FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

  ❝ good morning america ! ❞ - NAKED AND FAMOUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: ❝ good morning america ! ❞ - NAKED AND FAMOUS   Dim 25 Mai - 22:39




Trouble is a friend of mine
You're fine for a while but you start to lose control.

Comme de longues et interminables secondes d’apnée. J’immerge de mes rêves, les sens, l’orientation et les repères tergiversant dans les méandres d’une confusion chaotique et brouillée.  Je m’extirpe d’un sommeil sans rêve et chimère. Les souvenirs ne sont point inclinés à la révérence de ma mémoire enchevêtrée ne soldant rien d’autre que le néant le plus abstrus et vide. Un gigantesque trou noir se creuse entre les cloisons osseuses de ma boîte crânienne, ce blanc au relent tranquille et paisible me communique pourtant angoisse et appréhension. Je sens les rayons incandescents de l’astre de feu venir chatouiller et envelopper le satin de la chair de ma figure encore crispée de fatigue. Je déglutis de travers la bile qui me remonte dans le gosier, constatant par le fait même que j’ai la gueule aussi sec que le Sahara alors que mes muscles et tendons s’embaument  dans le fourreau de courbatures douloureuses et sacrément désagréables. Bref, je suis raqué… comme si j’aurais baisé toute la nuit dans un cercueil ! Ce qui est, à voir l’absence du moindre lambeau de souvenir, une comparaison vraiment très inquiétante. J’ouvre les yeux, mes azurs sitôt capturés par le jet de lumière rutilant filtrant au travers de la lucarne à moitié recelée derrière un rideau ballottant paisiblement au gré de la brise matinale murmurant sa charmante petite comptine. Mon esprit engourdi s’ajuste difficilement au tangible, se reconnectant peu à peu à la réalité, m’électrifiant le derme de sensations réconfortantes et rassurantes.  

Le confort de se réveiller dans un lit douillet, tout emmitouflé sous les draps et la couette. Petit cocon de bien-être et de chaleur. L’apaisante perception de se réveiller tout près d’elle, de se réveiller à ses côtés et de se laisser caresser par cette source de chaleur doucereuse et envoûtante qui se colle tendrement à moi. L’inéluctable plaisir de la sentir se blottir au creux de mes bras de fer, de sentir nos peaux se heurter et s’effleurer dans la plus imperceptible des caresses. Un tendre demi-sourire apparaît alors à la commissure de mes lèvres, resserrant mon étreinte autour de cette petite bouillotte paisiblement endormie entre mes bras. Savourer sa compagnie, sans nécessairement en comprendre la présence. Englué dans les méandres de ce doux réveil, calfeutré dans cet état de semi conscience, je n’analyse pas parfaitement bien la situation, mais préfère aller terrer mon museau dans le creux de sa claire chevelure, humant son doux parfum et fermant même les yeux pour immortaliser ce moment dans ma mémoire. Au travers de mes paupières batifoles, je vois son beau visage de poupée venir se nicher dans le creux de mon épaule, accroissant cette vague d’accalmie qui me submerge.  

Contre mon dos, je perçois une présence, aussi céleste qu’un éphémère, mais aussi concret que le corps mirifique de ma louve orgasmique que j’enlace amoureusement de mes bras protecteurs et forts. Une source de chaleur, certes, bien plaisante, mais qui a comme qui dirait rien à foutre là dans mon dos. J’immerge de ma léthargie et ouvre grands les yeux, incrédule. Le contact de cette peau douce et chaude sur mes omoplates, je réalise enfin que cette chair n’appartient pas à Novalee, puisque cette dernière ronfle sa vie devant moi… et ces jambes poilues et frêles que je sens entremêlées au travers des miennes, bordel… ça n’appartient encore moins à ma louve orgasmique ! De plus en plus angoissé, je redresse brusquement la tête de contre l’oreiller, esquisse le mouvement donnant à penser que je vais jeter un regard circonspect par-dessus mon épaule… mais je m’immobilise dans l’élan, mes deux billes d’un bleu javellisé allant heurter une tignasse dorée et bouclée à moitié tapie derrière la tête de ma louve toujours paisiblement endormie dans mes bras.  WHAT THE FUCK---FUCKIDY---FUCK ?!

Deux minutes passent, interlude où mon cœur oublie ses fonctions et cesse de battre, le souffle court et les yeux aussi arrondi que des soucoupes. Des morceaux de puzzle s’entassent chaotiquement au travers de mon esprit, reconstruisant mentalement les révélations déroutantes de cette situation toute aussi déroutante.  Je comprends, mais je ne veux pas comprendre, mu par les cajoleries de ces cuisses poilues que je sens coquinement se resserrer contre les miennes… et ce petit bras de mouche ainsi moulé autour de ma taille…. Et cette petite tête blonde que je parviens à peine à discerner derrière le beau corps dénudé de Nova--- BORDEL ! J’suis nu moi aussi ! Je suis carrément et complètement nu !

- OH ! OOOOHH !!!! NON !!! NON !!! AAAHHH !! NON !!!

Onomatopées digne du beau scandale politique. Incompréhension. Horreur. Stupéfaction. C’est comme si on m’avait déversé sur la tête une chaudière d’eau froide. Glacé, littéralement transis d’épouvante, je me redresse carré dans le lit, mes grands yeux consternés observant avec désarroi la jolie ribambelle de visages qui se dessine sous mon nez. Quoi ? QUOI ? COMMENT ? QUAND ? OÙ ? ET SURTOUT ; POURQUOI ?! J’hurle un cri de mort, redoutant ce qui a pu se passer dans ce lit, voulant chasser de mon esprit toutes ces images salaces et répugnantes. Sans aucune gêne, sans aucun ménagement, je m’élance sur le côté, écrasant et roulant sur le corps de flanc mou Exekiel toujours blotti dans mon dos. EW ! c’est dégueulasse ! Je lui passe dessus tel un bulldozer et viens m’écraser comme une merde sur les planches du plancher de bois. Le nez étampé sur le sol, les fesses à l’air, j’ai envie de vomir et de me terrer en position fœtus en-dessous de ce satané lit. QU’EST-CE QUI SE PASSE, POUR L’AMOUR DU CIEL ?

- BORDEL MAIS C’EST QUOI CE FOUTOIR ?

© fiche & gif by disturbed (alias moua et c'est pas touche xD)
song by Lenka

Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ❝ good morning america ! ❞ - NAKED AND FAMOUS   Jeu 26 Juin - 2:03





good morning america!
❝ I JUST THOUGHT IT WAS FUNNY TO SAY ❞

On me serre avec tendresse, ses bras m'entourant d'une manière protectrice. On m'enveloppe dans une chaleur réconfortante, formant une bulle intime et envoûtante. Tergiversant entre le monde des rêves et la réalité, je sens un mouvement à mes côtés, l'emprise qui se resserre contre mon corps dévoilé, un visage venant s'enfouir dans ma chevelure décoiffée. Malgré mon état de somnolence, j'esquisse un sourire subtile sur mon visage fatigué avant de repositionner ma tête bien enfouie au creux de son épaule musclé. Mon nid. Je peux sentir les rayons naissants du soleil caresser ma peau à découvert, ajoutant à ce doux matin une touche de merveille. Je me trouve dans un conte digne du grand Walt Disney. Je suis une louve au pelage luisant qui fait battre ses cils au rythme de mon battement cardiaque. Je sens la brise me brosser la fourrure alors que j'aperçois cette grande bête musclée et barbue répondre à ma tentative de charme. Bientôt nous allions nous embrasser, se transformer en une magnifique princesse et un prince charmant et vivre heureux entourés de nos deux enfants parfaits. Bon, ce n'est pas le genre de rêve que je peux avoir, mais il manque plus que les oiseaux chantant pour rendre cette scène matinale des plus stéréotypées.

J'inspire longuement, me laissant spontanément retomber dans ce réconfortant sommeil qui empêche mes paupières de se rehausser. Je le sens à peine s'agiter contre moi, trop faible pour résister à l'emprise de Morphée qui resserre peu à peu ses bras autour de moi. Je me laisse divaguer, mes songes reprenant ce rêve que j'ai délaissé un instant plutôt. Je souhaite retourner là où j'ai laissé la scène, même si je ne me souviens pas parfaitement de quoi il s'agit. Toutefois, la simple pensée de retrouver mon subconscient m'apporte un doux réconfort dont je souhaite perpétuer encore quelques minutes. Pourtant... Je ne me souviens pas avoir entendu de telles plaintes dans mon doux rêve digne des plus grands films de Disney? Cette voix rauque qui transperce mes tympans fragilisés par une longue période de silence s'agite et déblatère directement à mes oreilles. Par la suite, un tremblement de terre me bouscule sur le matelas, obligeant mon corps à faire un demi-tour.

Suis-je toujours en plein rêve? Alors mon rêve devient cauchemar? Suis-je victime d'une catastrophe naturelle? Bon, c'est peut-être le bon moment pour me réveiller enfin.

Déboussolée par cette agitation, je grogne et fais une tentative d'ouvrir les paupières. Mes yeux endormis peine à se frayer un chemin au travers de mes paupière lourdes. Je viens tout juste de me faire projeter sur le côté par une furie qui a visiblement désertée le lit, considérant cette fraîcheur qui vient soudainement caresser ma peau. Pourtant, une source de chaleur empêche mon fin duvet de s'élever, compensant cette absence soudaine. Une source de chaleur? Alors que je plisse le nez, je réalise que mon visage ne repose pas seulement sur l'oreiller, mais bien dans une tignasse de cheveux bien odorante. Mon bras entourant une masse inconnue, le tremblement de terre m'avait projeté contre un radiateur, mon visage venant s'enfouir dans... des cheveux blonds... J'entends Salem gueuler de nouveau, ne m'aidant guère à retrouver mes esprits. Parvenant malgré la fatigue à entrouvrir des yeux endormis, je constate ce que je venais de heurter de plein fouet. Un corps... Une tête blonde... Je me redresse subitement sur mon coude afin de constater... qu'Ariana se trouve endormie dans mon lit... complètement nue! Contre... MON CORPS NU! « AAAAHHHHH!!! » À mon tour, je laisse un hurlement déchirer mes cordes vocales brutalisées par les premières notes du matin. Je recule dans un bond, agrippant le drap afin de camoufler au moins ma poitrine. Mais dans mon élan de fuite, je heurte une autre masse dans mon dos, une masse qui grogne et bouge... Sans prendre le temps de constater de qui il s'agit, ma gorge se déploie de nouveau. « AAAAAAAHHHH!!! » Je me retourne, les yeux arrondis par la confusion, et constate... qu'Exekiel se trouve endormi dans mon lit... complètement nu! Apeurée par cette vision d'horreur, je tente de demeurer au centre de cette sandwich humaine, compressant mon dos contre le mur comme si je souhaitais m'y fondre et disparaître chez le voisin. Par instinct, je ramène le drap contre mon corps, menaçant de dévoiler les deux corps dénudés de ces... invités impromptus, le coeur battant aussi vite qu'un métronome. Mon regard trouve alors Salem, debout devant le lit, l'air aussi apeuré que moi et... complètement nu! « MERDE, MAIS QU'EST-CE VOUS FOUTEZ LÀ? » que je demande à l'intention d'Ariana et Exekiel.

Je n'ose plus bouger, je n'ose plus faire le moindre mouvement. Mon cerveau se trouve tout simplement gelé, incapable de procéder l'information qui lui est apportée. Comment nous quatre, chers partenaires de la même bande qui n'avaient pas l'habitude de se retrouver dans le même lit (habillés ou non), nous retrouvions dans MON loft dans les habits d'Adam et Ève? Je ne suis pas certaine de vouloir connaître la réponse... Une chose est pourtant bien claire pour moi à cet instant: ils doivent partir au plus vite! En quelques bonds sur les fesses, je quitte la sandwich, emportant avec moi la couverture (oops), croisant bientôt un Salem dubitatif et complètement déboussolé. Je n'ose même plus jeter un oeil vers le lit, je m'entoure comme je peux de ce drap trop grand, risquant de glisser sur un bout trop long et me fendre le crâne sur la table à café qui se trouve non loin du pied du lit. Je scrute le plancher de ma demeure et découvre des morceaux de vêtements inconnus, en déduisant qu'ils leur appartiennent. D'une main, je maintiens le drap tant bien que mal contre mon corps, et de l'autre, je ramasse les vêtements et les lance à l'aveuglette sur mes "invités". « DEHORS! SORTEZ DE CHEZ MOI! » 

© css par blackrose & gif par disturbed
chanson par the smashing pumpkins

Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: Re: ❝ good morning america ! ❞ - NAKED AND FAMOUS   Lun 30 Juin - 0:10


GOOD MORNING AMERICA
ft. famille Adams



Aucunes images distinctes. Des sensations. Des émotions. Parfois des flashs. Jamais plus. Souvent moins. Sensation de froid. Un froid agréable. Apaisant. Ma joue reposant contre un buste de marbre, je me focalisais sur l'absence de battement de coeur. Un silence sur lequel je me focalisais car j'aimais ça. Un sentiment de réconfort, de bien-être. L'impression que tout et rien pouvait arriver. Une voix. Lointaine. Si lointaine que les mots peinaient à se faire entendre. Pourtant mon palpitant se gonfler de joie. Une chaleur agréable s'emparait de mon être, contrastant avec la froideur de ce corps me tenant dans ses bras. J'avais bon levé mon regard en direction de son visage, je ne voyais rien. Comme un voile opaque et pourtant léger. Si léger qu'il suffirait de souffler dessus pour enfin voir ce qui se cachait en dessous. Et pourtant, jamais je ne distinguais les traits de son faciès. Un mystère qui me convenait. Telle une princesse, il me guidait dans cette danse hypnotique. Poupée de cristal entre ses doigts habiles, il jouait avec moi tel un marionnettiste expérimenté. Puis le silence fut brisé. Un cri. Un cri de provenance inconnue. Mais quelle importance? Cela n'en avait pas... jusqu'à ce qu'à nouveau, un cri se fasse entendre. Cette voix... Cette voix si familière. Cette voix que j'aimais tant. Salem. Aussitôt, je cessais cette danse fantomatique, cherchant du regard mon frère. Puis le noir. Plongée dans l'obscurité, tout devenait d'avantages plus flou et pourtant plus tangible. Le songe terminait sa course sur une nouvelle note de cri. Le froid que j'aimais tant laissait place à de la chaleur. Pensée qui m'arracha un grognement. Je voulais retrouver ses bras glacials. Encore une fois, me perdre dans ce cocon de glace, aux côtés de cet inconnu. Je sentais le monde autour de moi s'agiter. Des mouvements indéfinissables. Des cris. Des beuglements. Des mots inexplicables. Un foutoir sans nom mais je n'aspirais qu'à retrouver mon inconnu. Chose impossible quand le monde autour de vous semblait s'écrouler. Funambule entre le rêve et la réalité.

Dans un soubresaut, mon corps tressauta aussi violemment que mes yeux s'ouvrir. En un éclair mon cerveau avait fait le calcul suivant : chaleur + cri = Quelque chose clochait. Vraiment. Mon regard se retrouva d'abord perdu sur une étendue de couleur uniforme, parsemée de craquelures. Un plafond quelconque... mais ça n'était pas MON plafond!! Sourcils froncés, je me redresse vivement au moment même où : Une silhouette encore non identifiée quittait prestement le lit et que la couverture par la même occasion ne s'en aille. Chose pas gênante en soi... Sauf que j'étais... NUE!! NUE?!! Et cette forme... cette silhouette... c'était ... Novalee? OH NON! Je ne comprenais rien et je comprenais tout à la fois. Mon cerveau surchauffait alors que mon corps se gelait d'effroi! OH MON DIEU!! Tournant ma tête à la recherche d'un oreiller, mes yeux se posèrent ensuite sur une autre silhouette... EXEKIEL? NU?!!!

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!!!!!!!! m'écriais-je à plein poumons.

Non!! C'était affreux! C'était pas possible!! NON!!! NON!! NON!!! Je n'avais pas pu... je n'avais pu perdre ma petite fleure avec EUX?!! Avec un inconnu encore... je pourrais peut-être y survivre mais pas ça!! Je n'avais pas attendu toute ma vie pour offrir ça à... EUX?! ... UNE ORGIE FAMILIALE? SERIEUX?!!! Je n'étais pas dégoûtante à ce point?!!! J'étais qu'une horrible traînée incestueuse! Beurk!  

- DEHORS! SORTEZ DE CHEZ MOI! hurlait alors Novalee, balançant des bouts de vêtements que je tentais de rattraper au vol.

- JE VAIS QUAND MÊME PAS SORTIR TOUTE NUE!!! m'exclamais-je au bord de l'hystérie.

Usant de ma célérité de métamorphe, je quittais le lit prestement. Attrapant des bouts de vêtements par-ci et par là, je les collais contre ma poitrine et sur une zone située plein sud. Beurk. J'étais toute nue! Pourquoi? COMMENT? POURQUOI ET COMMENT?!! Cherchant à rassembler mes souvenirs, je courrais jusqu'à la salle de bain, manquant de trébucher sur le draps trop long de Novalee. Mais rien... ABSOLUMENT rien ne pouvait stopper ma course pour me rendre dans la salle de bain. Brutalement, j'ouvris la porte et m'enferma à l'intérieur.

- VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE DE VOUS!!! AVOIR VOLÉ L'INNOCENCE D'UNE PAUVRE LOUVE SANS DÉFENSE!! C'EST... IGNOBLE!!! incendias-je à travers la porte alors que... j'enfilais un pantalon visiblement trop grand pour moi. Un pantalon d'homme.



© disturbed
gif (c) Disturbed


_________________


Become the beast


Dernière édition par Ariana C. Vander le Mer 14 Oct - 4:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ❝ good morning america ! ❞ - NAKED AND FAMOUS   Mer 5 Nov - 0:19




Touch me, touch me now
I want to feel your body. Your heart beat next to mine.


Toute cette pilosité. Cette chaleur réconfortante et rassurante. Cette clarté orangé et embrasé qui lui glisse sur le visage comme une caresse céleste. Ces muscles. Bon sang, mais qu’est-ce qui était arrivé au corps de rêve de sa vampire ? Avait-elle oublié de se raser les jambes ? Autre question existentielle : quand on était mort, nos poils, eux, ils n’étaient supposés l’être également ? Mystère et boule de gomme. C’était dans cette confusion grandissante que le berger sans mouton batifola des paupières, se tortilla sous la couette, pour venir étreindre de ses longs bras de mouche le corps musclé et imposant de sa belle au bois dormant… Tous ces muscles. BON SANG ! Ça sortait d’où ? Comment sa si fine taille de guêpe était passée à celle d’un bourdon ? Paupières closes, son museau venait s’enfoncer dans les courtes mèches rebelles de la soigneuse tignasse, humant à pleines narines le parfum pimenté de la testostérone… qui… par un heureux hasard lui rappela l’odeur de son lycan d’amour. Salem.



SALEM ?!

Pas le temps comprendre. Pas le temps de renifler davantage. Un cris de détresse explosa dans le silence et fractionna comme le verre les vestiges de son inconscience. En sursaut, notre mutant à la tête de con se réveilla, yeux exorbités et la bouche ouverte comme s’il s’apprêtait à engouffrer un énorme hot-dog dans le creux de son gosier. Il sentit une masse rouler sur lui, lui coupant net le souffle. Il vit une tête blonde s’éjecter hors du lit alors qu’une seconde sautillait cul-contre-matelas jusqu’au rebord. Un courant d’air glacial lui vrilla la chair délicate de ses cuisses, qu’il découvrit avec horreur complètement mises à nues! À peine eu-t-il le temps de faire cette constatation que la voix d’Ariana lui explosa dans les tempes. Il chercha cette dernière du regard, voyant virevolter au passage le drap blanc qui glissa dangereusement de ses doigts de fée. Trop de filles criaient. Trop de gars gardaient le silence. Trop de vêtements manquaient à l’appel. Mon dieu, dans quelle merde s’était-il encore fourré?

Troublé, notre mutant à la tronche de taré observa Ariana se tirer dans les toilettes avec son pantalon, Novalee balancer à tout vent des bouts de vêtements et Salem flambant nu au beau milieu de la chambre.

Ses yeux éperdus se posèrent sur son sous-vêtement resté tristement  accroché au tissu du drap dans lequel la louve furax était emmitouflée alors qu’une paire de string venait sans aucune gêne trouver refuge dans son entre-jambe. Ses pommettes s’empourprèrent à cette vision horrifique.  

- Ça ce n’est pas à moi… Ça te dérange si on échange ?

Lâcha-t-il en pointant d’un index incertain son vieux slip blanc qui pendait fièrement sous le bras finement ciselé de Novalee.

Ce qui avait pu se dérouler cette nuit ? Hélas, la cervelle si chaste et pure de notre beau berger sans mouton n’osait même pas y réfléchir. C’était juste une autre matinée troublante que sa si belle famille recomposée lui offrait sur un plateau d’argent!

© disturbed

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ❝ good morning america ! ❞ - NAKED AND FAMOUS   

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ good morning america ! ❞ - NAKED AND FAMOUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Good Morning, Good morning we talked the whole night through
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» Good morning America || Ft. James Logan Howlett, FB.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Children Of cain :: Corbeille RPG-