FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Messages : 4573
✤ Barge depuis : 29/01/2013
✤ Avatar : Jessica Lange
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) + DISTURBED ( Code signa ) + TUMBLR ( Gif ) + AHS - Freakshow - Carnival ( Musique et paroles )
✤ Âge personnage : 55 ans
✤ Humeur : Fourbe
✤ Profession : [PNJ] Mère supérieure de la Confrérie. Haute naissance, héritière de la famille fondatrice.
✤ Philosophie : La vengeance est un plat qui se mange froid.
✤ Localisation : Salem. Dans tous ses recoins.
✤ Pouvoirs : Pouvoirs liés aux sorcières. Pratique la magie blanche, banie la magie noire et ses pratiquantes. Afinité avec l'air, sous toutes ses formes. Peut déclencher des Tornades de classe 5. S'infiltrer dans votre petite tête ou faire de vous un misérable pantin.

Relationship
→ citation:
relationships :
Catherine d'AbsacPNJ ; Miss patronne ménopausée
MessageSujet: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   Mer 8 Avr - 17:14


 
THE END Ft. Vladimir
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.


Sa peau de marbre frotte la pierre, sanglante et tremblante. C'est sa fin. Elle le sait. Comme elle l'a su la première fois. Dans l'ombre, seule et désemparée.

Seule.
Le nom gravé sur la pierre la frappe, et une unique larme roule lentement sur sa joue.

Joe refuse de crever comme ça. Ses poumons se gonflent et se dégonflent, tentent d'accaparer l'air moite autour d'elle. Le Sud de Salem à cette heure nocturne est presque vide, et c'est en rampant qu'elle gagne son petit cocon pittoresque. Si pitoyable, c'est en étant l'ombre d'elle-même qu'elle risque de finir son existence. A l'aube de sa fin, la brune perçoit la panique et la peur qui s'emparent d'elle.

Elle doit au moins entendre sa voix, une dernière fois.
Adieu les faux semblants, après tout, il était le seul à être là à la fin.

Joe ne l'avait pas suivie, car elle n'avait rien à faire là-bas, et plus important encore : L'espoir de retrouver Ulrick la rongeait toujours. Mais à présent, la mutante n'a plus rien, plus personne. Lentement, son autre main ensanglantée tire un minuscule paquet de sa poche, puis son téléphone portable. Une clope au bec, et un pouce saignant glissant sur l'écran qui illumine sa bouille pâle, l'ancienne vampire crache une nouvelle fois son hémoglobine, toussant et perdant peu à peu l'envie de vivre. La douleur est insurmontable, et Joe sait que la mutation à un prix. Un lourd fardeau, la force qui lui permettait de soulever dix hommes l'a quittée, à présent, elle n'est plus qu'une plaie géante.

Alors, un dernier acte de folie la pousse à faire l'impensable.

Appuyer sur ce foutu bouton, et attendre.
Attendre la voix de Vladimir Tepès.


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
VIENS JOUER AVEC CATHOU
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org/t1872-catherine-d-absac-che
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   Dim 12 Avr - 13:35


The End
Vladimir Skender & Joe E. P. Wolfgang

La nuit était tombée depuis peu. Vlad s’était éveillé, comme à chaque fois que le soleil disparaissait derrière l’horizon. Sa haute silhouette s’était détachée des draps luxueux qui avaient glissé le long de son corps nu, s’étalant dans la chambre alors qu’il rejoignait la salle de bain attenante. Un rituel quotidien, monotone. Quitter les vestiges du sommeil presque mortel de la journée pour aller se glisser sous le jet brûlant de la douche. Sentir les gouttes d’eau mordre sa chair sans y laisser la moindre teinte rougeâtre. Sa peau toujours d’albâtre tant qu’il ne se serait pas nourri de sang. Il entendit que l’on frappait à la porte alors qu’il savourait néanmoins le contact humide et chaud de l’eau le long de son échine, s’insinuant dans les moindres creux de son corps. Ça manquait pourtant de quelque chose. Il avait beau avoir quitté les Etats-Unis depuis plusieurs mois, ne voulant pas suivre ces Originels qu’il exécrait jusqu’à l’intérieur des terres de la vaste contrée. Il ne lui avait pas demandé de l’accompagner. Malgré leur relation qui avait pris une certaine tournure, Vlad n’avait pas demandé à Joe de l’accompagner jusqu’en Transylvanie. Il savait qu’elle n’avait pas encore tiré complètement le trait sur son loup. Qu’elle ne pourrait pas le faire tant qu’elle n’aurait pas vu son corps désarticulé sous ses yeux, s’assurant ainsi qu’il n’appartenait plus à ce monde. Vlad, lui, en avait toujours été persuadé, quelque part en son être. Alors il était parti seul pour les Carpates, rejoignant la citadelle où il avait vu sa femme mourir. Là où les révoltes ne détruisaient pas les métropoles. Là où le peuple, même si superstitieux et craintif, avait aussi du respect pour les traditions. Pour cette créature qui ne les avait jamais traité qu’avec décence. Depuis des siècles. Pour cette créature qui n’avait jamais régné autrement qu’avec justesse et droiture. Pour cette créature qui ne s’était montré cruel et sans pitié qu’envers leurs ennemis et ceux qui osaient briser leur quiétude. En Transylvanie, Vlad était redouté, certes, mais il était aussi respecté. Parce qu’il avait mérité ce respect, contrairement aux Originels qui avaient marché sur les Hommes, écrasant sans pitié ceux qui se trouvaient sur leur chemin, les faibles et les pauvres.

Quand il sortit de la salle de bain, le haut du corps humide, ses cheveux faisant perler des gouttes sur sa peau, une serviette nouée autour des hanches, Vlad remarqua qu’une carafe et un verre étaient posés sur la table qui trônait dans un coin de la pièce. Le pichet valait très certainement une fortune à lui tout seul, et contenait un liquide d’un rouge profond, presque noir. Accrochant les bords du contenant alors qu’il le versait dans le verre, le sang prit une teinte plus flamboyante et capiteuse. Sa fragrance s’éleva au contact de l’air et Vlad mena le verre à ses lèvres pour s’en repaître avec une grâce qui l’avait toujours caractérisé. Il s’était ensuite vite habillé, d’un de ces costumes qu’il affectionnait tant pour les affaires, même si, en privé, il se contentait bien volontiers d’une tenue plus décontractée. S’assurant qu’il avait bien son téléphone avec lui, il finit par quitter sa chambre.

Il était en train de boutonner distraitement sa veste avant de sortir à l’extérieur, quand il sentit l’appareil vibré dans sa poche. Il ne fronça pas les sourcils. C’était normal qu’il reçoive un appel. Vlad était un homme d’affaires après tout. Pourtant, ce fut le numéro qui s’afficha, avec la reconnaissance automatique du nom qui l’accompagna qui le fit plisser les yeux. Joe. Il eut un moment d’hésitation avant de faire glisser l’image verte du téléphone sur l’écran, pour décrocher. Il porta à l’appareil à son oreille. Silence. Un râle rauque dans le combiné. Ou peut-être était-ce simplement son ouïe aiguisée qui déformait le son d’une respiration un peu pénible. … Joe ? finit-il par demander. Qu’y a-t-il ? Pourquoi l’appelait-elle ? Savait-elle qu’il y avait plusieurs heures de décalage entre la ville américaine où elle devait se trouver, et la Transylvanie ? Elle aurait très bien pu appeler durant la journée, avec la différence de fuseau horaire, et ainsi ne pas avoir de réponse à son appel. Mais, ce qu’elle ne savait pas — ce que Vlad ne savait pas non plus d’ailleurs —, c’était qu’ils étaient bien plus proches géographiquement qu’ils ne le pensaient. Car, en effet, Vlad Tepes était dans le Massachusetts pour affaires.



_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
avatar
✤ Messages : 4573
✤ Barge depuis : 29/01/2013
✤ Avatar : Jessica Lange
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) + DISTURBED ( Code signa ) + TUMBLR ( Gif ) + AHS - Freakshow - Carnival ( Musique et paroles )
✤ Âge personnage : 55 ans
✤ Humeur : Fourbe
✤ Profession : [PNJ] Mère supérieure de la Confrérie. Haute naissance, héritière de la famille fondatrice.
✤ Philosophie : La vengeance est un plat qui se mange froid.
✤ Localisation : Salem. Dans tous ses recoins.
✤ Pouvoirs : Pouvoirs liés aux sorcières. Pratique la magie blanche, banie la magie noire et ses pratiquantes. Afinité avec l'air, sous toutes ses formes. Peut déclencher des Tornades de classe 5. S'infiltrer dans votre petite tête ou faire de vous un misérable pantin.

Relationship
→ citation:
relationships :
Catherine d'AbsacPNJ ; Miss patronne ménopausée
MessageSujet: Re: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   Mar 14 Avr - 9:47


 
THE END Ft. Vladimir
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.


Inspirer, expirer. Le moindre souffle compte. L'air semble pourtant infecte, moribond. La nausée menace de poindre et la bile s’accroche à la chair de son palais. La brune se râcle la gorge, posant une main ensanglantée sur sa poitrine. Quelle heure est-il ? La mutante l'ignore. La notion de temps est obsolète. Elle en a même oublié que si le soleil ne pointe pas le bout de ses rayons ici, il le fait ailleurs. Pour la mourante, les ténèbres envahissent son monde.  Y avait-il réellement une lumière, lorsque Sam l'avait ramenée d'entres les morts ? Avait-elle seulement rêvé, visualisé les éclairages artificielles trop forts pour ses mirettes inhabituées après dix années d'obscurité ?

«  -… Joe ? 

Les punelles pâles se dévoilent, sous les paupières translucides aux teintes violâtres. Vlad … Elle peut bien s'autoriser cette petite et honteuse vérité maintenant. L'entendre est un soulagement. L’intéressée en oublie presque de répondre, et ne peut lâcher qu'une toux inquiétante. Ses lippes crachent une nouvelle flopée d'hémoglobine.

-  Qu’y a-t-il ? 

Il semble intrigué plus qu'inquiet. Ou peut-être est-ce un peu des deux, elle ne sait pas. Joe inspire longuement et difficilement, sa gorge lâchant un énième râle pathétique.

- Salut Tepès … Ca roule ? La texane parvient tout de même à cracher sa litanie avec ironie et humour, pourtant, entre deux inspirations difficiles, Joe ne peut cacher la triste vérité.

Des particules de lumières dansent devant ses iris dilatées, durant un instant, ses yeux flouent pensent aviser quelques lucioles virevoltant dans l'air. Mais en plissant les yeux, elle réalise que ce ne sont que des particules de poussière.

- … Je vais mourir, Vlad. »

Voilà, c'est dit.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
VIENS JOUER AVEC CATHOU
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org/t1872-catherine-d-absac-che
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   Dim 21 Juin - 11:17


The End
Vladimir Skender & Joe E. P. Wolfgang

Attendant qu’elle parle, il était sorti de sa chambre. Là l’attendait son chauffeur. Celui qui devait le mener à ses affaires. Il le suivit jusqu’au rez-de-chaussée de l’hôtel. Une voiture luxueuse y patientait, n’attendant que de remplir l’air de son vrombissement félin. Il entend chacune de ses respirations laborieuses et son cœur mort se serre légèrement. Que lui était-il arrivé ? Une attaque ? Elle était plus forte que n’importe quel être ou presque. Elle n’aurait certainement pas pu faire le poids face à un Originel, mais elle ne se serait pas laisser vaincre facilement. D’autant qu’elle travaillait avec Rousseau. Et si Vlad n’avait que très peu d’estime pour le fossile, il savait qu’il protégeait tout de même ses employés les plus précieux. Jusqu’à ce qu’ils ne le soient plus… Plusieurs scénarios tournaient dans la tête du vampire, cherchant une explication à cette faiblesse qu’il percevait chez la seule femme qui avait réussi à lui donner l’impression de vivre, la seule femme qui avait réussi à faire naître du désir, et ce besoin de protéger, depuis que son épouse était morte. Salut Tepès … Ca roule ? Ironie et humour. Malgré sa situation, elle ne change pas. Pourtant, c’est l’inquiétude qui se fraie peu à peu un chemin dans le corps du transylvanien. Ses lèvres se plissèrent et il ne répondit rien. Il se contenta d’écouter ses souffles pénibles et rauques à travers le combiné.

Il perçoit une inspiration. De celles qui sont typiques d’une prise de parole. Au même instant, son chauffeur s’avance. Certainement pour lui dire que s’ils ne partent pas maintenant, ils seront en retard pour le rendez-vous avec un énième financeur de l’industrie pétrolière. Vlad le devance, levant simplement son index, lui intimant le silence et l’immobilité. A cet instant précis, il n’aurait pas toléré la moindre désobéissance et l’homme se serait fait égorger s’il avait eu l’hardiesse de le contredire. Il avait du le lire dans sa posture et le regard soudain devenu sombre du vampire car il se figea entièrement, la bouche entrouverte. Il devait deviner que le moindre petit geste déclencherait la rage de son employeur. On l’avait bien briefé. La scène s’était écoulée sur à peine deux secondes, et Joe reprit la parole. … Je vais mourir, Vlad. Ce fut au voïvode de s’immobiliser complètement, comme seuls les vampires en étaient capables. Plus un battement de cils, plus un souffle, pas même un battement de cœur. Rien du tout. Où es-tu ? demanda-t-il finalement. Mais déjà, il tentait de retrouver le lien qu’ils avaient formé quand ils avaient échangé leur sang. Etait-il toujours suffisamment fort pour qu’il puisse le trouver ? Il l’espérait. Il l’espérait tellement. Il se concentra sur ce sang qu’il battait dans ses veines, celui qui n’était pas vraiment le sien, mais d’un inconnu qui avait fini dans une carafe. Il se concentra sur cette étrange magie qui lui permettait de bouger, vivre, alors qu’il n’était qu’une coquille morte. Il se concentra sur le battement sporadique qu’il percevait à travers le combiné. Où es-tu, Joe…? Un simple murmure, si faible qu’il n’était même pas sûre que la mutante ne l’ai entendu.

Et puis, finalement, là, au même moment où elle lui répondit, ou peut-être pas, il ne savait plus trop bien, il sut. Quelle était cette étrange coïncidence qu’elle fut ainsi si proche… et pourtant si loin de lui, dans cet instant critique ? J’arrive. fit-il. Il eut presque le réflexe de raccrocher, pour ne pas perdre de temps, mais n’en fit rien. Il garda le téléphone au creux de son oreille, le calant contre son épaule avant de se débarrasser rapidement de sa veste qui entravait un peu trop ses mouvements. En une seconde, il avait estimé qu’il irait bien plus vite en courant qu’en utilisant la voiture. Le monument au mort. De Salem. La même ville où il se trouvait actuellement. Même les routes bien droites des Etats-Unis n’étaient pas assez rapides pour lui à cet instant et, laissant son veston au chauffeur sidéré, il disparut dans la nuit. A mesure qu’il se rapprochait de Joe, il gagna plus de précision sur sa position et, bientôt, mais pas encore assez rapidement à son goût, il arriva près du monument aux morts. Seulement là il lâcha son téléphone et la rejoignit, s’agenouillant à côté d’elle. Malgré la précipitation qu’il ressentait, ce fut avec une extrême douceur qu’il la prit dans ses bras. Il nota la présence de sang sur ses lèvres, sur ses doigts. Sa main à lui s’attarda sur sa joue en une caresse infime. Que t’arrive-t-il…? Sa voix se brisa presque. Tu ne peux pas mourir. Bien sûr que si, elle pouvait. Ils mouraient tous à la fin. Même les Originels. Mais malgré la distance qui les avait éloignés ces derniers temps, elle n’avait cessé d’hanter ses pensées lorsqu’il s’accordait un moment de répit dans ses affaires. Il lui avait laissé de l’espace, se retenant de l’appeler, sachant qu’elle avait besoin de trouver Ulrick et de faire son deuil… mais il n’avait pas cessé de penser à elle. Quelques mots nouèrent sa gorge mais il n’osait pas les prononcer. J’ai besoin de toi.



_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
avatar
✤ Messages : 4573
✤ Barge depuis : 29/01/2013
✤ Avatar : Jessica Lange
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) + DISTURBED ( Code signa ) + TUMBLR ( Gif ) + AHS - Freakshow - Carnival ( Musique et paroles )
✤ Âge personnage : 55 ans
✤ Humeur : Fourbe
✤ Profession : [PNJ] Mère supérieure de la Confrérie. Haute naissance, héritière de la famille fondatrice.
✤ Philosophie : La vengeance est un plat qui se mange froid.
✤ Localisation : Salem. Dans tous ses recoins.
✤ Pouvoirs : Pouvoirs liés aux sorcières. Pratique la magie blanche, banie la magie noire et ses pratiquantes. Afinité avec l'air, sous toutes ses formes. Peut déclencher des Tornades de classe 5. S'infiltrer dans votre petite tête ou faire de vous un misérable pantin.

Relationship
→ citation:
relationships :
Catherine d'AbsacPNJ ; Miss patronne ménopausée
MessageSujet: Re: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   Lun 6 Juil - 10:10


 
THE END Ft. Vladimir
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.



« - Où es-tu ?

Quelque part entre la vie et la mort. A un carrefour obscur où tout semble froid et dépourvu d’espoir. Impossible pour elle pourtant de répondre, sa gorge crache  à nouveau quelques tâches d'hémoglobines, souillant sa main d’albâtre. Ca fait un mal de chien. D’abord, la fatigue avait commencé à s’emparer de tout son être. Mais le pire avait été le fait d’être privée de sa force habituelle. La flic  avait mangé une droite en pleine mâchoire, avant de se briser le poing en cognant avec trop de conviction. Elle ne pouvait pas savoir … Elle n’avait pas vu venir le pire, croyant l’avoir déjà côtoyé de près.

-Où es-tu, Joe…? Rèpète Vlad dans un souffle à peine  audible. Il lui faut plusieurs minutes avant de saisir le sens de ses mots.

-A Salem …. Le monument au mort dans le Sud. Mais tu peux p-

- J’arrive. La coupe-t-il sans lui laisser le temps de lui expliquer, qu’importe. Le temps qu’il attende qu’il fasse jour, qu’il prenne l’un de ses jets, et elle aura déjà agonisé depuis belle lurette dans sa propre bave mélangé à son sang.

De nombreuses tâches dansent toujours devant ses yeux. Rendant la lumière d’un lampadaire presque spectaculaire.

-Vlad … C’est trop tard. Souffle la jeune femme, sentant qu’il n’a pas encore racroché. A-t-il sincèrement peur pour elle ? Je voulais juste …

Un coup de vent puissant la coupe dans son élan, tandis qu’une énorme masse brune fonce jusqu’à elle. Un genou plié, les traits inquiets et la mine blafarde. Vlad.

- …Te  dire au revoir. Termine-t-elle dans un souffle faible, mais stupéfait.

Son cœur manque un énième battement, mais elle sait que celui-ci est destiné au vampire qui se tient devant s silhouette recroquevillée. Qui aurait pu se douter qu’elle craquerait pour Vladimir Tépès en personne ? Certainement pas elle.

-Que t’arrive-t-il…? S’enquiert aussitôt l’ancien prince, sans lui laisser le temps d’en placer une. Mais la stupeur de Joe l’empêche d’y songer. Il semble … Brisé. Sa voix presque autant que son regard.  Tu ne peux pas mourir. Tranche-t-il finalement, semblant refusé catégoriquement cette idée.

Une énième larme de douleur et de fatigue perle le long de sa joue, tandis qu’elle  tousse à nouveau. Une quinte interminable et douloureuse, déchirante. Ses cheveux courts et sombre trempés par la sueur collant sa peau translucide. Elle fait peine à voir.

- T’aurais pu me dire que t’étais en ville. Mal poli. Lâche la mutante entre deux halètements. Avant de se tordre plus encore, forcée d’atteindre la nuque du vampire avec son front. Il est glacial, et la fraîcheur de sa peau est une bénédiction pour l'ancienne vampire. Son propre épiderme fiévreux cherchant avec ferveur un peu de fraîcheur.

Puis, soudain, ses épaules se relâchent, tremblant plus que jamais. Autant que tout son corps, les larmes coulant d’elles-mêmes.

-Merde, Vlad. J’veux pas crever. Qu’elle supplie, encore et encore. Sa litanie à présent étouffée par le costume souillé de sang de Vlad. J’veux pas, j’veux pas, j’veux pas … »

Et pourtant, ce soir, c’est ta fin, Johana Price Wolfgang.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
VIENS JOUER AVEC CATHOU
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org/t1872-catherine-d-absac-che
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   Lun 13 Juil - 19:31


The End
Vladimir Skender & Joe E. P. Wolfgang

─  …Te  dire au revoir. Les mots s’échappèrent des lèvres de Joe alors qu’il arrivait. Il entendit son cœur manquer un battement, mais étrangement, il devina que ça n’avait rien à voir avec son état de santé. Elle était surprise de le voir. Heureuse peut-être même. Il l’espérait, même si la situation ne se prêtait guère à ce genre d’espoir. C’était pourtant ainsi qu’expectative se mêla à l’inquiétude dans son cœur mort. Il la glissa délicatement dans ses bras. Il avait peur de la briser, elle qui avait pourtant toujours été si forte. Ses doigts sur sa joue brûlante de fièvre. Une larme vint à la rencontre de son pouce, maculant sa peau d’une énième trace salée et humide. Elle toussa et il la resserra un peu plus contre lui, comme si ça pouvait empêcher le mal de la ronger complètement. Comme si sa simple présence pouvait chasser la maladie qui la diminuait tellement. Non, qui la tuait lentement. Il pouvait entre ce son atroce que faisait sa gorge à chaque quinte de toux. Comme du papier de verre que l’on frotte contre une surface de rappeuse. Comme quand on essayait d’écraser du sable ou du sucre. Ca et le gargouillis de son sang qui se trouvait ailleurs qu’à sa place légitime : dans ses veines.

La panique enflait en Vlad. Il ne voulait pas la perdre. Il ne pouvait pas supporter de la voir mourir. Pas elle. Pas elle, la seule qui avait réussi à véritablement faire battre à nouveau son cœur et son âme. La seule femme après sa défunte épouse. Il ne pouvait pas supporter de la contempler dans ses derniers instants, incapable d’intervenir comme il l’avait été des siècles auparavant. T’aurais pu me dire que t’étais en ville. Mal poli. Elle arrivait encore à faire de l’humour dans cette situation. Il ne trouva rien à dire à ses mots. L’inquiète lui enserrait bien trop le cœur dans un étau pour cela. Encore un peu plus alors qu’elle se tordait contre lui et s’agrippait à son cou pour venir poser son front bouillant contre sa peau froide. Il glissa ses doigts dans ses cheveux, cherchant à l’apaiser quelque peu. Elle tremblait et il sentait les larmes sur son vêtement. Il voudrait qu’elle reste avec lui pour toujours. Merde, Vlad. J’veux pas crever… J’veux pas, j’veux pas, j’veux pas … Il n’avait cure du sang qui maculait son costume. Ca ne serait pas la première fois que ça arriverait. Ni la dernière. Pourtant, ce soir, il ne supportait pas que ce soit celui de Joe qui le maculait. Je ne laisserai pas le destin et la mort t’enlever à moi, Joe. Je ne le permettrais pas. Il bougea à peine, un mouvement infime, pour venir effleurer son front de ses lèvres, sans lui faire mal. Je ne supporterais pas de vivre dans un monde sans toi, Joe… souffla-t-il dans un murmure. La question qu’il allait poser ensuite… Il avait tellement peur qu’elle refuse. Pourtant, sa décision était prise. Elle s’était imposée à son esprit un peu plus à chaque seconde qui s’écoulait comme la vie hors du corps de celle qu’il aimait. Cette fois-ci, il avait la chance d’être présent. La possibilité d’aider. D’arranger les choses. De ne pas laisser son aimée périr. … Alors accepterais-tu de passer le restant de l’éternité avec moi… ? Son cœur se serra en l’attente de la réponse. Inquiet qu’elle dise non. Inquiet que son choix ne prenne trop de temps. Inquiet de ce qui allait se produire ensuite. Nous rentrerons à la maison. Loin de ce monde de fou. Là où le respect et la sérénité a encore sa place… Là où la neige tombe sans un bruit aussi bien sur les plus hauts pics que sur la mer pour tout recouvrir de son manteau immaculé. Il lui offrait son amour, sa vie, son empire. Tant celui qu’il avait sur les énergies que son royaume en Transylvanie. Car même si les Originels avaient pris le pouvoir et étaient les dirigeants de ce monde, pouvaient-ils tous s’arguer d’être rois et princes ? Non, certainement pas. Vlad, lui, était prêt à tout offrir à Joe, à tout sacrifier aussi, si elle décidait plutôt que leur éternité ne se résumât à une poignée de minutes. Car c’était vrai : Vlad ne désirait pas vivre dans un monde où il était persuadé que Joe ne pourrait pas le rejoindre.



_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
avatar
✤ Messages : 4573
✤ Barge depuis : 29/01/2013
✤ Avatar : Jessica Lange
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) + DISTURBED ( Code signa ) + TUMBLR ( Gif ) + AHS - Freakshow - Carnival ( Musique et paroles )
✤ Âge personnage : 55 ans
✤ Humeur : Fourbe
✤ Profession : [PNJ] Mère supérieure de la Confrérie. Haute naissance, héritière de la famille fondatrice.
✤ Philosophie : La vengeance est un plat qui se mange froid.
✤ Localisation : Salem. Dans tous ses recoins.
✤ Pouvoirs : Pouvoirs liés aux sorcières. Pratique la magie blanche, banie la magie noire et ses pratiquantes. Afinité avec l'air, sous toutes ses formes. Peut déclencher des Tornades de classe 5. S'infiltrer dans votre petite tête ou faire de vous un misérable pantin.

Relationship
→ citation:
relationships :
Catherine d'AbsacPNJ ; Miss patronne ménopausée
MessageSujet: Re: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   Lun 10 Aoû - 10:32


 
THE END Ft. Vladimir
 
ONE BY ONE. HOLLOW HEROES SEPARATE. AS THEY RUN. YOU'RE SO COLD. KEEP YOUR HAND IN MINE. WISE MEN WONDER WHILE STRONG MEN DIE.



La peur a un goût. Amer et âpre. Acide. Glaciale. Chacun de ses membres tremblent, tandis que la brune brise ses derniers remparts au creux des bras de Vladimir. Les faux semblants meurent à petit feu, à l'image de la mutante qui étouffe dans la poigne de la mort en chair et en os. Drôle d'ironie. Un ange noir la pleure et la supplie de ne pas partir, lui qui n'est plus de ce monde depuis des siècles. Connaître l'entre-deux est un drôle de privilège dont elle se serait bien passé. La fin n'en valait pas la chandelle. Petit à petit, les mots du transylanien s'insinuent en elle. La marquant au fer rouge. Fiévreuse, ses tremblements cessent un instant, tandis qu'elle lève sa bouille rougie et humide de larmes sur un Vladimir inquiet et dévoilé. Toutes ses craintes sont visibles dans ses prunelles sombres, et il faut un long moment à Joe pour comprendre. Elle ne l'a jamais vu aussi vulnérable. Ils le sont tous les deux.

« - Q-Quoi ? ...

Ce simple mot balbutié maladroitement est douloureux à prononcer. Accepter sa demande reviendrait à accepter des milliers de sacrifices. Une fois vampire, Erzbeth reviendra-t-elle ? Sera-t-elle au contraire, totalement différente ? Elle doute qu'il apprécie réellement ce qu'elle était jadis. L'avoir vue l'espace d'une soirée n'est rien, à côté du fait de devoir la subir pour toujours. Les émeraudes de la mourante ne quittent plus celles du prince déchu. Sa proposition a pourtant un goût de légèreté incomparable. L'idée est salvatrice, elle qui se refusait à gagner à nouveau cet état de semi-mort froide y voit maintenant une occasion inestimable de repartir de zéro.

Et Vlad, dans tout ça ?
La brune déglutit légèrement, ses paupières se fermant pour laisser couler une nouvelle larme le long de sa joue.

- ... D'accord.

Le mot lui échappe imperceptiblement, un murmure timide. Elle même n'ose pas croire à ce qu'elle vient de faire. Accepter de passer l'éternité avec lui est plus fou que tout ce qu'elle a pu faire auparavant. Les mèches brunes et courtes sont collés à son front, tandis que sa poitrine se bombe légèrement, son dos se cambrant en arrière. Sa jugulaire offert à Vladimir.

- Fais-le ! » Qu'elle ajoute d'un ton ferme et déterminé, s'arrachant un nouveau frémissement de douleur.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
VIENS JOUER AVEC CATHOU
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org/t1872-catherine-d-absac-che
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   Ven 14 Aoû - 22:32


The End
Vladimir Skender & Joe E. P. Wolfgang

Elle leva la tête vers lui. Etait-ce une lueur d’étonnement qu’il perçut dans ses prunelles, au milieu de la douleur et de la peur ? Q-Quoi ? ... Le cœur du vampire se serra. Il était mort depuis longtemps pourtant. Il ne servait plus qu’à pomper le sang mort et la magie qui l’animait dans son corps. Il aurait du, il aurait pu, ne plus avoir de sentiments. Tout oublier sauf la soif de grandeur et de violence ? Comme les Originels qui s’étaient élevés au dessus des autres à grands coups de bains de sang ? Lui était resté sur son trône, dans le Vieux Monde, avec des méthodes bien moins sanglantes. Oh, certes, ça lui arrivait d’avoir l’une de ces crises où il ne contrôlait plus rien… Son précieux self-control qui volait en éclats… mais il parvenait toujours à revenir. A reprendre pied.

Ses yeux ne quittaient pas les siens. Elle semblait chercher la réponse à sa question dans son regard à lui, sur les traits inquiets de son visage. Le temps semblait s’étirer. Comme si l’éternité avait décidé de prendre place entre sa question et sa réponse. Elle déglutit, ferma les yeux. Le corps de Vlad se tendit, tout entier, rigide comme du marbre. Il craignit, un instant, qu’elle rende son dernier souffle avant qu’elle ne lui donne sa réponse. Si c’était le cas… Quel tourment encore pire que celui qu’il avait déjà souffert ? Celui d’être là, cette fois, pour éviter l’inévitable… et louper le moment, encore une fois ? Etre là, si proche, et n’avoir rien fait ? Une larme roula sur sa joue. ... D'accord. Il retint son souffle, ce reflexe qu’il avait encore parfois, pourtant bien inutile, d’inspirer de l’air et de l’expirer. Cet oxygène bloqué dans sa gorge. A peine un murmure. L’avait-elle vraiment dit, ou n’était-ce que son cerveau qui l’imaginait ?

Mais son corps se cambre, dévoilant sa gorge pâle. Fais-le ! Elle est plus virulente. Son corps frémit sous la douleur. Il ressert ses bras autour d’elle. Ses lèvres effleurent sa tempe humide par les larmes, la courbe de sa mâchoire visqueuse par le sang, avant de glisser jusqu’au creux de son cou, délicatement, comme une caresse infime. Là, il pose un baiser, unique et tendre. Avant de dévoiler ses crocs et de percer doucement sa chair. Il sent la mutation rance sur sa langue mais il n’en a que faire. Il aspire ce sang malade. Juste ce qu’il faut. Avant de dévoiler son propre poignet, repoussant la manche de sa veste. Détachant ses crocs de la gorge de Joe, il déchire sa propre peau, pour présenter le liquide vermeil aux lèvres trop pâles de celle qu’il aime. Bois, Joe. S’il te plait.



_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )   

Revenir en haut Aller en bas
 
THE END. - Pv. Joe et Vlad. ( Swan & Azra )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black Swan
» Bonne fête Swan
» Bella Swan [Gryffy]
» Tournoi pvp Multi organisé par L'ordre de Vlad
» Charlie-Swan (pas fini!!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: LA VILLE DE SALEM :: Sud de Salem :: Rues et ruelles :: Monument aux morts-