FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Ghost from the past + Ariana & Colin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Ghost from the past + Ariana & Colin   Jeu 4 Juin - 21:26

Ghost from the past
Feat. Ariana



Étendu sur le lit de ma cellule, regard fixé au plafond, je n'avais rien d'autre à faire que d'attendre qu'on me dise que je pouvais sortir. Ça ne saurait tarder, étant donné qu'ils n'ont aucune raison de me garder enfermé plus longtemps. Ça devait bien faire une heure et demi que j'étais là. Peut-être même plus. J'en sais trop rien. Difficile à dire, je perdais la notion du temps. Tout ça à cause d'une insignifiante histoire de bagarre dans un bar. J'avais eu un léger différent avec un autre mutant et un agent du B.R.I.S, Will Peterson, était intervenu avant que cela ne dégénère. Cela n'aurait pas été très grave. Une bagarre de bar, ce n'était rien, comparé à tout ce qui se passait depuis que les originels,-ou les sangsues royales comme je me plaisais à les appellés-, s'étaient installé dans cette tranquille ville de Salem. Par mesure de précaution, il m'avait placé en cellule pour la nuit. L'autre mutant avait prétendu n'avoir rien fait et bien sûr, il l'avait cru. Dans mon cas, comme ce n'était pas la première fois que j'avais des petits soucis avec la justice, il n'a même pas cherché à connaitre ma version des faits. Il m'a simplement coffré et pasta ! Quand même, je n'allais pas pleurer à l'injustice. Parce qu'en vérité, s'il savait au sujet de mes trafics, j'étais bon pour finir mes jours derrière les barreaux. Cependant, il n'a toujours pas la moindre preuve contre moi. Chaque fois, je m'en sors avec un simple avertissement ou un avis dans mon dossier. Rien de grave, en somme. Il y avait pire que ça dans la vie. N'empêche que ça me faisait royalement chier d'être là. Mes mains virent se croiser derrière ma tête et je fermais les yeux, espèrant être rapidement libéré. J'avais mieux à faire que de pourrir dans une cellule du poste de police.

La voix de Peterson me sortit de ma torpeur me disant que j'étais libre. Je me redressais sur le lit, et je tournais la tête dans la direction de l'entrée de la cellule. Il semblait agacé. Un sourire satisfait vint se dessiner sur mon visage. Ça ne devait pas lui plaire de me rendre ma liberté, alors qu'il m'avait coffré. Une énième fois. Je savais qu'on risquait fort de se revoir et peut-être même plus tôt que je pouvais le croire. Cette pensée me fit d'autant plus sourire. Je me levais du lit, de manière nonchalante, mais plutôt ravi d'enfin quitter cette cellule. Lorsque je passais près de lui, je lui adressais un regard qui en disait long sur mon état d'esprit. Avant de sortir à l'extérieur, je crus l'entendre dire de surveiller mes arrières à l'avenir. Un rire amusé s'échappa d'entre mes lèvres. Ces menaces ne m'effrayaient aucunement. Je marchais dans la rue, profitant de ma liberté nouvellement retrouvée. Je n'aurais jamais cru que cela me ferait autant bien d'être de nouveau à l'air frais. Je m'arrêtai net en voyant une jeune femme se diriger dans ma direction. Sans savoir pourquoi, quelque chose me happait chez elle. Ce n'est qu'une fois qu'elle fut à moins de deux mètres que je compris pourquoi j'avais senti une étrange impression en l'apercevant. Un prénom résonnait dans mon esprit. Keira. Mon inconscient me criait que cela ne pouvait pas être possible. Elle ne pouvait pas être devant moi. Et pourtant, cette femme lui ressemblait trait pour trait. L'unique chose qui la différenciait d'elle était sa chevelure auburn. Keira, elle, était blonde. Peut-être étais-je en train de rêver ? Ce foutu manque de sommeil me provoquait-il des hallucinations ? L'écart qui nous séparait ne cessait de réduire, à chacun de ses pas. Cet écart qui laissait place au doute. Je poursuivis ma route, déterminé à ignorer cette illusion. Je refusais de croire que je devenais cinglé. Au moment où nous nous croisons, ma main vint instinctivement agripper son bras.

- Keira ?

Une panoplie d'émotion se reflétaient dans mon regard. Surprise, interrogation, frustration, rage, perplexité, confusion... Mes yeux rencontrèrent les siens. Je compris que je m'étais trompé. Elle avait beau ressembler à Keira, ce n'était pas elle. J'y mettrais ma main au feu. J'en avais la certitude, à présent. Je relâchais son bras, sans aucune délicatesse. Je me raclais la gorge et repris mon sang-froid.

- Veuillez m'excuser mademoiselle. Je vous ai prise pour quelqu'un d'autre. Vous devez me prendre pour un rustre.

J'esquissai un sourire charmeur, espérant qu'elle ferait abstraction de mon interruption. Malgré tout, plusieurs questions subsistaient dans mon esprit. Qui était cette femme ? Pourquoi ressemblait-elle tant à mon ancienne amante ? Je comptais bien obtenir des réponses.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: Re: Ghost from the past + Ariana & Colin   Jeu 4 Juin - 23:37


GHOST FROM THE PAST
ft. Colin



Il ne comprenait pas. Il ne cherchait même pas à comprendre! Pire que tout... il semblait ne me faire aucune confiance! Parfois je regrettais de me montrer aussi honnête avec Aubrey. Tout lui raconter sur mon trafic... C'était dangereux pour lui et pour moi. Tout lui avouer était peut-être une erreur. Des soirs, il me murmurait combien j'étais importante à ses yeux et le soir d'après il me râlait à l'oreille. Oui, j'allais devoir séduire un agent de la B.R.I.S et alors? Nous avions convenu qu'entre nous, c'était une union libre! Après tout je le laisse croquer dans la jugulaire de la première venue! Pourquoi moi, je ne pourrais pas me rapprocher de cet agent beaucoup trop curieux? Si je ne tentais pas quelque chose, ce petit impertinent finirait par découvrir quelque chose et c'était tout simplement impossible. Il fallait être proche de ses amis mais d'avantages de ses ennemis. Comment Aubrey pouvait l'ignorer? Déterminée, j'avais quitté son appartement. Je demeurais une femme libre et indépendante! Et surtout... Si Alaric constatait du relâchement dans ma manière de gérer nos affaires... Il finirait par mettre la tête de mon amant sur un piquet. Hors de question.

L'opération séduction se devant d'être discrète, j'avais misé sur un petit top rouge à pois blanc, un gilet en jean et un pantalon taille haute de la même matière. Si je débarquais au poste de police avec une robe trop courte, je finirais en cellule pour racolage. Là n'était réellement pas mon but. D'ailleurs, je n'étais qu'à quelques petit mètres du centre de police lorsqu'une poigne ferme attrapa mon bras. Un passant... m'arrêta. Un homme fort séduisant mais un peu flippant. Fronçant mes sourcils parfaitement épilés, je tentais de comprendre ce qui se tramait. Il venait de m'appeler Keira. Un prénom fort joli mais qui n'était pas le mien. La bouche ouverte de stupéfaction, je tentais de parler sans réussir... car j'étais incapable de savoir quoi répondre. Je pouvais feindre de ne pas le connaître... ce qui n'étais pas faux. Ou en tout cas je ne me souvenais pas de lui. Ou je pouvais justement, feindre d'être cette Keira. Après tout... peut-être l'avais-je connu à New-York? Ce que je ne pouvais comprendre était la raison m'ayant forcé à lui donner une fausse identité! Et en même temps... je travaillais bien avec une double identité. Je ne pouvais pas admettre être amnésique. C'était une faiblesse. N'importe qui pourrait user de cela pour me mentir. Je ne pouvais faire confiance qu'en Alaric. Et même là... Je commençais à me demander si c'était une bonne chose.  

— Oui, c'est moi, m'entendis-je dire.

Dans quoi est-ce que je me lançais, encore? Aucune idée! Mais avec un peu de chance, je pourrais peut-être obtenir des informations de mon passé? Ou au moins à donner l'illusion d'être toujours la même.

— C'est surprenant de te voir ici... La dernière fois qu'on s'est vu c'était quoi... à New-York, n'est-ce pas?

J'avais peu de chance de me tromper sur le lieu. D'après Alaric je n'avais jamais quitté la ville.


Code © disturbed -  Music => Flume - Insane


_________________


Become the beast
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Ghost from the past + Ariana & Colin   Ven 5 Juin - 22:08

Ghost from the past
Feat. Ariana



Ce visage. Je croyais ne jamais le revoir. Dans un sens, je ne le voulais pas non plus. Ce visage appartenait à un fantôme de mon passé. Un fantôme dont je voulais me débarrasser. C'était d'ailleurs en partie à cause de cela que j'avais décidé de venir m'installer à Salem. Là-bas, il n'y avait aucune chance que je tombe sur Keira, au détour d'une ruelle sombre. Quand je repense à notre liaison, je me trouve pathétique de m'être abaissé à ce niveau. Moi, fricotant avec une vampire. Une espère que je détestais et que je déteste davantage maintenant. D'un autre côté, j'espérais que nos chemins allaient se recroiser. J'avais besoin d'assouvir cette envie de vengeance qui me consumait de l'intérieur, depuis ce jour où elle m'a largué dans un hôpital. Elle avait disparue, sans laisser la moindre trace. J'avais eu la rage au ventre en le découvrant. Je ne pouvais lui pardonner cet affront. Plus d'une fois, je me suis imaginé lui planter un pieu dans le coeur. Quel délicieuse satisfaction que cela me procurait de mettre fin à sa piètre existance. Et pourtant, de voir copie conforme en face de moi à cet instant, avait le don de faire rejaillir le souvenir des nuits passionnés que nous avions partagé. Le goût de ses lèvres, ses mains sur mon corps, ses gémissements de plaisir... Non. Cette femme en face de moi n'est pas Keira. C'était ce que je cherchais à me persuader. J'étais d'autant plus troublé face à ses paroles. Mes sourcils se fronçaient. J'avais un doute. Deux options s'offraient à moi. Soit je lui disais ne pas la croire et j'exigeais qu'elle dévoile son vrai visage. Soit, au contraire, j'entrais dans son jeu et je prétendais ne pas avoir de soupçons à son égard. Il ne me fallut pas réfléchir longtemps pour savoir comment aborder la suite de cette conversation. Mon sourire s'élargit, faisant ressortir mes fossettes.

- C'était bien à New York. Tu ne devrais pas être aussi surprise de me voir ici, pourtant.

Ce qui était agaçant de tout ça, c'était que je n'avais pas plus de réponses à mes questions. Si elle n'était pas Keira, comment était-ce possible qu'elle partage le même physique, à quelques détails près ? Était-ce le résultat d'un sort quelconque ? Je connaissais trop peu la magie, les sorcières et leurs pouvoirs pour le savoir. Certaines avaient peut-être la capacité de changer leur apparence ? Si tel était le cas, pourquoi avoir pris cette apparence ? J'ignorais pourquoi on chercherait se faire passer pour elle. Malgré qu'elle est partagée mon lit, je savais peu de choses à son sujet. Cela ne m'avait pas vraiment dérangé. Entre nous, ça n'avait été qu'une histoire d'affaires et de sexe. Rien de plus. Pourquoi aurais-je voulu mieux la connaitre ? Pour m'attacher à elle ? Je savais que nos routes allaient se séparer un jour. Chose qui s'était produit, mais pas de la façon que je l'aurais pensé.

- Je vois, tu t'attendais sans doute à ce que je me trouve six pieds sous terre à présent ?

Je cachais à peine mon ironie. Si elle était réellement Keira, elle saurait pourquoi je lui posais cette question. Si comme je le présumais, elle ne l'était pas, ça risquait d'être difficile pour elle de me répondre. À part nous deux, personne n'était au courant de notre petit arrangement. Il y aurait un geste, une parole qui allait la trahir. Elle ne pouvait pas jouer ce petit jeu, sans y perdre quelques plumes. Sauf si elle en savait suffisamment sur mon ancienne maitresse pour réussir à me berner. Qu'elle mentionne New York avait semer le doute de mon esprit. Les mêmes questions tournaient en boucles de ma tête. Cette femme me troublait un point tel que j'étais perdu, à cet instant.

- Tu as changé ta couleur de cheveux.. Dis-je, feignant avoir remarqué ce détail plus tôt. - C'est dommage, j'adorais tes bouclettes blondes. C'est une chose qui me plaisait chez toi.

Du revers de ma main, je caressais sa joue. J'étais attentif à la réaction de son visage, au passage de ma main sur sa peau laiteuse. Je voulais lui donner l'impression que je n'étais pas sur mes gardes, dans l'espoir qu'elle révèle sa véritable identité. Et encore, je me demandais si mes doutes étaient fondés.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: Re: Ghost from the past + Ariana & Colin   Sam 6 Juin - 21:09


GHOST FROM THE PAST
ft. Colin



Suspendue sur un fil. Je me sentais l'âme d'une équilibriste. A tout moment, je pouvais chuter... avec pour seule certitude de n'avoir aucun filet pour amortir la chute. Ces derniers mois m'ont apprit à mentir avec aisance... Des mensonges que je maîtrisais car ils étaient une partie intégrante de ma vie. Quant à là, j'étais totalement prise au dépourvue. Pourtant je tentais de paraître sereine. Après tout... Si nous étions d'ancienne connaissance, je n'avais aucune raison de m'inquiéter... Okay. Si. J'avais des tonnes de m'inquiéter mais ne pas y songer m'aider à rester sereine.

— Probablement, admis-je avec une certaine gêne.

Qu'étais-je censée lui dire d'autres? Pour être surprise... j'étais surprise! Normalement, tout mes proches avaient péri à New-York. C'était, il me semble, la principale raison de mon amnésie. Une amnésie dont je m'étais facilement accommodée. Sans souvenirs, impossible de regretter quoi que ce soit. Qu'importe ce qui avait pu se passer. Même si... Par moment, je comprenais que si la tête oubliait, le cœur lui, n'y parvenait pas. Si la douleur était partie, ce vide demeurait chaque jour plus grand.

— Beaucoup de personnes ont péri à New-York... tentais-je de me justifier. Mais je suis contente de te voir après tout ce temps.

Mensonge! A mes yeux, c'était la première fois que je le voyais. Bon sang! Quel genre de lien avions-nous eux? J'étais incapable de le dire. Amants? Impossible! J'étais encore chaste à mon arrivée à Salem. Amis? Si c'était le cas, on n'y croyait pas réellement. Collègues? Hum. Probablement. Ennemis? J'étais trop adorable pour en avoir.

Le doute et l'incertitude s'accroissaient d'avantages. Il suffisait parfois d'un geste. Un seul. Le contact de sa peau contre ma joue me fit réagir aussitôt. Un frisson. Sa peau était chaude mais la mienne était bouillante à cause de ma nature de lycanthrope. Aubrey avait la peau si froide... j'avais oublié combien il était agréable d'être touchée par un être encore vivant. L'espace de quelques secondes, mes paupières se fermèrent. Tout devenait confus. Nous nous connaissions réellement. Étions-nous réellement proche? Si c'était le cas... Est-ce que d'autres personnes de mon entourage avaient survécu? Alaric m'avait-il menti? Et si oui... Jusqu'à quel point?

— Je... j'avais besoin de changement, parvins-je à articuler.

Mon front se plissait sous la perplexité. Mes claires prunelles scrutaient se visage m'étant totalement inconnu. Dans tout ce que j'avais pu dire depuis notre rencontre... c'était bien la seule fois que je disais la vérité. Ma tête se remplissait de questions. Et si Alaric m'avait menti? Et si cet inconnu avait survécu... qui d'autres? Et si ma famille était toujours vivante? A quel point pouvais-je être manipulée par l'Originel? Depuis le départ je lui accordais une confiance aveugle... Mais si le mot trahison existait... ça n'était clairement pas pour rien. Par réflexe, j'attrapais son bras. Cette fois, c'était moi qui voulait être certaine de son existence.

— Comment? Comment as-tu survécu à la destruction de New-York? Pourquoi tu es à Salem? Et pourquoi tu es aussi étonné de me voir? finis-je par m'inquiéter.

Et si tout ça était faux? Et si... On ne se connaissait pas? Et si je me trompais? Il m'avait appelé Keira. Je ne m'appelais pas ainsi mais je ne pouvais exclure la possibilité d'avoir emprunté plusieurs identités. Tout se mélangé dans mon esprit. Depuis mon arrivée, je n'étais que rarement tombé sur des personnes m'ayant connu. Ashley était la seule... Et même à elle je continuais de mentir. Ce qui me paraissait simple avec Ashley... C'est qu'elle m'appelait Ariana. Ce qui correspondait bien avec l'histoire fourni par l'Originel... Et je ne pouvais m'empêcher de me demander si tout ça était faux... Ou peut-être que je me posais trop de questions. Justement. Le mieux serait de prendre du recul sur tout ça. Inspirant un bon coup, je me reculais. Une distance émotionnelle. Je devais reprendre une distance émotionnelle et physique avec cet inconnu.

— Tout ça me semble irréel, lâchais-je dans un petit rire beaucoup trop nerveux, même pour moi.



Code © disturbed -  Music => Flume - Insane


_________________


Become the beast
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Ghost from the past + Ariana & Colin   Mer 10 Juin - 23:19

Ghost from the past
Feat. Ariana



Pourquoi me parlait-elle du chaos qui s'était joué à New York ? Comment pouvait-elle être contente de me voir ? C'était la confusion totale. Je ne voulais rien laisser paraitre de mon état d'esprit, avant d'avoir plus de certitudes au sujet de cette étrangère au visage qui m'était familier. Cette femme était un véritable mystère. Elle avait su répondre à certaines de mes interrogations, bien qu'il restait encore beaucoup de zones sombres. Plusieurs détails étaient manquants pour expliquer le pourquoi du comment. À mon contact sur sa peau, j'avais pu remarquer la différence. J'avais senti sa chaleur. Elle était vivante. Ce contact dura à peine quelques secondes, je retirais ma main bien assez tôt. Étais-je soulagé de savoir qu'elle ne soit pas Keira ? Oui et non. Au fond, peut-être aurais-je voulu que ce soit bien elle. Ça m'aurait évité d'être encore plus perdu par son étrange ressemblance.

- Changement ? Ouais, un peu comme tout le monde qui se sont réfugié dans cette ville, je suppose.

Le changement. C'est bien ce qui m'avait fait venir ici. Ça avait été le cas pendant un temps, avant que la routine s'installe. Cela ne m'avait jamais dérangé. Je la dévisageais un court instant, cherchant à comprendre qui pouvait se cacher sous ce masque. Pourquoi prétendre être Keira ? La connaissait-elle ? Savait-elle ce qu'elle était devenue ? Trop de questions, pas assez de réponses à mon goût. Ça en devenait énervant. La situation actuelle m'échappait complètement. Sa main vint agripper mon bras et à nouveau, je sentis sa chaleur me brûler la peau. Je ne savais quoi lui répondre. Je ne pouvais pas lui dire la vérité, bien que c'était sans doute ce qu'elle attendait de ma part. Mais je ne voulais pas lui mentir non plus.

- Je n'étais plus à New York, quand la ville a commencé à sombrer. Je me trouvais déjà à Salem, ce qui m'a probablement sauvé la vie. Si tu veux savoir, je crois que c'était dans notre intérêt commun de ne jamais nous recroiser.

J'ignorais encore tant de choses à propos de la jeune femme. Je ne pouvais pas me permettre de baisser ma garde et de lui révéler certains détails. Qu'elle sache que je connaissais Keira, c'était une information de trop. Jusqu'à maintenant, je n'avais parlé d'elle à personne. À quoi bon ? Après que nos chemins se séparer, je n'avais pas cherché à savoir ce qu'elle était devenue. Ça aurait été une perte de temps de tenter de la retrouver. En ce qui me concerne, je considérais avoir suffisamment perdu de temps avec elle. Je perçus une certaine nervosité chez elle. Elle désirait mettre une distance sécuritaire entre nous. Avait-elle peur ? Je n'avais pourtant pas l'intention de lui faire de mal. Pas pour le moment, du moins. Je ne pouvais pas garantir de quelle manière cette discussion allait se finir. Cherchait-elle à m'atteindre ? Si tel était son intention, ça n'allait pas marcher.

- C'est plutôt moi qui devrais dire cela. Malgré que tu lui ressembles, tu ne peux pas être Keira. J'ignore comme c'est possible, mais c'est le cas.

Je détaillais son visage comme je ne l'avais jamais fait auparavant. Elle avait ce même air angélique, si sage et pourtant, il pouvait être bien trompeur. On dit toujours qu'il faut se méfier des apparences. Elle avait beau sembler aussi perdue que je l'étais depuis que je l'avais abordé, cela pouvait être qu'une simple façade. Je la fixais droit dans les yeux, comme si je cherchais à lire jusqu'au fond de son âme. Je désirais avoir des réponses. Maintenant que je savais, -et qu'elle savait que je savais-, qu'elle n'était pas Keira, je devais savoir qui se cachait derrière ce masque. Celui d'une femme qui appartenait à mon passé et qui aurait dû y rester.

- Pourquoi as-tu voulu me faire croire que tu étais elle ? Quand je t'ai appelé par son prénom, tu m'as dit que c'était toi, pourquoi ? dis-je, faisant un pas dans sa direction.

J'avais répondu à ses questions, c'était à son tour de répondre aux miennes. Pourtant, je n'attendais pas à ce qu'elle me donne des réponses. Qu'avait-elle à gagné à me dire la vérité ? Absolument rien. Probablement qu'elle n'avait pas la moindre idée de qui j'étais. Pour elle, je devais être un pauvre type qui l'abordait à tout hasard dans la rue. Cela n'expliquait pas comment elle savait que la dernière fois que j'avais vu Keira, c'était à New York. Quoique ce n'était exactement dans la ville, mais tout près. Si elle avait été au pif, elle avait une sacrée chance. Difficile de savoir si elle jouait un double jeu avec moi. Cette mascarade ne pouvait pas continuer comme ça. J'avais besoin d'un nom.

- Maintenant, si tu me disais ton vrai nom. On pourrait partir sur de nouvelles bases, toi et moi. Qu'en dis-tu ?

Je reculais d'un pas, pour lui laisser un peu d'espace. Il me semblerait avoir remarqué qu'elle n'appréciait pas que je sois trop près d'elle.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: Re: Ghost from the past + Ariana & Colin   Jeu 11 Juin - 12:19


GHOST FROM THE PAST
ft. Colin



Ces instants qui vous tuent! Ces instants qui vous paralysent. Ces instants que je ne pensais pas vivre un jour. Ces instants où j'aimerais que le temps s'arrête, juste quelques minutes. Figée de stupeur. Paralysée par la peur. Incapable d'ouvrir la bouche. Je me contentais de le regarder, mes prunelles plongées dans les siennes je me sentais comme happée par cette confusion qui était sienne, cette confusion qui était notre. Je n'étais pas Keira. Un fait qu'il énonçait avec une certitude troublante. Je m'étais trahie. J'avais en face de moi un inconnu. Cet inconnu était persuadée que j'étais Keira... Mais Keira... Ça ne pouvait être que moi. D'une manière ou d'une autre, dans une autre vie, j'avais été cette femme. En quoi étais-je si différente en ce jour pour qu'il éprouve la certitude d'être en face d'une étrangère ayant le même visage que la femme qu'il ai connu? Tout ça n'avait absolument aucun sens! Tout s'embrouillait. J'étais incapable de savoir si, oui ou non, j'étais heureuse de me heurter à mon passé. D'après Alaric... Tout les gens auxquels je tenais étaient mort. Bel et bien mort. Si c'était le cas... Alaric s'était soit trompé... Soit il m'avait menti. Mais peut-être que cet homme n'était pas un proche. D'après lui, il valait mieux pour moi que nos routes ne se croisent pas. Pourquoi? Tant de questions. Aucunes réponses. Des réponses... je pourrais éventuellement en avoir si je lui donnais une chance, si je lui disais la vérité. Là encore, c'était impossible. J'étais déjà bien trop troublée pour prendre le risque d'être manipulée. Encore une fois. La sensation de l'avoir été par l'Originel se faisait de plus en plus ressentir. L'inconnu ne cessait de me dévisager. Il cherchait la faille. Il cherchait la différence. Il ne la trouverait pas.

— Parce que c'est moi, Keira, insistais-je.

Je pouvais entendre mon coeur frapper contre mes tempes. Je mentais sans réellement mentir et pourtant je déglutis difficilement ses paroles. Mes mains devenaient moites et je ne désirais qu'une seule chose, fuir loin. Je m’enlisais dans une situation des plus inconfortables. Pire que tout... je me sentais perdue. Il ne me croyait pas. Comment l'en blâmer. Il voulait mon prénom. Mon vrai prénom. J'ouvrais la bouche. Je voulais lui répondre mais dans le fond... le connaissais-je réellement? Ariana. Keira. Zephrina... Aucuns de ses prénoms n'étaient réellement le mien. Peut-être même que je m'appelais Gertrude... Et dans ces cas-là, je pouvais comprendre ma nécessité de changer de prénom. Puis je me souvenais de cette lettre que je m'étais adressée... Ariana. Je m'étais appelée Ariana. Ce ne pouvait donc pas être une invention d'Alaric. La petite rousse également m'appelé constamment de la sorte. Il se recula et je pouvais de nouveau respirer. Quand est-ce que j'avais retenu mon souffle? Je n'en avais même pas prit conscience.


— Tu es sérieux?! m'indignais-je en fronçant les sourcils. Tu n'es même pas capable de me reconnaître? Tu sais quoi... Je trouve ça réellement impoli de ta part de m'arrêter en plein milieu de la rue pour ensuite me dire que je ne suis pas ... Moi. C'est quoi ton problème?!

Jouer le tout pour le tout. Essayer de comprendre là où je m'étais plantée. Ne rien avouer. Toujours bluffer. Ne rien lâcher. Toujours porter ce masque. La colère. Ce sentiment que je maîtrisais pour souvent le ressentir. La colère. Ma seule défense possible contre cette panique me rongeant de l'intérieur. Ces doutes me tuant à petit feu. Je voulais des réponses sans avoir à en fournir. C'était moche. Vraiment moche. Je le savais mais ma survie en dépendait peut-être.

— Je suis là. En chair et en os. Devant toi.

Écartant les bras de mon corps pour accentuer mes propos, je m'approchais ensuite de lui. Tant pis pour cette distance dont j'avais tant besoin. M'insérer dans sa bulle personnelle le déstabilisera peut-être autant que moi.

— Je te fais si horreur que tu rejette l'évidence même? murmurais-je, m'approchant toujours plus de lui, de sorte à ce que nos nez se touchent presque.

Code © disturbed -  Music => Flume - Insane


_________________


Become the beast
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ghost from the past + Ariana & Colin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ghost from the past + Ariana & Colin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [M] Adam Levine ⊰ Ghost of the past
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» L'arrivée d'Ariana...
» Colin Crivey
» GHOST ISLAND

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: LA VILLE DE SALEM :: Centre de Salem :: Centre de police-