FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   Sam 14 Mar - 14:54

Le Sud de Salem c’était la partie de prédilection des vampires, mais aussi des lycans et des pauvres de la ville, des rebus en quelques sortes, Roda était bien heureuse de vitre loin des Originels, Zahhak s’y trouvait dans un grand manoir en compagnie d’humains domestiques et de quelques lycans asservis. Séthi n’était pas là, c’était tout ce qu’elle savait. C’était d’ailleurs assez inquiétant, s’il n’était pas avec son créateur où était-il ? La perse ne rodait pas complètement par hasard dans le quartier des vampires, elle espérait le croiser, peut-être essayer de discuter, voir si il avait une faiblesse qu’elle pouvait utiliser ou un désir qu’elle pouvait combler.

Elle passa devant le Dark Descent, fronça les sourcils et plongea un peu plus profondément ses mains dans les poches de son jean boyfriend. L’endroit ressemblait à une porcherie et les poches de sang qui s’y pressait semblaient assez douteuses, pas vraiment le genre de sang qu’elle aimait boire, Roda avait un palais plus délicat. Après elle ne pouvait nier la nécessité de l’existence de l’endroit et c’était toujours mieux que les raids ou les vampires ne se privait pas de massacrer. Un vampire qui sortait manqua de renverser son whisky sur son pull en cashmere blanc, la perse s’écarta juste à temps. Roodabeh montra les dents, dévoilant un cours instant son apparence inhumaine. Elle se calma vite cependant et poursuivit son chemin.

Pas trop loin il y avait le Seven Devils, la perse était habitué au bordel scabreux au fil des siècles dieu seul sait combien elle en avait fréquenté, mais à l’aube du troisième millénaire des conditions sordides lui semblait inhumaine. C’était facile pour elle de dire ça, elle n’avait aucun problème pour se trouver un amant. Rien n’était simple dans la vie, elle ferma les yeux sur l’endroit et s’éloigna rapidement vers un quartier bien plus propre et agréable, celui de l’élite vampire, que deux quartiers aussi extrêmes ne soient pas si éloigné laissait présager le pire, un jour la classe pauvre en aurait marre et cela allait tourner en émeute.

Ses pieds confortablement chaussés de botte plate, Roda ne faisait pas de bruit en marchant. Ses yeux sombres analysait les alentours, si elle avait une chance de croiser Zahhak, c’était dans les environs, cependant ce ne fut pas lui qu’elle découvrit, une grande silhouette se distingua de toute les autres, celle d’Alaric elle ne l’avait rencontré qu’une fois et n’avait pas un si mauvais souvenir du moment partagé. L’originel était froid, mais il ne s’était pas trop montré prétentieux. Elle glissa ses doigts dans ses cheveux pour se recoiffer un peu, la vampire aimait être à son avantage qu’importe la situation, même la plus banale.

La perse allait l’approcher quand elle remarqua une autre silhouette, celle d’une femme aux courts cheveux blond. Son manège lui fit hausser les sourcils, elle suivait très discrètement Alaric, lui ne devait pas s’en douter, mais elle derrière la scène avait un très jolie point de vue de la situation. Elle n’hésita pas et se glissa rapidement devant la fan, l’harceleuse ou bien l’espionne de l’Originel. Sans la moindre inquiétude sur les possibles conséquences de son geste, elle posa sa main sur l’épaule de la femme.

- Pourquoi vous le suivez ? demanda-t-elle sans le moindre préambule.

Roda n’était pas franchement amie avec Alaric, mais elle n’était pas non plus son ennemie, alors si la femme lui cherchait des noises elle serait ravie de régler le problème pour lui. Son regard était perçant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 601
✤ Barge depuis : 05/03/2015
✤ Avatar : Katee Sackhoff
✤ Crédits : Avatar © Me ı Sign © Me ı Gifs © Tumblr


✤ Âge personnage : 34 ans
✤ Profession : Anciennement Lieutenant de Police, maintenant espionne au compte de d'Absac
✤ Pouvoirs : Super-vitesse et Organisme accéléré

Relationship
→ citation:
relationships :
Samantha BailyPower ranger ; Tu vas te faire flasher la gueule
MessageSujet: Re: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   Mer 18 Mar - 10:35


Tout le plaisir est pour elle...
« Roodabeh Sama & Samantha Baily »


Cela faisait quelques semaines qu'elle avait reçu sa nouvelle affiliation : suivre l'Originel, Rousseau. Ce type qui avait sacrifié une gamine dans un café lors du dernier Raid. Si Sam n'aimait déjà pas son espèce d'emblée, ce comportement n'arrangeait rien.
Ces êtres ne pouvaient pas s'empêcher de tuer malgré les lois et les règles. Certes, ils en avaient le droit pendant les raids, mais... non, l'ancienne Lieutenant de police ne comprenait pas. Ils ne faisaient que se chercher des excuses, ou parfois même pas du tout, comme Rousseau en était le parfait exemple, pour justifier leurs actions : « c'est pas ma faute, je suis un vampire, je peux pas faire autrement ». Pauvre chou. Y a assez d'humains dérangés pour être volontaires pour se faire mordre non ?
Bref, la blonde pouvait tout retourner dans sa tête des millions de fois, ça ne faisait que l'énerver d'avantage et lui offrir une migraine.

Elle avait évité d'y penser toute la soirée. Elle évitait d'y penser, peu importait le moment, en réalité.
Vivre la nuit n'était pas un soucis pour elle, depuis sa sortie de l'école de police, elle n'avait jamais rien fait d'autre que des services de nuit. Ou de rares, très rares, évènements en journée où ses supérieurs la forçait à aller.
C'était sûrement une des choses qui avaient fait d'elle une candidate parfaite aux yeux de d'Absac. Une vraie noctambule qui en plus parvenait à avancer aussi vite qu'un vampire. Sans parler de la cicatrisation rapide. C'était toujours un bonus. Et son entrainement policier. Bref. Tout ce qu'il fallait. Peut-être même que son caractère de cochon avait été un plus supplémentaire aux yeux de la sorcière qui dirigeait la Confrérie.

C'était donc pour cela qu'elle suivait – bien qu'à bonne distance – en essayant d'être discrète, l'Originel à la haute silhouette qui vagabondait dans les rues. Sam n'avait aucune idée de ce que d'Absac recherchait en lui donnant ce job, alors elle se contentait de noter mentalement tout ce qu'il faisait. La sorcière ferait probablement le tri toute seule. Ces affaires ne concernaient pas directement la mutante, et elle avait entièrement confiance en Catherine.
La mutante avançait donc péniblement dans les ruelles, en pleine filature du vampire. Si elle n'avait jamais été du genre discrète, elle savait quand même rester calme quand il le fallait. Pourtant, il y avait sûrement très peu de New-Yorkais qui ne connaissaient pas sa tête. Enfin, au moins sa voix, puisque c'était elle qui avait pris le mégaphone pour annoncer l'organisation de l'entrée dans la ville et de la répartition des logements. C'était vrai que cette nuit-là, il y avait plusieurs mois, elle portait son équipement lourd de protection, casque à visière inclus, donc son physique n'était peut-être pas des plus visible. Les gens avec une mémoire à peu près normale devraient au moins se dire quelque chose du genre « mince j'ai déjà entendu cette voix quelque part ». Et la blonde n'appréciait pas forcément cet état de cause, déjà qu'elle n'aimait pas se la jouer en public. Mais à ce moment-là, son supérieur, qui aurait du s'en charger, était aux abonnés absents. Elle n'avait pas eu le choix.

Le regard fixé sur l'Originel, elle sursauta vivement quand une silhouette s'interposa et lui posa la main sur l'épaule. D'un geste vif – puisqu'elle était aussi rapide qu'un vampire – elle repoussa la main de la personne et dégaina son révolver par des années de réflexe dans la police.
« Pourquoi vous le suivez ? fit la femme brune sans même ciller devant l'arme pointée sur sa poitrine. Sam fronça les sourcils sans baisser ses bras.
C'est pas vos oignons. lança-t-elle à peine plus bas qu'un souffle en se décalant légèrement pour observer la route de Rousseau, son arme toujours pointée sur l'intruse. Si vous n'avez pas l'intention de tenter de m'arrêter ou de m'emmerder, lâchez-moi. » ajouta-t-elle en rangeant son révolver prestement dans le holster à sa ceinture, du côté droit.
Elle avait un boulot à faire après tout. Se décalant d'avantage, elle contourna la jeune femme pour poursuivre sa filature discrète, même si elle était presque sûre que l'autre ne la laisserait pas vraiment tranquille. La mutante restait donc sur ses gardes, prête à réagir, pour ne pas être prise par surprise une nouvelle fois.




_________________
I'm not their hero That doesn't mean I wasn't brave
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   Ven 20 Mar - 0:15

Se retrouver nez à nez avec une arme, ce n’était pas franchement une surprise quand on interrompait une filature alors Rodabeh resta calme, ce petit jouet ne lui ferait rien de toute manière, alors paniquer aurait signifié qu’elle avait un problème de déficience mentale et ce n’était pas le cas. Elle ne se mit pas non plus à sourire, certain vampire un peu salaud aimait provoquer leur victime, pour sa part elle n’avait pas vraiment envie de l’exciter plus pour le moment du moins. A sa question elle faillait bien rire, c’était presque des enfantillages à ses yeux, tout ce qui concernait la politique de cette ville était son problème, elle devait savoir de quel côté le pouvoir aller se tourner pour se ranger du bon côté et éliminer son ennemi personnel, elle n’aimait pas ça faire la lèche-botte, mais elle n’avait pas le choix. La femme finit par ranger son arme, au moins elle ne tirait pas sur tout ce qui bougeait. Sa victime tenta de fuir elle la prit de vitesse en se plaçant devant elle et avançant d’un pas.

- Vous avez tort ce sont mes problèmes. Je répète ma question pourquoi suivez-vous Alaric ? Lubie personnelle ? Certain peuvent le trouver sexy, tous les goûts sont la nature et ce côté bad guy ça marche depuis des millénaires ou alors c’est son accent français. Oh les hommes français de beaux baratineurs qui profitent bien de leur réputation. Enfin cela ne semble pas être votre genre, je vous vois plutôt travailler pour quelqu’un… Pour Ezra ? Pour Neven ? Pour Eris ? Enfin peut-être que ce n’est pas un Originel, c’est peut-être une sorcière ? Catherine ? Ce serait bien son genre à celle-là, parce qu’aussi puissante une sorcière soit, on lui brise la nuque et c’est fini…

Roda était souriante et plutôt gentille là, elle ne forçait pas l’interrogatoire, n’utilisait même pas son pouvoir hypnotique, elle laissait le choix enfin un faux choix, elle pouvait forcer sa victime à répondre et si elle était sadique elle pouvait même forcer ses pensées en la mordant. Heureusement pour son interlocutrice, la violence était toujours son second choix.

- Je suis désolée, je n’ai rien contre vous, mais nous avons tous des arrières à couvrir…

La blonde en face d’elle ne suivait sans doute pas gratuitement le géant, elle devait y gagner quelque chose, quoi cela ne l’intéressait pas vraiment et elle ne se montrerait pas plus indiscrète que nécessaire, encore une fois ce n’était pas son style de jouer et d’en faire des tonnes.

- Je vous conseille d’ailleurs de renoncer à votre filature, ce que vous faites est suicidaire, je me souviens encore de cette tête plantée sur une pique, ce n’est pas un gentil. Vous n’allez sans doute pas me croire, mais vous avez de la chance d’être tombée sur moi en premier.

En réalité même si elle ne lui répondait pas, elle avait de grande chance de survie, mais ça, elle ne le savait pas et puis si elle se montrait têtue elle lui imposerait de lui répondre. Roda était curieuse, mais pas au point de passer sa soirée entière à tirer les verres du nez d’une blonde un brin suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 601
✤ Barge depuis : 05/03/2015
✤ Avatar : Katee Sackhoff
✤ Crédits : Avatar © Me ı Sign © Me ı Gifs © Tumblr


✤ Âge personnage : 34 ans
✤ Profession : Anciennement Lieutenant de Police, maintenant espionne au compte de d'Absac
✤ Pouvoirs : Super-vitesse et Organisme accéléré

Relationship
→ citation:
relationships :
Samantha BailyPower ranger ; Tu vas te faire flasher la gueule
MessageSujet: Re: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   Jeu 26 Mar - 15:15


Tout le plaisir est pour elle...
« Roodabeh Sama & Samantha Baily »


La jeune femme n'eu pas de réaction face à l'arme de la blonde et celle-ci fronça à peine les sourcils. L'autre était visiblement une habituée de la situation, ou bien une personne qui ne craignait pas les révolver. À une distance si courte, ne pas avoir peur du canon de métal de l'arme de Baily ne voulait dire que peu de choses : des tendances suicidaires (qui correspondaient assez avec l'interruption d'une filature), ou bien le fait qu'elle était d'une espèce assez résistante pour ne pas avoir à se soucier d'une balle dans la tête. En gros, seulement un suceur de sang. Les réflexes de la mutante, liés à sa rapidité surhumaine faisaient que rien ne pourrait empêcher la balle du révolver de percer une boite crânienne à cette distance. Même sans sa vitesse, il y avait peu de chances pour que qui que ce fût fut en mesure d'éviter ça.
Mais, évidemment, elle ne tira pas. Sam avait une éthique assez profondément ancrée dans sa cervelle, liée à son éducation juridique imposée par l'école de police. On ne faisait pas justice soi-même, et encore moins lorsque l'on était seulement surpris et dévié de son boulot.

Rangeant son arme, l'ex-officier de police entreprit de contourner l'intruse mais celle-ci revint à la charge, se plaçant à nouveau devant elle. Baily serra les dents et retint un soupir. Elle avait la confirmation qu'elle était une vampire, vu sa vitesse. Elle ne supportait pas les vampires, et, si la gâchette la démangeait à nouveau, elle s'abstint de sortir à nouveau son arme.
« Vous avez tort ce sont mes problèmes. forcément, il avait fallu qu'elle tombât sur quelqu'un qui se mêlait des affaires de tout le monde. Attirait-elle la poisse à ce point depuis l'arrivée des New-Yorkais ? C'était vraiment à croire. La blonde leva pourtant les yeux au ciel à la suite de la tirade de la dents-longues. Vraiment ? Il y avait des gens qui faisaient encore ça ? Suivre une personne juste parce qu'elle les intéressait ? Quelle blague ! Enfin cela ne semble pas être votre genre, je vous vois plutôt travailler pour quelqu’un… Pour Ezra ? Pour Neven ? Pour Eris ? Enfin peut-être que ce n’est pas un Originel, c’est peut-être une sorcière ? Catherine ? Ce serait bien son genre à celle-là, parce qu’aussi puissante une sorcière soit, on lui brise la nuque et c’est fini… » avait continué la brune. De quel droit se donnait-elle le droit de la juger ainsi sans la connaître ? Certes, le Français n'était pas son genre, tout comme suivre en douce les gens qu'elle voulait dans son lit. En général, elle avait une approche plus directe sur ce plan-ci. Mentalement, cependant, elle nota les noms que la vampire énuméra, qui pouvaient toujours se référer à des personnes intéressantes dans l'entourage de Rousseau. Après tout, il devait y avoir des raisons pour lesquelles cette femme les soupçonnait.
« Visiblement, vous ne savez pas quelles sont les possibilités des sorcières. De plus, il serait peu réfléchi de se mettre la Confrérie à dos en tuant d'Absac puisque vous semblez oublier que cette sorcière en particulier ne travaille pas toute seule. répondit la mutante en inclinant légèrement la tête sur le côté, avec un fin sourire qui n'avait rien d'heureux. De plus, je ne pense pas que la guerre que ça engendrerait et qui ne manquerait pas de tuer un nombre considérable d'humains, soit à l'avantage de qui que ce soit. » ajouta Sam, ne quittant pas des yeux la brune qui commençait sérieusement à l'énerver. Elle n'était pas du genre patient. Et elle avait encore moins l'intention de faire semblant d'apprécier l'espèce de son interlocutrice.

« Je suis désolée, je n’ai rien contre vous, mais nous avons tous des arrières à couvrir… » fit la brune. Evidemment, Sam ne crut en rien que celle-ci fût sincèrement désolée. Cependant, elle nota qu'elle parlait de couvrir ses arrières et cela titilla sa curiosité.
« Je vous conseille d’ailleurs de renoncer à votre filature, ce que vous faites est suicidaire, je me souviens encore de cette tête plantée sur une pique, ce n’est pas un gentil. Vous n’allez sans doute pas me croire, mais vous avez de la chance d’être tombée sur moi en premier. Baily retint difficilement un rire à sa réplique.
La seule raison qui me pousserait à le faire est que vous m'auriez distraite assez longtemps pour que je perde sa trace. Ce qui me fait étrangement penser que vous pourriez être sa botte, suivant ses ordres comme un animal bien dressé. Le sourire de la mutante s'agrandit légèrement. Qui plus est, ce n'est pas dans mon habitude de suivre les « gentils » – sont censés n'avoir rien à se reprocher – s'il en existe encore dans ce monde. » termina-t-elle en retrouvant une mine neutre. La mutante n'avait toujours pas répondu à la question de la vampire, puisque même s'il avait défendu les sorcières, rien ne prouvait qu'elle travaillait pour d'Absac.
La blonde jeta un coup d'oeil dans la ruelle, cherchant la haute silhouette de l'Originel qui avait sûrement déjà du prendre un tournant à présent. Pinçant les lèvres et serrant les dents, elle reporta son regard sur la vampire.
« Est-ce que vous avez fini de gâcher ma nuit qui était déjà mal engagée à la base ? » interrogea-t-elle mécontente.




_________________
I'm not their hero That doesn't mean I wasn't brave
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   Jeu 26 Mar - 21:17

Roda n'était pas dupe pour les sorcières, elle n'avait dit ça que pour délier la langue de son interlocutrice. Sa famille étaient des sorcières et les jugeait bien plus puissant qu’elle ne le serait jamais, leurs corps étaient peut-être plus fragiles, mais ce n’était pas forcément un état définitif (le sien si du moins par ses propres moyens) et ils étaient capables de tout réaliser. Après avoir crue à tort que Les Originels pourraient être de bons dirigeants temporaires avec leurs milliers d’années de connaissances, elle reposait sa foi sur les sorcières, en transition, l’état idéal serait que toutes les races travaillent main dans la main ça elle en avait toujours été persuadée, chacune possédait ses qualités qui compensaient les défauts des autres. Sans avoir de confirmation claire, elle était presque certaine que du coup Catherine était derrière cette mystérieuse filature. Roda ne chercherait pas à forcer plus la confirmation, elle ne voulait pas atteindre un tel niveau de bassesse, la vampire utilisait rarement ses dons d’hypnoses –pas jamais-, mais généralement elle préférait user de son sourire. Ce don de manipuler les gens comme elle le désirait la mettait mal à l’aise, tout comme celui d’abuser de ses pouvoirs de créateur même si elle était obligée avec Adam. La nouvelle réplique cinglante que lui lança la femme aux yeux dorés à la fin de son discours la sortit de ses théories et préoccupations. La perse eut un petit sourire en entendant les spéculations de la jeune femme.

- C’est possible en effet, je l’ai même rencontré une fois. Mais pour dire vrai –enfin si vous me croyez- il est vrai que je pourrais être le cabot de quelqu’un j’ai un cœur d’artichaut, cependant je ne suis pas assez aveugle pour m’éprendre et servir un homme sans cœur. Je ne suis pas déçue d’avoir retardé votre mort au moins d’une nuit, la journée vous laissera peut-être le temps de réfléchir à la voie dans laquelle vous vous engagez. Vous suivez donc souvent les mauvais gens ? Flics ? Agent de la Bris ?

Peut-être qu’elle s’était trompée pour Catherine après tout, sa dernière réplique la faisait douter, elle tenta de rester imperturbable, de rester dans son rôle de vampire ne doutant de rien. C’était typiquement l’attitude que les gens n’aimant pas beaucoup les vampires attendaient et c’était peut-être le cas pour la jeune, bien que son entrée ne l’avait sûrement pas aidé à l’apprécier. Là aussi elle pouvait se tromper, mais elle faisait avec. La fille mécontente lui demanda si elle pouvait partir. Roda hésita un court moment, puis elle se décida finalement elle ne risquait pas grand-chose à forcer les choses. De toute façon avec sa description physique et sa nature de vampire visible, si Catherine ne la reconnaissait pas elle était une idiote. Même si Roda n’était la plus en avant de la scène des Originels, Catherine ne pouvait ignorer l’ancêtre de la famille Mantion. Il était donc parfaitement inutile d’essayer de préserver son identité. L’Originelle fit semblant d’ignorer le mécontentement de la blonde.

- Non, j’ai encore envie de passer un peu de temps avec vous, pas toute la nuit rassurez-vous, mais vous mettez du piquant dans soirée, glissa-t-elle avec un sourire enjoué. J’aime bien votre franchise, elle est rafraichissante. Puis-je vous offrir un verre ? Si vous ne me faites pas confiance, dites-vous qu’il n’y a pas grand monde, que rien ne m’empêcherais de vous hypnotiser ou de me débarrasser de vous de suite, certes l’option un sera toujours possible dans un bar, mais beaucoup moins la deux, difficile d’effacer trop de mémoire…

Roda essayait d’inspirer confiance, tout en laissant savoir qu’elle gardait le pouvoir, un équilibre subtile, qui pouvait très bien ne pas marcher, c’était un peu tordu, mais les humains l’étaient autant que les humains parfois. Elle aimait toujours son fils qui avait essayé de l’assassiner, rien n’était impossible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 601
✤ Barge depuis : 05/03/2015
✤ Avatar : Katee Sackhoff
✤ Crédits : Avatar © Me ı Sign © Me ı Gifs © Tumblr


✤ Âge personnage : 34 ans
✤ Profession : Anciennement Lieutenant de Police, maintenant espionne au compte de d'Absac
✤ Pouvoirs : Super-vitesse et Organisme accéléré

Relationship
→ citation:
relationships :
Samantha BailyPower ranger ; Tu vas te faire flasher la gueule
MessageSujet: Re: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   Ven 10 Avr - 14:55


Tout le plaisir est pour elle...
« Roodabeh Sama & Samantha Baily »


La vampire aurait beau user de tous ses charmes, Samantha n'avait pas l'intention de lui dire que ce fût. Si elle n'utilisait pas l'hypnose des suceurs de sang, l'ex-flic resterait muette comme une tombe et, bien entendu, puisque la soirée n'était pas soulevée par un Raid, il y avait peu de chances pour que la bestiole ne décide de la tuer. Après tout, il semblait clair qu'elle-même redoutait le sadisme et la violence de Rousseau. Rousseau qui, aux dernière nouvelles, ne s'était pas gêné pour afficher la tête d'un de ses congénère sur une pique dans le sud de la ville, pour montrer l'exemple.

«  C’est possible en effet, je l’ai même rencontré une fois. Mais pour dire vrai –enfin si vous me croyez- il est vrai que je pourrais être le cabot de quelqu’un j’ai un cœur d’artichaut, cependant je ne suis pas assez aveugle pour m’éprendre et servir un homme sans cœur. » que l'autre déblatérait et Sam leva les yeux au ciel. Mais sur quel énergumène était-elle encore tombée ? Pas besoin de s'éprendre de quelqu'un pour le servir, des fois on a juste pas le choix. Et, franchement, un coeur d'artichaut ? Ces êtres n'avaient plus de cœur depuis longtemps. Ils ne faisaient que semblant, pour jouer avec les autres.
Elle ne valait sûrement pas mieux que le Français, et si d'Absac ne lui avait pas demandé de la suivre elle, c'est que pour le moment elle devait se tenir à carreaux ou bien rester dans le chemin qui lui était tracé, sûrement sans qu'elle ne le sût. « Je ne suis pas déçue d’avoir retardé votre mort au moins d’une nuit, la journée vous laissera peut-être le temps de réfléchir à la voie dans laquelle vous vous engagez. Vous suivez donc souvent les mauvais gens ? Flics ? Agent de la Bris ? continua l'autre cachet d'aspirine – elle brillait presque dans l'obscurité tellement elle était pâle – exaspérant encore plus la blonde.
J'compte pas répondre à vos questions, vous savez ? Aucune d'entre elles. » De plus, Rousseau ne la tuerait pas. Il n'en avait pas le droit. Même pendant le prochain Raid, il ne pourrait certainement rien en faire sous peine de s'attirer les foudres de la sorcière. D'Absac ne tenait certainement pas spécialement à Baily, mais elle ne pouvait pas passer outre le fait que l'ex-flic était la seule personne qui pouvait faire ce job. Et puis quoi, si elle mourrait, elle le ferait pour sa cause, et elle ne partirait pas sans se battre. Elle était flic depuis toujours, et on ne faisait pas ce boulot en se disant « tout va bien se passer, je risque rien ». On savait bien qu'à chaque sortie dans la rue, chaque journée (ou nuit dans son cas) risquait d'être la dernière. Même quand on était plus rapide que ses collègues. Et surtout quand on fonçait au devant des ennuis plutôt que de fuir comme un lâche.

« Non, j’ai encore envie de passer un peu de temps avec vous, pas toute la nuit rassurez-vous, mais vous mettez du piquant dans soirée,
Pas moi. Je suis bien mécontente du résultat.
J’aime bien votre franchise, elle est rafraichissante. Puis-je vous offrir un verre ? Si vous ne me faites pas confiance, dites-vous qu’il n’y a pas grand monde, que rien ne m’empêcherais de vous hypnotiser ou de me débarrasser de vous de suite, certes l’option un sera toujours possible dans un bar, mais beaucoup moins la deux, difficile d’effacer trop de mémoire… »
Sam grimaça. Cette meuf était vraiment dérangée ! Même pour une vampire ! Elle avait bien songé à filer avec sa vitesse surhumaine, mais le problème était que l'autre courait aussi vite et qu'en tant qu'humaine, l'espionne se fatiguerait bien avant.
« Je n'ai aucune envie de boire un verre avec vous, même si j'paie pas. Maintenant si vous avez envie de vous la jouer full-on sucker mode, je ne vois pas ce que je pourrais faire pour vous en empêcher, mais même si je n'avais pas été occupée, je n'aurais jamais décidé de plein gré de taper la causette avec vous autour d'un verre. La blonde la fixa du regard – qui n'était pas du tout aimable – en s'impatientant grandement. Si elle avait été encore flic, elle aurait pu l'embarquer pour menace sur un agent en service, mais ce n'était plus le cas. Je ne ferais jamais confiance à quelqu'un de votre espèce, et j'aimerais encore mieux qu'on se casse la gueule plutôt que de faire ami-ami, ok ? »
La mutante regarda l'autre et attendit. Certes, elle avait toujours quelque chose en argent sur elle, mais elle ne serait pas la première à ouvrir les hostilités physiques. Si l'autre la prenait au pied de la lettre en revanche, elle serait dans son bon droit.
« Alors quoi ? Ais-je vraiment de la chance d'être tombée sur vous ou bien allez vous confirmer que vous êtes tous les mêmes et me forcer à faire des choses contre ma volonté, pour peut-être après juste foutre mon corps dans une benne à ordure quand après avoir assouvi vos plaisirs tordus je ne ressemblerais à plus rien que l'on pourrait qualifier d'à peu près humain ? Elle fit une pause. Enfin, même si j'étais encore entière, je n'aurais sûrement plus tout ma tête ou alors je serais morte... La blonde afficha une moue faussement pensive. Bref. Quoi que vous fassiez à présent – à part me laisser vaquer à mes occupations – engagerait des actes punissables par la loi. Même s'il n'y a pas de témoins, demandez-vous si vous avez envie de dévaler cette pente-là. C'est pas New-York ici. Et je ne crois pas que vous ayez envie que ça le devienne. » Sur ce, la mutante se détourna en enfonçant ses mains dans ses poches pour repartir sur son chemin, même si elle n'avait plus grand espoir de retrouver Rousseau à présent. Si elle ne parvenait pas à retrouver sa trace, elle irait boire un verre (en bonne compagnie) et demanderait un rendez-vous avec d'Absac.




_________________
I'm not their hero That doesn't mean I wasn't brave
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 4476
✤ Barge depuis : 13/08/2013
✤ Avatar : Tom Hiddleston
✤ Crédits : SWAN ( avatar ) + Disturbed ( Signature ) + TUMBLR ( gifs profil ) + Puscifer ( musique )


✤ Âge personnage : 3801 ans.
✤ Humeur : Consciencieux, mais agacé.
✤ Profession : Trafiquant d'organes ( Ne récupère plus que les corps des Raids. ) Et de poches de sang. Ariana Vander s'occupe de son réseau pendant la journée.
✤ Philosophie : Ne jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire aujourd'hui
✤ Localisation : Partout à Salem.
✤ Pouvoirs : Provoquer des illusions chez ses victimes. Plus ceux d'un Originel.

Relationship
→ citation:
relationships :
Alaric G. RousseauRousseau ; Elu connard de l'année
MessageSujet: Re: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   Mar 21 Avr - 11:29



Les murs ont des oreilles - Sam&Rooda
 



«  - Dégage. Lâche l’Originel d’un ton sec, mains dans les poches de son jogging. Une apparence pour le moins surprenante et singulière, compte tenu de l’animal. T-Shirt simple, sweet, basket et pantalon de survêtement gris, écouteurs placés avec nonchalance sur ses épaules, dégageant un air bas de rock des années quatre-vingt.

Une situation des plus banales.

Après tout, certains connaissent son nom, pas son visage. Pas encore. Un grand type en costard et en pleines affaires dans le Sud de Salem aurait de faire jacasser bien trop de mondes. Pourtant, il n’écarte pas toutes les possibilités.  
L’air de ne pas y toucher, d’avoir été simplement interrompu durant sa course sportive, Alaric fixe le minuscule papier que vient de lui tendre un vulgaire pion. D’un geste calme, mais ferme, ses longues pattes plaquent la feuille déchirée contre son torse, sans même la laisser apparaître. De loin, ils semblent simplement à deux doigts de se taper dessus. Mais tout le monde sait qu’il faudrait être un véritable abruti pour oser une offensive sur Rousseau. Pas à moins d’être l’égal de d’Absac au moins.

- C’est ça, ou rien. Fait-il avec calme, ses iris pâles scrutant la petite raclure.

La bestiole chétive et pathétique déglutit légèrement, et la petite frappe le repousse avec dextérité, sans même que le geste ne soit visibles aux prunelles mortelles. La feuille a déjà disparu.

- C’est ça, on s’reverra ! »

Dialogue de sourd. Question de discrétion au cas où certaines oreilles surnaturelles traîneraient dans le coin. Un sourire arrogant naît au coin des lippes du Français et ses prunelles brillent avec indécence. Il le voit, le petit con pourrait presque gerber son palpitant à ses pieds. La trouille le paralyse un instant, et le petit enfoiré trace sa route. Les boyaux tordus et pourris de la ruelle infestent, non loin du lieu des débauchés. Les mordus s’offrent comme des bouts de viande. Alaric n’aime pas cet endroit, aucunes saveurs ne parviennent à aiguiser ses papilles. Pire encore, l’hémoglobine de ces bouts de bidoche sont pourris de drogues. Autour de lui, les silhouettes s’éloignent, laissant cet habituel espace vide. Cette distance rassurante, pseudo-sécurisante.

Mains longilignes planquées dans les poches de son Jogging, le brun/roux est prêt à repartir en trottinant.

Avant qu’un son, une voix qu’il reconnaît, ne le surprenne. Roodabeh Sama. En pleine discussion avec une autre femme. Sans se détourner, les esgourdes du vampire se laissent aller à entendre le dialogue. Non pas qu’il se soucie d’elle, bien au contraire. Mais l’entendre dans cette même ruelle, la petite sangsue princière à la moue enfantine, est pour le moins surprenant. Assez intriguant pour qu’il tourne au coin de la ruelle, pose ses omoplates contre les pierres humides et écoute attentivement. Bras croisés, Alaric se contente d’apprendre. Les brides qu’il perçoit sont floues, mais intrigantes. Le dialogue est houleux. Mais le sujet équivoque. Elles manquent cruellement de discrétion. Elles parlent bien des derniers conflits politico-magiques de Salem. Et, plus les mots défilent, plus un dessin bien plus net et sombre se profile.

Les traits doux de l’Originel se figent. Se crispent. Et les doigts longilignes de la bête forment une boule de chair et de veines. Saleté de salope satanique. Une saltimbanque armée d’un petit flingue lui colle aux trousses et il n’a encore rien remarqué. Le monstre gronde légèrement, ses opales fusillant le vide. Souplement, Alaric avise les alentours, avant de de se détourner pour bondir le long des briques, et hisser sa carcasse immense sur le premier bâtiment. Il est temps d’inverser la balance.


 
code par SWAN - gifs tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://swanlive.livejournal.com/
avatar
✤ Messages : 601
✤ Barge depuis : 05/03/2015
✤ Avatar : Katee Sackhoff
✤ Crédits : Avatar © Me ı Sign © Me ı Gifs © Tumblr


✤ Âge personnage : 34 ans
✤ Profession : Anciennement Lieutenant de Police, maintenant espionne au compte de d'Absac
✤ Pouvoirs : Super-vitesse et Organisme accéléré

Relationship
→ citation:
relationships :
Samantha BailyPower ranger ; Tu vas te faire flasher la gueule
MessageSujet: Re: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   Sam 23 Mai - 13:39


Tout le plaisir est pour elle...
« Roodabeh Sama & Alaric G. Rousseau & Samantha Baily »


Sam n'en pouvait vraiment plus d'être coincée avec cette Originelle particulièrement exaspérante. Elle aurait pu porter plainte pour harcèlement à ce stade. Elle aurait peut-être même plus l'embarquer elle-même si elle avait encore été flic. Quel dommage...
Maintenant, elle devait se retenir beaucoup de lui taper dessus. Franchement : à cause d'elle, elle avait perdu la trace d'Alaric, et maintenant, elle la faisait rester dans cette saleté de ruelle, presque à la draguer comme un gros lourdaud dans un bar à grands coups de chantage. Un chantage, qui, comme la bonde essayait de le faire comprendre à la miss demi-cervelle-en-décomposition qui se tenait devant elle, pouvait conduire à plus qu'une simple réprimande et quelques heures dans une cellule, mais bel et bien à agrandir le clivage qui existait déjà entre les vampires et les citoyens de la ville. Sans parler de la Confrérie.
Et non, elle n'avait aucune envie de boire un verre avec le cadavre ambulant. Ce n'était pas le soucis de boire un verre, ça, elle était toujours partante, mais pas en mauvaise compagnie.

Baily allait se détourner quand un mouvement dans l'obscurité attira son attention. Elles étaient seules dans la ruelle et elle n'avait entendu personne arriver. Seulement de lointain éclats de voix et un peu de musique qui venait et repartait, sûrement avec l'ouverture sporadique d'un club ou d'une petite discothèque.
La blonde ne voyait pas bien dans le noir, même si ses yeux étaient habitués au peu de lumière. Elle n'avait que des globes oculaires des plus humains après tout. Pendant un moment, n'oubliant pas pour autant la chiante dans son angle mort, elle se concentra sur les murs qui les encadraient. Tout était silencieux, et si la voix de l'Originelle lui parvenait, elle ne l'écoutait plus de toute façon.
Sa main droite sortit de sa poche pour se poser sur son holster de ceinture. Elle était rapide, mais un être qui se déplaçait sans bruit, s'il était là, n'était pas qu'un simple humain.
Ses yeux bleus-dorés revinrent un court instant sur la lividité-sur-pattes qui semblait toujours vouloir l'inviter quelque part pour lui faire des trucs dont elle n'avait pas envie puis se reportèrent sur les murs de briques. Y avait-il vraiment quelqu'un ? Est-ce un coup monté entre les deux individus ? Si quelqu'un avait appris qu'elle bossait pour d'Absac, c'était possible après tout. La sorcière n'était pas la personne la plus appréciée, ces derniers temps... Sam pinça les lèvres et ses yeux glissèrent vaguement vers le sommet d'un des immeuble et elle crut remarquer une silhouette se découper sur le ciel pas tout à fait noir à cause de l'éclairage urbain. Par réflexe, elle regarda sur les autres toits, pour voir si elle n'était pas encerclée, mais aussi sur les quelques escaliers de secours qui pendaient des murs. Il n'y avait personne d'autre.
Mais quand son regard revint à l'emplacement de la silhouette, celle-ci avait disparu.
« Eh merde » fit-elle entre ses dents serrées.
Encore, si elle n'avait eu qu'à s'occuper de ça, mais non ! L'autre emmerdeuse aux dents longues était encore là et semblait s'accrocher à son rôle de sangsue, dans tous les sens du terme.
Sa cervelle tournait à cent à l'heure sous son crâne blond, mais pour le moment, elle ne pouvait vraiment qu'attendre de voir ce qui allait se passer : s'occuper d'un vampire, c'était déjà pas évident, alors y ajouter une autre potentielle menace... n'en parlons pas.




_________________
I'm not their hero That doesn't mean I wasn't brave
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout le plaisir est pour moi... [PV Sam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bryan Sanford, tout le plaisir est pour nous !
» Il faudrait avoir perdu tout esprit de rigueur pour définir le Romantisme || ft. Roxane
» Matthew W. Dewitt (alias le professeur sans autorité, que tout le monde prenait pour un élève)
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» Pour le plaisir de vos yeux messieurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Corbeille RPG-