FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Witches cannot be trusted (Corelei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Printemps : 28
✤ Messages : 3784
✤ Barge depuis : 28/01/2013
✤ Avatar : Elizabeth Henstridge
✤ Crédits : Merenwen & TUMBLR ( gifs ) +PETULIA ( code signa )


✤ Âge personnage : Vingt-six ans à sa mort
✤ Humeur : Perdue
✤ Profession : Serveuse
✤ Localisation : Ici et là
✤ Pouvoirs : Téléportation, télékinésie, possession

Relationship
→ citation: YOU BROKE MY HEART. YOU KILLED ME.
relationships :
Coraline Price☞ T'as le look coco ; Appelez Ghostbusters !
MessageSujet: Witches cannot be trusted (Corelei)   Mar 21 Avr - 19:47


Witches cannot be trusted
Lorelei & Coraline

Elle s’était comme réveillée d’un long, très long cauchemar. A vrai dire, celui-ci avait été bien plus long qu’elle ne l’avait cru. Elle s’était endormie à New York pour se réveiller à Salem, un an après. D’ailleurs, avait-elle vraiment dormi ? Elle savait seulement qu’elle avait disparu. Que ses pires craintes s’étaient réalisées. Mais ce qu’il s’était passé, concrètement, demeurait un mystère. Parfois, elle retrouvait des impressions, presque des images. Mais à chaque fois qu’elle tentait de se pencher un peu plus sur ces embryons de souvenirs, ceci s’éloignaient, disparaissaient. Peut-être cela valait-il mieux. Les sensations n’avait un goût que de vide et de mort. Alors peut-être valait-il mieux ne pas se souvenir. Elle devrait continuer en vivant avec la peur que ceci de reproduise. Et en devant se réhabituer à un nouvel environnement. Un environnement dont elle était demeurée éloignée jusqu’à présent. Elle avait même fui l’extérieur. L’intérieur était déjà suffisamment compliqué à explorer. C’est bien simple, elle ne savait plus ce qu’elle ressentait. Elle était complètement perdue. Chaque moment lui semblait difficile. Elle redécouvrait une réalité, un nouvel univers et se sentait tourmentée par quelque chose qu’elle ne parvenait à identifier. Elle avait le sentiment que rien de ce qui l’entourait ne correspondait à la réalité. Que d’un instant à l’autre elle découvrirait qu’en réalité, tout était faux. Une illusion qui ne tarderait pas à s’évaporer pour laisser paraître la dure réalité.

Mais il lui faudrait bien sortir, tôt où tard. Elle ne pouvait rester enfermée plus longtemps, à ruminer jour et nuit, sans pouvoir dormir, sans pouvoir oublier. Et puis, il y avait cette curiosité qui la tenaillait : la curiosité de savoir ce que ses amis étaient devenus, mais aussi celle de voir à quoi pouvait ressembler Salem. Elle avait bien compris que New York n’était plus. Elle avait été tout son univers, durant l’ensemble de sa vie, et même de sa mort. Elle avait du mal à l’imaginer. Il lui semblait qu’à l’instant où elle passerait la porte, elle verrait les rues et buildings bien connus. Ainsi, elle fut presque surprise en contemplant un décor tout à fait différent. C’était... étrange. Comme entrer dans une nouvelle dimension. C’était la toute première fois de sa vie qu’elle quittait New York. Qu’elle avait quitté New York, et qu’elle voyait autre chose. Restait à savoir ce qu’elle y trouverait. La présence des sorcières ne l’enthousiasmait guère. Elle n’avait jamais eu confiance en elle, mais depuis ce qui lui était arrivé, c’était devenu bien pire. Elle n’avait eu droit qu’à une très brève histoire de ce qu’il avait pu se passer depuis un an. Elle n’était pas certaine d’avoir envie d’en apprendre d’avantage. Comme si rester en dehors de tout ça le plus possible lui permettrait de garantir sa sécurité.

Elle contempla l’extérieur. La rue, et fut surprise de la normalité qu’elle constata. Personne ne semblait terrifié, personne ne se cachait nulle-part. Au contraire, les gens vivaient leur vie sans se soucier de rien. Ils se promenaient, travaillaient se rendaient de part et d’autres de la ville. Elle les regardait, spectatrice d’une scène qui lui semblait si inédite. Jamais elle n’avait été témoin d’une telle tranquillité. Ou plutôt si, mais à New York, même les instants de paix avaient quelque chose d’angoissant, signes d’une catastrophe à venir. Mais ici... c’était comme si la souffrance, la guerre et la destruction n’existaient plus. L’endroit même était propre à se laisser aller à la quiétude. Des rues régulières, des bâtiments debout depuis visiblement un certain temps. Rien qui n’aurait pu laisser penser que des attaques pourraient éventuellement survenir. Etrange.

Trop étrange peut-être. Instinctivement, l’instinct de survie de la revenante s’éveilla. Tout cela signifiait-il, une fois de plus, qu’elle devrait s’attendre au pire ? Pour le moment, elle se contentait d’avancer prudemment dans la rue, regardant des individus qui ne faisaient pas plus attention à elle que si elle était invisible. Peut-être l’était-elle réellement d’ailleurs. Elle n’oubliait pas que tous ne pouvaient pas la voir. Et d’après ce qu’elle avait compris, les humains s’étaient réfugiés en masse dans cet endroit. Quelque chose les y avait attirés, une sécurité qu’ils n’avaient pu trouver ailleurs. Elle comprenait à présent ce que cette ville avait pu avoir de si attractif.

Etait-ce une coïncidence ou un mauvais tour du destin ? Quoi qu’il en soit, elle finit par se retrouver au cimetière. Elle s’était souvent rendue sur sa propre tombe, et elle réalisa avec une certaine tristesse qu’elle ne le pourrait plus désormais. Encore une part de son ancienne existence qui s’était définitivement envolée. Le lieu était néanmoins plutôt paisible et reposant, et c’est avec davantage de plaisir qu’elle marcha parmi les tombes. Le cimetière lui semblait totalement désert. Elle ne fit aucunement attention à la jeune femme rousse qui se trouvait là... 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


_________________

i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 4573
✤ Barge depuis : 29/01/2013
✤ Avatar : Jessica Lange
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) + DISTURBED ( Code signa ) + TUMBLR ( Gif ) + AHS - Freakshow - Carnival ( Musique et paroles )
✤ Âge personnage : 55 ans
✤ Humeur : Fourbe
✤ Profession : [PNJ] Mère supérieure de la Confrérie. Haute naissance, héritière de la famille fondatrice.
✤ Philosophie : La vengeance est un plat qui se mange froid.
✤ Localisation : Salem. Dans tous ses recoins.
✤ Pouvoirs : Pouvoirs liés aux sorcières. Pratique la magie blanche, banie la magie noire et ses pratiquantes. Afinité avec l'air, sous toutes ses formes. Peut déclencher des Tornades de classe 5. S'infiltrer dans votre petite tête ou faire de vous un misérable pantin.

Relationship
→ citation:
relationships :
Catherine d'AbsacPNJ ; Miss patronne ménopausée
MessageSujet: Re: Witches cannot be trusted (Corelei)   Ven 8 Mai - 10:55


WITCHES CANNOT BE TRUSTED - CORALINE
 
Et le Temps m'engloutit minute par minute, Comme la neige immense un corps pris de roideur; Je contemple d'en haut le globe en sa rondeur, Et je n'y cherche plus l'abri d'une cahute. Avalanche, veux-tu m'emporter dans ta chute ?



Depuis toujours, Lorelei savait où elle allait. Jamais de réels doutes sur son avenir. Etre une d’Absac avait définitivement contribué à bien ranger sa vie. Vie que la belle rouquine avait totalement mise à sac. Depuis sa tendre enfance, la jeune sylphide n’avait qu’un mot d’ordre : Liberté. La rébellion du cœur et de l’esprit avaient su ronger sa caboche depuis la tendre enfance. Et pour un simple nom attribué à la naissance, on lui avait ouvert toutes les portes. Etait-ce seulement une bonne chose ? Aujourd’hui, oui, elle en doute sincèrement. Trop obnubilée par ses réussites, Lorelei ne s’était pas méfié des échecs. Tout ce qu’elle avait toujours connu de décevant n’avait jamais été bien perturbant. Elle le sait, aujourd’hui. Ce qui l’avait autrefois totalement perdue et mis en colère n’est plus rien à présent. D’une insignifiance si profonde que cela ronge un peu plus chaque jour le vide qui naît dans sa poitrine. Vide seulement comblé par le petit ange qu’elle tient dans ses bras. La poussette restée à l’entrée ne risque rien. Qui voudrait voler le landau d’un enfant d’Absac ?  Il faudrait être complètement fou.

Dans les prunelles de la grande rousse, luit une lueur indéchiffrable. Rage, tristesse, trouble. Les sentiments se mélangent toujours. Parfois ses prunelles sont vagues, ses iris toujours fixées sur ses souvenirs de New-York. Aujourd’hui, sous le ciel sombre, c’est la tristesse qui domine. Malgré le sourire qu’elle s’efforce de garder pour Heath. Il est trop jeune pour voir ou se souvenir, mais le bambin ressent. Ses petites mains s’agitent en l’air, tandis qu’il est noué dans une belle couverture de coton mauve. Un pendentif chutant de la poitrine de sa mère pour aller danser devant ses prunelles béates.

« - … Ethan, voici Heath. Parvient finalement à murmurer la sorcière. Se raclant la gorge tout en berçant son fils. Heath … Ton papa dort ici. Qu’elle ajoute en baissant le menton vers son fils, lui reprenant doucement le pendentif des mains pour le ranger sous son pull. Tu l’aurais adoré … Il était comme toi. Téméraire. Têtu et ... Beau.

Silence. D’une main fine, elle agrippe doucement la petite patte potelée de son fils, lui adressant un sourire qu’il lui rend aussitôt. Une vraie merveille. Le seul à pouvoir encore percer la tristesse dans son regard, pour la remplacer par une étincelle. Un mouvement à sa droite la perturbe pourtant dans sa contemplation, et la rousse quitte les prunelles émeraude d’Heath pour tourner le menton. Plus loin, une petite brune à l’air perdu rôde entre les tombes. Rien d’anormal jusqu’ici. Le cimetière est généralement vide à cette période de l’année, son silence seulement dérangé occasionnellement par quelques défunts. Mais quelque chose cloque avec cette fille-là. D’un geste protecteur, la rousse serre un peu plus son fils contre elle, non sans cesser d’observer la femme.

- Vous cherchez quelque chose ? » Qu’elle demande finalement, sourcils froncés.

Elle ne la reconnait pas. C’est bien ça le problème. Les réfugiés de New-York n’ont pas de proches ici, généralement. Hésitante, Lore jette quelques coups d’œil autour d’elle, avant de revenir vers la fille de plus en plus proche.

 
code par SWAN - gifs tumblr - Nox  Arcana- Lullaby - Baudelaire - le goût du néant

_________________
VIENS JOUER AVEC CATHOU
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org/t1872-catherine-d-absac-che
 
Witches cannot be trusted (Corelei)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ ANIM HN ] (+) witches of east end.
» Strike Witches la série télé chez Gonzo
» When witches don't fight, we burn ! #Brach (Pv witches of Mystic Falls)
» The Witches Of Charmed, saison 8
» NEWSLETTER #V13 ► C'EST L' EXC1VERSAIRE, WITCHES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Corbeille RPG-