu’elle était. Il n’y avait personne qui l’accompagnait dans les marais. Personne pour observer avec elle le ballet des lucioles. Bien que ça n’était pas ça qu’elle cherchait aujourd’hui. La nuit n’était pas encore tombée, quand elle était sortie. Ses côtes étaient toujours douloureuses après l’épisode de la St Valentin, et elle devait être couverte de bleus. Elle n’avait pas osé contempler son reflet quand elle était sortie de l’antique baignoire à pieds de griffon. Ou pattes de lion ? Peu importait. Elle s’était habillée à la hâte, manches longues et pantalon. Son blouson en cuir et ses bottes aux talons les plus bas de sa collection. Ça lui donnait quand même deux ou trois centimètres de plus. Et elle était sortie. Elle s’était dirigée vers l’extrémité de la ville, là où les habitations somptueuses, ou au moins modernes, laissaient place à des bicoques. Puis à simplement des arbres, des lianes, de la mousse et de la vase. Des grosses flaques stagnantes et nauséabondes. Des moustiques. Des créatures bien plus dangereuses que cela. Des alligators. Des rapaces. Des lycans… Mais elle s’en fichait un peu, en vérité. Elle avait juste besoin de s’aérer les neurones.

Oublier tout cela. Jusqu’à la prochaine fois. Elle avait crapahuté à travers les marais, s’égratignant plusieurs fois les paumes sur des rochers ou des buissons épineux alors qu’elle avait failli perdre l’équilibre. Mais ce n’était rien comparé à ses flancs qui la faisaient toujours souffrir. Ses flancs, ses cuisses, son cuir chevelu. Mais elle était finalement arrivée à cet endroit qu’elle rejoignait toujours quand elle s’égarait dans les marais : ce petit îlot de mousse et de feuilles au milieu d’un espèce d’étang couvert de plantes et de fleurs aquatiques. Un tronc abattu lui permettait d’y accéder assez facilement, si elle ne glissait pas dessus pour finir dans l’eau. Elle vint s’asseoir à sa place et poussa un soupir las, esquissa une grimace car son postérieur, lui aussi douloureux, se rappela à elle. Elle ferma les yeux et renversa la tête en arrière, comme si elle voulait contempler la canopée. Peut-être que la meilleure chose à faire serait de quitter Salem, en vérité… Sauf que, en vérité, ça serait sûrement la plus grosse bêtise qu’elle pourrait faire. A l’intérieur de Salem, au moins, elle avait un minimum de protection. Par les sorcières. Par Alaric. Dehors… Un frisson descendit le long de son échine. Et elle sursauta quand elle entendit un craquement près d’elle. Elle rouvrit subitement les yeux, prunelles écarquillées pour tenter de discerner quelque chose sous le couvert des arbres.



_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Dim 1 Mar - 17:08


Rolling in the Deep
« Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan »


La perspective de trouver un nouvel endroit désert enthousiasmait Korra. Ce qu'on ne lui avait pas dit, c'était que les marécages se faisaient peu à peu coloniser par les lycans. Qu'elle n'y serait pas tranquille. Mais, après tout, si elle croisait un poilu, ça ne serait qu'on bonus. La mutante, si elle y avait réfléchit, aurait songé que l'endroit n'était pas des plus adapté pour un animal à l'odorat sensible et qui courrait après des ba-balles. Franchement, il n'y avait pas mieux où se plonger une patte dans la bouillasse et ne plus réussir à la retirer. Quoi que, Korra serait heureuse de tomber sur un lycan en train de se ronger un bras pour se sortir d'une mare nauséabonde. Mais elle rêvait peut-être un peu trop là.
Mais les marais étaient aussi une antre où elle se risquait globalement peu. L'autre n'y était jamais loin, et ses apparitions finissaient toujours mal. Très mal. Pour Korra, le plus souvent, et aussi régulièrement pour l'espace qui l'entourait.Il suffisait qu'il y eût des choses faites de roche pour que tout volât en éclat. C'était comme ça.
Korra avançait sans faire trop de remous dans une marre assez profonde pour lui arriver à mi-cuisse. Elle avait modifié son attirail de pierre pour s'en faire des cuissardes qui montaient plus haut. Pour n'importe qui d'autre, ça aurait été trop lourd pour se déplacer et le seul effet notoire qu'un tel équipement aurait eu, était que la personne serait restée coincée là, les pieds dans la vase du fond, mais au moins le corps au sec. Ca n'était pas le cas de Korra, évidemment, qui semblait se déplacer facilement. Le haut de son corps n'en était pas moins protégé comme à l'accoutumée par des écailles de pierre qui s'assemblaient parfaitement pour la recouvrir sans déranger ses mouvements. Ses cheveux boueux formaient une masse informe sur son crâne.

À vrai dire, elle essayait de voir si elle pouvait adapter son pouvoir pour la manipulation de la fange boueuse qui l'entourait. Si elle parvenait à maitriser la terre à un autre stade que la roche, ça pourrait être franchement utile. Peut-être après avoir manipulé de la boue, elle pourrait faire passer de la pierre à une phase liquide et inversement. La mutant plissa les yeux. Etait-ce seulement possible dans le cadre de sa mutation ?
Bah, elle n'avait rien d'autre à faire. Si elle croisait un lycan, elle n'aurait qu'à l'assommer plutôt que l'étouffer dans la boue.

Pour finir, elle s'était retrouvée à se battre contre l'autre, son elle-des-ténèbres, qui avait décidé de venir la narguer, lui servant accessoirement de cible pour un pouvoir qu'elle n'avait pas. Oui, Korra jetait de grosses poignées de boue à une entité qui n'existait que dans sa tête. Pas très superbe comme spectacle.
Pour finir, elle s'était assise, couverte d'herbes qui avaient commencé à pourrir dans l'eau, de vase, d'algues et de plantes aquatiques, sur le bord d'un petit îlot et avait fixé avec rage l'autre qui esquivait toujours avec une grâce étrange les projectiles durs qu'elle lui lançait.
Puis elle s'était redressée, tendant l'oreille, elle s'était glissée dans l'eau sans prendre la peine de se protéger d'un carcan de roche. Elle était déjà trempée. C'était une personne qui avait décidé de venir squatter l'îlot sur lequel elle se trouvait juste avant. Un moment, elle l'observa en silence depuis l'eau, cachée qu'elle était avec tout ce qui la recouvrait d'immondices et sous l'eau jusqu'au-dessous des narines.
Finalement, la personne n'était pas des plus intéressantes et Korra bougea pour s'éloigner et essayer de trouver un autre endroit où elle serait tranquille. Elle avait finit par décider avec elle-même et l'autre que la fille n'était pas un lycan. Donc pas intéressante.
La mutante souffla une ribambelle de bulles et se redressa, repoussant du bois flotté pour s'éloigner. Elle avait décidé d'ignorer complètement la fille, alors pourquoi s'embêter à ne pas faire de bruit ? En plus, l'endroit semblait assez cool pour se situer sur le territoire d'un lycan, en faisant du bruit, elle pourrait peut-être en débusquer un. Qui plus est, il y avait un appât parfait perché sur l'îlot.
Peut-être qu'elle n'avait pas totalement oublié la fille, finalement.



C'est trop nul, pardon 12
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Sam 7 Mar - 11:39


Rolling in the Deep
Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan

Les marécages. Axeline s’y était toujours sentie en sécurité, tranquille à l’écart du monde, même s’il lui arrivait de se vautrer royalement et de se blesser sur le chemin pour rejoindre l’ilot sur lequel elle se rendait souvent. Pourtant, alors qu’elle ouvrait subitement les yeux, sa tête se rabaissant à une position normale dans un éclat de lueurs blanches devant ses prunelles face à ce geste trop rapide, la jeune femme sentait son cœur s’affoler. Un craquement. C’était normal, n’est-ce pas ? Dans un environnement comme celui-ci ? Il y avait des rongeurs, des rapaces, des amphibiens, des crocodiles… On ne pouvait pas vraiment s’attendre à ce que tout soit silencieux. Pourtant, alors qu’elle sentait sa respiration se faire courte dans sa gorge, Axeline se rendit compte que même les insectes avaient cessé leurs crissements éternels. Elle déglutit péniblement et posa ses mains à plat dans les herbes et la mousse sur lesquelles elle était assise, son regard scrutant les alentours. Malgré qu’il fasse jour, sous les arbres, au plus profond des lianes et des marais, elle n’y voyait pas beaucoup plus loin que les premières branches. Tout devenait vite un amas d’ombres et de buissons épineux. Il y a quelqu’un ? ¬— demanda-t-elle d’une petite voix. Elle n’avait pas l’habitude de s’effrayer aussi rapidement, pas elle qui avait passé sa vie à lire encore et encore, à côtoyer des sorcières et des sorciers tous les jours. Au contraire même, elle semblait parfois un peu trop téméraire, faisant fi du danger, comme ces premières fois où elle s’était échappée de chez elle pour se rendre dans les bars à motards… maintenant, c’était comme une seconde maison pour elle… Mais au début, ce n’était pas aussi simple.

Pourtant, Axeline savait pourtant bien pourquoi sa crainte l’étouffait aujourd’hui : le premier raid avait eu lieu quelques jours plus tôt. Et même si, durant la nuit, elle avait réussi à se raccrocher à la réalité, à mettre de côté sa terreur, l’événement l’avait quand même bien chamboulée. C’était pour ça qu’elle avait si peur. Pour ça qu’elle s’était mise à frissonner légèrement, comme si elle avait froid, bien que ça ne soit pas le cas. D’autant, qu’encore une fois, il n’y avait personne pour la protéger. Pas de sbire d’Alaric… à moins que ce soit l’un d’entre eux qui se dissimule sous le couvert des arbres ? Elle n’avait jamais vraiment l’impression d’être épiée ou surveillée quand elle vaquait à ses occupations alors assurément ils devaient être discrets mais là… Ses lèvres s’étirèrent en une fine ligne perplexe. Et elle sursauta à nouveau brusquement alors que le bruit de bulles crevant la surface de l’eau se fit entendre de l’autre côté. Elle se retourna, s’attendant presque à voir un crocodile émerger de la vase — quel soulagement ça aurait été ! —, mais ce fut une silhouette humanoïde qui se détacha dans la pénombre et, bien que ses lèvres soient serrées l’une contre l’autre, Axeline poussa un cri et tomba en arrière.

Elle étouffa un grognement de douleur alors que son dos se rappela à son bon souvenir, lui remémorant les coups qu’elle s’était pris à l’Electric Sheep alors que Joe et elle voulaient se mettre en sécurité quelque part. La silhouette semblait un peu plus grande qu’elle, mais c’était dur à dire alors qu’une partie de son corps était encore dans l’eau… mais si sa forme était vaguement humaine, Axeline n’arrivait pas vraiment à détailler le reste. Où était ses yeux, son nez, ses lèvres, dans ce masque de boue qui recouvrait son visage ? Où s’arrêtaient ses cheveux et où commençaient les herbes qui recouvraient ses épaules ? La jeune guide se redressa légèrement, déplia ses jambes pour pousser dessus, reculant pour mettre de la distance entre elle et… l’espèce de golem, jusqu’à ce que le bout de ses doigts n’entre en contact avec l’eau presque visqueuse et froide. Le tronc qui lui avait permis d’arriver jusque là était de l’autre côté évidemment. Et elle tournait maintenant le dos au son de craquement qu’elle avait entendu un peu plus tôt. Deux menaces ? Elle se mordit la lèvre inférieure, craignant encore de hurler si elle devait ouvrir la bouche. Pourtant, elle cherchait dans sa mémoire une information quelconque qui pourrait expliquer cette apparition étrange. Elle connaissait maintenant les vampires, les lycans, les mutants en plus des sorcières… mais elle n’avait pas l’impression que cette personne — en était-ce une ? — n’appartienne à l’une des catégories. Elle devait se tromper, mais son esprit tournait à vide. Vous… vous êtes une… dryade, ou quelque chose comme ça ? Ouais, il allait falloir qu’elle travaille sur son intelligence envolée quand elle commençait à paniquer… Ça allait la foutre dans un sacré pétrin si ça continuait… si ça n’avait pas déjà commencé.



Mais non x)

_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Ven 13 Mar - 11:41


Rolling in the Deep
« Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan »


« Il y a quelqu’un ? » fit une petite voix. Korra leva les yeux au ciel. Définitivement pas un lycan. Franchement, qui aurait demandé une chose pareil si il était doué de sens sur-développés et qu'il était sur son territoire ? Sûrement que une bestiole qui avait assez de cervelle pour se faire passer pour un être faible. La mutante doutait fortement que ce pût être le cas pour un loup. Encore moins pour un loup dans son propre habitat.
Donc oui, elle ferait un parfait appât. Korra ne prit même pas la peine de répondre. À quoi bon ? De plus, la peur et l'anxiété de la demoiselle ferait sûrement débarquer plus vite les poilus. Un très bon plan tout ça.

Un cri s'éleva quand elle sortit de l'eau, suivi d'un bruit mat et un peu humide. Est-ce que cette fille était vraiment réelle ? Aussi ridicule ? Korra secoua la tête et fit craquer ses omoplates. Elle en aura presque rit. Ces gens de Salem étaient de vraies chochottes. Car oui, ça ne pouvait pas être une New-Yorkaise. Comment une fille comme elle aurait pu survivre à New-York et en plus au voyage jusqu'à la ville des sorcières ? Nan, ce n'était pas possible, à part de vivre sous la protection d'un être plus fort... Et encore, il aurait pu simplement l'abandonner comme ça, sans un regard, vu les évènements qui s'étaient déroulés. Elle-même ne savait plus pourquoi elle avait aidé ce gamin, Peter. L'idée même d'en venir à l'aide à une personne lui semblait complètement absurde à présent. Sauf si la personne se faisait attaquer par un lycan. Et encore, elle interviendrait seulement sur l'impulsion de péter la tronche et quelques crocs à un poilu.
Elle entendit vaguement la fille bouger dans l'herbe et la mousse humides de l'îlot mais n'y fit que peut attention. La mutante surveillait les alentours, certains qu'une bestiole allait sortir des fourrés à un moment ou à un autre. Peu importait ce qui sortirait des buissons, de toute façon, à ce stade, elle jouerait des poings avec sans distinction de race.

« Vous… vous êtes une… dryade, ou quelque chose comme ça ? »
Cette fois-ci, la mutante éclata de rire avant de se tourner vers la jeune femme. Un rire un peu rauque du manque de parole et de sa gorge toujours douloureuse depuis le Raid dernier. Non, elle n'était pas une dryade, même si elle ne savait pas ce que cela voulait dire.
Korra resta dans l'eau en l'observant. Plus elle aurait peur, et plus ça attirerait des prédateurs. Peut-être qu'elle devrait utiliser cette technique plus souvent.
D'autres craquements se firent entendre et elle fronça les sourcils derrière la boue qui la couvrait. D'un mouvement plutôt souple malgré ses écailles de roche et les déchets marécageux qui la couvraient, elle remonta sur l'îlot, à quatre pattes comme un félin, à demi plaquée au sol elle inspecta les bois derrière la fille. Les algues, la boue et le reste étaient sûrement une bonne façon de dissimuler son odeur à elle, en tout cas.
« Bouge surtout pas, tu es pile-poil au bon endroit... » murmura-t-elle entre ses dents. Si la bestiole se décidait à attaquer, depuis l'autre côté, elle serait pile au bon endroit pour aviser ce que c'était et réagir en conséquence.  



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Sam 14 Mar - 21:52


Rolling in the Deep
Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan

La silhouette sortie de la vase ne daignait même pas lui adresser un regard. Elle scrutait les alentours, comme une vigie silencieuse. Axeline avait bel et bien entendu un craquement, quelque part sous le couvert des arbres, entre les lianes qui pendaient entre comme des guirlandes. Deux menaces. Celle dans son dos, quelque part. Celle devant elle, qu’elle pouvait mieux appréhender ? Vraiment ? Dans l’état dans lequel elle se trouvait, elle n’était pas bien utile à grand chose, pas même à sa survie. Non, elle n’avait pas l’habitude du danger. Salem, bien que peuplée de sorcières, n’avait certainement rien à voir avec l’extérieur. Avec ce qu’il se passait en dehors du dôme. Axeline avait côtoyé motards et routiers, ceux qui restaient encore à cette époque tourmentée. C’était à croire qu’ils faisaient escale à Salem pour un instant de répit alors qu’ils transportaient les biens appartenant aux vampires dans leurs semi-remorques… ou bien qu’ils fuyaient sans cesse les monstres sur la selle de leurs motos. Axeline avait prêté une oreille plus qu’attentive à leurs histoires… mais ça n’avait été que ça pour elle : des histoires. Jusqu’à ce que les histoires ne deviennent réelles dans sa ville. Les monstres étaient sortis des livres pour venir hanter ses rues. Et le raid l’avait troublée. Plus que ça même. La peur l’avait envahie comme de l’eau dans ses poumons. Acide et rance comme du poison. Son cœur battant à la chamade, manquant de s’arrêter. La douleur qui irradiait encore ses côtes, son cuir chevelu, ses membres. Pourtant, elle avait eu un moment de lucidité implacable dans le tumulte.

Mais aujourd’hui, tout volait encore en éclat. Et l’autre ria à gorge déployée à la question qu’elle lui posa. Une vaine tentative de s’accrocher à son savoir immense qui s’étiolait encore face à la peur qui irradiait son corps. La silhouette se tourna néanmoins vers elle. Sous les couches de boue, de brins d’herbe, et autres déchets naturels, Axeline put déceler des yeux clairs, de la couleur des brins d’herbe au printemps, des jeunes pousses d’un vert pâle. Y avait-il réellement quelque chose d’humain sous cet amas hétéroclite, ce patchwork de la nature ? Un nouveau craquement se fit entendre dans son dos. La jeune guide sursauta mais n’osa pas se retourner, n’osa pas détourner ses yeux de la silhouette devant elle. Dryade ou golem ? Être humanoïde issue de la nature elle-même, ou créature d’argile façonnée par l’Homme ? Puis la... personne se remit en mouvement, montant sur l’îlot, à quatre pattes, comme une panthère. Savait-elle seulement ce qu’était une panthère ? Ce prédateur gracieux, puissant et dangereux, mais ô combien fascinante… qu’Axeline n’avait connue que dans les livres. Si cette créature venait de l’extérieur de Salem, elle pouvait peut-être ne pas savoir qu’un tel animal existait. Et Axeline en ressentit une étrange tristesse à son égard.

La jeune femme ne recula pas. L’eau vaseuse clapotait toujours contre le bout de ses doigts, dans son dos. Les craquements se faisaient toujours entendre, dans son dos. Elle n’aurait pas pu reculer, de toute façon. L’autre avança encore, tapie au sol, comme si elle se dissimulait derrière la frêle silhouette de la jeune femme pour épier la créature qui remuait dans les brindilles de l’autre côté. Bouge surtout pas, tu es pile-poil au bon endroit...Quoi ?! Sa voix monta dans les aigus. Est-ce que la chose voulait vraiment qu’elle joue les appâts ? Axeline se mordilla la lèvre inférieure. Mais… Puis, tout d’un coup, elle bondit sur ses pieds. Avec chance, elle ne glissa pas sur la mousse humide et ne finit pas dans l’eau nauséabonde. Ça la surprit un instant, avant qu’elle ne reprenne la parole. … Ça va pas la tête ?! Sa voix monta encore dans les aigus et ses poings se collèrent sur ses hanches. Je ne suis pas un morceau de barbaque que l’on agite devant le nez d’un requin pour l’appâter, non mais oh ! Vous savez au moins ce que c’est, un requin ?! La colère s’emparait peu à peu de son corps, nettoyant la peur. Non, bien sûr que non que ce golem ne pouvait pas savoir ce qu’était un requin ! Comment aurait-il pu ! J’en ai marre ! Axeline shoota dans un caillou qui atterrit dans l’eau avec un plouf. Et elle glissa, son équilibre précaire rompu par la cinétique. Et atterrit dans l’eau avec un PLOUF. Mais c’est pas vrai ! Heureusement, de ce côté-ci de l’îlot, l’eau était moins profonde, contrairement à l’endroit où la créature s’était cachée sous les plantes aquatiques. Pourtant, quand Axeline se redressa, à quatre pattes, crottées de la tête aux pieds, son visage était tourné vers les bois et non pas vers la silhouette féline et couverte de boue. Là, dans les fourrés, elle vit deux prunelles d’une couleur ambrée, prédatrice, affamée. Un grondement suivit, preuve que la chose avait conscience que la brunette l’avait vue.

Axeline poussa un glapissement et se mit à reculer précipitamment, remontant maladroitement sur l’îlot, à côté du golem qui, au final, lui, ne semblait pas vouloir la bouffer.



_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Sam 21 Mar - 11:05


Rolling in the Deep
« Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan »


« Quoi ?! Mais… » fit la fille en comprenant sûrement ce que la mutante voulait dire. Korra n'avait que peu d'attention pour elle, même si elle la conservait dans un coin de sa tête comme une donnée par tout à fait négligeable. Il y avait encore du bruit sous le couvert des arbres de l'autre côté et c'était ce qu'il l'intéressait réellement. Un ennemi, un vrai. Quelque chose que ne se casserait pas tout de suite et qui ne partirait pas en courant et en hurlant.
Son regard, cependant, fut attiré par le mouvement brusque de la jeune femme qui se remit debout, provoquant encore plus de raffut. Un loup était déjà là, Korra voyait la silhouette d'ombre de l'autre dans les fourrés qui la narguait de loin. Un peu comme si elle lui disait « jusqu'où t'es cap de t'approcher du monstre ? ». La fille, quant à elle, avec ses cris, risquait d'en attirer encore quelques uns.
« … Ça va pas la tête ?! Je ne suis pas un morceau de barbaque que l’on agite devant le nez d’un requin pour l’appâter, non mais oh ! Vous savez au moins ce que c’est, un requin ?! » Non, elle ne savait pas, mais n'en avait rien à faire. Korra ne lui jeta même pas un regard blasé.
« J’en ai marre ! » brailla encore l'autre, Korra percevant seulement le mouvement du caillou qui disparu dans l'eau, peu avant que la fille ne l'y rejoignît. «  Mais c’est pas vrai ! » s'époumona-t-elle encore en remuant, provoquant un sourire sur les lèvres sales de la mutante qui voyait clairement la scène, l'humaine face à face avec la bestiole.

Finalement, son appât décida de remonter sur l'îlot dans sa direction et la mutante décida de faire avaler ses chevilles et ses poignets par la roche sous le sol pour qu'elle arrête enfin de bouger, et, l'instant suivant, surprit la lueur des yeux d'ambre. Le monstre sauta du couvert des arbres pour se jeter sur elles, mais c'était sans compter le bloc de roche informe qui le percuta en plein vol et qui le fit s'écrouler dans l'eau nauséabonde dans un glapissement tout canin.
Korra se redressa en mode bipède et sauta prestement sur le roc qui reposait, à demi-noyé dans la vase, à côté du chien mouillé. Chien mouillé qui se relevait déjà, grognant en montrant les crocs dans la direction de la mutante toujours recouverte de boue. « Oh, on montre ses quenottes ? » ironisa la brune en adaptant rapidement les écailles de son armure de pierre pour recouvrir ses phalanges, coudes, épaules, genoux et pieds. Tout ce qui pouvait lui servir à frapper en fait.
La présence de la fille ne la dérangeait pas. Elle s'était souvent battue dans des arènes remplies de public et même si elle se remettait à crier, cela ne la dérangerait en rien.
Le lycan se jeta alors sur elle, et elle le laissa attraper son bras protégé par la roche qui craqua légèrement, avant de créer des pics sur les doigts repliés pour frapper violemment la tempe du cabot qui la lâcha finalement en claquant des mâchoires dans la direction de son autre main, le côté de sa face canine couverte de sang. Bien sûr, il allait guérir vite, mais Korra s'en fichait, c'était seulement un prétexte pour faire durer un peu plus le combat. Si par hasard les cris de la fille ameutaient d'autres bestioles, elle n'aurait qu'à en finir avec celui-ci grâce à la création d'un stalagmite bien placé.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Jeu 26 Mar - 18:15


Rolling in the Deep
Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan

Ses chevilles et ses poignets se retrouvèrent piégés dans des menottes de roche. Axeline pinça les lèvres pour éviter qu’un hurlement ne s’échappe d’entre elle. Non mais sur quoi elle était tombée encore ?! Elle en avait vraiment assez, c’était bien vrai ! Après le raid, voilà qu’elle ne pouvait même plus être tranquille sur son petit îlot où elle l’avait été durant des années. Des années où personne ne l’avait dérangée, à part quelques moustiques, rongeurs, rapaces et reptiles. Aujourd’hui, c’était une drôle de créature sortie des eaux et une grosse bestiole cachée dans les fourrés. Si Axeline avait pourtant été exaltée à l’arrivée des nouveaux venus en ville car ils allaient mettre un peu de pimet dans sa vie devenue monotone depuis la mort de ses parents et de sa « grand-mère », elle devait bien avouer que là, en si peu de temps, ça commençait à faire un peu beaucoup. Elle n’aurait plus qu’à ajouter des bleus autour des poignets et des chevilles à la liste des meurtrissures qu’elle avait subies ses derniers jours. En plus du cuir chevelu douloureux, des côtes qui rendaient sa respiration sifflante et l’ecchymose qui ornait l’une de ses hanches.

Peut-être que l’animal dans les buissons fut appâté par sa silhouette prisonnière de la roche, se disant que sa proie serait finalement bien plus simple à attaquer et à dévorer, car il jaillit de sous les arbres pour sauter sur l’îlot. Du moins, ça avait été son intention, car il se prit un roc monumental en plein museau. Un glapissement lui échappa alors qu’il causait des remous dans l’eau vaseuse. Axeline écarquillait grand les yeux, cette fois bien incapable de sortir le moindre son de sa gorge. Bon, OK, dans ses souvenirs, les dryades n’étaient pas vraiment capables de faire ça. Parler aux arbres et aux animaux, bondir de branche en branche avec habileté, OK. Mais ça… C’était autre chose. La jeune femme regarda la silhouette se redresser sur ses pieds pour sauter sur le rocher. Le loup grogna et de la bave — ou de la vase ? — dégoulina entre ses crocs acérés. Oh, on montre ses quenottes ? Apparemment ça ne choquait pas la « dryade », pas apeurée pour deux ronds. En même temps, avec ce qu’elle venait de faire, Axeline ne doutait pas qu’elle pourrait ensevelir la créature sous un tas de cailloux et la laisser moisir tranquillement en se faisait bouffer par des sangsues. Mais ce ne fut pas non plus la solution que l’autre envisageait. Axeline observa la boue séchée remuer sur sa peau pour former des protections aux endroits stratégiques. Des protections et des pics. Des pics qui vinrent s’enfoncer dans le crâne du loup quand celui-ci attaqua à nouveau et vint prendre son bras entre ses mâchoires puissantes.

Axeline les observait se battre. Elle ne pouvait pas vraiment faire grand chose d’autre. A part battre des paupières et trembloter légèrement alors que la moiteur froide de la vase pénétrait dans ses vêtements jusqu’à sa peau. Il y avait pourtant quelque chose de fascinant dans le spectacle auquel elle assistait. Elle aurait aimé savoir se battre aussi. Pas pour fanfaronner non. Mais pour, peut-être, éviter de se sentir si désemparée comme elle l’avait été durant le raid. Tout ce qu’elle savait, c’était où frapper pour se débarrasser de quelque motard encombrant… face à un vampire — ou un loup —, ça ne serait pas bien efficace. Toujours emprisonnée dans la roche, Axeline observait la jeune femme — car oui, alors que la boue et la roche parcouraient son corps, elle avait bien pu voir que c’était humain, là-dessous — combattre la créature sans une once de peur. Seule la hargne et l’obstination semblaient transpirer d’elle. Humidifiant ses lèvres sèches, Axeline finit par rouvrir la bouche. Très certainement pour sortir une énormité. Vous m’apprendrez à me battre, dites ? Mais tant pis.



_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Mar 7 Avr - 10:10


Rolling in the Deep
« Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan »


Malgré la spectatrice, Korra ne cachait en rien ses capacités, ni même ses intentions. Elle allait exploser la bestiole sans se soucier de faire des témoins ou non. Qu'on la dénonçât ! C'était le cadet de ses soucis. Il suffisait simplement d'échapper à la police (rien de plus facile) ou bien de s'échapper de prison (là encore, ce n'était pas si dur). En plus, même si la mutante avait fait de l'humaine un appât, elle la protégeait maintenant. Enfin, la vie de la fille n'importait aucunement à Korra, en réalité, mais elle avait plus de valeur en vie que morte. Pour un prédateur comme un lycan, bouffer un truc mort relevait probablement d'une action en désespoir de cause.
Si Korra avait connu ça, on aurait pu comparer la danse dans laquelle elle s'engagea avec la bestiole avec les mouvements de ces personnages de jeux-vidéos qui sautaient sur leur ennemi pour porter des coups rapides et précis avant de battre en retraite. C'était son genre. Pas très grande mais rapide, rendue épaisse seulement par la roche qui la couvrait, elle avait appris les arts martiaux simples avant d'y combiner son pouvoir. Son maitre lui avait alors montré qu'elle devait faire attention avec les adversaires plus imposants, et parfois aussi rapides qu'elle. Dans ce dernier cas, la roche devenait vraiment un plus, même si elle savait encaisser les coups.
Le loup en face d'elle n'était pas l'un des plus intelligent, et certainement pas l'un des meilleurs combattants. S'il n'avait pas eu sa part d'humain en lui, il aurait été sûrement le souffre-douleur de la meute. Le dernier à manger, celui qu'on mordait quand on était énervé, celui qu'on punissait même de toute autre manière (peut-être presque humaine, même de la part d'animaux). Bref, le boulet. Si celui-ci avait des potes lycans, ils devaient sûrement se foutre de sa gueule et l'utiliser comme cible de fléchettes pour passer le temps.

Korra avait presque fini de le laminer quand la voix de la fille s'éleva depuis l'îlot tandis qu'elle pataugeait toujours dans la flotte stagnante. « Vous m’apprendrez à me battre, dites ? ». La mutante fronça les sourcils et se tourna dans sa direction. Elle était sérieuse là ? Elle en aurait ri, mais elle venait de percevoir un nouveau mouvement, grâce à la terre, et fit jaillir un éperon de roche du sol pour envoyer voler le poilu à travers les arbres, bien loin.
La brune remonta finalement sur l'îlot et s'accroupit devant la fille, les coudes sur les cuisses et les mains pendant entre elles. Un instant elle observa la fille, la tête légèrement penchée sur le côté.
« Non. » fit-elle juste d'un air neutre avant de se relever et de se détourner, libérant l'humaine de ses entraves. Déjà, elle n'avait aucune envie de se taper un petit être chiant qui lui demanderait comment faire une prise ou porter un coup, et en plus, elle n'avait rien d'un prof, loin de là. Et puis quoi, elle en avait rien à foutre des autres.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   Sam 11 Avr - 23:00


Rolling in the Deep
Axeline M. Timmerson & Korra T. Kalgan

Plus Axeline observait la jeune femme se battre avec l’animal, plus la peur qui occultait tous ses sens et noyait ses pensées dans une mer d’encre s’apaisait. A nouveau, comme durant le raid, elle avait à nouveau une période de lucidité, des idées plus claires. Non, l’inconnue ne devait pas être une dryade. Pas un golem non plus. Peut-être les sorcières, vampires, loup-garous, mutants existaient-ils vraiment en dehors des pages qu’elle prenait plaisir à lire toujours un peu plus… Autant dryades et golems semblaient être restés dans les mythologies et les histoires abracadabrantes qu’elle racontait souvent aux touristes quand elle leur désignait une statue ou une autre relique au musée. Si elle avait toujours su que les créatures surnaturelles existaient, car étant née après la Révélation et vivant dans une ville dirigée par des sorcières, Axeline avait toujours eu un peu de mal à faire la séparation entre ce qui existait vraiment et ce qui n’avait été qu’inventé par les Hommes. C’était dur. Elle n’avait jamais eu personne pour lui dire « Non, ça, c’est des foutaises. Ça, par contre, j’en ai rencontré un comme ça une fois, il était pas commode. » Non, Axeline n’avait jamais vraiment eu d’éducation surnaturelle. Personne dans ce monde, sûrement. Encore plus dans le reste de la planète qui était assouvi par les Originels. Mais, en vérité, ces gens n’avaient pas non plus accès aux livres qu’elle avait lu depuis qu’elle était assez costaud pour trimballer les lourds ouvrages partout dans son sillage. La censure avait régné dans la plupart des parties du monde afin que ces vieux vampires, très vieux vampires, puissent les manipuler à leur guise. N’avait-ce pas déjà eu lieu avant leur heure de gloire ? Les Hommes ne s’étaient-ils pas arrangés pour que l’éduction du peuple ne soit qu’un détail, les goinfrant plutôt d’émissions débilitantes, pour mieux les contrôler ?

Peut-être était-ce pour cela qu’Axeline posa la question qu’elle avait posé. Car si elle était plus que calée en culture générale diverse et variée, le volet « je sais me débrouiller toute seule en cas de réel danger » manquait cruellement à son curriculum vitae. Elle n’en avait jamais réellement eu besoin. Les quelques coups que les motards et routiers lui avaient appris avaient été suffisants durant des années. Jusqu’à ce que l’arrivée des New-Yorkais monte la barre de plusieurs crans niveau danger à Salem. Et si elle avait — normalement — assuré ses arrières de part son pacte avec Alaric, Axeline savait bien que savoir se battre ne faisait pas partie de ses capacités. A part viser les poings faibles habituels et se servir de ses ongles et de ses dents, elle n’était pas bonne à grand chose. Déjà contre un être humain… alors que dire d’un vampire, d’un mutant… ou encore même d’un loup-garou !? L’inconnue se tourna finalement vers elle quand elle posa sa question. Dans son dos, l’animal voulut la prendre par surprise mais manqua son coup d’une façon ou d’une autre car il se prit un éperon rocheux sortant de nulle part qui le propulsa loin sous le couvert des arbres. Axeline aurait pu en être surprise, écarquiller les yeux, mais elle avait observé l’autre se battre et la peur panique ne l’étouffait plus autant.

La jeune guide se tendit néanmoins dans ses menottes de pierre qui la maintenaient sur l’ilot quand l’autre y remonta et s’accroupit devant elle. Elle l’avait peut-être sauvée du loup-garou, mais d’un côté, Axeline se disait que ce n’était qu’un effet secondaire de ce qu’il s’était vraiment passé. L’autre n’avait pas attaqué la créature pour la protéger, non, juste parce qu’elle y prenait un malin plaisir. Pourquoi ? Comment ? Axeline n’en savait rien. Elle pencha la tête et la jeune femme l’imita dans un étrange mimétisme effet miroir. Le silence s’étira, à peine rompu par les bruits de la forêt qui revenaient peu à peu après la confrontation achevée. Non. Axeline esquissa une petite moue alors que l’autre se relevait pour s’éloigner. Quelques secondes après, elle sentait ses entraves disparaître et se massa distraitement les poignets avant de tenter de se remettre debout. Les bras croisés contre la poitrine, elle observait la silhouette. Et pourquoi pas, hein ? Ce n’est pas comme si vous aviez autre chose à foutre dans ce marais, si ? Vous faites de la lutte avec les alligators peut-être ? Oui, Axeline aurait peut-être mieux fait de ne pas s’énerver contre l’autre qui venait d’envoyer littéralement bouler un loup-garou à la seule force de son pouvoir mais… elle ne pouvait juste pas comprendre le manque de sociabilité qui crevait les yeux. Elle aussi avait eu sa période où elle ne voulait cotoyer personne… mais elle s’était vite rendue compte que c’était au contact des gens que l’ont guérissait le plus vite… Peut-être que l’autre jeune femme ne voulait simplement pas guérir. Quelle que soit sa blessure.



_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rolling in the Deep ◊ Axeline&Korra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06. Rolling in the deep.
» PANSY • rolling in the deep.
» Rolling in the deep (Héloïse)
» SARAH | rolling in the deep
» Avatar Livre IV : La Légende de Korra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Corbeille RPG-