FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 My boss is the monster || Alariana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: My boss is the monster || Alariana   Dim 1 Mar - 18:03


My boss is the monster
ft. Alaric



La rage vibrait dans chaque cellules de mon corps. La haine hérissait les poils de mon épiderme. Sentiment de trahison. La colère aveuglait mon bon sens. J'avais besoin d'un responsable. J'avais besoin d'une personne à accabler. Ma proie était déjà toute trouvée. Mon coeur pulsait au rythme de mon ressenti. Mon corps bouillonnait de cet affront. Les vestiges de cette nuit passée ne suffisait pas à éteindre les foudres de ma colère. Sans souvenirs, je me sentais libre et pourtant démunie. Je comptais sur une seule personne pour éclairer certains aspect de ma vie... et il avait oublié de me donner une information cruciale. Les poings serrés, je déambulais parmi ces longs corridors. Le manoir était spacieux. Un véritable labyrinthe pour un visiteur lambda. Ce qui n'était pas mon cas. Ivre de cette rage, mes sens ne m'avaient jamais paru aussi aiguisés, en alerte. Je me laissais guidée par mes instincts de chasseur, suivant l'odeur atypique de l'Immortel. Son odeur était partout et malgré tout, je savais pertinemment où me rendre.

Je montais les marches de l'escaliers avec vélocité. Une petite poignée de secondes à peine m'avait suffit pour me retrouver à l'étage. Ne décolérant pas, je tournais à ma gauche, longeant à nouveau un corridor. Passant devant de nombreuses portes imposantes, je savais très exactement derrière laquelle il se cachait. J'entendais de l'eau couler mais aucun cœur battre. Je sentais cette odeur de chaleur et d'humidité. Sans prendre la peine de frapper, j'entrais sans la moindre encombre dans la salle de bain. Refermant la porte derrière moi, mes claires prunelles restaient visées sur le rideau de douche. Il pouvait deviner ma présence, je le savais. Il pouvait entendre les battements de mon palpitant. Il pouvait, je le savais, deviner la colère vibrante sous ma peau. Déterminée, je m'approchais de la douche italienne de monsieur Rousseau-je-suis-beau-et-méchant. Aussi déterminée, je pénétrais dans la douche, me retrouvant avec un Alaric dans son plus simple appareil, la tête pleine de shampoing. Ce n'était certainement pas la place qui manquait.

- Tu aurais quand même pu me le dire, que j'étais vierge, Alaric! m'écriais-je en français, pleine de dédain et d'indignation.



Code © disturbed -  Music => Can't sleep, can't breathe by Digital Daggers


_________________


Become the beast
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 4476
✤ Barge depuis : 13/08/2013
✤ Avatar : Tom Hiddleston
✤ Crédits : SWAN ( avatar ) + Disturbed ( Signature ) + TUMBLR ( gifs profil ) + Puscifer ( musique )


✤ Âge personnage : 3801 ans.
✤ Humeur : Consciencieux, mais agacé.
✤ Profession : Trafiquant d'organes ( Ne récupère plus que les corps des Raids. ) Et de poches de sang. Ariana Vander s'occupe de son réseau pendant la journée.
✤ Philosophie : Ne jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire aujourd'hui
✤ Localisation : Partout à Salem.
✤ Pouvoirs : Provoquer des illusions chez ses victimes. Plus ceux d'un Originel.

Relationship
→ citation:
relationships :
Alaric G. RousseauRousseau ; Elu connard de l'année
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Dim 8 Mar - 10:16


 
my boss is the monster - Ft. Ariana
 
I've been locked up a while. I got caught for what I did but took it all in style. Laid to rest all my confessions I gave way back when. Now I'm versed in so much worse, So I am back again.


Maniaque. Jusqu'au bout des ongles. Les croûtes d'hémoglobine infestent ses sillons de chair, d'une liqueur infecte et indésirables. Il n'aime pas l'odeur, une brosse dans une main, Alaric extrait les résidus tandis que l'eau rougie tournoie dans le sillon, pour disparaître et devenir plus limpide. Lèvres pincées, la bête pense à la victime qu'il n'a pas faite cette nuit. Impossible de trucider cette garce hurlante, impossible de lui briser la nuque pour avoir le plaisir de la voir s'éteindre. Qu'importe, bientôt, il y aura le Raid. L'eau fumante est à peine tiède sur sa peau glaciale, son contacte glissant sur les muscles pâles de l'Originel. Un moment de calme, dans un manoir de dingue. C'est à peine s'il a eu une minute à lui depuis leur arrivée, et le Français se fourvoie encore une fois, en réalisant que la porte de la pièce vient de s'ouvrir en grand, l'air frais ne l'atteint qu'une fois la porte vitrée ouverte, tandis qu'une odeur d'une bouclette lupine envahit son espace.

Une Vander furieuse à la crinière rousse commence déjà à se noyer sous la cascade d'eau, pour l'engueuler fébrilement. Qu'est-ce qu'elle fout là ? Dans sa douche ? Pourquoi lui ?

« - Pardon ? Qu'il lâche en tournant le menton vers elle, l'eau roulant sur le tatouage celtes ornant toute la chair de son dos.

Il doit vraiment mal comprendre, et surtout, avoir des hallucinations. L'eau trempe la louve, complètement habillée et furibonde, pour un peu que de la fumée sortirait de toute sa silhouette bouillante, et c'est sans se déranger de sa propre nudité - après tout, elle est dans SA douche - qu'il lui fait face. La mousse disparaissant petit à petit de sa crinière auburn. Ariana a bien changé, depuis New-York. Et pour cause ; Elle ne se souvient pas de sa vie d'avant. Ce qui est en soit, un gros avantage pour lui. En général ...

- Heureusement que j'ai pas besoin d'aller aux toilettes, qu'il lâche avec cynisme, préférant ne pas penser aux limites d'intimités que la louve lui offre.

Soit, quedal.

- Surtout que la chinoise que je viens de bouffer ne passe vraiment pas. Qu'il ajoute en levant les bras sous le jet pour agripper le pommeau. Toujours calme, comme si la situation était parfaitement normale. Songeant que la qualité du bar clandestin laisse à désiré, pour le moment. Doucement, le vampire vient tourner le poignet du jet d'eau froide, avant de soudainement asperger la lupine du liquide glacial.

Plaisir.
C'est SA douche.

Sa tête à elle seule vient de faire sa nuit et d'arranger son humeur. C'est tout sourire qu'il observe son oeuvre, avant d'arrêter l'eau.

- Je viens d'illustrer ta situation, Vander. Fait le connard en levant une main pour choper une serviette. C'est ce qui s'appelle recevoir une douche froide. Parce que ... Figure-toi que justement, que je te l'avais dit, tu te souviens pas ? Tu portais de la dentelle rouge, je crois ...  Qu'il gronde en s'essuyant le visage, sortant de la douche dans sa tenue d'adam.

Tout en secouant le menton, les pattes longues du vampire enroulent la serviette autour de sa taille. Sait-on jamais, la vue de certains atouts pourraient lui redonner envie de se jeter sur lui. Il savait que son amnésie serait dur à gérer, mais Vander bat les records.

- Mais pendant qu'on parle de tes cuisses, si tu pouvais crier moins fort en plein coït, ça m'arrangerait. »

Bouquet final.
Ca va faire mal.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us
[/color][/color]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://swanlive.livejournal.com/
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Jeu 12 Mar - 2:03


My boss is the monster
ft. Alaric



Sans la moindre gêne, je me taillais une place de choix dans la douche d'Alaric. Je pense ne pas me tromper en affirmant que beaucoup de femelles rêveraient d'être à ma place... Sauf que j'étais bien trop en colère pour laisser mes claires prunelles admirer la vue imprenable de son corps attirant. D'accord... peut-être qu'en dépit de la fumée sortant de mes trous de nez, j'avais laissé mon regard couler le long de sa carcasse d'adonis. Qu'on ne s'y trompe pas! J'étais toujours hors de moi. Les poings sur les hanches, les dents serrés, je faisais abstraction de toute la flotte que je recevais. Tout comme je faisais abstraction de mon débardeur trempé, laissant apparaître mon sous-vêtements bordeaux. La fausse pudeur, je ne connaissais pas... Pourtant fut un temps où je devais être une nonne!

Avec un cynisme le caractérisant que trop bien, Alaric ne trouva pas mieux que de chouiner à sa manière sur mon intrusion intempestive dans son cercle intime. Qu'est-ce que moi, je devrais dire?!!! Je venais de perdre mon petit cercle intime interne... Pouf. Percé comme on perce le papier recouvrant un pot de Nutella. Sauf que là, ça fait mal. Très honnêtement, le français aurait pu se retrouver sur le trône que ça m'aurait fait le même effet! L'intimité était une notion qui me dépassait totalement et l'Originel en payait souvent les frais. Tant pis pour lui! Tout comme ça m'était totalement également que sa petite chinoise passée mal! La semaine d'avant j'avais mal digéré un tacos et il n'avait même pas feint un intérêt quelconque! Qu'il s'intoxique avec une chinoise! A l'époque le made in China était signe de mauvaise qualité! Il n'a qu'à retenir les leçons du passé, aussi! La colère continuait de vibrer sous ma peau. Sourde et totale...

- Aaaaaaaaaaaaaah! m'écriais-je en reculant instinctivement de quelques pas.

Glacée! C'était... Glacée! Froid! Humide et désagréable! Geste méchant et mesquin! Mon dos heurta la paroi de la douche et mes muscles se crispèrent aussitôt. L'enflure! Ma bouche s'ouvrit en grand, en signe de consternation absolue. Incrédule - bien que ça ne devrait guère m'étonner de sa part - je le fixais avec des points d'interrogations dans les yeux. C'était quoi son problème?! Les siècles ne l'arrangeaient vraiment pas! Mon incrédulité se changea en colère... puis en profonde perplexité. Suivant de près le français, je quittais la douche. Je me sentais aussi spongieuse qu'une vieille éponge. Sponch. Sponch. Sponch.

- Couleur corail, rectifiais-je, me remémorant la fameuse nuit où je m'étais jetée au cou d'Alaric.

Mais ça ne compte pas! m'insurgeais-je intérieurement!

Comment je pouvais deviner qu'il disait la vérité? Je pensais qu'il était tellement intimidé par mes atouts féminins qu'il avait menti sur ma prétendue virginité! Il n'avait qu'à me le préciser... qu'il ne mentait pas!

- Tu n'es vraiment qu'une petite bitch, Rousseau, vraiment! répliquais-je à sa boutade sur mes parties de coït.

Un soupir d'exaspération franchit mes lèvres alors que je comblais la proximité entre moi et le vampire. Sans réellement me préoccuper d'une quelconque bienséance, j'attrapais la serviette qu'il venait à l'instant de nouer autour de sa taille. Non pas par envie de mater son service trois pièces mais simplement pour commencer à m'essuyer les cheveux.

- Puis pour ma défense, ce n'était pas du coït... mais du pré-coït! argumentais-je, frottant mes pointes de cheveux contre le tissus afin de les faire sécher. Et ensuite, arrêtant mon activité capillaire, je pointais un doigt accusateur vers son torse, ce n'est pas de ma faute si de ce côté-là, mon index désigna quelque chose de situer plus bas sur son corps, ça ne pratique pas souvent.

Code © disturbed -  Music => Can't sleep, can't breathe by Digital Daggers


_________________


Become the beast
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 4476
✤ Barge depuis : 13/08/2013
✤ Avatar : Tom Hiddleston
✤ Crédits : SWAN ( avatar ) + Disturbed ( Signature ) + TUMBLR ( gifs profil ) + Puscifer ( musique )


✤ Âge personnage : 3801 ans.
✤ Humeur : Consciencieux, mais agacé.
✤ Profession : Trafiquant d'organes ( Ne récupère plus que les corps des Raids. ) Et de poches de sang. Ariana Vander s'occupe de son réseau pendant la journée.
✤ Philosophie : Ne jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire aujourd'hui
✤ Localisation : Partout à Salem.
✤ Pouvoirs : Provoquer des illusions chez ses victimes. Plus ceux d'un Originel.

Relationship
→ citation:
relationships :
Alaric G. RousseauRousseau ; Elu connard de l'année
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Sam 21 Mar - 15:40


 
my boss is the monster - Ft. Ariana
 
I've been locked up a while. I got caught for what I did but took it all in style. Laid to rest all my confessions I gave way back when. Now I'm versed in so much worse, So I am back again.



La petite peste lui tourne encore autour ? Il pensait pourtant qu'ils avaient réglé ce point. La situation devient parfaitement absurde est abracadabrante. Du Ariana craché, même amnésique et totalement folle cette femme reste hors normes. Tout en allant choper un rasoir, qu'il voudrait bizarrement lui planter dans l’œil, Alaric agrippe la fiole de mousse avant d'en appliquer une pointe sur ses joues drues. Et l'autre louve entêtée lui arrache déjà sa serviette, tout en bavant ses inepties sans queues ni têtes. Et le voilà de nouveau en tenue d'Adam, lèvres pincées alors qu'il fusille la fausse rousse du regard. Il n'a pas de reflet, mais il n'en a pas besoin pour se repérer. Les doigts longilines d'Alaric agrippent déjà la lame en or blanc, subsitut à l'argent efficace, pour venir glisser l'objet tranchant.

« - Vander, lâche-moi la grappe. Ou c'est ta tronche, qui va finir 'Corail'.  Soupire le Français, en tendant la peau de sa joue au dessus du lavabo. Et c'est Monsieur Connard. Qu'il rectifie au passage, son insulte dégradante mettant à mal sa virilité.

Pourtant bien exposée, une fois libérée de l'emprise de sa pauvre serviette malmenée. Et elle voit bien qu'il n'a pas de problèmes de ce côté-là.

- Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? T'as besoin d'Alcool et d'Orgies pour bien faire ton job, la bouclette ? T'as déjà trouvé ta victime et ma cave est pleine, arrête de baver sur la marchandise, t'y toucheras pas.

Ton narquois, sourire de parfait connard angélique. L'Originel se penche pour venir essuyer la mousse, avant de reprendre sa serviette pour retirer les débris de de crème et d'humidité.

- Fais ton boulot, Ariana. C'est pour ça que je t'embauche, et que je t'héberge. » Qu'il crache en la surplombant ensuite de toute sa hauteur, ses filets brunx/roux s'égouttant légèrement pour s'échouer sur sa poitrine.  Et c'est en lui plantant la serviette sur celle-ci qu'il tourner les talons. Une petite porte enfoncée non loin de l'autre, menant directement jusqu'à sa chambre. Sanctuaire privé, personne n'a le droit d'y pénétrer. Ariana le sait, mais a un mal fou à respecter cette règle-là.

Oui, celle-là aussi.

Alors pourquoi la garder ?

Tout est plus compliqué, avec la louve. Elle lui doit une dette à vie, et il est un 'homme' de parole. Alaric ne laissera jamais Vander aux mains d'autres vampires, il ne la laisserait même pas tenter de le fuir. Depuis son amnésie, son boulot s'est aussi avéré plus qu'efficace. Elle sait trop de choses sur lui. Une seconde amnésie définitive serait la seule et unique issue, son seul salut.

Mortellement efficace.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://swanlive.livejournal.com/
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Lun 4 Mai - 5:33


My boss is the monster
ft. Alaric



Monsieur Connard avait le don de m'exaspérer et de me mettre en rogne! Parce qu'il était beau, parce qu'il était grand et puissant, parce qu'il était un vieux fossile, Monsieur Connard pensait pouvoir agir comme bon lui semblait... Alors certes, je n'étais que son "employée" mais en attendant... Je restais toujours aussi en colère après lui... Sauf que j'avais l'impression de brailler dans le vent. Ce que je pouvais dire, il s'en foutait autant que du dernier cadavre qu'il avait laissé à New-York! Je voulais qu'il me dise combien il était désolé pour ma virginité envolée! Que si il avait été plus prévenant alors peut-être, mon innocence aurait été préservée! J'aimerais bien, aussi, qu'il admette que la fameuse nuit où je portais mes sous-vêtements corail, il a eu le fond de son caleçon frétillant. J'en sais rien moi... un compliment, peut-être? Pour faire changement! J'étais tellement en pétard contre cette grande tige de muscles que mes yeux restaient incroyablement fixés sur lui et son foutu rasoir à la con! Oh mon beau Rousseau... Si tu savais combien j'avais envie de te couper les tifs juste pour me venger de ton arrogance! Le vieux dinosaure s'approche de moi, me surplombant très rapidement. Il se croyait impressionnant... Okay. Il était impressionnant. Je n'en étais pas pour autant intimidée. Mes poings sur les hanches, mes yeux se plissaient alors qu'il me rappelait son extrême "générosité" en m'hébergeant sous son toit. Un petit rire sans joie franchit mes lèvres crispées par l'envie furieuse de l'insulter.

Alors qu'il partait, me laissant bien gentiment sa foutue serviette, ma bouche s'ouvrit en forme de O. Il était sérieux? Il pensait sincèrement que la discussion s'arrêterait là? Oh que non! Sans hésitation, je suivis Alaric oubliant totalement l'interdiction d'aller dans sa chambre. J'avais un mal fou à respecter l'intimité des autres... et j'avais cette impression étrange que c'était une notion encore plus compliqué pour moi dans mon ancienne vie.

- Je te signale que si je le voulais, je pourrais me prendre un appartement! Je reste ici parce que TU as besoin de moi!!! affirmais-je avec colère. Tu ne m'héberge pas! ... Une pause de quelques secondes s'installa, le temps que je trouve le reste de ma tirade. Tu m'offre un appartement de fonction! Ce n'est pas la même chose! On héberge une personne qui a besoin d'être hébergée et sache, Monsieur Connard, que moi, je n'ai besoin de personne! Même pas de toi!

Frustrée de ne pouvoir qu'élevée la voix, je balançais cette foutue serviette par terre pour mieux la piétiner! Et si ce n'était pas assez évident, j'imaginais la tête de Rousseau!!!

Dans le fond... J'étais en colère après lui parce qu'il ne m'avait pas dit que j'étais vierge? Ou j'étais en colère tout court parce que la pleine lune approchait? La question s'imposa à moi alors que je cessais de m'acharner sur le morceau de tissus. Reprenant mon souffle, je rabattis mes cheveux en arrière.

- Mais je veux bien de ton argent... précisais-je, soudainement calmée.

Le visage angélique que j'arborais à l'instant même contrastait furieusement avec mon air d'harpie de tantôt.

Code © disturbed -  Music => Can't sleep, can't breathe by Digital Daggers


_________________


Become the beast
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 4476
✤ Barge depuis : 13/08/2013
✤ Avatar : Tom Hiddleston
✤ Crédits : SWAN ( avatar ) + Disturbed ( Signature ) + TUMBLR ( gifs profil ) + Puscifer ( musique )


✤ Âge personnage : 3801 ans.
✤ Humeur : Consciencieux, mais agacé.
✤ Profession : Trafiquant d'organes ( Ne récupère plus que les corps des Raids. ) Et de poches de sang. Ariana Vander s'occupe de son réseau pendant la journée.
✤ Philosophie : Ne jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire aujourd'hui
✤ Localisation : Partout à Salem.
✤ Pouvoirs : Provoquer des illusions chez ses victimes. Plus ceux d'un Originel.

Relationship
→ citation:
relationships :
Alaric G. RousseauRousseau ; Elu connard de l'année
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Jeu 14 Mai - 12:40


 
my boss is the monster - Ft. Ariana
 
I've been locked up a while. I got caught for what I did but took it all in style. Laid to rest all my confessions I gave way back when. Now I'm versed in so much worse, So I am back again.



C'est une girouette. Une gamine coincée dans un corps adulte. Vander, amnésique ou non, même en possession de tous ses moyens, reste au fond la même qu'avant. Entêtée, impossible et ingérable. Même s'il a su la domestiquer ne serait-ce qu'un peu, la blonde continue de se foutre des règles et de l'envoyer paître. Elle y met même plus d'ardeur depuis qu'elle a été formatée. Un râle s'extirpe d'entre ses lippes, et ses prunelles pâles roulent jusqu'à se figer sur la silhouette intruse. Elle continue de s'imposer, de franchir les limites. A en juger par son air entêté, quelques manières doivent lui être à nouveau inculquées.

« - ... Arrête. Prévient tout d'abord l'Originel en la fusillant du regard.

Trop tard, elle a commis l'irréparable. Le petit détail qui met le vampire hors de lui.

Les veines sous la chair pâle du mort gonflent, tandis que ses longues guibolles l'amènent jusqu'à son dressing. Vander pique toujours sa crise, allongeant de longues tirades. Et le Français grimace tout en enfilant les premiers bouts de tissus passant sous ses longs doigts. Pantalons et Tee-Shirt sombre. C'est pieds-nus et paré à exécuter ses plans qu'il revient vers elle, s'arrêtant pourtant devant sa bouille soudain plus angélique. Un rire bref sort de ses narines, alors que ses pieds ramènent sa silhouette immense jusqu'au petit bout de femme.  Ses azures scrutent ses émeraude.

- Je t'héberge. Insiste Alaric en grinçant des dents. Un logement de fonction ? Raille-t-il ensuite en se penchant légèrement vers elle, son visage à quelques centimètres du sien. Ne te convient-il pas, Vander ? Ne te satisfais-tu pas de tout celà ? J'ai accordé un peu de clémence envers toi, petite idiote. Sans moi, tu pourrirais comme les autres. Et il est temps que tu te souviennes qu'il est important d'appliquer un peu de respect envers celui qui t'as sauvée de ta misère. Du vide qui te rongeait.

La colère gronde dans ses prunelles, fait vibrer ses lèvres fines, mais ne trahie par sa gestuelle. D'un mouvement vif, Alaric agrippe les filets faussement roux de la louve, tirant sa bouille en arrière.

- Tes traitements de faveurs pourraient prendre fin dès ce jour. Je pourrai te remplacer comme bon me semble. Mais tu avais besoin de moi. Tu es responsable de ta présence en ces lieux et j'ai accepté de t'aider.

Et de brutalement la tirer vers lui, tournant sa silhouette pour coller son dos à son buste. Ses pattes acérées agrippant ses bras, tandis que ses pieds entraînent leurs silhouettes en dehors de la chambre, puis jusqu'au marche. Il la malmène sans ménagement, la tire vers les marches qu'il dévale rapidement, serrant sa prise jusqu'à percer sa chair. Un filet d'hémoglobine coulant le long des bras lupins et de ses doigts.

- Ton insubordination constante m'épuise.Gronde le Gaulois en avançant vers l'arrière du manoir, allant jusqu'à la cuisine, puis la porte du sellier pour se diriger vers la serre.

Elle risque de détester ce qu'il lui prépare, et un sourire cruelle se dessine au coin de ses babines. Rapidement, le vampire se dirige vers l'immense dôme de verre, avant de fermer la porte derrière eux. C'est inédit, il n'a jamais menacé personne ainsi. Le connard apprécie ce genre de petits changements. C'est dans son domaine et n'implique pas les diverses et immondes technologies humaines. Du pur artisanat. Sans ménagement, Alaric jette la louve au sol sablé, avant de marcher lentement vers elle. Ses orteils nus se peignant de sable. Le sang d'Ariana s'y mélangeant pour ne former que des boules calleuses.

- J'accepterai tes excuses les plus sincères. Lâche le brun/roux en penchant la tête sur le côté, la fixant avec dédain. Sinon ...

L'illusion commence, factice et pourtant si crédible. Plusieurs branches sortent du sol, allant s'enrouler autour des chevilles de la blonde. Les racines ondulent, serrent ses chevilles, son buste frêle, laissant uniquement sa tête en mouvement. La bête tremble d'impatience, sifflant entre ses lèvres. Rapidement, un son semblable répond à son appel. Plus puissant. Celui d'un rapace répondant à l'appel du maître. Dans la serre, les nombreux arbres commencent à remuer à leurs sommets, prêt à lâcher la bestiole affamée.

- Icare sera ravi de changer de régime. Je crois qu'il commence à se lasser de la viande séchée. Et ne tente même pas de te changer en clébard. »

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://swanlive.livejournal.com/
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Ven 15 Mai - 9:10


My boss is the monster
ft. Alaric



Ne jamais contrarier un Originel. Surtout, ne jamais contrarier Alaric. Comprenant cette règle vitale, je me trouvais malgré tout incapable de calmer mes humeurs. Certains prétendront qu'il s'agissait-là d'un acte inconscient. Je ne démentirais pas leur propos tout en sachant pertinemment qu'ils se trompaient. Je savais parfaitement dans quoi je m'embarquais. Je connaissais suffisamment Alaric pour m'attendre à un châtiment tordu, sadique et forcément douloureux. Torture physique et ou psychologique. Avec les millénaires, le fossile développait une imagination redoutable. Alaric, à sa manière, me donna un avertissement. Je franchissais les limites. Je l'ai su dès que son regard démoniaque s'étaient déposés sur moi. Cela ne m'empêcha pas de persister dans mes idéologies de louve mal lunée. Si j'avais su la suite... J'aurais agit exactement de la même manière. Terrible vérité. Il prenait le temps de s'habiller. Mauvais signe. Vêtu, l'Originel s'en venait vers moi. Calmée, mes prunelles se plongeaient dans celles du prédateur. Il m'hébergeait? Il insistait et ça me fit lever les yeux au ciel. Son corps de viking se rapprocha de moi. Si mon instinct me hurlait de reculer, mon orgueil laissait mes pieds bien ancrés sur le plancher. Le reste de ses paroles m’atteignirent bien plus que je ne voulais le prétendre. Et il est temps que tu te souviennes... Un pic d'angoisse me transperça. L'espace d'une seconde j'ai bien cru qu'il allait me donner accès à mes souvenirs. Incapable de savoir pourquoi ça me terrifiait autant, toujours était-il que la suite de ses propos me calmèrent bien que j'en gardais un goût amer.

Ses doigts d'aciers me saisirent la crinière, obligeant ma tête à se pencher en arrière. Me mordant la langue, je contenais difficilement ce grognement animal qui tentait de se déployer au fond de ma gorge. Ne pas répondre. Ne pas grogner. Ne pas tenter de le mordre. Prenant sur moi, j'essayais de rester un parfait petit soldat discipliné. En l'espace d'une seconde à peine, je me trouvais dos à lui. Ses mains s'agrippèrent à mes bras, transperçant ma chair. Une douleur enflammant ma peau. Un mal qui faisait du bien. L'odeur du sang titilla mes narines. Mon sang. Alaric ne connaissait aucune demi-mesure.

- Lâche-moi, je peux marcher toute seule, protestais-je pour la forme.

Qu'importe la rage contenu dans ma voix, avant même d'ouvrir la bouche j'avais su que mes prosternations étaient veines. Tel un pantin, Monsieur Connard me traînait avec lui. Impossible de m'enfuir. Inutile de marchander. Je me contentais de le suivre. Il enserrait mes bras avec une force herculéenne. A chaque mouvements de plus, la douleur semblait se raviver... Un mal qui faisait du bien.

Arrivée à la serre, il me balança sur le sol. Simple poupée de chiffon sous les tourments de son bourreau. Le sable se souleva dans les airs, s'introduisant dans ma bouche. Toussant avec force, je me dressais sur mon séant. Mes prunelles se posèrent avec une rage non contenue vers Alaric. Il se croyait tout permis. Il me prenait pour une vulgaire chienne et je détestais ça. Il voulait des excuses, ce fou.

- Va te...

Mes paroles s'arrêtèrent net en apercevant les branches sortant de terre. Mes sourcils se froncèrent, perplexe. Un Originel possédait-il réellement une telle capacité? Les branches s'enroulèrent autour de moi. Rugueuses et désagréables. L'instinct animal me poussait à me débattre alors que je me retrouvais clouée au sol. Impossible de bouger, si ce n'était ma tête. La colère enflait. Redoublant de hargne, je tentais de me défaire de cette emprise funeste, maudissant le viking en mon fort intérieur. Me laisser ici, seule, incapable de bouger n'était, bien évidement, un châtiment pas assez suffisant. Je le compris lorsqu'une créature répondit à l'appel du monstre. Son précieux aigle. Ma parole qu'un jour je le déchiquetterais sous les yeux de ce vieux fossile.

Les menaces verbales du fossile n'arrangeaient rien à ce feu ardent bouillonnant en moi. La colère. Sentiment vicieux. Elle enflait, devenant instable. La rage. Sentiment balayant toute rationalité. Elle s'incrustait au point d'obscurcir tout jugement. La peur n'était rien en comparaison de cette tornade de haine. Bien malgré moi, mes yeux prirent leurs forme lupine, mes dents me firent un mal de chien, se transformant en crocs. Un grognement, monstrueux, se déploya dans le fond de ma gorge, franchissant mes lèvres avec hargne. Un grognement semblant se répercuter contre les troncs d'arbres, transperçant chaque fibre de mon être. Un volcan se déversant dans cet ultime cri animal. Si je parvins à redonner à mes dents leurs formes humaines, il n'en était rien de mon regard.

- Je suis désolée, Alaric, commençais-je avec une ironie féroce, désolée pour toi. Tu es incapable de respecter tes alliés! Oh oui, tu es puissant! Oh oui, tu es vieux! Oh oui, tu terrifie tout le monde! Bravo Alaric!

Si je n'étais pas attachée, volontiers, j'aurais tapé dans mes mains pour accentuer mes propos. Au lieu de ça, je me contentais de me mordre la langue, désirant stopper mon flot de parole. Impossible. Le mieux que j'ai pu faire était de reprendre une apparence entièrement humaine.

- Je t'ai piqué une petite crise alors tu veux me donner une leçon?! Grand bien te fasse! Au mieux, je me retrouve en morceau au pire je meurs? Je suis terrifiée!

Ironie quand tu nous tiens... L'horrible vérité étant que non. Je n'étais pas terrifiée. Mourir? Grand bien me fasse. Je n'avais ni amis, ni famille à qui manquer. Ni amis, ni famille pour me pleurer.

- Tu prétends que je suis remplaçable mais là... tu as tord. Et tu veux que je te dise pourquoi? Ma loyauté! De toutes les personnes qui t'entourent, Alaric, je suis la SEULE, la seule étant avec toi, non par crainte mais par envie. LA SEULE qui te sois loyale non pas par crainte mais parce que j'en ai ENVIE.

Mais ça... il s'en fichait, bien évidemment.

Code © disturbed -  Music => Can't sleep, can't breathe by Digital Daggers


_________________


Become the beast
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 4476
✤ Barge depuis : 13/08/2013
✤ Avatar : Tom Hiddleston
✤ Crédits : SWAN ( avatar ) + Disturbed ( Signature ) + TUMBLR ( gifs profil ) + Puscifer ( musique )


✤ Âge personnage : 3801 ans.
✤ Humeur : Consciencieux, mais agacé.
✤ Profession : Trafiquant d'organes ( Ne récupère plus que les corps des Raids. ) Et de poches de sang. Ariana Vander s'occupe de son réseau pendant la journée.
✤ Philosophie : Ne jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire aujourd'hui
✤ Localisation : Partout à Salem.
✤ Pouvoirs : Provoquer des illusions chez ses victimes. Plus ceux d'un Originel.

Relationship
→ citation:
relationships :
Alaric G. RousseauRousseau ; Elu connard de l'année
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Ven 15 Mai - 12:36


my boss is the monster - Ft. Ariana

I've been locked up a while. I got caught for what I did but took it all in style. Laid to rest all my confessions I gave way back when. Now I'm versed in so much worse, So I am back again.



L’insubordination de cette peste n’a aucune limite. Tout comme l’exaspération d’Alaric qui grimpe encore et encore. L’Aigle est prête à foncer sur la proie que lui offre son maître. Malgré les iris dorés de la fausse rousse. Les crocs acérés jaillissant de ses babines retroussées. Un simple avertissement lui échappe, et sans se calmer, la louve range ses quenottes pointues. Son regard lui ne change pas. Il ressent la haine qui bouille en elle, cette rage sourde et constante. Une fois encore, c’est plus fort qu’elle. Vander débite un flot de paroles qu’elle veut assassines, et Alaric en ricane.

« - J’ai dit : Sincères. Lâche le brun/roux en lui lançant un regard d’avertissement, n’aimant pas le sarcasme dont elle fait preuve.

Mais elle continue, s’agitant sur elle-même, aux prises avec les racines imaginaires. La patience du monstre est mise à rude épreuve. Mais leurs limites sont rares. Il faudra pousser le vampire à bout, pour le voir défaillir. Commettre une imprudence ou gaucherie malaisée. Le Français n’est pas un débutant.

- Les. Corrige alors Alaric en se plaçant devant elle, pliant ses longues jambes pour arriver un peu plus à sa’ hauteur’. Mains jointes devant son buste. Les crises, Vander. Réfléchis soigneusement aux mots dont tu uses à outrance.

La suite de ses tergiversations arrache un sifflement sauvage au monstre, qui se penche davantage vers elle, main gauche plantée dans le sol de sable. La posture à quelque chose de félin, d’instinctif.

- Ah oui, et pour quoi ? « Mon argent » ? Allons Vander, ne me fait pas gober l’impensable ! Il n’y a qu’une raison qui te pousse à rester, et au fond …

Silence. D’un battement d’ailes et d’un coup de vent, les feuilles d’arbres à leur sommet s’agitent. Sa silhouette bloquant la vue de la louve, celle-ci n’a pas l’occasion de voir la source du mouvement, simplement de la deviner. Le bruit se rapproche, tandis qu’Alaric observe Ariana, menton haut, prunelles méprisantes et lippes pincées. La mâchoire serrée d’Alaric se contracte.

L’aurore est tombée, les ténèbres envahissent la pièce, seulement éclairée de lumières artificielles. L’aigle habitué à répondre à l’appel de son maître apparaît soudainement, dans un coup de vent, balayant le sable et l’oxygène pour atterrir souplement sur l’épaule gauche de l’Originel.

- Tu la connais. Continue Alaric sans tiquer, plantant ses prunelles froides dans les siennes. Imité par le Rapace. D’un mouvement de bec sur le côté, la bestiole observe la rousse à terre. Peu craintif de l’aura puissante et surnaturelle émanant de sa carcasse.

- Je sais ce que tu ignores. Je suis le seul lien qui te relie à ton passé. La seule personne ici à te connaître. LE SEUL à avoir des réponses. TU as besoin de ça, d’être ici. Pour ton propre intérêt. Alors ne met pas ta prétendue loyauté sur le compte de ton empathie. Tu es aussi égoïste que moi. Une seule personne reste ici par envie sincère, et ce n’est pas toi.

D’un mouvement sec d’épaules, Alaric pousse l’aigle à prendre son envol, l’éloignant d’eux. La bestiole râle, hululant et allant mordre l’oreille de son maître avant de fuir l’épaule pour rejoindre son sanctuaire boisé. Les liens imaginaires s’effacent, regagnant le sol de sable et libérant ainsi la lupine furibonde. D’un mouvement souple, le vampire bondit sur ses guibolles, se redressant vivement et enjambant le corps de Vander pour rejoindre la porte.

- Tu devrais songer à te trouver ce fameux appartement. La cohabitation devient problématique et non professionnelle. » Clame Alaric en gardant la porte ouverte.


code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us

_________________


Dernière édition par Alaric G. Rousseau le Ven 15 Mai - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://swanlive.livejournal.com/
avatar
✤ Printemps : 26
✤ Messages : 5123
✤ Barge depuis : 16/01/2013
✤ Avatar : Candice Accola
✤ Crédits : Avatar & code signature & image - Par moi || Gif de profil par Mariephantomhive - Tumblr || La musique - Become the beast de Karliene


✤ Âge personnage : 25 ans
✤ Humeur : Taquine.
✤ Profession : Elle s'occupe du trafic du sang d'Alaric... et de bien d'autres choses. Besoin de passer un marché tordu mais qui lui rapportera de l'argent et des poches de sangs? Adressez-vous à Ariana.
✤ Philosophie : Si tu veux que les choses soient bien faites... Ne les confies surtout pas à Orphéo.
✤ Localisation : Dans les recoins sombres de Salem.
✤ Pouvoirs : Guérison instantanée. Cinq sens développée. Force, rapidité et agilité. Capacité de se changer en louve noire. Bref... c'est une sexy lycanthrope!

Relationship
→ citation:
relationships :
Ariana C. VanderJolie soubrette ; livreuse de cookies
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Ven 15 Mai - 14:05


My boss is the monster
ft. Alaric




Félin et dangereux. Tel un prédateur, Alaric s'approchait de moi. Mes paroles ne le laissaient pas indifférent. De l'agacement il passait à la colère. Une colère contenue mais son feulement ne me trompait pas. Mes prunelles plantaient dans les siennes, je prenais sur moi pour dissimuler cette rage qui continuait de bouillir dans mes veines. Poison mortel aveuglant tout jugement... pourtant je ne m'étais jamais sentie aussi rationnelle, aussi proche de la réalité... Mais Alaric... Ah oui, Alaric était loin de cette réalité. Pour son argent? Jamais son argent ne m'avait intéressé, ce n'était qu'un bonus. Si le fossile perdait de sa fortune je continuerais à rester à ses côtés. Mes sourcils se froncèrent attendant la suite de ses propos. Au lieu de quoi... Un vent que je qualifierais presque de surnaturel jouait dans les branches d'arbres. Un vent dont je devinais la cause sans pour autant la voir. Icare approchait, prêt à me dévorer toute crue... dans la théorie. Le viking allait-il réellement m'offrir comme Ariana Tartare? Un doute planait alors que la créature ailée débarqua, se posant sur l'épaule de son maître. Le sable se souleva de terre et de nouveau, je toussais comme une idiote. Mes yeux me piquèrent légèrement. Cela ne m'empêchait pas pour autant de soutenir le regard de mon patron.

Icare. Un aigle des plus magnifique. Imposant et charismatique, tout comme son maître. Sa simple présence devait m'effrayer. Pourtant, seuls les paroles d'Alaric m'importèrent, me blessèrent réellement. C'était donc ainsi qu'il me voyait? Mes souvenirs envolés, je n'étais probablement plus la même personne qu'avant. Il était vrai que cette situation m'arrangeait. Il n'avait pas tord non plus. Lui seul détenait la vérité. Une vérité parmi une multitude d'autres. Alaric renvoya la créature à son perchoir. Majestueuse, elle s'envola. Le soulagement aurait du m'envahir et pourtant... Pourtant rien. La colère s'en était allée pour laisser place à quelque chose de plus vif, plus douloureux. Un maux dont je ne comprenais rien mais que je subissais. Les branches d'arbres me relâchèrent, pourtant je restais étendue sur le sol. Bien plus songeuse que je ne le devrais, j'observais ce grand roux. Il se leva et m'enjamba. Il en avait finit avec moi, visiblement. Alors pourquoi je ne me sentais pas soulagée? Me redressant à mon tour, je tentais de retirer le sable sur mes vêtements. Une façon comme une autre d'occuper mes mains pour éviter d'être envahie par cette vague d'émotions... C'était sans compter sur les derniers propos du français. Mes claires prunelles se posèrent sur lui, incrédule. Était-il en train de me chasser? Vraiment?!

- Et si je ne veux pas? questionnais-je, la voix tremblante.

Obligée de marquer une pause pour ne pas craquer, je passais mes bras autour de moi, me mordant la langue avec force. Assez pour avoir mal mais pas encore assez pour saigner. La douleur physique permettant de garder un minimum la tête froide, c'était pour moi la seule échappatoire pour ne pas montrer ma faiblesse à Alaric.

- Tu as tord Alaric. Tu crois me connaître parce que tu connais mon passé? Tu n'es pas très éclairé sur ce coup-là. Peut-être que celle que j'ai pu être par le passé était égoïste. Peut-être que l'ancienne moi aurait été là par intérêt. Je ne sais pas, car comme tu le dis, c'est toi qui détiens la vérité.  

Une vérité que je n'étais pas pressée de connaître. M'approchant d'Alaric, je gardais mes bras autour de moi. Un geste futile censé me réconforter.

- Ce que je sais c'est que tu es tellement méfiant et égoïste que l'idée même que quelqu'un puisse réellement s'attacher ne t'effleure même pas l'esprit.

De nouveau ma voix tremblait et je pouvais sentir l'émotion monter jusqu'à mes claires prunelles. Hors de question de pleurer devant lui. Pas après ce qu'il avait pu me dire juste avant.

- La vérité c'est que je me suis attachée à toi en dépit de tout tes défauts... alors oui. Tu as raison. Il est temps pour moi de partir.

N'ayant pas le courage de soutenir son regard, je me raclais la gorge, détournant mes yeux devenus humides. Non. Non... Et non! Ne pas pleurer. Usant de ma rapidité surhumaine, je passais devant lui pour tout simplement m'en aller. Quelque part. Loin de lui.

Code © disturbed -  Music => Can't sleep, can't breathe by Digital Daggers


_________________


Become the beast
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Messages : 4476
✤ Barge depuis : 13/08/2013
✤ Avatar : Tom Hiddleston
✤ Crédits : SWAN ( avatar ) + Disturbed ( Signature ) + TUMBLR ( gifs profil ) + Puscifer ( musique )


✤ Âge personnage : 3801 ans.
✤ Humeur : Consciencieux, mais agacé.
✤ Profession : Trafiquant d'organes ( Ne récupère plus que les corps des Raids. ) Et de poches de sang. Ariana Vander s'occupe de son réseau pendant la journée.
✤ Philosophie : Ne jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire aujourd'hui
✤ Localisation : Partout à Salem.
✤ Pouvoirs : Provoquer des illusions chez ses victimes. Plus ceux d'un Originel.

Relationship
→ citation:
relationships :
Alaric G. RousseauRousseau ; Elu connard de l'année
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   Ven 15 Mai - 15:05


my boss is the monster - Ft. Ariana

I've been locked up a while. I got caught for what I did but took it all in style. Laid to rest all my confessions I gave way back when. Now I'm versed in so much worse, So I am back again.



Le monstre ne comprend pas. Le comportement de la jeune femme est surréaliste, différent. Ca l’agace. Qu’elle use de sarcasme, que ses paroles soient piquantes, Alaric comprend. L’ironie, la rage ou la haine. Tout cela est facile. Mais les sentiments ? Ca l’exècre. Les lippes pincées et frémissantes, Alaric reste prostré près de l’entrée de la serre. Poings serrés. Observant la brune avec une indifférence froide et calculée. Il déteste ce petit manège, les yeux embués qui l’observent. Les paroles qu’elle gerbe à son visage ne parviennent pas à trouver de sens, à faire écho. Si elle cherche seulement à l’atteindre, c’est impossible. Alaric est incapable de saisir cette notion. De l’attachement ? Le cœur ne bat plus, l’humanité à quitté son être depuis longtemps. Alors seules ses méninges peuvent comprendre. Pourtant, rien ne se passe. Ce qu’elle assure est en partie vrai.

Non, il est incapable de comprendre qu’on puisse s’attacher à lui, qu’importe comment. Les gens finissent toujours par le fuir. Parce que c’est ce qu’il fait, Alaric s’arrange toujours pour engendrer la haine à son égard. Il n’a pas épargné Vander non plus. Alors pourquoi ? Pourquoi lui déblatère-t-elle toutes ses âneries ? Veut-elle le piéger ? Tous les événements récents n’ont absolument aucun sens. Cette fille n’a aucun sens. Mais l’avoir laissé vivre ici était aussi stupide, plus qu’il ne le pensait. C’est sans bouger un millimètre qu’il observe la rousse partir. Il ne compte rien faire pour l’empêcher. Elle peut bien faire ses bagages, après tout, c’est lui qui l’a congédiée. Pour lui prouver qu’elle a complètement tort. A partir d'aujourd’hui, il se contentera de l’appeler pour s’assurer qu’elle exécutera ses ordres. C'est bien pour ça pour qu'il l'a formatée. Et uniquement pour cette raison.

Rien d'autre.


code par SWAN - gifs tumblr - musique - don't pray for us



A suivre


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://swanlive.livejournal.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: My boss is the monster || Alariana   

Revenir en haut Aller en bas
 
My boss is the monster || Alariana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» drop sur les boss monsters
» Mon Big Boss motard
» Waaagh du boss ouvr'boite
» [Orks] Des orks tous bleu. Waaaght! Du Big Boss l'min bleu.
» floriam's cave boss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: LA VILLE DE SALEM :: Autres :: Flashback-