FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 « L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: « L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian   Jeu 2 Juil - 14:57

Aidrian ζ Skylar

« These zombies in the park they're looking for my heart,
A dark world aches for a splash of the sun... »

Le centre de Salem. Si vous êtes un peu familier du coin, vous saurez alors qu'il est loin d'être le coin le plus malfamé de la ville bien au contraire. Coeur de toutes les activités le jour, c'est un endroit où il fait relativement bon vivre si l'on passe sur les petits détails qui pourraient vous gâcher une journée. La nuit en revanche... il n'y a qu'un seul endroit où il fait bon être à Salem, et c'est chez vous. Un privilège auquel le jeune Italien n'a que rarement eut droit pour bien diverses raisons. Il y avait tantôt le petit fils de feu son bienfaiteur, qui venait parfois lui rendre visite. Etrangement et pour une raison qui échappait au petit brun, il ne venait le voir que lorsqu'il avait bu, beaucoup bu, trop bu même. C'était sans aucun doute l'homme qu'il craignait le plus, car il lui rappelait son père : il buvait et le battait. Quand le petit fils de Anken ne venait pas, c'était souvent des jeunes, aux apparences si débrayées que si Skylar frémissait toujours en les voyant, il ne comprenait que trop bien la raison pour laquelle ils avaient tant besoin de sa maison : ils ne devaient probablement pas en avoir une à eux réellement ! Plus d'une fois il leur avait même gracieusement offert ses vêtements, pensant sincèrement qu'ils n'avaient simplement pas les moyens de s'en acheter. Vous vous douterez que, suite à ce genre de comportement, les jeunes voyous en questions s'étaient fait un plaisir de lui faire du chantage, que Skylar voyait lui comme une requête. Une requête formulée sévèrement, et sans possibilité de dire non, mais une requête tout de même.
Il y avait ensuite ces rares nuits tranquilles où Skylar au lieu de profiter de sa chambre, de son chez lui, de sa tranquillité, grimpait dans son arbre et parlait aux étoiles, leur posant parfois des questions qui toujours restaient sans réponse... Et enfin. L'un des derniers facteurs majeurs... Aidrian Wellington. Et si Skylar lui faisait une confiance quasi aveugle, ce n'était que pour une raison très bête : à une lettre près, Aidrian et son bienfaiteur portaient le même nom de famille. Et puisque cet homme s'était toujours montré adorable pour lui, il ne faisait aucun doute au petit brun que jamais Aidrian ne lui ferait de mal. Seigneur. Il tombera de bien haut le jour où, immanquablement, le jeune loup se jouera de lui de la plus odieuse des façons, ou lui fera du mal, que ce soit exprès ou non...
Aidrian était de ces gens qui aiment à prendre des risques, même s'ils ne sauront pas forcément gérer la situation derrière. Comme une drogue sans doute. Il avait besoin d'aller dans les coins dangereux, de se frotter aux mauvaises personnes. Et si, par chance, il se gardait bien de chercher les ennuis, ne craignez rien ! Les ennuis viendront à lui, comme la mante religieuse attendant son heure. Et c'est le petit bouclé qu'il avait choisit pour l'accompagner durant ses péripéties, alors que Skylar n'aspirait qu'à une vie tranquille où le quotidien serait comme un remake de Blanche-neige, avec des petits oiseaux qui font cui-cui et qui viennent lui apporter sa robe de chambre le matin en poussant la chansonnette. Et puisque Skylar n'a jamais su dire 'non' à quiconque, c'est ainsi qu'il s'était laissé entraîner une fois - désastreuse. Une deuxième fois. Une troisième fois. Et ainsi de suite.
Et nous voilà aujourd'hui, en compagnie d'un Skylar légèrement effrayé, rejoignant comme convenu son ami dans une ruelle bien trop sombre de Salem. Si sombre que le petit brun avait amené deux grosses lampes de poches et sursautait au moindre son.
-Ai...Aidrian ? Tu es où ? J'ai peur Aidrian... Tu es là hein ? Tu ne m'as pas laissé tout seul ici ? Je ne veux pas qu'on me fasse bobo... ça fait trop mal... Est-ce que quelqu'un va me frapper ?
Plus discret que cela dans une telle ruelle, et au beau milieu de la nuit qui plus est, je vous défie d'y parvenir ! Notez ici l'ironie de cette phrase, évidemment. Mais le petit Micelli avait peur, et lorsqu'il avait peur, il parlait. Beaucoup. Et très vite. Jusqu'à ce que, en général, il se fasse frapper. Du fait, il pleurait et se confondait en excuses, ce qui lui valait souvent d'autres coups, jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'une larve gémissante recroquevillée au coin de la rue. Aidrian aurait dû venir le chercher. Il aurait eut moins peur ! Avec Aidrian, il n'était plus tout seul ! Ils étaient à deux ! C'est beaucoup deux ! C'est plus que un !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 25
✤ Messages : 2142
✤ Barge depuis : 05/03/2014
✤ Avatar : Jared Leto
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) Disturbed ( code signa ) + TUMBLR ( gifs ) + BREAKING BENJAMIN - COLD ( Musique + paroles )


✤ Âge personnage : 24 ans
✤ Humeur : Déterminé
✤ Profession : Informateur
✤ Philosophie : Mange ta main, garde l'autre pour demain.
✤ Localisation : Dans le sud de Salem
✤ Pouvoirs : Courir très. TRÈS vite. / Gène Lycan anciennement bloqué par magie. A tout cassé. Maman, je peux tout t'expliquer.

Relationship
→ citation:
relationships :
Aidrian S. Wellington☞ Bébé chien ; Boulet premium
MessageSujet: Re: « L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian   Dim 19 Juil - 21:37

« L'art de vivre ... 

        ... consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. »



Tourner. Re-tourner. Encore tourner. Gauche, droite, gauche, droite.  

« - Et la ritourneeeeeeeeeelleeuuuuuhhh. Chantonne l’imbécile, se fourrant l’air dans la caboche tout en cherchant son chemin.

Il est perdu. Encore. Aidrian renifle longuement, non pas pour s’aider de son odorat, mais simplement par résolution. Autant voir le côté positif, la nuit, Salem, c’est plutôt joli. L’autre problème, c’est qu’un certain froussard l’attend dans une ruelle et qu’il connait suffisamment le cas pour s’attendre à une crise de panique aigüe. Le loup fredonne toujours, roulant une cigarette tout en inspirant longuement. Depuis son arrivée en ville, le Wellington s’ennuie. Ici, l’activité est morne pour l’ancien informateur. Un job obsolète et à présent plus très utile, l’empêchant d’occuper ses nuits souvent très longues. A la place, ce dernier foule l’asphalte de ses tennis tout en marmonnant divers paroles inaudibles. Une bouffée de cigarette, et ses naseaux recrachent la volute nuageuse et toxique.

- SkyyyyyAhhhhhhhhyyyyyyy, t'es où ?!

Nouvelle tentative. Ca marche pas. C'est qu'il est plus loin, sûrement, il espère. Ses doigts se croisent tandis fait tanguer la cigarette coincée entre ses lippes. Fait chier, l'autre va encore se mettre à chialer en roulant par terre et en criant qu'on l'a abandonné. Il est sympa, le Sky, il dit pas le contraire. Mais le Wellington sait jamais quoi faire face à ces ... réactions plus ou moins extrêmes. Pourquoi traîner avec lui ? Parce que le petit gars est tout inoffensif, trop pour survivre, et qu'il l'aime bien.  

Minute papillon.

Le brun s'arrête sur place, tendant l'oreille tout en haussant un sourcil. Ses doigts viennent chercher le bâton de nicotine, libérant une volute de fumée de ses lèvres libres. Sa langue humecte sa lippe inférieure, tandis qu'un léger gémissement plaintif se fait entendre au loin. Il est là ! Rapidement, les bottines du loup défile frappe l'asphalte, tandis que ce dernier se précipite près de la ruelle.

- ... Euh, Micelli. Tu fous quoi ? » Demande le jeune homme en penchant la tête sur le côté, tout en observant le pauvre garçon tourner en rond entre quatre murs de briques.

Une entrée sûrement trop silencieuse pour l'humain, qui au grand damne d'Aidrian, risque de piquer une nouvelle crise cardiaque.





code par SWAN - gif tumblr

_________________


Wesh poto:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://swanlive.livejournal.com/
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian   Mer 22 Juil - 19:20

Aidrian ζ Skylar

« These zombies in the park they're looking for my heart,
A dark world aches for a splash of the sun... »

Perdu et effrayé, Skylar enchaînait les mots. Parler le rassurait. Comme si avoir un semblant de conversation, même des plus anormales, lui permettrait d'éviter une scène tout droit sortie d'un film d'horreur. Comme si un semblant de normalité permettait de repousser les mauvaises ondes. Il avait maintes et maintes fois eut la preuve que ce n'était pas le cas, mais c'était là toute la beauté de Skylar : il ne perdait jamais espoir. Pas un seul instant il n'abandonnait cette foi en l'être humain et au monde qu'il construisait ( ou détruisait ) autour de lui. Il n'y avait qu'en lui même que Skylar ne croyait pas.
Et c'est ainsi que le petit bouclé enchaîna des paroles plaintives, passant de la tristesse que Aidrian l'ait abandonné à celle que devaient ressentir les murs de cette ruelle, jamais exposées au soleil, en passant évidemment par à quel point cela pouvait faire mal de tomber sur quelqu'un qui aimait taper les gens. Courant d'un mur à l'autre, Skylar avait fini par leur parler. Réellement. C'était une chose courante avec lui, bien qu'il parle le plus souvent aux animaux ou aux végétaux. A vrai dire, l'italien parlait surtout à qui ou quoi voulait bien l'écouter, ce qui était rarement le cas des êtres à deux jambes qui peuplent cette Terre... Il n'était pas fous, non. Il avait simplement une conception de la vie qui vous dépasse. Vous qui prenez déjà les animaux pour des imbéciles, lorsqu'entre nous, l'imbécile entre les deux sera toujours vous et nul autre que VOUS ; qui ne savez peut-être même pas que n'importe quel végétal, depuis un arbre jusqu'aux fruits et légumes en passant par l'herbe et les fleurs souffrent tout autant car ils sont vivants, vous ne pouvez pas comprendre que non seulement Skylar sait cela, comprend cela, mais a fini par développer une théorie selon laquelle absolument tout posséderait une forme de vie. Farfelu ? Peut-être. Ou peut-être pas. Après tout, une maison meurt lorsqu'elle n'est pas habitée. On le ressent. Ce n'est pas la même forme de vie ou de mort, mais est-ce pour autant à négliger ? Tel est tout du moins le point de vue de notre jeune ami.
- ... Euh, Micelli. Tu fous quoi ?
Perdu dans ses pensées, dans ce monologue légèrement chaotique, Skylar en avait « oublié » le monde autour de lui, si tant est que cela soit réellement possible. Ce n'est cependant pas par de la peur qu'il accueillit cette intervention, mais par un petit cri de joie. Lâchant son mur, il courut tout droit vers son ami et se jeta à son cou, le serrant tout fort contre lui.
-Aidrian ! Tu es venu ! Tu ne m'as pas oublié ! Tu ne m'as pas abandonné ! J'ai douté de toi ! Je suis désolé ! Je suis michant !
Devenant soudain très triste, le petit brun lâcha son ami, décidant qu'il ne méritait pas de recevoir un câlin après avoir osé remettre en doute sa promesse. Baissant la tête, il continua.
-Je suis vraiment désolé Aidrian, je n'avais pas le droit de penser que tu ne voudrais plus de moi, tu es toujours gentil avec moi... Tu vas me frapper ? Tu aurais raison de me frapper. Je ne comprend pas toujours pourquoi les gens me frappent. Mais en fait, c'est parce que je suis vilain. Je me trompe ? C'est pour ça qu'on ne m'aime pas. Je ne suis pas digne d'être aimé ! Je devrais m'enterrer dans un trou ! Et ne plus jamais en ressortir ! Comme ça, je ne ferai plus jamais de mal à personne ! Tu en penses quoi ? Je devrais ? Je dois !
Oh oui ! La culpabilité se ressentait puissance mille chez Skylar. Vous pourrez penser que ce n'est que du blabla dans le but d'amener l'autre à lui dire qu'il est tout gentil tout mignon... mais ce n'est pas le cas. Tel un enfant, le petit brun tire ses conclusions. Dans sa logique, il a fait une erreur : il mérite d'être puni. Il ne le veut pas. Mais c'est là sa routine. Durant des années, il a vécut ainsi : erreur = fouet. Et encore.. je dis fouet... c'est un doux euphémisme. Il ne cherche pas la compassion. Il tire une conclusion qui ne lui plait pas, qui lui fait peur, mais il accepte son sort. Car pour lui, cela explique tout. Il a douté d'un ami. Dans son esprit, il est donc le méchant de l'histoire. Et ceci expliquerait TOUT. Y compris la cruauté de son père. Raisonnement purement enfantin, peut-être un peu trop même. Avant de le jugez, essayez un peu de subir tout ce qu'il a vécut. Dans le cas inverse, gardez vos critiques pour vous, et allez donc vaquer à vos piètres occupations.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 25
✤ Messages : 2142
✤ Barge depuis : 05/03/2014
✤ Avatar : Jared Leto
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) Disturbed ( code signa ) + TUMBLR ( gifs ) + BREAKING BENJAMIN - COLD ( Musique + paroles )


✤ Âge personnage : 24 ans
✤ Humeur : Déterminé
✤ Profession : Informateur
✤ Philosophie : Mange ta main, garde l'autre pour demain.
✤ Localisation : Dans le sud de Salem
✤ Pouvoirs : Courir très. TRÈS vite. / Gène Lycan anciennement bloqué par magie. A tout cassé. Maman, je peux tout t'expliquer.

Relationship
→ citation:
relationships :
Aidrian S. Wellington☞ Bébé chien ; Boulet premium
MessageSujet: Re: « L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian   Jeu 20 Aoû - 16:13

« L'art de vivre ... 

... consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. »


Ce type est incroyable. Incroyablement et adorablement cinglé. Il l’aime bien. Aidrian jette sa cigarette à terre, l’écrasant d’un coup de semelle. La volute de fumée toxique meure lentement, ses milliers de particules luisantes comme des lucioles s'éteignant lentement.

« - Skylar … Sky-

Mais ce dernier se précipite sur lui, se nichant dans ses bras tout en éjectant des larmes salées le long de son épaule. Bras écartés et dos vouté, Aidrian fait au mieux pour ne pas trop toucher le jeune homme. Non pas qu’il ne l’apprécie pas, mais les effluves émotionnelles et les démonstrations d’affection, ce n’est pas son truc. A vrai dire, il n’y a que deux personnes qu’il a toujours collées, son ex, et sa sœur. Pourtant, sans qu’il n’est besoin de rien faire, la punaise se détache en se tortillant sur place, tout larmoyant et trempé de larmes. Totalement subjugué par la vision, le lycan penche la tête sur le côté, sa bouche tordue sur le côté. Ce qu’il en pense ? Aidrian déglutit légèrement, haussant les épaules d’un air contrit. A vrai dire, il n’a absolument rien pigé à son délire. Il a pourtant côtoyé des tas d’excentriques dans sa vie. Mais le petit Sky lui, bat tous les records. Les lèvres du loup tremblent légèrement, l’une de ses mains venant les masquer pour étouffer un rire naissant. Il y est pour rien, l’humain l’amuse toujours autant.

- Ok, ok ok ! Ecoute, Skylar, calme-toi et souffle. Parvient-il enfin à articuler, penchant sa longue carcasse pour lui choper la main et le redresser vivement. Eh, ça va. J’ai un peu de retard, c’est de ma faute. Je suis jamais à l’heure, tu le sais bien, hein ?

Les opales claires du Lycan vrillent celles de l’humain, l’un de ses sourcils se haussant.

- Allez, je te paie un verre pour me faire pardonner, tu veux aller où ? Je connais plein de coins sympas.

Et de s’armer d’un sourire espiègle.

- Genre, Night Club. »

Cette fois, il ne peut se retenir d’éclater de rire. Il connaît assez Skylar pour savoir que l’idée ne doit pas du tout lui plaire. Mais c’était pour rire. Du moins, au début. Aidrian regarde soudainement son ami de la tête aux pieds, une vilaine idée germant dans le fond de son crâne. Finalement, ramener ce froussard à l’âge mental d’un enfant de six ans voir des filles à moitié nues, ça pourrait être drôle.

Parfois, c’est vraiment un salopard.




code par SWAN - gif tumblr

_________________


Wesh poto:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://swanlive.livejournal.com/
avatar
InvitéInvité
MessageSujet: Re: « L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian   Jeu 20 Aoû - 16:57

Aidrian ζ Skylar

« These zombies in the park they're looking for my heart,
A dark world aches for a splash of the sun... »

Soudain convaincu qu'il était vital qu'il se terre quelque part et se débrouille pour y survivre s'il le pouvait, Skylar s'était mis à chercher autour de lui. Chercher quoi ? Bah... un trou pardi ! Un début de trou même ! Un trou qu'il pourrait creuser ! Peut-être trouverait-il une gentille famille de lapins dans ce trou, et qu'il pourrait habiter avec eux ! Il mangerait des carottes ! Tout plein de carottes ! C'est bon les carottes ! C'est orange ! C'est beau l'orange ! C'est joyeux ! Ca mettrait de la couleur !
- Ok, ok ok ! Ecoute, Skylar, calme-toi et souffle. Eh, ça va. J’ai un peu de retard, c’est de ma faute. Je suis jamais à l’heure, tu le sais bien, hein ?
Et soudain, les craintes de Skylar s'envolaient... un peu. Il lui avait prit la main ! Comme un papa ! Ca, c'était rassurant ! Cela voulait dire qu'il ne lui en voulait vraiment pas, parce qu'il tenait sa main ! Sans la serrer ! Sans non plus risquer qu'elle s'en échappe ! Ca, c'était gentil !
-Je suis sûr que ce n'est pas de ta faute ! Tu as juste de la malchance avec les heures !
Après tout, qui aime arriver en retard ? ...Selon le petit Micelli, personne. S'il savait... Quoi que là encore, il voudrait comprendre pourquoi. Le détromper équivalait à devoir enchaîner sur un cours magistral et détaillé sur les raisons qui font qu'une personne pourrait apprécier être en retard, en connaissant pourtant les risques ! Décevoir l'autre, se faire crier dessus, avoir des ennuis, des reproches, de méchantes remarques... Brrr. Non, jamais arriver en retard volontairement, jamais ! Personne ne veut cela ! Ce sont forcément les heures qui n'aiment pas Aidrian ! Méchantes heures !
En parlant d'Aidrian, ce dernier avait planté son regard de notre jeune ami... qui avait immédiatement baissé le sien. Par ce simple geste, il admettait sans détour être inférieur à son compagnon.
- Allez, je te paie un verre pour me faire pardonner, tu veux aller où ? Je connais plein de coins sympas.
Un choix. Il était face à un choix et lui qui n'avait JAMAIS eut ce genre de privilège, il était alors confronté à une situation pour laquelle il n'avait aucune réponse. La tête penchée sur le côté, il commença à réfléchir. Il voulait aller... dans un arbre ! Il y a des verres dans les arbres ? Un arbre à verre ! Ca doit être joli ! Il voulait un arbre à verre !
- Genre, Night Club.
Night Club ? Skylar n'y connaissait pas grand chose, mais le concept de ce genre d'endroit était universellement connu. Des gens, beaucoup de gens. Cela à la rigueur, aucun problème. Skylar aime les gens. De la musique. Beaucoup de musique. Toujours okay, mais trop forte la musique ! Bobo aux oreilles ! Bobo son tête ! Et puis, il y avait d'autres choses là bas. Comme de la danse ! Il ne savait pas danser. En fait, il n'avait jamais essayé et avait très peur de le faire. Surtout avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas ! Et puis il y a de l'alcool, et l'alcool, c'est caca ! Et ça ne sent pas bon ! Les gens sont tout changé quand ils en boivent !
Oh mais mon petit Skyou, tu ne connais pas encore Aidrian... car le genre de Night Club dont il faisait allusion était encore PIRE que tout ce qu'il pouvait imaginer... Mais attention aussi, Aidrian. Car si tu peux aisément choquer notre grand enfant, lui peut aussi, et sans rien y comprendre, casser toute l'ambiance là bas ! ...Enfin tu comprendras... si tu l'y emmène.
Par ailleurs, je vous l'ai dis. Skylar ne sait pas dire non. Encore moins lorsqu'il juge que c'est lui qui a quelque chose à se faire pardonner...
-Je... je ne suis pas... je ne sais pas si... Je ne pense pas y avoir ma place ! Mais si tu en as envie, je te suis. Ils ont de l'eau ? J'ai soif ! Ma maman m'apportait toujours de l'eau lorsque j'avais peur ! Elle me manque ma maman... ajouta-t-il à voix basse et regardant ses pieds.
Parce qu'il voulait avant tout faire plaisir à son ami, Skylar avança dans la ruelle, à la recherche de l'établissement mentionné par son ami. Selon lui, cela ne serait pas difficile à trouver. Il y aurait forcément une grande pancarte notée NIGHT CLUB ! Avec des lumières ! C'est joli la lumière !
-Qu'est-ce que tu veux faire là bas ? Ils ont des livres ? Je resterai dans mon coin !
Où il s'endormirait dans son coin... Et avec la musique toute forte, il rêverait d'un monde de musique ! D'un immense océan de pianos où des violons fantastiques danseraient de tous côtés ! ...D'où cette image lui venait-elle ? Hm. Aucune importance. Il aimait ce plan !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian   

Revenir en haut Aller en bas
 
« L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L'art de vivre consiste en un subtile mélange entre lâcher prise et tenir bon. » | Pv Aidrian
» L'art de vivre consiste en un subtil mélange entre lâcher prise et tenir bon... [ Aaron ]
» L'art de vivre consiste à sacrifier une passion basse à une passion plus haute
» Il faut vivre.
» DARLING petit bichon facile à vivre (78) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: LA VILLE DE SALEM :: Centre de Salem :: Rues et ruelles-