FERMETURE DU FORUM ► Pour en savoir plus c'est ICI

Partagez | 
 

 BRÀN ζ JOE - « So we meet again »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
✤ Printemps : 27
✤ Messages : 321
✤ Barge depuis : 21/04/2013
✤ Avatar : Jensen Ackles
✤ Crédits : TF & Brisou (gif pas touche) - Wild hunger signature


✤ Âge personnage : 72 ans, en parait la trentaine.
✤ Humeur : Irrémédiablement joueur
✤ Profession : Bûcheron
✤ Philosophie : Light 'em up.
✤ Localisation : Près de la forêt et patauge dans les marécages
✤ Pouvoirs : Immortalité (vieillesse lente) - Force surhumaine - agilité, rapidité, sens accrus - régénération instantanée (mais défaillante) - Métamorphose : loup noir aux yeux dorés.

Relationship
→ citation: ❝ Nothing to lose. ❞
relationships :
Bràn E. Irons☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: BRÀN ζ JOE - « So we meet again »    Sam 21 Fév - 12:16



« SO WE MEET AGAIN. »


Plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis que Bràn avait appris qu’il avait un frère jumeau disparu. Se rendre dans son appartement n’avait aidé aucun potentiel souvenir et il n’y avait pas assez de vieilles photos pour réellement espérer voir à quoi pouvaient ressembler ses géniteurs. Du moins, un des deux. Leur père, car il avait eu ouïe dire par ses parents adoptifs que sa mère serait morte pendant l’accouchement, même s’ils n’en étaient pas certains à l’époque, car ils l’avaient trouvé sur le pas de la porte de leur maison de montagne, tel un miracle. Malgré cette révélation des plus étranges, il n’en avait rien dit à Briséis, gardant cela pour lui car il jugeait que ce n’était pas important. Surtout que ce frère était porté disparu et probablement mort dans un caniveau. Cela ne changerait donc rien à tout ce qu’il avait vécu depuis sa naissance, cela ne changerait rien à sa vie car il n’était même pas sûr de vouloir connaître tout cela, ses origines. Au fond, ça l’effrayait peut-être un peu.

Habitué à avoir un toit sur la tête pour dormir, le lycan ne se plaignait jamais d’être tombé sur Briséis, et il s’était habitué à sa présence. Il faisait même tout pour la protéger, par instinct, par réflexe. Il ne le faisait avec personne d’autre. Dans l’appartement de la brune il était… Différent. A l’extérieur il restait fidèle à tout ce qu’il avait toujours été : un prédateur capable de tuer de sang-froid, un joueur, un séducteur à ses heures perdues et un solitaire mystérieux. C’est pourquoi, il continuait de se promener quand il le pouvait, en espérant conserver sa liberté de loup-garou rebelle et contre l’oppression des Originels sur les siens. Bràn avait beau ne pas montrer de souffrance extérieure, un loup sans meute pouvait en devenir fou, ou violent. Bràn était probablement tombé dans la seconde catégorie, ou alors il avait eu de la chance, tout simplement, d’être trop occupé à fuir pour réellement penser à ce vide qui emplissait son intérieur. Ou alors, Briséis avait réussi plus ou moins à combler une partie de ce vide pour tromper son envie d’être en meute. Il pouvait encore y avoir une autre hypothèse : le loup n’était pas fait pour suivre bêtement, sûrement était-ce la raison pour laquelle il ne s’était que très rarement rapproché des autres. Quand bien même la dernière hypothèse fut la plus proche de la vérité, cela n’enlevait pas le fait qu’un loup sans meute n’était… Pas grand-chose.

Ce soir-là, Briséis ne travaillait pas tard, alors il était venu la chercher et l’avait ramené chez elle. Les temps qui courraient étaient instables, il préférait donc qu’elle soit en sûreté chez elle. Lui ? Il avait besoin de prendre l’air et de sortir, de laisser libre court à sa mauvaise humeur et à ses doutes, alors il lui avait dit qu’il rentrerait dans la nuit, peut-être même au petit matin. En réalité, il ne savait jamais vraiment quand il reviendrait à cet appartement, et il ignorait les peurs de la brune à ce sujet, du fait qu’elle se sentait plus en sécurité lorsqu’il était là. Dans le fond c’était horriblement ironique, car il était rentré chez elle comme un voleur, prêt à la cambrioler et à repartir sans demander son reste. Il était donc tout ce qu’elle aurait dû fuir. Mais non.

Poussant la porte du bar d’un coup sec, Bràn pénétra à l’intérieur et s’assit à une table reculée. Là, il commanda un whisky mais soyons honnêtes, il n’avait clairement pas d’argent pour le payer. Il se débrouillait toujours pour récupérer deux ou trois billets à un alcoolo qui ne savait plus ce qu’il faisait et qui consommait les verres à répétition. Sa soirée aurait pu s’écouler ainsi dans un premier temps, s’il n’avait pas simplement reconnu une silhouette familière assise au bar. Soudain pris d’une irrésistible envie d’embêter quelqu’un, le lycanthrope se leva de son siège pour s’approcher et venir s’asseoir juste à côté d’elle. Son odeur, il la reconnaitrait entre milles.

« Tu as décidé de noyer ta peine dans un verre ? Quel drôle d’idée… ». Il toisa la Joe du coin de l’œil en commandant un second verre de whisky pour lui.

A la voir là, ici, toute seule, il se doutait qu’elle n’avait pas encore remis la main sur son précieux Ulrick. Bràn était incapable de concevoir qu’il soit son jumeau étant donné qu’il ne l’avait jamais vu, sauf en photo. La ressemblance était plus que frappante mais c’était tellement… Irrationnel. La question lui brûlait d’ailleurs les lèvres et il sentait la jeune femme très tendue. Malheureusement pour elle, le loup étant parfois impulsif il ne put s’en empêcher. « Toujours aucune nouvelles de ton amant ? ». Il avait eu envie de dire « loup », mais dans un bar fréquenté ce n’était pas une très bonne idée, il y aurait toujours de mauvaises oreilles pour écouter et décortiquer chacune de vos phrases.

Son verre de whisky posé devant lui, Bràn l’observa un moment avant de le boire cul sec, en serrant les dents. Beaucoup plus fort que le premier. La chaleur qui emplissait sa gorge était à la fois dévastatrice et agréable, chose qu’il appréciait bien ce soir. Tournant la tête vers elle, il esquissa un fin sourire qui montrait toutefois ses dents. « Allez, je sais que tu n’es pas franchement ravie de me voir, mais je te signale que c’est toi qui m’a rentré dedans en premier lieu. Il va falloir assumer maintenant. ». Assumer le fait qu’il pouvait se montrant horriblement collant, joueur et moqueur avec quelqu’un juste pour s’amuser. Et ce soir, il avait envie de s’amuser. « Tu savais que j’ai rencontré ton copain mort vivant l’autre nuit ? On m’a encore pris pour… Tu sais qui. ». Oui, elle n’était sans doute pas au courant qu’il avait rencontré Vlad quelques nuits plus tôt. Autant lui dire tout de suite alors.


_________________
there's  no  turning back.  even  while we sleep
There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down. When they do, I'll be right behind you, so glad we've almost made it. So sad we had to fade it.
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com
avatar
✤ Messages : 4573
✤ Barge depuis : 29/01/2013
✤ Avatar : Jessica Lange
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) + DISTURBED ( Code signa ) + TUMBLR ( Gif ) + AHS - Freakshow - Carnival ( Musique et paroles )
✤ Âge personnage : 55 ans
✤ Humeur : Fourbe
✤ Profession : [PNJ] Mère supérieure de la Confrérie. Haute naissance, héritière de la famille fondatrice.
✤ Philosophie : La vengeance est un plat qui se mange froid.
✤ Localisation : Salem. Dans tous ses recoins.
✤ Pouvoirs : Pouvoirs liés aux sorcières. Pratique la magie blanche, banie la magie noire et ses pratiquantes. Afinité avec l'air, sous toutes ses formes. Peut déclencher des Tornades de classe 5. S'infiltrer dans votre petite tête ou faire de vous un misérable pantin.

Relationship
→ citation:
relationships :
Catherine d'AbsacPNJ ; Miss patronne ménopausée
MessageSujet: Re: BRÀN ζ JOE - « So we meet again »    Lun 23 Fév - 9:33


 
So we meet again Ft. Bràn
 
Kven skal synge meg. i daudsvevna slynge meg når eg helvegen går og dei spora eg trår. er kalde så kalde, så kalde.



Joe connaît l'enfer. Mais elle a oublié. Où était-elle, durant toutes ses années ? Si son âme a été capable de regagner la terre, a-t-elle connu les tréfonds ? A-t-elle sombré ? Tout cela n'est peut-être qu'une illusion. Peut-être que, d'une certaine manière, elle y est encore. Est-elle réellement revenue ? Elle en doute, car ses mirettes distinguent clairement l'objet de son trouble. Elle a merdé, cette fois, Joe a vraiment déconné. Ca tambourine dans son crâne, mais ce qui lui fait mal, ce n'est pas l'abus d'alcool. C'est ce qu'elle a fait après.



New-York
Bronx


C'était de mauvaise humeur qu'elle a gagné le sanctuaire des débauchés du Bronx. Et c'estde mauvaise humeur, qu'elle a commencé à ingurgiter tout ce qui portait un petit '/%, interdit aux femmes enceintes.' Mais quel miracle, c'est par un heureux 'hasard' qu'elle est tout à fait disposée à vider le bar. Et des bouteilles, elle en a englouti. La brûlure délicieuse au fond de sa gorge est un divin rappel de sa situation précaire. Bancale. C'est le meilleur synonyme pour 'Joe Wolfgang', ce soir. La soirée a commencé ainsi, et elle n'a pas douté de la voir se finir autrement que par son poing s'écrasant sur la gueule d'un importun. Un ivrogne obsédé persuadé que la liqueur aurait bousillé les sens acérés d'une tueuse. Ce n'est pas ce qu'ils voient en elle, et ils ne le voient toujours pas. Rien n'a changé, si ce n'est sa crinière autrefois ondulée retombant sur ses épaules. Aujourd'hui, c'est à peine si elle dépasse de ses oreilles, lui conférant ce drôle d'air d'androgyne. Visiblement toujours "bandante" aux yeux des crapules du coin. Mais elle s'en fout, Joe s'en contrefout complètement.

Ces sales rats peuvent croupir dans leur pisse dans un coin de caniveau. La rage a laissé place à l'indifférence. L'alcool aidant, Joe oublie petit à petit ce qui la bouffe. Jusqu'à ce qu'il arrive. Sa main longue et fine crispée sur son verre, alors qu'elle ingurgite un énième verre d'Absinthe. Leur pêché mignon préféré. Après un autre truc. Quelque chose ne va pas, il manque la bonne personne. Et, durant un instant, le visage qu'elle avise lui file un haut les cœurs. Palpitant menaçant d'exploser de sa poitrine. Ce visage à la moue joueuse, c'est le sien. Celui qui le porte, en revanche, n'est rien d'autre qu'un parasite. Il a l'air de se porter mieux que la dernière fois. Bien-sûr, il ne connaît même pas Ulrick. Rick, avoir un jumeau ... C'est bien sa veine, tiens. Pour le coup, la mutante avale une nouvelle gorgée pour se donner un peu de courage.

Car oui, pour affronter ce visage là, elle doit bien admettre qu'elle est totalement démunie. Ce n'est pas Ulrick. Et le petit enfoiré ose même prendre place à sa table, et faire preuve d'ironie quant au spectacle misérable qu'elle est.

« - Va chier, Irons. Qu'elle lâche d'un ton morne, ses lèvres se tordant en un sourire ironique. C'pas ton problème, mec. Sérieux, lâche moi la grappe ...

Ton hasardeux.

Oui, peut-être bien que les 10 Absinthes qu'elle vient d'avaler commencent doucement à faire leurs effets. Il lui en faut plus pour être assommée, après tout, elle n'est pas vraiment humaine. Le coma est encore bien loin de sa ligne de non retour. Roulement des mirettes, ses émeraudes jonglent entre la table et le plafond, tandis qu'elle lâche un soupire bien trop bruyant. Et sa dernière pique lui tire un rire cristallin, secouant ses épaules de spams compulsifs.

- Pas ravie ? Sauté dessus ? Eh - Et de lever un doigt en l'air - Primo, bravo Sherlock ! Secondo : Y a des circonstances atténuantes. -Puis de le pointer d'un doigt accusateur, son index formant un cercle imaginaire pour designer sa sale face bien trop ... Attirante. - Tu lui ressembles comme deux goûtes d'eau, enfoiré.

Elle le déteste rien que pour ça. C'est pas de sa faute ? Pas son problème. Et le voilà qui cite un autre souci. Vlad. Putain d'enfoirés. Les mecs lui poseront toujours des problèmes, toujours. Embarrassée, la brune évite son regard pour balader ce dernier vers la porte de sortie. Là où, étrangement, elle rêve de fuir. Le rêve de la dernière fois lui tourne encore dans la tête. Ils vont tous la rendre complètement dingue. Et pour une fois, elle n'y est vraiment pour rien. Trop s'approcher de Vladimir ? Elle voulait des réponses, tomber du toit après l'avoir nourri et ingurgiter son propre sang n'étaient pas prévus dans le programme. Elle n'est pas charitable, Joe n'est pas quelqu'un de bien. Filer son sang à un vampire de six siècles, à Dracula, n'avait rien d'un acte de noblesse. Elle ne peut vraiment pas se mentir à ce sujet.

Ses réflexions trop sombres la poussent à bout, et la brune lève une main pour réclamer un nouveau verre. Le barman, au départ suspicieux, ne cherche même plus à protester. La fille tient debout et sait encore dire des mots comme 'atténuant' sans fourcher de la langue ou avoir un besoin d'un dictionnaire. C'est que ça va. Mais à l'évocation - la seconde - de son amant disparu, la moue vaseuse de Joe s'efface pour laisser place à un rictus agacé.

- Casse-toi.

Blam.

Le bruit du verre retombant contre le bois fait sursauter l'ivrogne à sa droite, tandis qu'elle pivote sur sa chaise pour le fusiller du regard.

- Qu'est-ce que tu veux, Bràn ? On s'est tout dit. T'es inutile pour moi, mets pas le nez dans mes affaires, ou tu vas finir pas t'attirer des problèmes. Tu m'connais pas, dans le cas contraire, ton petit sourire de trou duc disparaîtrait de ta sale face de fouine, pigé ? »

Ou pas. Après tout, elle ignore à quel point sa ressemblance avec son jumeau est frappante. Pourquoi faut-il seulement qu'il est le même visage ? Mais dans le cas contraire, il ne serait pas ici. Elle ne l'aurait pas confondu avec un autre et personne ne viendrait l'emmerder.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
VIENS JOUER AVEC CATHOU


Dernière édition par Joe E. P. Wolfgang le Mer 25 Fév - 23:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org/t1872-catherine-d-absac-che
avatar
✤ Printemps : 27
✤ Messages : 321
✤ Barge depuis : 21/04/2013
✤ Avatar : Jensen Ackles
✤ Crédits : TF & Brisou (gif pas touche) - Wild hunger signature


✤ Âge personnage : 72 ans, en parait la trentaine.
✤ Humeur : Irrémédiablement joueur
✤ Profession : Bûcheron
✤ Philosophie : Light 'em up.
✤ Localisation : Près de la forêt et patauge dans les marécages
✤ Pouvoirs : Immortalité (vieillesse lente) - Force surhumaine - agilité, rapidité, sens accrus - régénération instantanée (mais défaillante) - Métamorphose : loup noir aux yeux dorés.

Relationship
→ citation: ❝ Nothing to lose. ❞
relationships :
Bràn E. Irons☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: Re: BRÀN ζ JOE - « So we meet again »    Mer 25 Fév - 20:54



« WOW. EASY TIGER. »


Inutile de dire que la présence de Joe était du pain béni aux yeux du loup-garou qui avait décidé de s’amuser. La jeune femme était devenue comme son « punching-ball » humain grandeur nature depuis qu’ils s’étaient rencontrés par pur hasard, alors qu’elle le confondait avec son cher et tendre. Si ce soir-là il l’avait trouvé particulièrement agaçante et avait maintes et maintes fois sifflé entre ses dents, aujourd’hui il était prêt à inverser la tendance en l’embêtant à son tour. Voilà pourquoi il s’assit près du bar, se commandant un second verre de whisky, et voilà pourquoi il prenait « des nouvelles ». Oh, ce n’était pas parce qu’il s’inquiétait pour son « frère », non, il ne l’avait pas connu et ne le connaîtrait jamais, simplement Bràn était curieux et horriblement agaçant quand il le voulait. A peine se fut-il installé que Joe l’accueillit les bras ouverts, chose qui lui arracha un sourire en coin. Le loup était satisfait de son entrée. « Hey, on va se calmer. Je viens en « paix ». ». Le ton était plutôt moqueur, il n’y pouvait rien, la voir si « calme » dans un bar le rendait incroyablement joueur et mauvaise langue. Il en profita, d’ailleurs, pour lui poser les fameuses questions qui lui turlupinait l’esprit. Non pas qu’il soit réellement intéressé mais si jamais un jumeau se promenait dans la nature et avait été retrouvé, valait mieux qu’il le sache. Ce serait plus facile à gérer. Malheureusement, à en juger par la réaction brutale et alcoolisée de la brune, il y avait fort à parier que non, son cher amant restait toujours introuvable. Dommage.

Assis, Bràn la scrutait sans relâche tout en sirotant son verre de Whisky. Des jours qu’il n’avait pu boire un verre de cet alcool ambré. Ca faisait du bien par où ça passait. A n’en pas douter, Joe n’était pas encore proche du coma éthylique mais avait les sens déjà bien enivrés par l’alcool. Surtout lorsqu’il la vit le pointer du doigt d’un air complétement ahuri et suspect. Ah bah oui, forcément qu’il lui ressemblait ils étaient visiblement jumeaux… Des vrais en plus, même si Bràn n’avait jamais rien ressenti d’étrange (ou bien n’avait jamais su comment analyser les signes). Le Barman vint lui resservir un autre verre et il la regarda faire, taper sur le bar en bois massif n’était pas vraiment respectueux de l’endroit, même si ce dernier était déjà rayé par le nombre de passages successifs de poivrots. « Moi, me casser ? ». Il fit mine de réfléchir. « Non. ». Puis, il reposa son verre pour attraper celui de la brune. « Je pense que tu as assez bu pour ce soir, c’est quoi ce truc ? ». Il renifla le liquide présent dans le petit verre avec une grimace perplexe. Odorat surdéveloppé, et l’absinthe à 40° ça pue quand même. « Jamais goûté ce truc-là. ». Il envoya voler le verre à l’autre bout du bar en le faisant glisser le fameux bois massif, il fallait être doux avec le bois, puis il la scruta droit dans les yeux alors qu’elle le fusillait royalement du regard.

A ses mots, Bràn répondit encore par un sourire amusé et fit tourner sa chaise face à elle. « Qui a dit que je voulais me mêler de tes affaires ? J’en ai rien à foutre. Mais tu comprends, si j’ai un jumeau qui traine à nouveau en ville, c’est une info qui peut m’être importante. Je ne voudrais pas qu’on croit que j’ai pillé une bijouterie alors que c’est mon jumeau diabolique qui l’a fait, tu vois ce que je veux dire ? ». Il marqua une courte pause et marmonna dans sa barbe. « Même si à priori, je ressemble plus au jumeau diabolique étant donné que j’étais le jumeau caché et lui le fils prodigue reconnu officiellement… ».

Le loup leva à nouveau ses prunelles émeraude sur elle. Quelque part, même s’il disait ne pas être affecté et s’en ficher comme de l’an 2000, Bràn restait amère sur l’idée que ses parents biologiques aient pu le laisser pour mort devant un palier de porte, dans le froid et la neige. C’était comme avoir voulu se débarrasser du mouton noir, et ça, ça le perturbait tout de même un peu, il ne comprenait pas pourquoi. Il ne comprenait pas les raisons qui avaient poussé son géniteur à faire une chose pareille, à ne conserver qu’un seul de ses fils ? Et puis d’ailleurs, comment cela se faisait-il qu’ils se soient tous deux trouvés dans la même ville ? Le même continent ? Eux qui sont tout de même nés de l’autre côté des Etats-Unis, près d’un glacier au nom imprononçable. Il fallait tout de même avouer que c’était au petit bonheur la chance… Ou malchance, car vu la tête de Joe, ça ne pouvait être que ça à ses yeux : de la malchance. Alors, pour bien répondre à la provocation il se pencha en avant, si près du visage de Joe qu’elle serait probablement tentée de le cogner. « Tu pues l’alcool. ». Une phrase prononcée calmement, accompagnée d’un sourire avant qu’il ne se renfonce dans son siège.


_________________
there's  no  turning back.  even  while we sleep
There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down. When they do, I'll be right behind you, so glad we've almost made it. So sad we had to fade it.
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com
avatar
✤ Messages : 4573
✤ Barge depuis : 29/01/2013
✤ Avatar : Jessica Lange
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) + DISTURBED ( Code signa ) + TUMBLR ( Gif ) + AHS - Freakshow - Carnival ( Musique et paroles )
✤ Âge personnage : 55 ans
✤ Humeur : Fourbe
✤ Profession : [PNJ] Mère supérieure de la Confrérie. Haute naissance, héritière de la famille fondatrice.
✤ Philosophie : La vengeance est un plat qui se mange froid.
✤ Localisation : Salem. Dans tous ses recoins.
✤ Pouvoirs : Pouvoirs liés aux sorcières. Pratique la magie blanche, banie la magie noire et ses pratiquantes. Afinité avec l'air, sous toutes ses formes. Peut déclencher des Tornades de classe 5. S'infiltrer dans votre petite tête ou faire de vous un misérable pantin.

Relationship
→ citation:
relationships :
Catherine d'AbsacPNJ ; Miss patronne ménopausée
MessageSujet: Re: BRÀN ζ JOE - « So we meet again »    Lun 2 Mar - 16:48


 
So we meet again Ft. Bràn
 
Kven skal synge meg. i daudsvevna slynge meg når eg helvegen går og dei spora eg trår. er kalde så kalde, så kalde.



Bizarre. Ils font la même taille, la même corpulence et, pourtant, Joe jurerait que ce model là prend plus de place. Oui, c'est ça, ce connard est encombrant au possible et la mutante crève d'envie d'aller foutre son pied dans sa cage thoracique, pour avoir le plaisir de le voir voler dans la pièce, et s'échouer lamentablement dans la rue, non sans passer la vitre. Les bouts de verres sont vraiment compliqués à retirer, surtout dans les petits coins. La vision est presque alléchante et lui tire un sourire de profonde satisfaction. Mais l'imaginaire ne suffit pas à combler son agacement et, c'est avec une grimace qu'elle avise le loup qui, déjà, s'approche dangereusement de sa silhouette perchée sur la table. Un coude contre le bois, l'autre main contre sa hanche, buste tourné vers l'homme qui tient la même position.

Si Joe n'aime pas Bràn, c'est simplement parce qu'il lui ressemble. Est-ce donc vraiment de la haine ? L'indifférence n'est pas une option, puisqu'elle ne peut se montrer véritablement neutre et détachée à la simple vision de celui qui se tient en face d'elle. Son opposant semble vouloir déterrer la hache de guerre et la pousser à vif. Et c'est le regard noir qu'elle le voit écarter son précieux verre de liqueur, décrétant qu'elle en a assez fait pour la soirée. Qui est-il pour juger de ses actes ?

« - Je te demande pardon ? Réplique Joe en se penchant, se foutant royalement de ronger la distance entre eux, sa poitrine frôlant les bras du lycan tandis qu'elle vient récupérer son verre éloigné trop loin d'elle.

L'ex-vampire retourne à sa place, vidant le verre d'une traite non sans le lâcher du regard.

- Je décide de quand j'en aurai assez, et j'en veux encore. Qu'elle grogne, tendant le bras pour montrer le verre vide au serveur. Ses iris émeraudes scrutant toujours le jumeau maudit.

Et la suite, il lui impose. Elle n'a pas envie de l'entendre, pas envie de subir ses jérémiades.

- J'ai pas demandé à croiser ta route non plus. Tu sais où je vis, si tu veux des nouvelles, envoie-moi une carte ! Sarcasme pullulant. Et ... Joe repose son verre, fusillant toujours Irons d'un œil méfiant. T'en sais rien, tu connais pas la vie d'Ulrick, ok ? Qu'elle le défend, agacée du jugement hâtif qu'il porte sur son compagnon disparu.

Elle n'est pas prête de s'arrêter, et son bras se déplie à nouveau, sa main portant l'alcool à ses lèvres. Visiblement son nouveau parfum, et il ne plaît pas à Bràn. C'est plus fort qu'elle, ça lui tire un sourire diabolique, alors qu'elle ronge la distance entre deux, ses genoux collés aux siens. Sa bouille à quelques centimètres de la sienne.

- Oh ? Mais je t'en prie, la sortie est juste derrière toi  !  »

Si il veut jouer aux plus cons, il va être servi.

 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

_________________
VIENS JOUER AVEC CATHOU
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org/t1872-catherine-d-absac-che
avatar
✤ Printemps : 27
✤ Messages : 321
✤ Barge depuis : 21/04/2013
✤ Avatar : Jensen Ackles
✤ Crédits : TF & Brisou (gif pas touche) - Wild hunger signature


✤ Âge personnage : 72 ans, en parait la trentaine.
✤ Humeur : Irrémédiablement joueur
✤ Profession : Bûcheron
✤ Philosophie : Light 'em up.
✤ Localisation : Près de la forêt et patauge dans les marécages
✤ Pouvoirs : Immortalité (vieillesse lente) - Force surhumaine - agilité, rapidité, sens accrus - régénération instantanée (mais défaillante) - Métamorphose : loup noir aux yeux dorés.

Relationship
→ citation: ❝ Nothing to lose. ❞
relationships :
Bràn E. Irons☞ Chair fraîche gratuite ; libre service !
MessageSujet: Re: BRÀN ζ JOE - « So we meet again »    Mer 25 Mar - 20:26



« THIS SO MUCH FUN ! »


Agacer son prochain, c’était l’une des choses que le loup adorait faire lorsqu’il en avait l’occasion. Il ne le faisait pas avec tout le monde, en général Bràn choisissait « ses victimes », et bien qu’il ne déteste pas Joe en tant que personne, il adorait l’énerver. Pour lui c’était un juste retour des choses, elle l’avait quand même bien amoché la dernière fois, et surtout… Elle lui avait annoncé la plus surprenante des nouvelles : il avait un jumeau identique, quasiment en tous points. Si en entendant la nouvelle, le lycan l’avait prise pour une folle, lorsqu’elle lui avait montré la photo sur son téléphone il avait cru défaillir. L’on disait que les véritables jumeaux avaient une connexion, aussi infime soit-elle, mais elle existait. Pourquoi ne ressentait-il rien depuis qu’il savait ? Il y aurait pu avoir un genre de déclic, il aurait peut-être été capable de savoir si on lui faisait du mal, allez savoir quoi d’autre encore… Pourquoi est-ce qu’il ne ressentait… Rien ? Rien hormis une certaine jalousie et colère à l’idée qu’on le lui ait préféré ce jumeau. Qu’avait-il eu de plus ? Une bonne santé ? Oui, c’était sûrement ça…

Il fixait la brune d’un air dédaigneux et horriblement agaçant, un fin sourire étirant ses traits. Du genre qui pouvait vous énerver au plus haut point car c’était comme vous prendre de haut. Bràn savait comment faire perdre patience, ça avait toujours été une technique usuelle, lorsqu’il cherchait la bagarre, ou des choses dans ce genre-là. Un vrai saligaud quand il le voulait bien. Et ce soir, Bràn était bien décidé à le faire comprendre à Joe, dont il ignorait toujours la réelle nature. Soit, elle gardait ses secrets, il gardait les siens, il n’était pas venu pour faire psy et pour qu’elle soit le sien en retour. Ce n’était pas non plus une réunion pour alcooliques anonymes, même si la jeune femme en prenait clairement le chemin avec ses verres d’absinthe à répétition. Il lui piqua d’ailleurs, l’emmenant loin d’elle et l’empêchant de le rattraper, à force de boire ses réflexes étaient amoindris, enfin légèrement de ce qu’il pouvait en juger. La réaction fut immédiate, elle le fusilla du regard et ça le fit rire alors qu’il reniflait l’odeur du liquide et lui offrait une fine grimace. Hum, ça n’avait pas l’air si terrible. « Je suppose qu’au bout du 10ème le goût devient superficiel. Tu le sens encore ? Non parce que tu peux te cramer le gosier avec ce truc-là. ». Oui, il ne prêtait pas vraiment attention à la question de la brune, question qui n’en était pas vraiment une. Pardon ? Non, il ne s’excuserait pas. Le verre glissa sur le bois un peu plus loin, le liquide se déversant à côté, puis Bràn haussa un sourcil en reportant son attention sur elle mais Joe était déjà les bras tendus pour récupérer son précieux. « Je t’en prie fais comme chez toi ! ». Oui, si elle avait pu s’affaler sur lui, nul doute qu’elle l’aurait fait. « Je ne savais pas que les femmes étaient prêtes à tout pour… Un verre. En général elles sont prêtes à tout pour une paire de chaussure. C’est ce qu’on disait à l’époque. ».

Les prunelles émeraude ne quittaient pas celles de la jeune femme qui était visiblement décidée à lui prouver par a+b qu’elle était une grande fille et qu’elle savait prendre ses décisions toute seule. La réflexion arracha un sourire au loup qui passa ensuite sa langue sur sa lèvre inférieure en se contentant de hausser les épaules. Vint ensuite une discussion un peu plus sérieuse, même si Bràn mentait sur toute la ligne, oser prétendre que le sort de son jumeau ne le préoccupait pas, c’était se fourvoyer, mais s’il s’en souciait c’était uniquement par curiosité, il espérait que ce dernier aurait des réponses, mais il ne se sentait pas prêt de le rencontrer. De toute manière… La question ne se poserait jamais étant donné la triste vérité. Ce dernier était déjà mort et peut-être même pas encore enterré. Quoi qu’il en fût, le lycanthrope se contentait d’observer son interlocutrice qui vidait ses verres d’une traite et d’une façon fulgurante, le pauvre barman ne faisait que ça, la resservir. Gare à la note… La mention de la carte postale le fit éclater de rire, un rire des plus sincères pour le coup. « Une carte vraiment ? Volée peut-être… Plutôt chiots ou chatons ? ». Balle de match, car c’était bien là ce qu’ils jouaient, une véritable partie de tennis, ou de ping-pong. Au choix. Finalement, Bràn redevint sérieux et fronça légèrement les sourcils en penchant la tête sur le côté. « Non tu as raison je ne sais rien de lui, c’est bien ça le souci, voir son appartement c’est bien mais il n’y avait aucune trace de sa famille, « notre » famille, enfin si je peux l’appeler comme ça. Dans le fond j’aurais aimé pouvoir être utile, mais je ne semble pas avoir ce sixième sens que sont censés avoir tous les véritables jumeaux. ». Nul ne sait, même pas lui-même, pourquoi il venait de parler de manière aussi franche, mais il n’y avait aucun doute sur ce point, ces dernières phrases n’étaient pas des mensonges. Toutefois, son sérieux ne restait jamais bien loin en place, comme si une barrière, un mur infranchissable se remettait en place chaque fois qu’il en disait trop ou semblait trop s’impliquer. Bràn redevint le sarcastique et le joueur. Se penchant en avant, sentant l’haleine alcoolisée de Joe, il lui lâcha un « tu pues l’alcool » mémorable. Un sourire en coin accompagnant sa connerie, il la vit faire de même, et finalement leurs visages n’étaient plus si éloignés que ça, quelques centimètres tout au plus. Il rit. « Je ne compte pas prendre la porte. Je m’amuse beaucoup trop ici. ». Fait véridique. Il se redressa après avoir passé une nouvelle fois sa langue sur ses lèvres et fit signe au barman. « Voyons voir cette chose infecte que tu bois. ».


Spoiler:
 

_________________
there's  no  turning back.  even  while we sleep
There's a room where the light won't find you, holding hands while the walls come tumbling down. When they do, I'll be right behind you, so glad we've almost made it. So sad we had to fade it.
Revenir en haut Aller en bas
http://magna-veritas.forumactif.com
avatar
✤ Messages : 4573
✤ Barge depuis : 29/01/2013
✤ Avatar : Jessica Lange
✤ Crédits : SWAN ( Avatar ) + DISTURBED ( Code signa ) + TUMBLR ( Gif ) + AHS - Freakshow - Carnival ( Musique et paroles )
✤ Âge personnage : 55 ans
✤ Humeur : Fourbe
✤ Profession : [PNJ] Mère supérieure de la Confrérie. Haute naissance, héritière de la famille fondatrice.
✤ Philosophie : La vengeance est un plat qui se mange froid.
✤ Localisation : Salem. Dans tous ses recoins.
✤ Pouvoirs : Pouvoirs liés aux sorcières. Pratique la magie blanche, banie la magie noire et ses pratiquantes. Afinité avec l'air, sous toutes ses formes. Peut déclencher des Tornades de classe 5. S'infiltrer dans votre petite tête ou faire de vous un misérable pantin.

Relationship
→ citation:
relationships :
Catherine d'AbsacPNJ ; Miss patronne ménopausée
MessageSujet: Re: BRÀN ζ JOE - « So we meet again »    Ven 3 Avr - 12:15


 
So we meet again Ft. Bràn
 
Kven skal synge meg. i daudsvevna slynge meg når eg helvegen går og dei spora eg trår. er kalde så kalde, så kalde.



Mais quel pot de colle ! La brune serre les dents, lâchant un rire hasardeux avant de balancer :

« - Quel goût ?

Il y a de quoi en rire, sincèrement. Elle ne blague pas. Sa langue est totalement brûlée, ses papilles ne perçoivent plus rien. A force d'en abuser, l'absinthe pourrait même ressembler à de la flotte. Sauf que l'eau n'engourdie pas progressivement vos sens et votre agilité, elle n'embrouille pas votre cervelle. En bref, elle confirme les dires du Lycan. Il semble plus amusé qu'offusqué de la voir se pencher pour agripper le verre, le frôlant- le collant presque - sans gêne ni honte.

Même sa réplique misogyne lui arrache un rire moqueur. D'un mouvement de tête, la brune baisse les yeux sur ses vielles boots noirs, avant d'hausser un sourcil. Emeraudes figées sur Bràn.

Pas Ulrick, Bràn.
Car oui, pendant quelques secondes, son cerveau embrouillé s'est complètement mépris sur l'identité du jumeau qui se tient face à elle.

D'un clignement de paupières et d'un raclement de gorge, Joe efface l'illusion dérangeante. Nouveau haussement de sourcils.

- Fais gaffe princesse, tu risques de te griller les papilles. Se moque-t-elle en le regardant faire, une idée germant dans son crâne.

Une très très vilaine idée.

- Ok, voyons voir. Tu veux jouer ? J'ai actuellement 12 verres dans le gosier. Au bout de combien tu t'écrouleras ? Le défie-t-elle, un sourire joueur plaqué sur sa bouille pâle.

Cette idée craint vraiment, mais c'est plus fort qu'elle. La brune réclame la bouteille pleine, tout en filant un billet de cinquante dollars au barman.

- Tiens, tu prends ça et moi je garde la bouteille ! Qu'elle lance à l'intention du serveur.

Et de plaquer le cul en verre contre le bois. Elle se sent comme ces gosses qui cherchent à braver les interdits. Elle va probablement finir par se brûler, mais la liqueur étourdissante dont elle vient d'abuser la laisse presque dans un semi état d'euphorie. Aucun humain l'ambda ne pourrait tenir sans tomber dans le coma. Mais ils ne sont pas humains.

- Alors ? » Insiste Joe, insistant lourdement sur le verre plein tout en agitant la bouteille dans sa main.


 
code par SWAN - gifs tumblr - musique - so cold - Breaking benjamin

Spoiler:
 

_________________
VIENS JOUER AVEC CATHOU
Revenir en haut Aller en bas
http://childrenofcain.forumactif.org/t1872-catherine-d-absac-che
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: BRÀN ζ JOE - « So we meet again »    

Revenir en haut Aller en bas
 
BRÀN ζ JOE - « So we meet again »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born typical :: CORBEILLE :: Corbeille RPG-