FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 Long & Lost [Samaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Messages : 46
✤ Barge depuis : 04/06/2015
✤ Avatar : Dylan O'Brien
✤ Crédits : (a) permanentjoy (sign) mad love and tumblr


✤ Âge personnage : Vingt-Trois ans.
✤ Humeur : Joueuse.
✤ Profession : Coursier, petite-main, poupée de sang et chasseur de vampires sous couverture.
✤ Philosophie : Sic gorgiamus allos subjectos nunc.
✤ Pouvoirs : Peut invoquer des serviteurs de fumée. Immortels. Infatigables.

Relationship
→ citation:
relationships :
Nicklas Winston☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: Long & Lost [Samaël]   Dim 14 Juin - 9:35


❝ I couldn't keep my mouth shut,
I just had to mention grabbing your attention. ❞



Nicklas perça la foule, chaque contacts étaient une touche brulante sur son corps si froid. La musique s'infiltrait sous ses vêtements, ses veines et ses os. Cependant, il n'était pas là pour perdre la notion du temps ou même la raison. Il n'était pas comme ses corps entremêlés, hanches contre hanches, lèvres assujetties à l'autre. Les lumières multicolores qui venaient éclairer les pilules qui roulaient sous leurs langues. Nicklas tentait toujours de fendre cette masse comme si personne sur dans cette ville aurait pu l'arrêter. Dans le reflet de ces pupilles, il emportait ces mains qui tentaient de créer l'envie, ces hommes et ces femmes qui perdaient complétement les notions de pudeur ou d'intimité. - Cela va baiser sec ce soir. Tu veux pas rester regarder ? -  

Nicklas chassa ce son persiflant  d'un mouvement de tête. Cela faisait maintenant bien longtemps qu'il n'écoutait plus cette voix d’outre-tombe. Perdait-il la tête ? Il se le demandait parfois. Il s'avança jusqu'à la pièce VIP où il avait été convié. Il traversa le rideau de satin si épais que la musique semblait si éloignée à présent. Le jeune homme portait encore les odeurs de tabac froid et de sueurs de cette foule qu'il avait traversé. Il chassa ces pernicieuses effluves en secouant son simple tee-shirt. Il ne portait aucun costume ou tenue plus travaillée au grand désarroi du propriétaire des lieux - en tout cas il le supposait -. Nicklas était clairement négligé : de ses cheveux en bataille, de cette trace de crasse oubliée d'être nettoyée sur le bord de sa joue. Et, enfin de ses chaussures qui laissaient des traces de terres sur le magnifique tapis persan sous ses pieds. Non, il n'était pas présentable, cette révélation intérieure agita sa poitrine et fit tressauter son corps.  - Qu'est ce que tu t'en fous ? Sans toi, il n'aurait rien de tout ça. Baise le. Éventre le et jette sa carcasse. Tu n'as pas besoin de lui. Tu nous as nous. -  

Le garçon possédé s'écroula sur le canapé imprégné d'odeur de jasmin et d'épices légères. Il couvrit son visage de ses mains. Il était si fatigué, en ouvrant ses mains il capta son reflet dans la table basse devant lui. Son tien était si pale et les cernes sous ses yeux étaient si creusés. Qu'avait-il d'attirant ? Comment pouvait-il se présenter ainsi devant Samaël ? Son regard charbonneux tenta de se détourner de ses démons en se penchant sur les nourritures présentes. Ses doigts s'arrêtèrent sur un grain de raisin qu'il porta à ses lèvres gercées. Mais, il recracha la nourriture à peine ingurgitée dans sa main. Un air de dégout s'afficha sur son visage, son ventre gargouilla d'un son sinistre. Les ténébreuses n'en avaient pas terminées avec lui. - Tu es entrain de pourrir de l'intérieur. Il te reste plus beaucoup de temps. Alors, qu'est ce que tu perds ton temps ici ? Ton vieillard ne veut même pas de toi. Tu es pitoyable. Tu nous fais tellement rires.  -      

Les ténèbres au fond de lui se mirent à rire à gorge déployée. Nicklas ne trouvait pas Samaël "vieux". Il était attiré vers lui comme l’œil était attiré vers les flammes des candélabres disposés à quatre coins de la pièce. Il voulait s'y bruler, s'y consumer. C'était inexplicable. Il n'y avait pas de mots pour justifier d'aimer un homme de vingt-quatre années son aîné. C'était au fond de lui, au fond de ses tripes. Samaël était la dernière personne qui l'empêchait de sombrer entièrement dans les ténèbres. Il ne répondait pas à ses sentiments, mais ce n'était point grave pour le jeune Winston. Il lui avait offert ses sbires et il était prêt à lui offrir bien plus s'il venait à lui demander. Alors, quand il sentit son approche, Nicklas prit place dans le canapé. Il prit une pose faussement sensuelle avec les jambes croisées et les bras à chaque extrémité du siège. -- Tu voulais me voir ? -- demanda t-il en fixant la bouteille à la main du propriétaire des lieux.  -- Qu'est ce qu'on fête ? Le fait que tu vas enfin me faire découvrir ta chambre à coucher  ce soir ? -- Il passa sa langue ses lèvres usées. Son œil ne put échapper à cette chemise ouverte. Son esprit s'invita à s'y plonger, voulant caresser cette peau de ses doigts, de sa bouche et de sa langue.

_________________
I gave my soul to the darkness ☁
Watching me burning. Look in my eyes. Don't you see the devil ? The devil gave me his army. I'm not afraid of you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 27
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: Long & Lost [Samaël]   Dim 14 Juin - 14:59


❝ Let it burn and walk away from you,
There's beauty in suffering. ❞



Il arriva par une porte dans les ombres de la pièce. Où peut-être était-il déjà là avant que le jeune homme de repousse le rideau de satin. La musique s’éleva brièvement avant d’être assourdie à nouveau. Samaël tenait une bouteille entre ses mains fines. Elles auraient pu être un peu trop douces pour un homme, si ce n’était les nombreuses petites coupures qui avaient constellé ses doigts de cicatrices, dans sa précipitation à tourner les pages glacées de ses comics lorsqu’il était plus jeune. La tête légèrement penchée sur le côté, toujours dans les ténèbres, le maître des lieux observait Nicklas. Ce dernier avait toujours l’air fatigué. Mais ce qui le fit presque claquer la langue contre son palais était plutôt sa tenue. Un simple tee-shirt, et un jean. Sales par dessus le marché. Avait-il plu aujourd’hui ? Il n’en savait rien, il n’était pas sorti. Une trace sur sa joue, juste sous ses yeux ourlés de cernes. Des traces sur le magnifique tapis qui coûtait une fortune. Ses lèvres se plissèrent en une fine ligne. Ce n’était pas bien grave. Il pouvait payer le nettoyage. Ou même un autre tapis. Nicklas se laissa tomber sur le canapé. Il avait l’air encore moins en forme qu’à leurs autres rencontres. Il prit un grain de raisin dans la corbeille de fruits qui trônait sur la table basse. Pour le recracher presque aussitôt. La nourriture était-elle fade sur ses papilles ? Ou même peut-être infâme ? Samaël baissa les yeux sur sa bouteille de vin. Il serait peut-être le seul à en boire, finalement.

Finalement, le gérant de l’Electric Sheep s’arracha à sa contemplation de son ami pour faire quelques pas en avant, dévoilant sa présence. Presque aussitôt, la posture du jeune homme changea et il s’installa confortablement sur le canapé. Les jambes croisées, les bras le long du dossier du siège. Cela tira un sourire à Samaël. Tu voulais me voir ?En effet. Bonsoir, Nicklas Il fit quelques pas de plus, s’installant dans un fauteuil en face de la table basse, en face du garçon. Qu'est ce qu'on fête ? Le fait que tu vas enfin me faire découvrir ta chambre à coucher  ce soir ? Son sourire s’étira encore un peu plus devant le petit manège de Nicklas. Il posa la bouteille sur la surface de verre et, immédiatement, un serveur surgit pour l’ouvrir et la verser dans deux verres de qualité. La couleur purpurine du vin accrocha la lueur changeante des bougies qui éclairaient faiblement le salon. Samaël laissa son dos partir en arrière pour être plus confortable dans le fauteuil et il surprit le regard de Nicklas sur sa peau dévoilée en partie par sa chemise entrouverte. Il reboutonna son veston par dessus, non parce que ça le gênait, mais tout simplement parce que son tic ne le quittait jamais. Monsieur. Samaël s’empara du verre que le serveur lui tendit. L’employé répéta son geste envers Nicklas puis disparut, les laissant à nouveau seul.

Rien de tout cela, mon cher. Un sourire amusé et satisfait ne disparaissait pas de ses lèvres. Un nouveau convoi ne devrait pas tarder à arriver. Puis-je compter sur tes… amis, encore une fois ? Son ton n’avait presque pas changé, mais une oreille affutée pourrait déceler une pointe d’inquiétude. Contrairement à beaucoup, Samaël était au courant du don, de la malédiction, du jeune homme. Et il n’était pas stupide au point de ne pas comprendre que la fatigue de Nicklas et ses sombres amis n’étaient pas liés. Il but une gorgée de vin avant de reposer son verre. Ses jambes se croisèrent et ses mains se posèrent dans son giron. Désires-tu quelque chose de plus… consistant à manger ? Il n’était pas bien sûr que le garçon arrive à avaler quoi que ce soit en vérité, mais il n’aimait pas le voir dans cet état. Car s’il ne répondait pas aux avances de Nicklas, ça ne l’empêchait pas de l’apprécier et de le considérer comme un ami. Il l’observa un instant, comme il l’avait fait depuis les ombres un peu plus tôt. Derrière ses lunettes, ses prunelles s’attardèrent sur ses yeux ourlés de noir, sur ses traits légèrement émaciés, sur ses lèvres craquelées. Cette fois-ci, il ne put réprimer le claquement de langue désapprobateur. Puis un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres, mi-amusé. A défaut d’être propre et présentable, ça te remplumera un peu. Et ça évitera que les appels de ton ventre ne couvrent le bruit de la musique. Samaël se pencha en avant, avala un grain de raisin et, glissa son doigt sur le rebord de son verre, prit une nouvelle gorgée de son vin.

_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
avatar
✤ Messages : 46
✤ Barge depuis : 04/06/2015
✤ Avatar : Dylan O'Brien
✤ Crédits : (a) permanentjoy (sign) mad love and tumblr


✤ Âge personnage : Vingt-Trois ans.
✤ Humeur : Joueuse.
✤ Profession : Coursier, petite-main, poupée de sang et chasseur de vampires sous couverture.
✤ Philosophie : Sic gorgiamus allos subjectos nunc.
✤ Pouvoirs : Peut invoquer des serviteurs de fumée. Immortels. Infatigables.

Relationship
→ citation:
relationships :
Nicklas Winston☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: Re: Long & Lost [Samaël]   Dim 14 Juin - 22:19


❝ I couldn't keep my mouth shut,
I just had to mention grabbing your attention. ❞



Est-ce que sa malédiction affaiblissait ses sens ? Il était un fils de chasseur. C'était dans ses gênes, dans son sang. - Tu n'es plus bon à rien, mon pauvre enfant ! - Quelque chose en lui tira cette sonnette d'alarme tonitruante. Il n'avait point senti la présence du maître des lieux. Pourtant, Nicklas connaissait son parfum. Il était trop énamouré pour en être détourner. Dans sa nouvelle position, ses doigts se crispèrent sur les contours du canapé. Ses ongles s'enfoncèrent dans le tissu pour faire taire cette frustration de s'éloigner un jour un plus de lui-même. En effet. Bonsoir, Nicklas Il le regarda prendre face à lui, son regard charbonneux soudain jaloux de ne point être ce fauteuil qui venait à le supporter. Bonsoir. Nicklas devenait désireux de tout objet qui avait droit à son influence : cette bouteille à sa main, l'air à ses lèvres et ce costume à sa peau. Et, ce veston refermé n'en changerait rien. Est-ce qu'il n'y a pas de désir plus ardent que celui qui ne puisse être assouvi ? Nicklas remercia le serveur et ce vin posé devant lui d'un signe de tête. Il laissa ce verre loin de lui dans un premier temps.

Rien de tout cela, mon cher. Nicklas s'attendait à cette réponse et s'en amusa à son tour en tapotant de ses doigts contre les cousins du canapé. Le cuir en laissa échapper quelques crissements, comme une bête aux abois. Un nouveau convoi ne devrait pas tarder à arriver. Puis-je compter sur tes… amis, encore une fois ? Nicklas abandonna sa posture seigneuriale et se pencha avec une lenteur toute calculée. Il ne prononça aucun mot et entoura ses doigts autour de ce verre avant de le porter à ses lèvres. Est-ce que je t'ai déjà laissé tomber ? Mais, comprenant exactement pourquoi cette question lui avait été posé, il ajouta avant même de faire couler le nectar incarnat entre ses lèvres. J'ai juste besoin de me reposer. Je n'arrive plus à trouver le sommeil. Tu m'obsèdes trop. - Tu mens si mal, mon petit renard ! Regarde dans ses yeux, il n'a plus que de la pitié pour toi. C'est tout ce que les gens ressentent en te voyant à présent. - Hors de question, que son aîné s’inquiète pour sa personne. Il préférait détourner son attention de façon grossière, même s'il ne trompait personne.

Désires-tu quelque chose de plus… consistant à manger ? Nicklas pouffa avec amusement contre ce vin qui vint faire le tour de son palais avant de retomber dans son verre. Il toussota avec fébrilité. Il fit tinter son verre du bout de ses doigts. Devait-il répondre à cette question ? Samaël connaissait déjà sa réponse : elle serait osée, pernicieuse et s’empêtrant dans la fange. Je ne t'ai jamais vu nu donc je ne peux savoir...si cela serait assez consistant. Nicklas fit tinter son verre du bout de ses doigts. Pas une once de turpitude perceptible dans ses pupilles de cuivres et de fers. Il alla plutôt éteindre sa soif en vidant d'une traite l'alcool fermenté. Le serveur revint à lui sans même que les flammes de candélabres ne viennent à vaciller.  Il remplit son verre et s'en alla.

A défaut d’être propre et présentable, ça te remplumera un peu. Et ça évitera que les appels de ton ventre ne couvrent le bruit de la musique. Touché, mon petit renard ! Que vas-tu répondre à cela ? Nicklas posa son verre et se frotta l'épaule. Je suis désolé pour ma tenue, j'ai du faire un boulot de dernière minute pour Alaric. J'ai pas eu le temps de me changer ou même  me doucher Il se leva et s’empara d'un grain de raisin. Il se glissa derrière le fauteil de son hôte et lui glissa à l'oreille. Sinon, mangeons ensemble. As-tu déjà mangé ? Peut-être que ta compagnie me mettra en appétit. Il porta en offrande le grain de raisin aux lèvres du trafiquant.  Une perte de temps....Une perte de temps...    

_________________
I gave my soul to the darkness ☁
Watching me burning. Look in my eyes. Don't you see the devil ? The devil gave me his army. I'm not afraid of you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✤ Printemps : 27
✤ Messages : 1626
✤ Barge depuis : 24/10/2014
✤ Avatar : James Frain
✤ Crédits : Azra (avatar) + Ryn (sign) + Tumblr (gifs)
✤ Âge personnage : 47 ans
✤ Humeur : Impatient
✤ Profession : Gérant de l'Electric Sheep et trafic de drogue
✤ Philosophie : I make worms turn into butterflies
✤ Pouvoirs : Mémoire photographique

Relationship
→ citation:
relationships :
Samaël J. BlackthornTiti ; T'as pas vu mon gros minet ?
MessageSujet: Re: Long & Lost [Samaël]   Sam 20 Juin - 14:48


❝ Let it burn and walk away from you,
There's beauty in suffering. ❞



Les yeux de Samaël glissèrent sur la silhouette du garçon, jusqu’à ses doigts qui pianotaient sur le cuir du canapé. Il se pencha en avant, pour reposer son verre dont il avait pris une gorgée. Le vin était capiteux et fruité, onctueux sur sa langue. Nicklas imita son mouvement au même instant, mais, à l’inverse, il s’empara de sa boisson qu’il porta à ses lèvres. Ils étaient ainsi bien plus près l’un de l’autre, à peine séparés par la surface transparente qui s’ourlait doucement de la lueur mouvante des bougies. Est-ce que je t'ai déjà laissé tomber ? Samaël ne répondit rien. Ce n’était pas nécessaire. La question était presque rhétorique. Il se contenta de s’éloigner un peu, reprenant place dans le confort de son fauteuil. Jambes croisées, mains contre son ventre. J'ai juste besoin de me reposer. Je n'arrive plus à trouver le sommeil. Tu m'obsèdes trop. Un léger sourire étira les lèvres du trafiquant. Nicklas ne changera jamais. Détourner l’attention, oublier l’inquiétude, par des remarques tendancieuses. Les prunelles du maître des lieux se posèrent sur le verre, le liquide pourpre qui y remuait avant de disparaître entre les lèvres craquelées du garçon.

Il n’y resta pourtant pas bien longtemps quand sa question lui tira un rire quelque peu étouffé par une toux. Le sourire de Samaël se figea. Souvent, il se demandait combien de temps il restait à Nicklas. Il se demandait pourquoi il avait fait un tel pacte avec ces créatures dont il ne savait rien. Ses ongles tintèrent sur le verre chantant. Je ne t'ai jamais vu nu donc je ne peux savoir...si cela serait assez consistant. Evidemment, à quoi s’attendait-il ? Nicklas, même s’il lui avait révélé son secret, ne laissait jamais personne entrer vraiment sous sa carapace. La langue de Samaël claqua contre son palais, désapprobateur. Encore quelques notes pianotées sur cet instrument inadapté. Puis, cette fois-ci, le nectar disparaît pour de bon. Le serveur revint, remplissant à nouveau le contenant, sans un bruit, sans une parole, presque comme l’une de ces ombres qui obéissaient à Nicklas… mais en bien moins dangereux. Il disparut tout aussi promptement. Seulement à cet instant, Samaël reprit la parole, décidant d’ignorer les paroles salaces du garçon. Il avait l’habitude de son petit manège. Le verre retourna à sa place. Il se frotta l’épaule. Samaël n’avait pas bougé d’un pouce depuis qu’il avait laissé son dos contre le dossier du fauteuil. Ses doigts vinrent jouer avec le bouton de sa veste avant de le défaire. Je suis désolé pour ma tenue, j'ai du faire un boulot de dernière minute pour Alaric. J'ai pas eu le temps de me changer ou même me doucher

A nouveau, la langue de Samaël claqua contre son palais. Alaric… Il n’avait jamais rencontré l’Originel. Mais il le connaissait. A travers la réputation qui l’avait précédé à Salem, et parce qu’il avait eu l’occasion, maintes fois, de rencontrer la jolie rouquine qui lui servait d’intermédiaire. Elle s’amusait à le séduire, un peu comme Nicklas, mais elle lui faisait encore moins d’effets que le garçon. Trop jeune. Bien trop jeune. Il ne faisait qu’obéir au vieux proverbe « Soit proche de tes amis, mais encore plus de tes ennemis ». Il voulait s’assurer qu’Alaric n’empiète pas sur son secteur de trafic et qu’il se contente du sang et des organes. Samaël allait s’avancer pour s’emparer de son verre à nouveau mais Nicklas le devança en se levant. Un grain de raisin entre les doigts, il glissa derrière son siège et le trafiquant le laissa faire sans se retourner. Son souffle se glissa contre son oreille, chaud et porteur des effluves du vin. Sinon, mangeons ensemble. As-tu déjà mangé ? Peut-être que ta compagnie me mettra en appétit. Il haussa un sourcil au fruit offert, avant d’amener ses lèvres et de s’en saisir délicatement avec ses dents. Il ne cherchait en aucun cas à donner de faux espoirs à Nicklas mais parfois, il aimait jouer, il n’y pouvait rien.

La lumière ambrée sur la peau d’albâtre. La pénombre renfonça les ténèbres autour de ses yeux sombres. Ses doigts près de son visage. Il pouvait presque en sentir la fraicheur. La froideur. A moins que ça ne soit la fièvre ? Peu importait. Son souffle s’étalant sur ses phalanges revenait moins chaud. Les bougies envoyèrent un reflet sur le verre de ses lunettes. Ses dents percèrent la chair du raisin et son jus piquant glissa sur ses papilles. L’attente dans les yeux du garçon. L’expectative d’une réponse positive. L’image se grava dans sa mémoire. Samaël sut que ce serait l’une des scènes dont il se souviendrait toujours. Il ne décidait jamais de quel moment deviendrait inoubliable, il n’en avait pas le pouvoir. Il ne croyait pas non plus que c’était un être supérieur qui détenait cette habilité et ne cherchait bien souvent pas à comprendre pourquoi tel instant et pas un autre. Il savait juste que si un jour les sorcières l’abandonnaient, ces quelques secondes ne disparaitraient jamais de son esprit. Puis, tout aussi soudainement, le charme fut rompu et il cligna des paupières, écartant son visage de ses jointures. Non, je n’ai pas encore mangé. répondit-il enfin. D’habitude, il prenait ses repas avec Elinor. Mais ce soir, elle avait à faire ailleurs. Bien sûr, il aurait pu demander au serveur de leur apporter à manger. Il lui aurait suffi d’aller chez un traiteur et il serait servi en à peine quelques minutes. Au lieu de cela, Samaël se leva, reboutonna son veston et se tourna vers Nicklas. Y a-t-il un mets, autre que ma personne, qui serait susceptible de te mettre en appétit, ou ai-je le choix du restaurant ? D’une main, il indiqua la porte dissimulée dans les ombres par laquelle il était entré. Il n’avait aucune envie de se mêler à la masse grouillante et en sueur de ses clients.


_________________
we are the heroes of our time
but we are dancing with the demons in our minds
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wattpad.com/story/21250790-athnuachan
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Long & Lost [Samaël]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Long & Lost [Samaël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» LOST LE RPG
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: LA VILLE DE SALEM :: Centre de Salem :: The electric sheep-